Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Morgane, Lucie, Aminata, Raffaella et Marion

Le Dilemme Obstétrical

Pourquoi l’évolution de la taille du bassin féminin et celle du cerveau à la naissance sont le résultat d’un compromis sélectif ?

InTRO

I)Evolution du crâne des hominidés ainsi que leur squelette

II) Quelles pressions de sélection s’exercent sur le bassin humain

III) En quoi un compromis sélectif est à l’origine des difficultés obstétriques chez l’humain.

Conclusion

SOMMAIRE

Pendant de nombreuses années on a considéré que le corps des femmes était responsable de la mort en couche ou du décès des enfants à la naissance.


--> Dilemme obstétrical: la femme semblait avoir à la fois un bassin trop large pour la marche bipède, et trop étroit pour mettre au monde.

Puberté = le bassin féminin s’élargit mais

après la période de fécondité, il rétrécit

InTRO

Bassin féminin ≠ Bassin masculin

Bassin féminin: il s'élargit jusqu’à atteindre un maximum vers 25 ans, au pic de fertilité.
Après 40 ans, en revanche, il régresse un peu.

I)Evolution du crâne des hominidés

ainsi que leur squelette

= La taille du crâne s’est agrandi mais

la taille du bassin ne s’est pas agrandi il a meme rétréci.

Position succesives de la tête du nouveau-né
de la descente au bassin jusqu'à l'accouchement

Le concept de pression de sélection désigne un phénomène qui se traduit par une évolution des espèces vivantes soumises à certaines contraintes environnementales.

II) Quelles pressions de sélection s’exercent sur le bassin humain

Une force qui « pousse » l'espèce à se transformer dans une direction donnée

>

2 exemples de pression de selection

La bipédie

et

La rigidité du crane

III) En quoi un compromis sélectif est à l’origine des difficultés obstétriques chez l’humain.

Compromis sélectif : a lieu quand une modification avantageuse d'un caractère mène à une modification désavantageuse d'un autre caractère

La taille du cerveau est l’un des piliers du développement humain. Elle est bien plus grande comparée à celle des autres mammifères.

De plus, la façon dont se déplace l’espèce humaine a évolué --> bipédie

On peut constater qu’il y a un compromis entre les deux caractéristiques essentielles de l’espèce humaine:

entre le besoin d’avoir un bassin étroit pour résister à la contrainte de la station debout permanente et avoir un bassin large pour laisser passer la tête du bébé lors de l’accouchement.

L’explication courante reste celle que l’évolution aurait conduit à un compromis entre les nécessités obstétriques

– le passage d’un bébé dont la tête est volumineuse –
et celles de la locomotion.


Ainsi, le bassin féminin n’aurait pas pu évoluer vers une forme plus évasée parce que la marche en aurait été entravée.

Conclusion