Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Réparer les vivants

Maylis de Kerangal

START

SOMMAIRE

1. Biographie de l'auteure

2. Présentation des personnages

3. Présentation du roman

6. Greffe d'organes

4. Extraits de l'accident

7. Organes que l'ont peut greffer

8. Premières transplantations

5. Extrait vidéo de l'adaptation théâtrale

Maylis de Kerangal

  • Naissance : 16 juin 1967, Toulon
  • 1985-1990 : Etudie à Paris
  • 1991-1996 : Travaille chez Galimard
  • 1997 : séjour aux Etats-Unis à Golden dans le Colorado

Livres

  • 2000 : Premier roman, "Je marche sous un ciel de traîne"
  • 2003 : "La Vie voyageuse"
  • 2006 : "Ni fleurs, ni couronnes"
  • 2008 : "Eaux troubles", court métrage de Charlotte Erlih
  • 3 novembre 2010 : Prix Médicis pour son roman
  • 2012 : Prix Landerneau pour son roman "Tangentes vers l'est"
  • 2014 : Pour "Réparer les vivants" prix Orange du livre, le Prix RTL-LIRE, prix Relay des voyageurs et le prix des lecteurs de l’Express-BFM TV
  • 2016 : Adaptation au cinéma

Personnages

  • Pierre Révol, le médecin qui déclare la mort cérébrale de Simon et écope de la lourde tâche de l’annoncer aux parents de celui-ci
  • Marianne et Sean Limbres, les parents de Simon
  • Juliette, petite amie de simon
  • Virgilio Breva, le chirurgien qui s’occupe de l’opération
  • Marthe Carrare, chargée d’organiser la transplantation
  • Thomas Rémige, infirmier spécialisé en don d’organes
  • Claire Méjan, la patiente qui va recevoir le cœur de Simon

Présentation du roman

• Publié le 1er janvier 2014 aux éditions « verticales ».


• Il traite :
- d'une transplantation cardiaque
- du don d'organe

• Novembre 2016 : adaptation en film réalisé par Katell Quillévéré
• 2016 : adaptation théâtrale dans une mise en scène de Sylvain Maurice
• 2017 : nouvelle adptation théâtrale par Emmanuel Noblet

Extraits de l'accident

Extraits

Greffe d'organes

  • Une greffe est la mise en place dans le corps humain d’un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. On parle aussi de transplantation.
  • On greffe :
- pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréversible, et dont la fonction est vitale,
- pour permettre à un malade de retrouver une existence normale.
  • Une autogreffe est une greffe dans laquelle le greffon provient du sujet lui-même : le donneur est aussi le sujet qui va recevoir la greffe.
  • Une allogreffe (ou homogreffe) est une greffe faite à partir d’un donneur.
  • Une xénogreffe est une greffe pratiquée entre deux organismes d’espèce différente, par exemple greffe d’un organe d’animal chez l’homme.

Quels organes peut-on greffer ?

- Essentiellement les Cellules Souches Hématopoïétiques (ou moelle osseuse, donneurs familiaux ou non)

- Rein, entre proches du cercle familial
- Peau
- Fragments osseux
- Lobe hépatique et lobe pulmonaire (exceptionnellement)

Prélevés après la mort (en état de mort encéphalique) :

- Cœur
- Foie
- Rein
- Cœur-poumon
- Poumon
- Pancréas
- Os , le cartilage
- Cornée (partie transparente du globe oculaire, située devant l’iris – on ne prélève pas l’œil)
- Peau
- Intestin (rarement)

Premières transplantations

Les premiers succès chez l’homme, dans le monde, sont :

- 1959 pour le rein
- 1967 pour le cœur
- 1981 pour le bloc cœur-poumon

Premières transplantations en France :

- Rein : 1955
- Cœur : 1968
- Foie : 1972
- Pancréas : 1976
- Cœur-poumon : 1982
- 1981 pour le bloc cœur-poumon
- Poumon seul : 1987
- 1ère greffe de moelle osseuse en France : 1956