Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Stephen Kinh

La ligne verte

start

index

1. présentation du livre

2. présentation de l'auteur

3. résumé

4. lecture d'un passage

5. Avis

6. Analyse

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut.

La ligne verte-

Stephen King

La ligne verte est un roman fantastique écrit par Stephen King en 1996.


Parue de mars 1996 à juin 1996, ce livre mélange fantastique et tragique dans une même oeuvre.

La ligne verte

Stephen Edwin King est un écrivain, scénariste et réalisateur né le 21 Septembre 1947 à Portland (États-Unis).


Il étudie dans l'université du Maine de 1966 à 1970 avant de se lancer dans sa carrière d'écrivain. Il écrit en 1972 son premier livre intitulé Carrie qui deviendra peu de temps après sa parution (1974) son premier succés.

Stephen King


Stephen King

En Octobre 1932, le bloc E du pénitencier de Cold Mountain en Louisiane, accueil un nouveau prisonnier condamné pour le viol et le double meurtre de deux fillettes du nom de John Caffey. Même si ceux gigantesque prisonnier est accusé des crimes les plus horribles, il est pourtant d'un naturel doux et timide.

Mais quel que jour après son incarcération le gardien chef Edgecomb souffre d'une inféction urinaire, souffrant le gardien chef sécroule sur le sol, John Coffey ne reste pas devant se drame mais vient en aide au gardien, au simple contact des deux antagonistes le gardien est automatiquement guérie. Cela va crée un réel lien d'amitié entre les deux personnages.

Sans aucun doûte John détient des pouvoirs surnaturels, faisant ainsi basculer le livre dans le genre fantastique.

Paul Edgecomb ayant mené l'enqête sur le cas de John Coffey vient à la conclusion qu'il est innocent.

Persuadé de l'innocence de John, le gardien chef et son équipe lui propose de s'échapper, ce à quoi John répondra qu'il ne veut pas séchapper car il est fâtigué de vivre dans ce monde dont il ressent la douleur et la violence.

Alors que les gardiens et les lecteurs savent john coffey innocent, Paul Edgecomb n'a pas d'autre choix que de le conduire vers la chaise éléctrique.
Un fort sentiment d'injustice submerge les gardiens, John par peur du noir demande à ne pas porter la cagoule, il meurt sur la chaise éléctrique.

Résumé

Mais pour ceux qui devaient vraiment s’asseoir sur cette chaise, l’humour n’était pas au rendez-vous. J’ai présidé à soixante-dix-huit exécutions pendant tout le temps que j’ai servi à Cold Mountain (un chiffre sur lequel ma mémoire n’a jamais hésité ; je m’en souviendrai sur mon lit de mort), et je peux affirmer que la plupart de ces hommes prenaient conscience jusqu’à la moelle de ce qui les attendait, sitôt qu’on leur sanglait les chevilles aux pieds en chêne massif de Miss Cent Mille Volts. Ils réalisaient (ça se voyait dans leurs yeux, une espèce de consternation glacée) que leurs jambes avaient achevé leur carrière.

Le sang circulait toujours en eux, les muscles étaient encore solides, mais ils étaient quand même fichus. Ils n’iraient plus se balader dans les bois ni danser avec une fille à un bal champêtre. C’était d’abord par les chevilles que les clients de la Miss prenaient connaissance de leur mort. Ils disaient leurs dernières paroles, des phrases souvent bizarres, incohérentes, puis on leur passait une cagoule en soie noire sur la tête. Cette cagoule, c’était soi-disant pour leur confort, mais j’ai toujours pensé que c’était pour le nôtre. Pour nous épargner leur dernier regard. Cette insoutenable expression de désespoir à l’idée qu’ils allaient mourir attachés à cette chaise.

lecture d'un passage

Avis

Titre 1

J'ai trouvé ce livre très émouvant, j'ai terminé ce livre très vite car le suspens instauré nous demandes de continué avant d'arréter notre lecture.
La fin est poétique car elle cache de nombreuse chose qu'on découvre au fil des reléctures du livres.

Cependant l'atmosphère est pessantes et le léxique utilisé dans le livre est compliqué, ce qui ralentie la lecture.

Durant tout le livre, John est montré comme un saint, un être au coeur pur possédant des pouvoirs extraordinaires, capable de soigner les gens et de redonner la vie. Témoins de scènes éxtrordinaires, les gardiens seront rapidement convaincus par le caractère divin de Jhon Coffey. Prêt à tout pour lui, il est désormais leur guide. Tel un messie, John est entouré de ses apôtres..

Après une vie éprouvante à ressentir toute la haine qui l'entoure, ce colosse est épuisé et meurtri. Et la ligne verte sera son chemin de croix. John Coffey est une réincarnation de Jésus Christ , dont il partage les initiales : JC. Mais l'histoire se répète et il se retrouve une nouvelle fois comdamné par les siens. Il mourra, portant le poids du crime d'un autre, accompagné jusquà la mort pas ses apôtres...

-"La chaise éléctrisue à tout simplement remplacé la crucifixtion"- Stephen King

Ce que j'ai compris après la relécture du livre