Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Si j’étais un plat gourmand je serais du homard.

Car d’abord assigné comme un plat destiné aux pauvres puis aux riches.

Cette transition de classe sociale a permis de changer la vision du homard devenant un plat luxueux aux prolétaires du à un fossé culturel notamment dû à sa cuisson et à sa consommation très different du monde modeste.

Comme le homard, j ’ai creusé un gouffre culturel avec ma famille dû à mon absence.
Passant d’une culture de famille prolétaire à une culture bourgeoise parisienne. Je parais comme un étranger au sein de ma famille.

Exemple ; L’utilisation de l'épanorthose par Suzanne pendant sa tirade , montre la recherche de bien faire face à Louis comme un prolétaire ne sachant que faire face à un homard


Si j’étais un loisir créatif je serais l’art abstrait

L’art abstrait transmet des ressentis et des émotions via l’abstrait et le vide.

L’interprétation de mon silence et de mon stoïcisme quasi permanent, va être différente selon les individus, car étant séparé de ma famille pendant dix ans, ils ont en face d’eux un nouvel homme, une personne à déchiffrer .


Par exemple ,Antoine a une vision de Louis hautaine dû à sa réussite lui vouant une jalousie virulente

(scene dans la voiture)


Si j’étais un pays ,je serais les îles Fidji,

Car ces îles risquent de disparaître avant la fin du siècle dû à la fatalité de la nature(siphon ,montée des eaux etc).

. Comme eux, ma disparition n’est qu’une question de temps face à la fatalité de ma maladie(sida).

(Prologue; « j’allais mourir à mon tour »)

Si j’étais un animal, je serais un loup.

Le loup dans la culture amérindienne, est un animal totem symbolisant; la liberté, l’intelligence et l’indépendance. Me comparant à ce dernier ,j’ai obtenu mon indépendance à l'âge de vingt-quatre ans ,grâce à mon talent et mon intelligence pour l’écriture. Cela m’a permis d’être libéré de ma famille pendant dix ans


Si j’étais une vêtement, je serais une chaussette.
Car tel une chaussette je peux disparaître du jour au lendemain pour des années.Le jour où elle est retrouvée elle ne sera plus adapter à sa famille semblable au autre vêtement. Je suis discret tel une chaussette sur le corps , sa présence où son absence peut changer la vie de son entourage. Et la retrouvaille de la chaussette peut être perçue comme une bonne nouvelle ou une mauvaise nouvelle si on est aigri.

Si j’étais une musique, je serais o descobridor dos sete mares

la musique nous décrit l’histoire du chanteur rêvant la traversée de Porto seguro jusqu’a Sao Vincente passant par les sept mers.

La chanson nous montre la volonté du chanteur d’être libre en prenant la route qu’il veut.
Nous pouvons considéré le chanteur comme libre car la liberté est (l’absence de contraintes).

En voulant passer pas les sept mers il nous montre cette liberté de déplacement en ne voyant pas la grandeur de la mer comme limite.

J’essaie d’atteindre cette liberté en côtoyant la mort, comme une amie (p65-70; la mort prochaine et moi, nous faisons nos adieux, nous nous promenons ») je ne vois plus la mort comme une fatalité triste et douloureuse mais comme fatalité douse et heureuse.Elle ne me prendra pour l’au-delà, elle m’accompagnera.

Si j’étais un gros mot, je serais un connard de baltringue

Je suis un connard car je veux voir ma famille sombrer dans le désespoir,elle ne m’a pas donner l’attention dont j’avais besoin durant mon enfance (p51 « je compris que cette absence d’amour dont je me suis plains et qui toujours fut pour moi l’unique raison de mes lâchetés » ). De plus je suis partie de ma famille sans pre-avis ne donnant pas mon adresse à la mère(p61. « Nous ne savons pas où tu vis »). En quittant le foyer je quitte aussi mes responsabilités d’ainé et de figure paternelle à ma sœur, elle qui est toujours à la recherche de sa voie. Je suis vraiment une baltringue