Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Comment valoriser les milieux en France tout en les protégeant ?

Chapitre 2 : LES SOCIETES FACE AUX RISQUES EN FRANCE- La France : des milieux métropolitains et ultramarins entre valorisation et protection

Une grande diversité de milieux

1

Le territoire français présente une grande diversité de milieux naturels en fonction du climat et du relief.

Métropole :

Climat OCEANIQUE à l’ouest

SEMI CONTINANTAL à l’est
et MEDITARRANEEN au sud-est

Les territoires ultramarins

climat tropical (Antilles, Réunion, Mayotte),

équatorial (Guyane)
ou froid (Saint-Pierre-et-Miquelon).

des plaines, collines et plateaux à l’ouest du pays ALPES A L'EST+ PYRENEES AU SUD OUEST.

climats

reliefs varies

Les littoraux s’étendent sur 7 000 km et s’ouvrent sur tous les océans grâce aux 1 500km de littoraux ultramarins.Avec 10,2 millions de km², la France dispose de la 2E ZEE ( zone économique exclusive) au monde



Ces milieux naturels offrent de multiples ressources intensément exploitées

Espace large de 200 miles nautiques (370 km) à partir du littoral qui accorde à l'Etat riverain la souveraineté sur les ressources qui s'y trouvent.

¼ du territoire national est couvert de montagnes.

  • Par ses altitudes,
  • ses pentes
  • et son climat,

relief = CONTRAINTES

mais aussi des ATOUTS
  • tourisme
  • exploitation de la ressource hydroélectrique.
  • Le potentiel agricole et forestier est important.
  • La surface agricole valorise la moitié du territoire.
  • La forêt, sur 1/3 du territoire, associe fonctions productives (sylviculture) et de loisirs.

L’exploitation des ressources soulève des défis environnementaux.

pratiques agricoles intensives

  • érosion
  • pollutions des sols
  • L’usage massif d’engrais et de pesticides altère la qualité de l’eau (algues vertes en Bretagne), et peut nuire à la santé des populations.

Des milieux soumis à des risques variés

2

La France est exposée à des risques variés d’origines naturelle, technologique ou sanitaire.

1

  • Les risques naturels les plus fréquents sont les risques climatiques : les inondations (dans l’Aude en 2018) et les tempêtes (Xynthia en 2010).
  • Certains territoires sont soumis à des risques naturels spécifiques comme les territoires ultramarins (séismes, éruptions volcaniques ou cyclones : Irma aux Antilles en 2017)ou les zones de montagne (avalanches).
  • D’autres sont plus exposés aux risques technologiques comme la Vallée de la chimie au sud de Lyon.


  • artificialisation des sols accentue le ruissellement. Les constructions près de forêts exposées aux incendies (arc méditerranéen, Corse, massif landais), en zone inondable (lit de l’Aude) ou dans les couloirs d’avalanche (vallée de Chamonix) accroissent la vulnérabilité des biens et des personnes.
La politique de gestion des risques repose sur trois volets.


1. prévision suppose la
  • mise en place d’outils de surveillance et d’alerte, comme Météo France pour les aléas climatiques.
2. protection
  • met en place des aménagements spécifiques (digues, coupe-feu, paravalanches).
3. prévention
  • sensibilise les populations et
  • réglemente les aménagements à travers les plans de prévention des risques naturels
  • (PPRN) ou technologiques (PPRT)

Les risques sont aggravés par les activités humaines

  • Souligne ou surligne ce qui est important.

Les 347 réserves naturelles (loi de 1957) et les 10 parcs nationaux (loi de 1960) visent à préserver les espaces de toute dégradation. Les 53 parcs naturels régionaux (loi de 1967) s’apparentent plutôt à des outils de requalification et de promotion des territoires ruraux en déprise ou soumis à de fortes pressions. Depuis 2006, 9 parcs naturels marins (Iroise, Bassin d’Arcachon) protègent le milieu marin des différentes atteintes susceptibles de l’altérer (tourisme…). D’autres dispositifs relevant de politiques de protection européennes ou mondiales complètent ces mesures comme les sites Ramsar (zones humides) ou les zones Natura 2000.

mesures :
échelle mondiale : « zone humide d'importance internationale »
échelle européenne : Natura 2000
échelle nationale : Réserves naturelles+Parcs Nationaux+Parcs naturels marins : protéger environnement
Echelle régionale : PNR

Les lois

  • Montagne (1985) et Littoral (1986) encadrent l’extension du bâti.
  • Le Conservatoire du littoral, créé en 1975, favorise la sanctuarisation des espaces par des acquisitions foncières (Île de Port-Cros, Archipel des Glénan). Il détient aujourd’hui 1450 km de côtes soit 13,1 % du linéaire côtier.

Quelles sont les lois et quels sont les dispositifs de protection et leur but ?

La protection des milieux est au cœur de conflits entre acteurs.

Les espaces protégés génèrent des conflits sur les pratiques qui y sont autorisées.
Il s’agit de conflits récurrents, notamment liés au pastoralisme (réintroduction de l’ours dans les Pyrénées, retour du loup dans le Mercantour) ou à la fréquentation touristique (Calanques).

  • Lorem ipsum dolor sit
  • Adipiscing elit neque ante
  • Ante varius praesent at
  • Nunc sed natoque cursus tellus
  • Platea convallis interdum
  • Taciti massa lacus

Faut-il poursuivre la réintroduction de l'Ours dans les Pyrénées ?

  • Lorem ipsum dolor sit
  • Adipiscing elit neque ante
  • Ante varius praesent at
  • Nunc sed natoque cursus tellus
  • Platea convallis interdum
  • Taciti massa lacus