Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

L’histoire de
La Théorie de l’Evolution

Start

Aristote - Platon

Genèse

Hutton – Smith – Lyell

Cuvier

Lamarck

Darwin - Wallace

Info

Clique sur une des vignettes pour obtenir des informations

Aristote - Platon

Pour nos ancêtres, la vie trouvait son origine dans l'inanimé.

Aristote (384-322 avant J.-C.) pensait que les êtres vivants apparaissaient spontanément de la matière inerte : dans ses écrits, il décrivait la vie comme surgissant des boues ou des matières en décomposition sous la forme de mouches ou de vers. Selon lui, il existait dans toute chose un principe "passif" constitué par la matière et un principe "actif" qui lui donne sa forme. Il classe les êtres vivants selon leur degrés de complexité.

- 350 av JC

Menu

Le récit originel de la Genèse décrit la création du monde en six jours par Dieu. La théorie créationniste part du principe que toutes formes de vie sur Terre sont l’œuvre de Dieu.

Cette théorie se base sur les écrits d’Aristote et sera la seule admise pendant de nombreux siècles.

Genèse

Menu

Menu

S'appuyant sur la Bible, Georges Cuvier (1769 – 1832) n'imagine pas qu'il puisse exister une autre théorie que le créationnisme. Il imagine toutefois une petite nuance : il n'y aurait pas eu une création unique mais plusieurs, successives. Il explique les crises biologiques (qu'il appelle « révolutions du globe ») par des catastrophes de type inondations ou séismes, la Terre étant ensuite repeuplée par une nouvelle création ou des migrations après ces catastrophes. Par prudence vis-à-vis des autorités religieuses, il exclut l‘espèce humaine de cette histoire géologique.

Cuvier

Menu

(1744 -1829) Il est le premier à élaborer une théorie différente du créationnisme. Il s’agit de la première théorie de l’évolution : le transformisme.

A partir de ses observations sur les différences des individus d'une même espèce, Lamarck en a simplement déduit que les individus s'adaptent à leur milieu. Si les conditions climatiques ou géologiques changent, les êtres vivants se transforment. Un organe peut donc se modifier pour répondre à un besoin. De plus cette transformation est transmissible à la descendance (hérédité des caractères acquis).
Pour étayer sa thèse, il cite en exemple le cou de la girafe qui s'est allongé pour atteindre les branches hautes des arbres.

Lamarck

Menu

Tous 3 géologues, Hutton, Smith et surtout Lyell ont longuement étudié les différentes couches des roches, les strates au 19ème siècle. Dans chacune d’entre elles, ils y trouvèrent de nombreux fossiles différents sans pouvoir les retrouver dans les strates suivantes.

Cela ne concorde pas avec l’idée d’une création divine car les êtres vivants seraient, d’après leurs études, différents à chaque époque.

Hutton – Smith – Lyell

Menu

Selon Darwin, la Terre a été peu à peu colonisée par les plantes, des organismes unicellulaires qui ont évolué vers des êtres plus complexes : les animaux (dont l’Homme).
Sa théorie, énoncée en 1859, stipule que l’évolution se fait par le principe de la
sélection naturelle, ce sont les animaux les plus adaptés à leur milieu qui survivent. Ce sont donc eux qui auront le plus de chance de se reproduire, et donc de transmettre leurs caractères.

Il se base sur l’étude d’un pinson (oiseau) des iles Galápagos (Pacifique). Il s’est ainsi rendu compte que chaque ile comportait une espèce de pinson différente. Les 13 espèces se différencient par des becs différents. Il en conclu que l’espèce d’origine avait évoluée en quelques milliers d’années, en 13 espèces différentes en s’adaptant à la nourriture la plus abondante sur l’ile.

Darwin - Wallace