Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Petit guide des réseaux sociaux

OU comment devenir un collégien averti

Réalisé par les élèves de la classe de 308 du Collège Le Likès Saint Yves - Quimper

Notre classe : présentation

Nous sommes les élèves de 308 du collège Le Likès Saint Yves, et nous avons mené le projet classe @ctus sur les réseaux sociaux, encadrés par nos professeurs : Mme Nicolas, enseignante en français ; M. Le Bonniec, enseignant en histoire-géographie ; et Mme Hourmand, professeur documentaliste.

Préambule

Nous avons réalisé ce guide pour les collégiens, présents et futurs.


+

Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor.


L'objectif est d'aider les élèves à mieux comprendre les réseaux sociaux et à adopter une attitude responsable et citoyenne quant à leur utilisation.

Sommaire

Présentation des réseaux sociaux

1

2

3

4

Réseau social : définitions

Rencontre avec un journaliste

Derrière nos écrans de fumée

5

7

8

Débats argumentés

Quizz

Conseils

Faisons connaissance

9

6

Charte d'engagement

Qu'est-ce qu'un réseau social ?

Découvrons quelques définitions pour mieux comprendre ce qu'est un réseau social.

Qu'est-ce qu'un réseau social ?

1

2

Définition du site "infonet" :

Définition du site "l'internaute":

Site internet qui permet aux internautes de se créer une page personnelle afin de partager et d'échanger des informations, des photos ou des vidéos avec leur communauté d'amis et leur réseau de connaissances.


Les réseaux sociaux sont tous les sites webs, applications mobiles et plateformes qui permettent de créer du lien social en ligne.

Définition de Universalis Junior:

3

3

Les élèves de 308 et les réseaux sociaux

Les élèves de notre classe ont répondu à un questionnaire proposé par nos professeurs concernant nos usages des réseaux sociaux.

Nos usages

Sur 31 élèves, 3 d'entre nous ne possèdons pas de compte sur un réseau social.
Un seul d'entre nous n'a pas demandé l'accord de ses parents pour en ouvrir un.
Mais découvrez plutôt les résultats du sondage...

Faisons connaissance avec quelques réseaux sociaux...

Nous avons travaillé par groupe et avons choisi de présenter un réseau social de notre choix sous forme infographique, avec l'outil Canva. Nous avons ajouté des conseils à suivre pour chacun d'eux.

A la découverte des réseaux sociaux

L'information et les réseaux sociaux

A l'approche de la semaine de la presse, nous avons rencontré Frédérick Colas, reporter à radio France.

Rencontre avec un journaliste

Comment s'informer aujourd'hui de façon sûre face à la multiplicité d'informations divulguées sur les réseaux sociaux ?

F. Colas a répondu à notre invitation en venant au collège pour répondre à toutes nos questions. Nous vous proposons de découvrir cette rencontre sous forme écrite et sous forme audio.



Le monde de l'information aujourd'hui

Le jeudi 17 mars, notre classe, la 308 a assisté à une présentation du métier de journaliste présenté par M. Colas, un journaliste avec 33 ans d’expérience. Notre classe a eu l’occasion de lui poser de nombreuses questions.

Nous avons donc retenu plusieurs points importants dans ses réponses.

Les études et l’entrée dans le monde du journalisme :

  • Dans son cas, M. Colas n’a pas fait d’études de journalisme, néanmoins il a étudié dans une école de radio, et a dû apprendre son métier sur le terrain.
  • En revanche, aujourd’hui pour faire un métier dans le monde du journalisme, M. Colas nous conseille de faire au minimum un bac +3/+5 pour avoir une meilleure connaissance du métier et avoir plus de chance de trouver un emploi par la suite.

Les qualités et les compétences essentielles d’un journaliste :

  • Selon lui, un bon journaliste doit aimer les rencontres humaines, faire passer des émotions, être capable de traiter et d’être intéressé par tous les sujets ainsi que la capacité de rendre les sujets intéressants.
  • Un bon journaliste se doit d’avoir une bonne maitrise du français ; un vocabulaire varié et riche, une orthographe irréprochable et une bonne maîtrise de la grammaire.

Journée type d’un journaliste en radio et conditions de travail.

  • La journée type d’un journaliste commence à 8h par une réunion et une conférence de rédaction, la journée continue en allant sur le terrain pour chercher des informations. Par la suite, le journaliste doit vérifier ses sources et rédiger son article.
  • Aujourd’hui, le travail de journaliste est facilité par internet et les nouvelles technologies. Et actuellement, à cause du covid, le travail se réalise de plus en plus chez-soi en télétravail.
  • Du fait des réseaux sociaux, les informations se partagent beaucoup plus facilement, et les journalistes peuvent donc poster directement leur travail de chez eux. Néanmoins, ce partage d’infos leur implique de plus grandes responsabilités et cela peut amplifier un risque d’erreur.

Inconvénients, difficultés du métier.

  • Avant de partager des informations, il faut toujours effectuer une vérification avec deux sources ou au mieux trois, qui doivent être fiables.
  • Leur travail est rendu plus compliqué par les nombreuses intox présentes sur les réseaux sociaux et de temps perdu à revérifier les informations.
  • Une des difficultés peut être que certains journalistes se rendent seuls sur le terrain et doivent s’adapter à la situation sans aide, parfois ils mettent leur vie en danger pour informer les internautes.

Stéréotypes

  • Les gens ont tendances à penser que le métier de journaliste permet de voyager souvent, toutefois il n’y a que certains reporters qui en ont l’occasion. Les journalistes ne voyagent pas tous mais leur objectif est de faire découvrir aux internautes via les moyens à disposition.

L’information et les réseaux sociaux.

  • Chaque personne qui s’abonne à un réseau social devient un média : elle diffuse de l’information sans filtre
  • Les fausses informations sur les réseaux sociaux circulent en grande proportion
  • Il n’y a que l’utilisateur qui peut faire le tri !

En conclusion,

  • Aujourd’hui, les médias, les réseaux sociaux, répondent à une logique économique : c’est de l’industrie !
  • Conseils : avoir un peu de recul et réfléchir quand on est face à l’information. Prendre le temps de regarder le documentaire « derrière nos écrans de fumée » (Netflix). Et décoller ses yeux des téléphones !


Heather, Maelys, Maëlle et Ambre.


Le métier de journaliste aujourd'hui

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Quels sont vos domaines préférés ?

Quelles qualités faut-il avoir pour être un bon journaliste ?

+

+

+

+

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Quelle est votre formation ?

S'informer pour comprendre le monde

Comment choisissez-vous vos sujets ?

Est-ce que vous travaillez en équipe ou seul ?

Votre travail vous a-t-il permis de voyager ?

+


+


+


+


Comment faire un bon article ?

Vous rendez-vous souvent sur le terrain ?

La diffusion de l'information

Quelle est la journée type que vous vivez?

Quel regard portez-vous sur les jeunes et la presse ?

En conclusion, quels conseils donneriez-vous à notre classe ?

+


+


+


+

Comment vérifiez-vous la fiabilité de vos informations ?

Que pensez-vous des intox qui circulent sur Internet et les réseaux sociaux ?


Débats argumentés

Nous avons mené des débats autour du thème des réseaux sociaux en cours de français, en donnant notre point de vue. Et toi ? Quel est ton avis ?

Le contrôle parental sur les smartphones

les dangers des réseaux sociaux

les addictions aux réseaux sociaux : réelles et dangereuses ?

POUR ?

Avoir un téléphone avant l'âge de 13 ans ?

l'utilisation des réseaux sociaux par les politiciens

Les réseaux sociaux à l'âge de 13 ans.

Faut-il croire les médias ?

CONTRE ?

VS

Les ondes électromagnétiques : néfastes pour la santé ?

OU...

La réalité virtuelle

Les jeux vidéo sont-ils dangereux pour les enfants ?

Pour ou contre les ondes électromagnétiques :

Qu’est-ce qu’une onde électromagnétique ?

Une onde électromagnétique est une catégorie d'ondes qui se déplace dans le vide ou l'air, et proche de la vitesse de la lumière.

Actuellement, dans notre société, exploiter les ondes électromagnétiques font partis de nos habitudes de tous les jours.

Je vais vous parler des points positifs et Cassandra des points négatifs.



Grâce aux ondes nous transmettons des informations.

Nous les utilisons de plus en plus dans le domaine de la communication, telles que téléphones portables, wifi, casques sans-fil...

Par exemple, pendant le confinement de 2020, les élèves et les professeurs ont utilisé Internet pour organiser des visioconférences, transmettre des documents pour travailler, ou même rendre les devoirs.

Nous avons utilisé diverses applications comme Pronote, Office 365….

Sans les ondes électromagnétiques, nous n’aurions pas pu travailler à distance et tous ensemble au même moment.



Par ailleurs, de multiples études affirment que plus les ondes sont basses moins il y a de menaces pour la santé. Suite à des plaintes, il y a eu des recherches mais elles ne montrent aucune cause entre les ondes et le développement des cancers.

Et le physicien Sébastien Point, dans un article en 2018 publié dans la revue Science et pseudo-science, alertait sur l’inutilité des dispositifs anti-ondes, il disait :

« La charge de la preuve appartient à ceux qui affirment le contraire. Cela fait plus de 20 ans que nous utilisons des téléphones portables, nous n’avons toujours pas vu de catastrophe sanitaire ».


D’autre part, il existe aussi des réglementations pour protéger les usagers des risques.

Entre autres, plusieurs textes législatifs ont été créés sur l’exposition du public et des travailleurs aux champs électromagnétiques comme la loi abeille en 2015.

Dans les entreprises, il y a des fiches techniques pour les téléphones et pleins d’autres appareils électroniques pour annoncer les consignes de préventions au danger



Malgré le nombre d’études réalisées et des résultats obtenus, nous pouvons prétendre que les ondes électromagnétiques ont des effets néfastes sur le corps humain. Car le risque d'augmentation du cancer évoqué, nous n'avons jusqu'alors toujours pas constaté de dégâts importants chez l'humain. Mais grâce aux réglementations nous sommes aptes à nous protéger.


Laly

Qu’est ce que les addictions au réseaux sociaux et que peuvent-t-elles engendrer chez l’utilisateur ?


Les réseaux sociaux peuvent effectivement engendrer des addictions et créer du stress, des troubles du sommeil ou encore une rupture sociale chez l’utilisateur.


En moyenne, le réseau social Snapchat est ouvert 30 fois par jour (par utilisateur). Cela prouve une certaine addiction, tout dépend de la consommation des réseaux sociaux que cela soit professionnelle ou personnelle. Mais que peuvent-elles engendrer ?

(Source : blog du modérateur)


Tout d’abord, cela peut créer du stress en allant sur les réseaux sociaux, nous sommes toujours en attente d’une réponse. Mais encore cela peut créer des complexes en regardant plusieurs fois des images/corps de personnes « idéalisées », des complexes peuvent se créer du fait de vouloir ressembler à cet idéal.


Concernant les troubles du sommeil, cela est lié à plusieurs facteurs : tout d’abord cela est lié à une connexion compulsive et régulière. A chaque moment les utilisateurs sont tentés d’aller sur ces réseaux. Une enquête a été menée auprès de 2000 Américains, elle révèle que 78% d’entre eux utilisent le réseau social TikTok avant de s’endormir. Consulter son téléphone avant de dormir est très mauvais car cela émet des lumières bleues qui ont pour conséquence un ralentissement de la mélatonine (l’hormone du sommeil). Cela crée des troubles du sommeil et des insomnies.

(MarieFrance)


En conclusion les réseaux sociaux sont donc dangereux pour nous, et surtout lorsque notre consommation est excessive. Cela crée des addictions et entraîne des conséquences sur notre corps.

Ervin et Maxime

Le développement des réseaux sociaux a permis à de nombreuses personnes malveillantes de faire des choses qu’elles ne se seraient pas permis dans la vraie vie. Il existe énormément de danger sur les réseaux sociaux dont trois que nous allons vous présenter aujourd’hui. Ronan vous présentera les challenges dangereux ainsi que la pédocriminalité, et moi je vais vous présenter les arnaques que nous pouvons trouver sur les réseaux sociaux.

Premièrement, aujourd'hui beaucoup de pédophiles cherchent leurs proies sur Internet, ce n’est pas nouveaux ils traquent, ils se font plus discrets donc plus difficile à retrouver même si les jeunes savent plus utiliser les réseaux qu'auparavant, pourtant plus d’un jeune s’est fait avoir dessus, on ne sait jamais qui se cache derrière un écran.

Par exemple, en juin 2018 dans l'Oise, un trentenaire a contacté une jeune fille de 13 ans sur le site “ rencontre ado “ avant de dialoguer avec elle sur Snapchat. Le pédophile procédait toujours de la même manière. D'abord il soutenait qu’il connaissait la victime, il savait le collège qu’elle fréquentait et exigeait qu’elle se dénude devant lui sous peine de lui casser la figure. Heureusement pour elle, elle en a parlé à des proches et sa mère a déposé plainte.

Il n'y a pas plus de risques de rencontrer un pédophile sur Internet qu'à la sortie de l'école, et il faut savoir que 95 % des enfants qui ont été victimes de violences sexuelles de la part d'un pédophile ont rencontré ce délinquant sexuel dans leur cercle familial, au sens large. Les réseaux sociaux du type Facebook permettent de préciser les règles de confidentialité de son profil. Par exemple, on peut empêcher toute personne qui ne fait pas partie de son réseau d'amis de vous envoyer un message.


Deuxièmement, les escroqueries sont très répandues sur les réseaux sociaux pour tenter de collecter nos données personnelles. Aussi, beaucoup de faux profils tentent de contacter de nombreux utilisateurs en leur proposant de cliquer sur des liens qui va sûrement les pirater ou encore en leur proposant de gagner de l’argent très facilement ce qui est bien évidemment faux. Certains influenceurs transmettent notamment aux jeunes publics de « faux bons plans » qui sont de véritables arnaques. Par exemple de 2018 à 2020, l’affaire de Kayla Massa une influence américaine de plusieurs milliers d’abonnés a été accusée d’avoir volé 1,5 milliards de dollars au détriment de ses abonnés sur Instagram. Elle publiait des messages qui disaient qu’elle pouvait faire gagner une grosse somme d’argent. Pour cela il fallait « seulement » lui transmettre ses coordonnées bancaires.

Troisièmement, les challenges que nous pouvons trouver sur les réseaux sociaux sont de véritables dangers qui sont malheureusement accessibles à tous. Un challenge est un défi qui se partage sur le Web. Comme pour les arnaques, cela touche plus particulièrement les jeunes. Certains challenges vont beaucoup trop loin. Par Exemple le « Benadryl challenge » qui consiste à prendre une très grosse dose de médicaments pour se sentir « planer ». A cause de ce challenge, une adolescente de 15 ans est décédée suite à une overdose.

En conclusion, grâce à ces trois arguments que ce soit les arnaques, les challenges ou encore la pédocrimininalité nous avons pu montrer qu’il existe bel et bien des dangers sur les réseaux sociaux. Même si les réseaux sociaux peuvent être une source de détente et de plaisir il faut être vigilant et conscient qu’il existe de réels dangers sur ces plateformes.

Marie-Lou

Ronan

Pourquoi ne pas croire les médias ?


Mon premier argument est que sur les réseaux sociaux principalement, certaines personnes publient des fausses informations pour faire des vues. Ce sont des fakes news Elles peuvent s’inspirer de fait passé pour fabriquer de nouvelles informations qui sont complètement fausses. Par exemple, des medias ukrainiens ont relayé des nouvelles en disant que des gardes-côtes ukrainiens avaient été assassinés par des Russes après leur avoir dit “ aller vous faire foutre”. Ceci est faux car ils ont juste été fait prisonniers

Mon second argument est l’influence des grosses entreprises et de certains partis politiques. Du fait de leur énorme influence, elles choisissent quel événement couvrir et quelle importance accordée à tel ou tel sujet. Par exemple, lorsque l’on fait une recherche sur Microsoft , des messages apparaissent comme “10 raisons de voter Macron “

Mon troisième argument est que certains journalistes ne sont pas très honnêtes, comme ils n’ont aucune information à publier, ils inventent ou modifient des informations images pour faire de l’audience et remplir leur part du contrat. En plus de cela, il y a des logiciels de modification d’images de plus en plus modernes qui sont très difficiles à déceler. Par exemple , un journaliste japonais voulait montrer que les plongeurs abimaient le corail mais, n’ayant aucune preuve il est allé lui-même endommagé le corail puis en a pris une photo

CONCLUSION :

Pour finir il est donc important de toujours vérifier ce que l’on regarde ou écoute. Certains médias sont plus ou moins malhonnêtes. Pour cela il faut croiser nos sources ou aller sur des sites qui vérifient la véracité des informations comme : decodex, la recherche inversée de Google

Barthélémy

Pour ou contre les ondes électromagnétiques :

Qu’est-ce qu’une onde électromagnétique ?

Une onde électromagnétique est une catégorie d'ondes qui se déplace dans le vide ou l'air, et proche de la vitesse de la lumière.

Actuellement, dans notre société, exploiter les ondes électromagnétiques font partis de nos habitudes de tous les jours.

Je vais vous parler des points positifs et Cassandra des points négatifs.



Grâce aux ondes nous transmettons des informations.

Nous les utilisons de plus en plus dans le domaine de la communication, telles que téléphones portables, wifi, casques sans-fil...

Par exemple, pendant le confinement de 2020, les élèves et les professeurs ont utilisé Internet pour organiser des visioconférences, transmettre des documents pour travailler, ou même rendre les devoirs.

Nous avons utilisé diverses applications comme Pronote, Office 365….

Sans les ondes électromagnétiques, nous n’aurions pas pu travailler à distance et tous ensemble au même moment.



Par ailleurs, de multiples études affirment que plus les ondes sont basses moins il y a de menaces pour la santé. Suite à des plaintes, il y a eu des recherches mais elles ne montrent aucune cause entre les ondes et le développement des cancers.

Et le physicien Sébastien Point, dans un article en 2018 publié dans la revue Science et pseudo-science, alertait sur l’inutilité des dispositifs anti-ondes, il disait :

« La charge de la preuve appartient à ceux qui affirment le contraire. Cela fait plus de 20 ans que nous utilisons des téléphones portables, nous n’avons toujours pas vu de catastrophe sanitaire ».


D’autre part, il existe aussi des réglementations pour protéger les usagers des risques.

Entre autres, plusieurs textes législatifs ont été créés sur l’exposition du public et des travailleurs aux champs électromagnétiques comme la loi abeille en 2015.

Dans les entreprises, il y a des fiches techniques pour les téléphones et pleins d’autres appareils électroniques pour annoncer les consignes de préventions au danger



Malgré le nombre d’études réalisées et des résultats obtenus, nous pouvons prétendre que les ondes électromagnétiques ont des effets néfastes sur le corps humain. Car le risque d'augmentation du cancer évoqué, nous n'avons jusqu'alors toujours pas constaté de dégâts importants chez l'humain. Mais grâce aux réglementations nous sommes aptes à nous protéger.


Laly

INTRODUCTION : Nous avons choisi ce sujet car la grande majorité des adolescents à un téléphone. Le nombre d'heures qu'ils passent sur leur téléphone posé un problème au sein des familles et est un sujet polémique.

ARGUMENT 1 : Le contrôle parental peut nuire à la confiance entre les parents et l'enfant.

EXEMPLE 1 : Comme le montre une étude, des parents mettant un contrôle parentale font 30 % moins confiance à leurs enfants. Comparé à un d'autres qui n'en mettent pas.

ARGUMENT 2 : Le contrôle parental peut engendrer des conflits entre les enfants et les parents car ces contrôle peuvent être trop restrictifs.. Ce qui peut être pesant au quotidien.

EXEMPLE 2 : C'est le cas, sur une étude, une équipe à analyser 761 avis d'enfants et d'adolescents publiés sur la plateforme de téléchargement Google Play pour une application de contrôle parentale. Environ 79% des critiques ont évalué cette application à deux étoiles au moins, sur un total de cinq. Les trois grandes critiques qui reviennent le plus sont que l'application serait trop restrictive, envahiraient la vie privée des enfants et des adolescents. Et que cette application les empêchait de faire leurs devoirs correctement à cause de certaines restrictions (notamment aller sur google etc..).

ARGUMENT 3 : Les adolescents sont à bout de nerfs face au contrôle parental, ils trouvent donc différentes façons de contourner ces règles.

EXEMPLE 3 : Il y a plusieurs façons de contourner ces règles comme par exemple avoir un deuxième téléphone caché dans leur chambre , piratage de mot de passe etc..

CONCLUSION : En effet le contrôle parental peut rompre une partie de la confiance entre l'enfant et les parents ainsi cela peut créer certaines tensions dans la famille. Ainsi les adolescents trouvent donc des solutions pour contourner cela.

AVIS PERSONNEL : Pour ma part je suis plutôt contre, car ne l'ai jamais eu de contrôle parental et je n'ai pas eu de soucis. Je ne vois donc pas l'intérêt d'en mettre un, à part pour une punition. Le contrôle parental reste un gage de confiance, cela dépend donc de l'enfant concerné.


Maëlle

Travail d'argumentation, réalisé par Mathilde Cadieux et Kelia Le Duff.


Sujet : “ Pour ou contre les réseaux sociaux à l’âge de 13 ans”


La plupart des réseaux sociaux comme : YouTube, Snapchat, WhatsApp, Tiktok et pleins d’autres sont réglementer à l’âge de 13 ans mais nous savons tous que beaucoup d’enfants en dessous de l’âge requis utilisent ces réseaux sociaux, 78,9% en France, d’après le site “La Réclame”. Le réseau social le plus utilisé par les ados et même chez les enfants est YouTube, les 13-19 ans plus de 15 heures par semaine et les 7-12 ans y consacrent en moyenne 6h10.


1er argument : le cyberharcèlement (contre)

Les formes du cyberharcèlement ce sont : des intimidations, insultes, moqueries ou menaces en ligne ; La propagation de rumeurs ; le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale ; la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture. C’est une forme de harcèlement qui est punie par la loi et qui a causé le suicide de beaucoup de jeunes et qui a aussi connu une forte hausse de suicide depuis le confinement en 2019 comme le prouvent une étude de « Ipsos » d’après un article « statista » 9% d’enfant était victime de cyberharcèlement contre en moyenne 20% en France en 2021.


https://www.ladepeche.fr/2021/10/07/5-chiffres-cles-a-retenir-sur-le-cyberharcelement-des-jeunes-9836716.php

https://fr.statista.com/infographie/16030/enfants-victimes-cyberharcelement/

1er argument : la communication (pour)


2e argument : Fake news (contre)

Les fakes news, peuvent avoir comme conséquence la mort de certaines personnes car des articles sont écrits dans l’objectif d’amuser les lecteurs en blessant et en se moquant de certaines personnes qui sont passé à la télévision ou autres mais pas uniquement, car, suivant les sujets, cela peut aussi influencer nos choix comme dans la politique. Il suffit de poster un article pour ternir l’image d’un candidat qui n’a probablement jamais dit cela ou commis certains actes dont on l’accuse ! Néanmoins, il existe des sites pour vérifier la véracité de nos propos comme : Décodex ; AFP Factuel ; décodeurs du monde (...). Cependant, suite à une étude en 2021 ‘’France Inter’’ montre que 69% des enfants âgés entre 10 et 15 ans, ont avoué ne pas vérifier leurs informations. D’après « statista » 85% des fake news sont postées sur les réseaux sociaux comme twitter et Facebook


https://fr.statista.com/statistiques/827006/opinion-francais-sources-propagation-fake-news/#statisticContainer

https://www.franceinter.fr/societe/les-adolescents-pas-dupes-des-fakes-news-mais-resignes


2e argument : partagées des images avec ses amis (pour)


3e argument : coté addictif dès le plus jeune âge (contre)

Les réseaux sociaux ont un effet sur le cerveau proche de certaines substances addictives, comme la cigarette. Les chercheurs testent de nombreuses hypothèses et celle-ci en fait partie, suite aux effets nocifs des réseaux sociaux sur notre cerveau en plus du côté addictif qui augmentent pour de nombreuses personnes, les chercheurs ont également retenu l’influence négative des smartphones sur les capacités cognitives comme le prouve une étude de l’université de Chicago qui montre que leur simple présence diminue notre faculté à mémoriser, raisonner et résoudre de nouveaux problèmes.

https://www.lesechos.fr/2017/12/laddiction-aux-reseaux-sociaux-nouveau-fleau-de-sante-publique-189964



3e argument : s’informer (pour)


Conclusion :

Personnellement, je suis pour l’utilisation des réseaux sociaux car mine de rien on peut perdre facilement contact avec quelqu’un quand on déménage par exemple ou change d’établissements. Avoir les réseaux sociaux est plus facile pour garder contact mais malheureusement aussi pour se faire harceler, c’est pourquoi je pense qu’il faudrait un contrôle un peu plus strict sur les réseaux au niveau des commentaires.

Pour ou contre les hommes politiques sur les réseaux.

Je vais vous présenter le contre.

Argument 1 : Cela influence les gens sur leur choix politiques car les hommes politiques se rendent intéressants.

Ex 1 : Le ministre des transports qui fait des Tiktok en se rendant cool en suivant la tendance Tiktok.

Argument 2 : Les hommes politiques dénigrent d’autres hommes politiques car ils veulent se montrer meilleurs que d’autres pour obtenir des votes.

Ex 2 : Mélenchon qui dénigre Zemmour sur Tiktok en montrant qu’il avait gagné un débat et qu’il était donc supérieur

Argument 3 : Les hommes politiques se dénigrent eux même en croyant suivre les tendances, mais cela inflige une mauvaise image d'eux.

Ex 3 : comme le ministre des transports qui rentre dans un hélicoptère avec la musique hélicoptère, ce qui est vraiment ridicule.

Les hommes politiques influencent les gens sur leur choix politiques, mais ils se dénigrent eux même et ils dénigrent d’autres hommes politiques.

Ethan

INTRODUCTION : Nous avons choisi ce sujet car la grande majorité des adolescents a un téléphone. Le nombre d’heures qu’ils passent sur leur téléphone pose un problème au sein des famille et est un sujet polémique.


ARGUMENT 1 : Mettre un contrôle parental permet de protéger son enfant de certains dangers, comme des images, vidéos, séries, films violents, pas adapter à l’âge de l’enfant, qui peuvent le choquer.


EXEMPLE 1 : Squid Game est une série sortie il y a environ 5 mois qui a fait fureur. Cette série raconte l’histoire de personnes sélectionnées qui vont jouer à des jeux d’enfants comme par exemple 1 2 3 soleil, mais à chaque jeux tous les perdants sont tué afin de récupérer les organes de certains joueurs. Les images sont très violentes et sanglantes, ce qui peux choquer des personnes de jeunes âges.


ARGUMENT 2 : Mettre un contrôle parental peut aussi permettre aux parents de gérer le temps que passe son enfant sur son téléphone, pour ne pas qu’il y consacre trop de temps au détriment d’autres activités.


EXEMPLE 2 : Les adolescents passent en moyenne trois heures par jour devant leur téléphone, selon des études françaises. Ce temps dépasse même sept heures pour 23% des 15-17 ans. Par conséquent, on a pu observer une forte progression de la sédentarité chez les adolescents avec tous les problèmes qui en découlent (surpoids, obésité, diabète,…).


ARGUMENT 3 : Le contrôle parental permet également d’empêcher l’apparition de troubles liés à l’usage abusif du portable. Depuis quelques années plusieurs études scientifiques ont montrer l’apparition de trouble psychologique et physique chez des adolescents accros à leur portable.


EXEMPLE 3 :

- le syndrome du Text-neck, c’est-à-dire des douleurs cervicales liées à l'envoi compulsif de textos

- les problèmes de sommeil, car la lumière bleue des écrans ralentit la production de la mélatonine, qui est l'hormone de l'endormissement, et donc les adolescents dorment de moins en moins. Cette privation de sommeil peut entraîner des troubles de l’humeur, une dégradation de l’appétit et des problèmes de concentrations, d’attention.


AVIS PERSONNEL : Personnellement je ne suis ni pour ni contre le contrôle parental, je trouve que ça dépend de chaque enfant, de son âge, de son comportement, de sa sensibilité… Certains enfants sont capables de se régulés, et donc je ne vois pas vraiment l’intérêt d’un contrôle parental, mais pour d’autres enfants le téléphone peut vite devenir addictif et c’est donc au parent de les réguler en mettant en place un contrôle parental.

Bonjour, nous allons vous présenter notre sujet : Pour ou Contre la réalité virtuelle en se basant sur des arguments et des exemples concrets.

Commençons tout d’abord par le pour :

Premièrement, les avantages de la réalité virtuelle sont qu’elle est utile dans de nombreux domaines tel que pour les entreprises qui souhaite former leurs employés à certaines tâches grâce à des simulations ou alors dans l’immobilier où certaines agences offrent des aperçus des maisons aux client au moyen de casque de réalité virtuelle.

Deuxièmement, la réalité virtuelle nous permet aussi de mieux comprendre notre cerveau, sa manière de percevoir les choses et comment mieux le tromper, par exemple le célèbre jeu de la poutre, jeu où le joueur se trouve sur une poutre au-dessus du vide, on observe que dans ce cas là une grande quantité de personnes ont peur de tomber dans le « vide » alors qu’il ne risque rien.

Troisièmement, la réalité virtuelle a aussi révolutionné le monde du jeu vidéo, car elle permet d’offrir aux joueurs une expérience de jeu encore plus immersive et à donner un tout nouvel aspect à des genres classiques du jeu vidéo tel que le RPG, le jeu de course de voitures ainsi que les jeux de tires.


Maintenant, passons au Contre :

Premièrement, la réalité virtuelle est nuisible pour la santé. Lors d’une séance de réalité virtuelle, certaines personnes peuvent avoir des symptômes très inconfortables, regroupés sous l’appellation de cybercinétose : pâleur, sensation de malaise, troubles visuels, désorientation, maux de tête, fatigue, vertiges, nausées, vomissement, tachycardie, hyperventilation. Les utilisateurs de dispositifs de réalité virtuelle sont exposés aux rayonnements des écrans, en particulier à la lumière bleue qu’ils émettent.

Exemple : Entre 30 et 50% des utilisateurs sont touchés de cybercinétose. Source : Numérama

Deuxièmement, la réalité virtuelle est très addictive. Les utilisateurs y deviennent accros et surfent dans un environnement virtuel. En regardant les prix on en constate que ceci est très élevé ce qui en révèle l’engouement : 1,8 milliards de dollars américains en 2020.

Exemple : La réalité virtuelle est une drogue. Court-métrage de Uncanny Valley. Source : IGN

Troisièmement, la réalité virtuelle est encore expérimentale. Bien que la réalité virtuelle est utilisée dans différent domaines, elle est encore expérimentale. Elle n’est pas encore complétement développée.

Exemple : elle n’est pas encore complétement car on ne peut la comparer à la vie réelle.


Finalement, nous pouvons en conclure que la réalité virtuelle peut-être utile comme risquée, elle apporte du divertissement et peut servir dans de nombreux domaines mais peut emmener à des effets secondaires et également abîmer les yeux, il faut savoir l’utiliser avec modération et de manière pertinente.

Léo et Mathias

CONSEILS A SUIVRE...

Voici quelques conseils à suivre si vous voulez devenir un collégien averti !

LA CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) a publié une affiche avec 10 conseils pour rester net sur le Web

Pour rester Net sur le Web

Protéger sa vie privée sur les réseaux sociaux

LA CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) a publié une affiche avec 5 conseils pour protéger sa vie privée sur les réseaux sociaux

Le cyberharcèlement

Pour faire face au cyberharcèlement, ne reste pas seul : n'hésite pas à en parler autour de toi, à tes parents, à tes proches, à tes professeurs...

M. Colas nous a conseillé de regarder ce documentaire datant de 2020. D'anciens responsables de Facebook, Twitter, Instagram ou encore Google expriment certains regrets concernant la tournure qu'ont pris les réseaux sociaux...

Derrière nos écrans de fumée

+

Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor.

Derrière nos écrans de fumée 2020 ‧ Documentaire/Docudrame ‧ 1h 34m Netflix

Désactiver ses notifications

Vérifier ses sources

Désinstaller vos applications

Internet n'oublie jamais

Internet est un grand centre commercial

Choisir soi-même ses vidéos

Si c'est gratuit, c'est vous le produit

Charte de bonne conduite sur les réseaux sociaux

Il nous semblait important de rédiger une charte où tous les collégiens puissent ainsi s'engager à utiliser les réseaux sociaux de façon morale et consciente.

+

Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor.

TESTONS TES CONNAISSANCES AVEC CE QUIZZ. PRÊT ?

LEs reseaux sociaux

Voyons tes connaissances.

On commence !

QUESTION 01

Quel est l'âge requis pour aller sur Tiktok ?

13 ans

10 ans

AUCUNE limite d'âge

VRAI !

En principe, l'application est réservée aux 13 ans et plus. Au moment de créer son compte, l'enfant doit indiquer sa date de naissance. Mais malheureusement, certains d’entre eux contournent cette restriction.

QUESTION 01

Question suivante

QUESTION 02

mettre des filtres sur les photos pour les rendre plus beaux

Demander à mes amis et à leurs parents l'autorisation de publier

Si je veux publier des photos de mes amis, je dois...

Ne rien demander avant de publier. Je n'ai pas besoin d'autorisation.

VRAI !

Nul ne peut prendre en photo et diffuser la représentation d’un mineur sans le consentement expresse et écrit de ses représentants légaux, même dans le cadre de l’école (journal, site Internet, etc.).

QUESTION 02

Question suivante

QUESTION 03

Vrai

Seul celui qui est à l'origine de l'information est responsable

Faux

Si je partage un document publié par quelqu'un d'autre, je n'en suis pas responsable

VRAI !

Vous êtes tenus légalement responsable si vous relayez une publication néfaste ou portant atteinte à une personne.

QUESTION 03

QUESTION suivante

QUESTION 04

Le droit de faire supprimer mes données personnelles qui peuvent nuire à ma réputationsur des sites Web

le droit de ne jamais se faire identifier sur Internet

le droit de demander à ce qu'on oublie mon pseudo

Qu'est-ce que le droit à l'oubli ?

VRAI !

Le droit à l'oubli appelé le droit à l’effacement consiste à supprimer vos données en ligne. Vous avez le droit de demander à un organisme l'effacement de données à caractère personnel vous concernant. Si vous estimez que les informations présentes en ligne nuisent à votre réputation vous pouvez demander leur suppression

QUESTION 04

QUESTION SUIVANTE

QUESTION 05

je peux tout dire

je dois réfléchir car Internet n'est pas un espace privé

Je peux tout écrire car je peux effacer mes textes quand je veux

Si je publie sur un réseau social...

VRAI !

Tu peux dire beaucoup de choses car tu as le droit à la liberté d’expression. C’est un droit fondamental défini dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Toutefois, tu ne peux pas tout dire, tout écrire, tout montrer. Dans des cas très précis, tes propos peuvent être sanctionnés.

Quels propos, par exemple ?

La liberté d’expression peut être limitée par d’autres libertés.

Tu dois respecter quelques règles notamment les libertés d’autres personnes.

Tu ne dois pas porter atteinte à la vie privée de quelqu’un, à son droit à l’image.

Tu n’as pas le droit de tenir des propos diffamatoires ou injurieux, d’inciter à la haine raciale ethnique ou religieuse, de faire l’apologie de crimes de guerre…

Ce sont des délits.

QUESTION 05

REGARDEZ LES RESULTATS

RESULTatS

FELICITATIONS !

5 CORRECTES

4 CORRECTES

2 ou 3 CORRECTes

1 ou aucune CORRECTe

5 REPONSES CORRECTES


Tu es un collégien averti concernant l'usage d'Internet et des réseaux sociaux. Bravo !

4 REPONSES CORRECTES


Tu n'es pas loin de la perfection. Il faut juste s'informer encore un peu pour devenir un collégien averti.

2-3 REPONSES CORRECTES


Connaître les limites et les dangers d'Internet et des réseaux sociaux est essentiel pour devenir un collégien averti.

Il vaut mieux te renseigner avant de surfer, partager et publier !

1... ou aucune de correcte.


Tu dois absolument te tenir au courant de ce qui t'attend sur Internet et les réseaux sociaux. Et c'est sûr : tu deviendras un collégien averti !

essaye encore

OH NON!

Alors, es-tu désormais un collégien bien averti ?



Rédacteurs en chef : M.-P. Nicolas, Y. Le Bonniec, N. Hourmand

Rédacteurs : élèves de 308
Collège Le Likès Saint Yves
19 Allée de Créach Al Lan
29196 Quimper