Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Système de retraite

Travail et formations

Une nation indépendante

Égalité et inégalités

Pacte républicain

Emmanuel Macron

La République En Marche

Le programme d'Emmanuel Macron suit trois fils directeurs qui sont les trois grandes ambitions du candidat Emmanuel Macron : faire de la France une nation indépendante, être une société unie et juste et respecter le pacte républicain. Voici quelques-unes de ses propositions :

Emmanuel Macron concentre ses efforts sur le travail et la formation. Il souhaite développer l'autonomie des universités et surtout accélérer la recherche pour rendre la France attractive dans ce secteur. Les formations professionnalisantes pourraient être plus nombreuses et plus ouvertes aux entreprises pour offrir une formation de qualité et garantir l'insertion rapide des étudiants dans le monde du travail. Pôle emploi est aussi concerné par cette réforme et serait transformé en "France travail", soit la réunion de toutes les compétences pour mieux accompagner les demandeurs d'emplois. Autre réforme dans la même veine, celle du RSA : Emmanuel Macron souhaite soumettre le versement du RSA contre l'obligation de poursuivre 15 à 20 heures d'activité permettant l'insertion professionnelle.

Sur la réforme de la retraite, Emmanuel Macron dit avoir fait évoluer son projet depuis 2017 mais confirme le report de l'âge légal à 65 ans tout en précisant "prendre en compte les carrières longues" et "la réalité des métiers et des tâches". Il assure que selon l'OCDE le report du départ à la retraite va de paire avec un meilleur taux d'activité des seniors car cela oblige les entreprises à s'adapter.

Concernant la société unie, la volonté du président est de lutter contre les inégalités sociales à la racine il vise aussi la meilleure inclusion des personnes en situation de handicap notamment des enfants handicapés à l'école grâce à une revalorisation de la situation des accompagnants et AESH. Il fait de nouveau de l'égalité homme - femme un objectif de son programme avec une meilleure prise en charge de la santé féminine, à l'instar de son programme pour l'endométriose, et des familles monoparentales souvent féminines.

L'égalité c'est aussi le rapport de tous à l'école et à la santé. Emmanuel Macron promet une "large concertation" pour "changer le mode de fonctionnement" de l'école avec une nouvelle rémunération des professeurs, un suivi individualisé des élèves et plus d'autonomie pour les établissements scolaires. En matière de santé, Emmanuel Macron promet un "renfort massif" dans les déserts médicaux et une nouvelle attribution des tâches simples pour permettre aux médecins de se dégager du temps : les infirmiers et pharmaciens pourraient par exemple procéder au renouvellement d'une ordonnance. Dans les Ehpad, le programme de Macron promet le recrutement de 50 000 aides-soignants et infirmiers.

Pour devenir une nation indépendant, le candidat de La République en Marche mise sur la capacité de la France à se défendre et envisage le renfort de l'armée pour la rendre plus adaptée aux nouveaux enjeux et aux nouveaux dangers. Aussi il promet de continuer à augmenter le budget du ministère de la Défense comme il l'a fait durant son premier quinquennat. L'indépendance c'est aussi la capacité à subvenir à ses propres besoins alimentaires, énergétiques, sanitaires et autres en améliorant les politiques de production, agricoles et industrielles. En matière d'énergie il assure que la France peut devenir la "première grande nation à sortir de l'indépendance au gaz et au charbon" en misant sur le mix énergétique du nucléaire et des énergies renouvelables. Il prône aussi les économies d'énergie et la rénovation énergétique de 700 00 logements par an en plus de favoriser le recours à la voiture électrique. La question débouche inévitablement sur le climat et sur ce point le candidat se félicite d'avoir vu diminuer les émissions de gaz à effet de serre deux fois plus vite que prévu.

Le pacte républicain rassemble les réformes des volets sécuritaire, judiciaire et administratif. Un recrutement conséquent est envisagé avec la création de 200 brigades de gendarmerie, l'augmentation des effectifs de police mais aussi l'embauche de 8500 magistrats partout en France. Le pacte veillerait à la facilitation des procédures, au raccourcissement des délais de traitement des dossiers et à la vérification de l'effectivité des peines entre autres. L'administration ferait aussi l'objet d'une "simplification drastique".