Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

INITIATION A LA DEMARCHE SYSTEMIQUE DE PROJET

Formation I2 : Aide relationnelle et accompagnement de l’enfant en situation de handicap à l’école

Phase I

introduction

Initiation à la démarche systémique de projet

Phase I

le système socio-scolaire, avec ses normes, ses règles et ses rituels

En fait à un écosystème complexe qui produit des symptômes ou se trouve modifié par eux.
Trois systèmes habituels, eux-mêmes en interaction, nourrissent au quotidien cet écosystème de référence individuelle :

Lorsqu’un enfant nous est confié parce qu’il fait des colères, souffre d’inhibition, d’instabilité ou d’angoisse, que nous soyons médecin, psychologue, éducateur ou enseignant, nous ne nous adressons pas seulement à une colère, une inhibition, une instabilité ou une angoisse, mais à un enfant en situation.

le système familial avec son fonctionnement spécifique, son organisation et ses déterminants éducatifs, culturels et sociaux

le système personnel d’appartenance avec ses caractéristiques singulières et ses dysfonctionnements historiques ou privés.

Ce sont les conséquences du fonctionnement particulier de ces trois systèmes que nous allons successivement considérer.


En commençant par nous poser une question simple :

Que fait-il entendre par système ?

Ne le confond-t-on pas encore trop souvent avec un simple échafaudage ?

Un ensemble global ?

Une structure faite d’éléments figés ?

Et quel statut à le symptôme dans ce système complexe ?

Est-ce un déterminant ?

Une expression inopportune ?

Un signe ayant une fonction ?

"Vous avez dit système ! C’est le premier module Jennifer Riera va maintenant l’aborder"

Comment tenir compte en pratique, dans le quotidien de l’action, des différents principes et des caractéristiques systémiques qui viennent ici d’être évoqués ?

Répondre notamment aux deux questions fondamentales que se posent habituellement l’éducateur ou l’enseignant, trop souvent laissés seuls face à l’enfant et ses symptômes :

Comment :





Envisager alors les actions à conduire ?

EComprendre les troubles qui se manifestent actuellement pour pouvoir les réduire au plus vite ?


Et avec qui éventuellement ?

Le lieu du symptôme

Équilibre-déséquilibre permanent.

Il est donc toujours possible d’agir

La causalité circulaire.

Un trouble isolé n’existe pas

Les cinq principes fondamentaux de la clinique systémique

Un trouble isolé n’existe pas. Il est lié, dans tous les cas, à un système dysfonctionnel et contribue à son équilibre du moment.

L’enfant, plutôt que la cause, doit être considéré comme le lieu du symptôme. C’est en réalité tout le système qui souffre. L’enfant n’est, dans ces conditions, que le « patient désigné ». Se tourner exclusivement vers ce patient, son intériorité troublée et le sens à trouver en lui-même, ne suffit donc pas. C’est plutôt la fonction du symptôme, au sein même du système, qui doit avant tout nous intéresser.

La causalité, dans un système vivant, n’est pas linéaire mais circulaire. Elle ne peut pas être réduite à « une cause ➢ un effet. Elle est interactionnelle, du type « un symptôme ➢ un effet ».

Tout système menacé par l’irruption d’un élément nouveau, résiste puis se rééquilibre en s’appuyant sur des « tuteurs d’équilibre » qui le protègent. Dans le même temps, il tend paradoxalement à se disjoindre. Il est ainsi en Équilibre-déséquilibre permanent.

Il est donc toujours possible d’agir sur le fonctionnement et l’organisation d’un système. Rien, dès lors, n’est ainsi jamais joué.