Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les droits des personnes homosexuels et transgenres

Sommaire

PRESENTATIOn par Maxime, lou et EléA

sommaire

* Définiton

* Le constat : violences et discriminations

O

* une reconnaissance progressive des droits lgbt+

SOMMAIRE

* Conclusion

* les mouvements homosexuelspour la conquête des droits

* la lutte contre les actes anti-lgbt+

* l'ue déclarée pour la liberté des lgbtq+

* la stratégie européenne pour l'egalité des lgbtq+

* L'APPARITION DU SIGNE LGBTQ+

PROBLématique

PROBLEMATIQUE

Comment les droits LGBTQ+ évoluent-ils dans le monde ?

Quelques mots pour comprendre...

Aromantique :
Asexuel(le) :
Bi-curieux/se :
Bisexuel(le) :
Demiromantique :
Gay :
Graysexuel(le) :
Homosexuel(le) :
Heterosexuel(le) :
Lesbienne :
pansexuel(le) :
Polyamoureux/se :
Skoliosexuel(le) :
Transgenre :


pas de sentiments romantiques ni d’attirance romantique envers les autres.

qui n’éprouve pas d’attirance sexuelle ou quelqu’un qui ne désire pas avoir une activité sexuelle.

qui se questionne sur sa sexualité/ être intéressée par une expérience sexuelle avec le même genre

sexuellement attirée par les hommes et par les femmes.

romantiquement attirée par une autre personne qu’après avoir noué un lien affectif

qui s’identifie de genre masculin et attirée sexuellement par les hommes

se place entre l’asexualité et la sexualité

sexuellement attirée par le même genre qu’elle

sexuellement attirée par le genre opposé

qui s’identifie du genre féminin et qui est attirée sexuellement par les femmes.

sexuellement attirée par une autre personne, peu importe son genre.

qui désire ou pratique une relation sexuelle et romantique intime avec plus d’un(e) partenaire

qui éprouve de l’attirance sexuelle envers des personnes non-binaires

une personne dont le genre et le sexe assignés à la naissance vont à l’encontre du genre auquel elle s’identifie.

DeFINTION

LGBT, ou LGBTQIA+, sont des sigles utilisés pour qualifier les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles, c'est-à-dire pour désigner des personnes non hétérosexuelles, non cisgenres ou non dyadiques*

Dyadiques : Qui concerne une dyade, un ensemble de deux éléments.

suite

L'apparition du signe LGBTQ+

Année d'apparition : 1990

C’est dans les années 1990 que le sigle LGBT apparaît. Le terme "homosexuel" ("gay"), considéré comme trop restrictif, est remplacé par ce sigle qui englobe soit une orientation sexuelle (lesbienne, gay, bisexuel), soit une identité de genre (transsexuel et transgenre). Il est souvent accompagné d’un "+" pour inclure d’autres orientations sexuelles, identités et expressions de genre.

les mouvements homosexuelspour la conquête des droits

Les premiers mouvements commencent à s’organiser au début des années 1970, en particulier aux États-Unis. En 1969, les clients homosexuels et transsexuels d’un bar de New-York, le "Stone Wall Inn" se révoltent contre la multiplication des contrôles de police menés à leur encontre. Donnant lieu à plusieurs jours d’émeute...

suite

Le constat : violences et discrimination

"Toute manifestation de mépris,rejet ou de haine envers une personne ou un groupe de personnes en raison de son orientation sexuelle ou de son identité de genre, réelle ou supposée. Elle peut prendre de multiples formes : de la moquerie aux violences physiques ou sexuelles, en passant par les insultes, la diffamition, les menaces, l'outing*, l'appel à la discrimation, à la haine ou à la violence, le harcèlement, les discrimation, voir le meurtre."

Outing : Révélation publique par un tiers de l'homosexualité d'une personne ( aussi coming out).

suite

la lutte contre les actes anti-lgbt+

-Le plan 2020-2023

-En novembre 2018, face à une résurgence des agressions homophobes et transphobes, des mesures d'urgence ont été prises pour lutter contre la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans...

-Une personne victime de LGBTphobie peut saisir la justice afin de faire valoir ses droits. Le code pénal définit les peines encourues pour les cas de discrimination, de harcèlement, de diffamation publique, d'injure à caractère homophobe ou transphobe...

suite

une reconnaissance progressive des droits lgbt

La stratégie nationale vise une égalité des droits, notamment dans le domaine de la vie privée et de la vie familiale. Ces mesures s'inscrivent dans une évolution qui a vu l'institution du pacte civil de solidarité (PACS) en 1999, puis l'ouverture aux couples de même sexe du mariage et de l'adoption en 2013. Avec l'adoption du "mariage pour tous", la France devient le 9e pays de l’Union européenne à autoriser le Mariage homosexuel et le 14e pays dans le monde.

suite

la stratégie européenne pour l'égalité des lgbtq+

le 11 mars 2021

une résolution qui reconnaît l’ensemble du territoire européen comme "zone de liberté LGBTIQ »

Cette Résolution rappelle que les autorités nationales, à tous les niveaux de gouvernance et dans l’ensemble de l’Union, devraient protéger et promouvoir l’égalité et les droits fondamentaux pour tous, y compris pour les personnes LGBTIQ.

suite

l'UE déclarée pour la liberté des lgbtq+

12 novembre 2020

-lutter contre les discriminations

-garantir la sécurité des personnes LGTB+

-protéger les droits des familles " arc-en-ciel".

-soutenir l'égalité des droits des personnes LGBT+ à travers le monde.

Conclusion

Pour conclure, les droits des personnes LGBT+ ont fortement évolué depuis le début des années 1990. Nous avons pu voir que depuis l’apparition du signe LGBT et après certaines luttes contre les actes anti LGBT, un constat a été fait et une certaine reconnaissance à commencer à apparaitre. Que ça soit en France, dans l’Europe ou dans le monde les droits ont fortement évolué pour eux.

Remerciments

Merci pour votre écoute.

Attention : Si vous êtes victime d'homophobie ou de transphobie vous pouvez contacter SOS homophobie au 01.48.06.42.41 ( appel anonyme )

Sources : La République Français,
Artes.tv
www.vie-publique.fr