Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Presentation

L'affaire

Dreyfus

BONNE LECTURE!

1. La dégradation du capitaine dreyfus

2. Dreyfus:un coupable idéal , pourquoi ?

3. L'origine de son arrestation

4. Le déroulement du procès/les preuves apportées

5. les différents rebondissements au cours de cette affaire

6.les conditions de déténtion du capitaine

7. Le colonel henry

8.Le colonel Picquart

9. Emile Zola

10. Esterhazy

11. Des dreyfusards

12. Des anti-dreyfusards

LE DEROULEMENT DE MON ENQUETE :

LES PERSONNES INTERVENNANTS DANS CETTE ENQUETE AYANT ETE INTERROGEES:

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.



Le 5 janvier 1895, le capitaine Albert Dreyfus est officiellement dégradé dans la Cour de l’École Militaire à Paris devant 4 000 soldats et 20 000 spectateurs. En effet, le jugé a été condamné au bagne à vie pour haute trahison et espionnage au profit de l'Allemagne. Il arrive dans la cour en calèche et la foule est présente pour assister à son dégradement, c'est une procédure humiliante. Le conseil de Guerre annonce que Albert Dreyfus est reconnu coupable d'intelligence avec l'ennemi et de haute trahison le condamnant au bagne perpétuel dans une enceinte fortifiée. Au nom du peuple français, il est dégradé. Immédiatement, Dreyfus prend la parole et interpelle les soldats afin de plaider son innocence. Un soldat lui arrache les insignes, les fines lanières d’or de ses galons, les parements des manches et de sa veste. On lui brise au sol son sabre afin de le déshonorer. Les témoins signalent la dignité de Dreyfus qui clame son innocence tout en levant les bras “Soldats on dégrade un innocent, soldats on déshonore un innocent, vive la France, vive l’armée”. Au moment de monter dans la calèche, il hurle son innocence une dernière fois.

1.DESCRIPTION DE LA DEGRADATION MILITAIRE DE DreYFUS

Lorem ipsum dolor sit amet.

2. Dreyfus:un coupable idéal , pourquoi ?

+

Lorem ipsum(xx-xx):

dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

3/ IL EST JUIF !

+

Lorem ipsum(xx-xx):

dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

1/IL EST A L'ETAT MAJOR DE L' ARMEE

+

Lorem ipsum(xx-xx):

dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

2/ IL EST ALSACIEN ET PARLE DONC ALLEMAND

+

Lorem ipsum(xx-xx):

dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Albert Dreyfus est très vite désigné coupable puisqu’il est

à l’état major de l’armée, il a donc accès a des documents
importants. Il est alsacien et parle forcèment allemand ce
qui lui permet d’échanger facilement avec l’ennemi et surtout Il est juif. La France fait face à une très grande montée du nationalisme mais elle affronte également un violent
déchainement d’antisémitisme. Le capitaine nie fermement
mais l’armée est déterminée et ne veux rien entendre pour elle c’est lui le véritable coupable car c’est le coupable "idéal".

principales raisons faisant de lui un coupable dit "idéal":

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Arrestation du capitaine Alfred DREYFUS

Tout commence rue de Lille à paris à l’ambassade d’Allemagne quand Madame Bastian la femme de ménage de l’ambassade (qui est en réalité membre du service français de contre espionnage et qui fais chaque jour mine de vider les poubelles pour en réalité rapporte le contenue au colonel Henri) trouve en septembre 1894 dans la poubelle une lettre (appelle bordereau) déchiré en 6 grand morceaux non daté et non signé, adressé à l’attache militaire allemand en poste à l’ambassade d’Allemagne Maximilian Von Schwartzkoppen. Ce bordereau fait état de document militaire confidentiel français devant être transmis à une puissance étrangère. Le ministre de la guerre ordonne une enquête et très vite un coupable « idéal » est désigné :c’est le capitaine Alfred Dreyfus.Dreyfus est arrêté le 15 octobre 1894

3. L'origine de son arrestation

quelques photos prises au cours de l'enquete

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.


4. Le déroulement du procès

Une machine implacable va alors se mettre en route dans cette affaire . Comment résumer l’incroyable succession de mensonges , de faux en écriture , d’allégation erroné, de détournement d’enquête et de violation des droit de la part de l’armée et du tribunal ?

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Tout d’abord on va se rendre compte

que L’écriture de Dreyfus ne
correspond en aucune manière à
celle du bordereau retrouvé mais
qu’importe. Un soit disant expert
développe la théorie de
l’auto-forgerie, démontrant que
Dreyfus a inventé cette nouvelle
écriture.arrêté le 15 octobre le
capitaine Dreyfus refuse d’avouer on lui pose donc un revolver afin qu’il mette
fin à ses jours mais doté d’une grand force mentale , il n’en fera rien.Dreyfus va
alors être inculpé d’intelligence avec l’ennemi er va par la suite être inséré dans
le secret total . A la fin du mois d’octobre 1894 un journal antisemite va dévoiler
l’affaire en attaquant Dreyfus :c’est alors le début d’une campagne antisemite
qui va se propager à travers l’ensemble de la France . Heureusement le frère de
Dreyfus nommé Mathieu va défendre son frère en engageant les meilleurs
avocats tous sont persuadés que Dreyfus sortira blanchi du procès en raison
du manque de preuve pouvant l’accuser . Mais l’armée brandit un dossier secret
ne pouvant être divulgué et qui contient soit disant 4 preuves de la culpabilité
de Dreyfus (mais plus tard dans l’affaire ce dossier se révélera vide). Dreyfus va
alors être condamné au bagne et à la dégradation militaire . Les journaux à cette
époque sont abondant d’antisemitisme et le pays regrette que Dreyfus n’est pas
été condamné à mort

.Le 5 janvier 1895 est une triste cérémonie pour Dreyfus car c’est sa dégradation dans la

cours de l’école militaire devant une multitude de personne (4000 soldats et
20000 spectateurs) . Durant cette dégradation Dreyfus est déshonoré et dépourvu de
ses fonctions . Le pauvre Dreyfus tante de prouver son innocence et nie toutes
accusations , Il dit même « soldats! On dégrade un innocent!, soldats! On déshonore un
innocent! , vive la France ! Vive l’armée! ». Suite à sa dégradation le capitaine embarque
pour l’île du diable pendant que son frère resté à paris se bat pour innocenté Dreyfus .
Les dreyfusards (défenseurs de Dreyfus) vont faire entendre l’irrégularité de son procès
et s’organise ensemble appuyé par les milieux antimilitaristes demandent la révision
du procès. L’armée prend peur et fabrique des faux-papiers ( c est souvent le capitaine
henry qui est à l’origine de ces faux document visés à accuser Dreyfus) pour renforcer
les soit disants preuves contre Dreyfus. Suite à cela le lieutenant pic quart va se
pencher davantage sur l’affaire et va démasquer le véritable coupable qui est estarazy.
L’état major de l’armée ne veux rien entendre et ne veux reconnaître une erreur judiciaire .
L’état va alors se déchaîner contre picquart en le mutant et en l’emprisonnant
.Pendant tout ce temps L’opinion publique en France se fracture, il y a des émeutes
anti-dreyfusardes et des campagnes antisemites


Émile Zola va utilisé sa popularité pour défendre

Dreyfus en publiant une lettre de sa part adressée au
président dans l’aurore le 13 janvier 1898. La France va
par la suite se diviser en deux camps d’un côté il y
aura les dreyfusards et de l’autre les anti Dreyfusards et c’est dans ce
cadre que va naître le terme de intellectuel pour désigner ces écrivains
ces juristes ces universitaires qui prennent position dans le débat public
et notamment ici en faveur de Dreyfus. Tout cela L’ex capitaine Dreyfus
l'ignore car lui de son côté, survit dans un état lamentable sur l’île du
diable. L’affaire Dreyfus est depuis longtemps devenu une affaire
d’état ce qui entraîne une redoutable instabilité au sein du
gouvernement en 1899 la révision du procès devient inévitable
Dreyfus est ramené vers la métropole . Le procès en révision s’ouvre
à Rennes le 7 août 1899 la tension est extrême et reigne en état de
siège. l’absence de charge contre Dreyfus est manifeste et pourtant
il est condamné à nouveau à 10 ans de prison au lieu de la déportation
perpétuelle et à une nouvelle dégradation .Dreyfus est donc toujours
coupable mais cette fois avec des circonstances atténuantes,
finalement on lui propose la grâce que celui-ci totalement épuisée
finit par accepter au grand regret des dreyfusards qui eux veulent
obtenir son acquittement.
Dreyfus se retrouve alors seul lâché par la plupart de ses soutiens
dreyfus sort de prison le 21 septembre 1899 mais ce n’est qu’en 1906
après moult péripéties que alfred dreyfus est enfin réhabilité ,
il participe à la guerre de 1418 et meurt en 1935.

PreUves APPORTÉES au cours de L'AFFAIRE ...

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.


1.Le bordereau

2.Le petit bleu

4. Le dossier secret contenant 4 fausses preuves accusant dreyfus

3. Les faux (faux documents) créés par l'armée
pour accuserait Dreyfus

5. les différents rebondissements au cours de cette affaire

un certain lieutenant général Georges Picquart se penche enfin sérieusement sur le dossier et démasque très vite le vrai coupable. L’auteur du bordereau est un officier français endetté au jeu : le commandant Ferdinand Walsin Esterhazy. Mais l’état major de l’armée ne l’entend pas de cette oreille car il est hors de question de reconnaitre une erreur judiciaire. L’armée se déchaîne maintenant contre le général Picquart et il sera donc muté en Tunisie puis emprisonné

colonel picquart

Quant au coupable Esterhazy, il sera tout simplement acquitté lors d’un semblant de procès et sera exiler en Angletterre où il coulera des jours heureux jusque sa mort en 1920

FeRDINAND WALSIN ESTERHAZY

Les dreyfusard ( les defenseurs de dreyfus) sont composés de Mirbeau, Blum et surtout Emile Zola, écrivain au sommet de la gloire qui va utiliser sa popularité pour défendre Dreyfus.

LES DREYFUSARDS

Le 13 janvier 1898, le journal l’Aurore publie une lettre de Zola au président de la République Félix Faure “J’accuse”. Zola reprend toute l’affaire depuis le début en accusant des falsificateurs, l’armée, le ministre de la guerre. Son but est de se faire inculper pour pouvoir revenir sur les irrégularités du procès de Dreyfus. La violence qui entoure le procès en diffamation de Zola est inimaginable. Zola va être condamné pour diffamation de l’armée mais son but est atteint car le public est informé des détails de procès de Dreyfus.

J'ACCUSE DE ZOLA

6.les conditions de déténtion du capitaine

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.


N'oubliez pas de cliquer sur l’icone interactive

au niveau de la Guyane cher lecteurs !


Dreyfus est condamné à la déportation perpétuelle c’est à dire au bagne ou le travail est intensif et forcée la journée et ou les détenues sont enfermée et emprisonnée la nuit .Dreyfus est envoyé suite à son arrestation et suite à sa dégradation sur l’île du diable au large de la Guyane . Déporté à l’île du Diable entre avril 1895 et juin 1899, le capitaine Dreyfus s’est tu pendant plus de quatre ans, soit mille cinq cents jours et autant de nuits. Le règlement du bagne, durci dès son arrivée et, davantage encore, à partir de septembre 1896 à la suite de sa mise aux fers, impose au détenu des conditions effroyables, que rappelle son journal.avec ses gardiens il en est le seul habitant et ses conditions de vies sont épouvantables, la chaleure intenable , la nourriture frelatée.

Sa case est en pierre, de forme carrée et de quatre
mètres de coté, avec une seule fenêtre munie de barreaux de fer. La porte est constituée d'une grille et
s'ouvre sur un tambour de trois mètres sur deux qui se ferme par une porte de bois. Un surveillant militaire s'y
trouve en permanence chaque nuit. Il ne doit jamais « perdre le prisonnier de vue, pendant son sommeil, la case étant éclairée ». Selon la saison, à 5h ou 5h30, Dreyfus est autorisé à circuler entre le débarcadère et un petit vallon, toujours surveillé par un effectif de cinq gardiens dont un sous-officier. Ils sont armés et prêts à répondre « à la moindre alerte venant du dehors, au premier aperçu suspect, qu'il s'agisse d'un navire, d'une embarcation ou d'une personne ». Il a même été prévu que ces surveillants soient « de race arabe » afin d'ajouter la barrière de la langue à l'obligation du silence. Seuls, le commandant des îles du Salut et le médecin de l'ile Royale sont autorisés à parler au condamné.Dreyfus peut cependant recevoir du courrier (évidemment soumis à la censure) ainsi que des revues et des livres qui font également l'objet d'un contrôle tatillon.




L’état de Dreyfus se dégrade très vite et des maladies tropicales le touche.Dreyfus survit dans un état lamentable sur son île déserte soumis aux cruautés les de ses surveillants .

on se retrouve bietot pour une nouvelle affaire ...

Avant de vous quitter mes cher lecteurs, j’aimerais vous partager mon avis a travers un constat personnel de cette affaire sur le regime republicain .




À son paroxysme en 1899, l'affaire révèle les clivages de la France de la Troisième République, où l'opposition entre les camps dreyfusard et antidreyfusard suscite de très violentes polémiques nationalistes et antisémites, diffusées par une presse influente. Dreyfus est gracié par le président de la République et il est finalement innocenté, réhabilité et réintégrédans l'armée en 1906 .Cette crise, et la manière dont s'en sont emparées la presse et l'opinion publique, ont des conséquences

• La victoire du camp des dreyfusards a permis de réaffirmer et de consolider les valeurs sur lesquelles se fonde la République française. Les

forces réactionnaires (monarchistes, partisans d'un régime autoritaires) ont perdu. Les républicains ont fait front pour la défense des Droits de l'Homme. La République sort renforcée de cette épreuve. Cependant, le nationalisme agressif, dont Maurice barres est l'un des inspirateurs, a pu s'exprimer librement bien qu'il ait perdu cette bataille des idées. L'antisémitisme s'est répandu dans toutes les couches de la société. Une partie de la population et de la presse a en effet décidé que Dreyfus était coupable simplement car il était Juif. Cet antisémitisme se nourrit de tous les préjugés qui circulent contre les Juifs. Il est particulièrement

fort en France à la fin du XIXe siècle. Ainsi, Dreyfus, parce qu'il est Juif, est le comploteur et le traître idéal pour une grande partie des Français.

Cette affaire correspond également à l'affirmation du rôle de l'opinion publique qui traduit la démocratisation de la vie politique française.

l’affaire Dreyfus a profondément très profondément marqué la société française. elle entraîne une exacerbation de l’antisémitisme qui va trouver son accomplissement dans la politique de Vichy après la capitulation face à l’Allemagne en 1940, elle sort de la France entre grosso modo une gauche dreyfusarde et une droite majoritairement antidreyfusarde , elle crée une prise de conscience des milieux intellectuels sur leur rôle dans le débat national et enfin elle est à l’origine de la création de la Ligue pour la défense des droits de l’homme.