Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les Infections

sexuellement TRANSMISSIBLES

"IST"

Présenté par Alizée SALINAS-MALLEJAC Yann RIDARD et Lydie RONDE

  1. Introduction
  2. Définition de IST, et différenciation entre IST et MST
  3. Présentation de quelques IST :
3.1. Le papillomavirus humain (HPV)

3.2. Les mycoplasmes
3.3. L'hépatite B
3.4. La syphilis
4. Les moyens de prévention et mode de transmission
5. Conclusion

Sommaire :

Depuis plusieurs dizaines d'années déjà, nous entendons parler des IST à travers les nombreuses campagnes de dépistage ou encore à travers des événements tels que la journée internationale de lutte contre le sida, comme celle du 1er décembre 1993, lorsque l'obélisque de la place de la Concorde à Paris a été recouvert par un préservatif géant.


Ainsi, à travers cet exposé nous découvrirons précisément ce que sont les IST, quels sont les différents modes de transmission ou encore quels sont les moyens de se protéger contre les IST.



Introduction

Les infections sexuellement transmissibles ou IST sont des infections très contagieuses, dues à des bactéries, virus et parasites et transmises par voie sexuelle ou par transfusion sanguine.



Qu'est-ce qu'une IST ?

  • MST (maladies sexuellement transmissibles) : présence de symptômes de la maladie.
  • IST (infections sexuellement transmissibles) : être porteur d'une infection, sans forcément en ressentir les symptômes.

Différence entre IST et MST

2. Définition de IST et différence entre IST et MST

  • Les PVH sont des virus très communs.

  • Il en existe plus de 150 types.

Généralités

  • Le virus du papillome humain est un virus à ADN de la famille des Papillomaviridae

Bactéries

  • Saignements génitaux ou démangeaisons (Plan cutané ; plan muqueux)

  • Lésions bénignes ou malignes

Symptômes

3.1) Le papillomavirus humain (HPV)


cellule infectée par virus HPV


-La verrue vulgaire (Coude, genoux, pieds…)

-La verrue plantaire.

-Les verrues planes

-Les papillomes verruqueux

Les condylomes

.

3.2) Mycoplasmes (MG)

La bactérie (MG) est à l'origine de :


  • l'arthrite *
  • la maladie inflammatoire pelvienne**
  • l'infertilité chez la femme.

Généralités

Bactérie

Symptômes

Mycoplasma genitalium :


  • plus petite bactérie capable de se reproduire
  • parasite les cellules du tractus (tissus) génital

  • Chez l'homme:
- mictions*** fréquentes
- sensation de brûlure lors de la miction
- douleur lors des relations sexuelles

  • Chez la femme : mêmes symtomes, avec en plus des :
- douleurs abdominales
- douleurs vaginales
- saignements vaginaux anormaux

***Action d'uriner, d'ejaculer

*Inflamation articulation
**Ensemble appareils urinaire/génitaux

Généralités

3.3) L'hépatite B

Bactéries

Symptômes

  • Hépatites aiguës :
- fatigue
- nausées, vomissements
- syndrome pseudo-grippal
- jaunisse

  • Hépatite fulminante : 1 cas/100, mortelle en l’absence de transplantation.

  • VHB (Virus de L'Hépathite B)

  • maladie du foie

  • causée par un virus à ADN de la famille des hepadnavirus.

  • si non diagnostiquée, peut évoluer vers une cirrhose, voire un cancer du foie

  • La syphilis se propage principalement (à 80%), chez les hommes homosexuels.


Généralités

  • Treponema pallidum subspecies pallidum ou "tréponème pâle", agent de la syphilis vénérienne.


Bactérie

  • Peu de temps après contamination : boutons, rougeurs et troubles neurologiques

  • 10/30 ans après la contamination : destructions de vaisseaux sanguins, d'organes et décès


Symptômes

3.4) La syphilis

Cliquez sur les "+"


.

.

1)Après la contamination: un ou plusieurs boutons rouges ( organes génitaux, anus ou au fond de sa gorge) ->ulcère. -> syndrome de type grippal,(ce syndrome lui vaut le nom de « grande simulatrice ».


2)-Plaques de boutons ou des rougeurs peuvent apparaître sur la paume des mains et la plante des pieds + troubles neurologiques:(paralysie d'une partie du visage.)

- yeux sont touchés : inflammation de l'enveloppe des yeux (uvéite) ou de la rétine (rétinite).


3) Graves complications apparaissent après dix à trente ans (dans 40% des cas) : rupture de gros vaisseaux sanguins, troubles neurologiques ou psychiatriques, destruction d’organes-> décès

On ne s'intéresse qu'aux IST étudiées dans cette présentation

4. Moyens de preventions et mode de transmission

Traitements

Vaccins

Dépistage

Préservatifs


Vaccin seulement Hépatite B

et

HPV (Papillomavirus)


L'Hépatite B (chronique)

Les Mycoplasmes

HPV

La Syphilis

-l’interféron pégylé alpha en injections sous-cutanées. (immunomodulateur; inactive le virus)


-les analogues nucléosidiques (lamivudine, tenofovir, entecavir, etc.). Ils empêchent la multiplication du virus en bloquant une ou plusieurs des étapes de son cycle de vie..

-pour une cervicite ou une urétrite associée à une infection à M. genitalium est l'azithromycine 500 mg PO* le premier jour, puis 250 mg PO* du deuxième au cinquième jour


(*voie orale)

-0 traitement

-réduire lésions

-antibiotique : la benzathine pénicilline G

5. Conclusion

Les IST sont des virus ou bactéries sexuellement transmissibles. Leurs contaminations peuvent être bénignes comme être très graves, et même provoquer le décès de l'individu contaminé. Fort heureusement il existe différents moyens de préventions pour freiner et éviter la transmission de ces IST.