Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Mignonne, allons voir si la rose

Index

I. Pierre de Ronsard

II. Lecture de l'oeuvre

III. Etude lineaire

Pierre de Ronsard

(1524-1585)

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée
Et son teint au vôtre pareil

Las ! voyez comme en peu d'espace ,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beauté laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

À CASSANDRE

A

A
B
C
C
B

D
D
E
F
F
E

G
G
C
H
H
C

}

rimes embrassées

}

}

rimes embrassées

rimes embrassées

}

}

}

rimes suivies

rimes suivies

rimes suivies

}

}

}

sizain

sizain

sizain

Mouvements litteraires

I. L'eloge de l'amour

II. Le carpe diem

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée
Et son teint au vôtre pareil

Las ! voyez comme en peu d'espace ,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beauté laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

À CASSANDRE

https://www.lalanguefrancaise.com/litterature/mignonne-allons-voir-si-la-rose-ronsard

analyse linéaire

Tout d’abord, le nom « mignonne »au vers 1 placé en apostrophe nous indique que la
personne à qui est dédié ce poème est quelqu’un pour qui Ronsard a de l’affection.
Les mots « allons voir si la rose » exprime une suggestion délicate, le poète se place ainsi
en séducteur. De plus, « la rose » est une métaphore désignant l’amour. Dans le vers 2, le
nom commun « ce matin » renvoie à la fraicheur des sentiments, le commencement de
l’amour. Cette idée est confirmée grâce au verbe « avait déclose » qui signifit que l ‘amour
n’est que naissant.Pourtant, au vers 3, la présence du nom commun « pourpre » indique
un amour plus passioné, plus profond.
Ici la métaphore de la rose qui signifie la femme est très utilisée. De plus, on comprend
que cet amour est passionné grâce à l’apparition du nom commun « pourpre » à la ligne 3,
un rouge des plus profonds. Ici symbolique de l’amour ardent.
Le mot «las» qui est répété à plusieurs reprises signifie montre le trouble et le desaroi de
Ronsard.
Ici la métaphore de la rose qui signifie la femme est très utilisée. De plus, on comprend
que cet amour est passionné grâce à l’apparition du nom commun « pourpre » à la ligne 3,
un rouge des plus profonds. Ici symbolique de l’amour ardent.
Le champ lexical de la floraison est très employé pour désigner la fleur de l’âge. En effet,
on retrouve le nom commun « déclose », « choir »
De nombreux verbes à l’imperatif sont employés : tels que « cueillez », « allons »,
« voyez », indique la position de sage qu’a le poete sur la jeune fille. En effet, elle est
représentée comme une rose juvénile et fragile.