Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Réserve naturelle de Mancy : Un trésor naturel

SOMMAIRE

Présentation

Histoire

Nature

Espèces

actions

impacts de l'homme : positifs et négatifs

Situé sur les communes de Lons-Le-Saunier et Macornay, cette réserve constitue un patrimoine naturel remarquable et offre une biodiversité exceptionnelle. La côte de Mancy est remarquable pour son patrimoine écologique très fortement lié à la présence de pelouses, éboulis, haies et bosquets. Il s'agit également d'un des rares sites périurbains où 10 des 12 espèces de reptiles francs-comtois cohabitent.

Présentation

Explorer la réserve naturelle de mancy

Histoire

Connue dès les années 70 par les naturalistes pour son importante et diversifiée population de papillons, elle accueille également bien d’autres espèces de faune et de flore pour certaines rares et menacées.

Sa situation périurbaine lui donne également une importante vocation d’éducation à l’environnement et offre un excellent outil pédagogique. Classée par le Conseil régional, la Réserve est co-gérée depuis 2013 par le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté et Jura Nature Environnement. Des actions de partenariats sont également mises en place avec les lycées agricoles de Mancy et de Montmorot.

Nature

La Réserve de la côte de Mancy abrite des milieux naturels très
particuliers tels que cinq types de pelouses sèches, des éboulis et falaises ainsi que des habitats forestiers ou buissonnants.
Ainsi, la Réserve est très connue des naturalistes car elle abrite d’importantes populations de papillons, telles que l’argus bleu nacré, qui pour certaines espèces, sont en fort danger de disparition.
Les espèces végétales adaptées à ce milieu contraignant sont souvent rares ou protégées. C’est le cas des orchidées comme le spiranthe d’automne. Le site accueille également une des stations franc-comtoises de baguenaudier, un étonnant arbrisseau aux gousses rougeâtres.
Une espèce rededécouverte 100 ans après, il s’agit d’Ajuga chamepitys, espèce rare en Franche-Comté, où elle est classée «quasi menacée». Elle a été revue en mai 2016 et c’est Léon Miller qui l’avait découverte auparavant le 26 mai 1916.

Espèces

  • 101 espèces de papillon de jour
  • 558 espèces de papillon de nuit
  • 455 espèces de flore
  • 148 espèces de champignons
  • 14 espèces de chauves-souris
  • 40 espèces d’oiseaux nicheurs
Les mammifères comptent 4 espèces de chauves-souris : le Minioptère de Schreibers, la Pipistrelle commune, le Petit Murin et le Grand murin. L'avifaune compte 61 espèces dont 40 nicheuses. On trouve ainsi l'Alouette lulu, la Pie-grièche écorcheur, le Pic mar, le Pic noir, la Bondrée apivore, le Milan noir et le Milan royal. Pour les reptiles, on y rencontre 10 des 12 espèces de Franche-Comté dont l'Orvet, la Couleuvre vipérine, la Couleuvre à collier, la Vipère aspic, et le Lézard vert.

Actions

Afin de préserver le patrimoine exceptionnel de la Réserve naturelle régionale de la côte de Mancy, un plan de gestion a été réalisé par les gestionnaires, le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté et Jura Nature Environnement. Ce plan est élaboré à partir de connaissances scientifiques et naturalistes, et détermine les opérations à mettre en œuvre (travaux de restauration et d’entretien, concertation, sensibilisation…). Le plan de gestion 2015-2019 définit ainsi des objectifs déclinés pour certains ci-dessous :
  • Garantir le bon état de conservation de la réserve naturelle, en attachant une importance particulière à la préservation des habitats et des populations d’espèces remarquables
  • Garantir l’ancrage local de la réserve naturelle
  • Assurer la compatibilité entre les activités humaines et les enjeux de préservation de la réserve naturelle
  • Maîtriser toutes les connaissances utiles à la gestion de la réserve naturelle

Impacts négatifs de l'homme

Dans chacune de nos activités, nous interagissons avec les écosystèmes et les autres espèces : pour satisfaire nos besoins vitaux, à savoir se nourrir, se soigner, se loger, se déplacer, travailler, produire ou se divertir. Par ces interactions, nous bénéficions des ressources naturelles, des services écosystémiques et du non-usage de la nature. Nous perdrons ces bénéfices si nous ne protégeons pas la nature.Mais par ces interactions, nous leur imposons aussi des pressions que ces espèces et ces écosystèmes ne peuvent plus supporter.
En raison de ce mode de vie et de la croissance de la population, l'homme par ses différentes activités ne cesse d'impacter la biodiversité : pollution, surexploitation, destruction...
En effet, l'homme surexploite les nombreuses ressources des écosystèmes. Cela peut entrainer la disparition d'espèces.
Sur le site naturel de Mancy, le déboisement est un exemple d'activité humaine. De ce fait, il a un impact sur le ruissellement.
Les activités humaines sont à l'origine de la diminution de la biodiversité. En conséquence, elles entrainent l'extinction d'espèces.
Cependant des mesures de préservation des milieux naturelles sont mis en place dans la réserve naturelle de Mancy.
Comme pour le changement climatique, la responsabilité de l’homme dans le déclin de la biodiversité est bien établie par les évaluations récentes des écosystèmes et des services écosystémiques.

Impacts positifs de l'homme

Un plan de gestion a été élaboré par le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté et Jura Nature Environnement afin de garantir la conservation de la réserve et de préserver les habitats et les populations d'espèces. De plus, des actions de sensibilisation se tiennent auprès de la population locale pour assurer la préservation du site. La réserve est régulièrement entretenue par des bénévoles.
La connaissance par l'être humain du fonctionnement des écosystèmes permet de conserver la biodiversité. Il existe de nombreuses solutions pour limiter l'impact de l'homme comme développer l'agriculture biologique.
Afin d'aider à préserver le site naturel de Mancy, il est possible de :
• Apporter son point de vue, par exemple lors des réunions d’information.
• Participer aux actions de gestion et aux chantiers bénévoles.
• Signaler toute observation liée aux espèces mentionnées dans ce document.
• Site naturel fragile, la Réserve naturelle de la côte de Mancy est le lieu de vie
d’espèces de faune et de flore très rares, dont certaines sont en danger et
protégées par la loi : s’abstenir de tout prélèvement.
• S’abstenir de déposer des déchets, même verts.
• Ne pas circuler sur le site avec des véhicules motorisés.
• Respecter la réglementation de la Réserve.