Want to make creations as awesome as this one?

Projet d'école

More creations to inspire you

Transcript

2

3

4

5

6

INTRODUCTION

IDENTITE

EVALUATIONS


AXES

DU PROJET

CARACTERISTIQUES

DIAGNOSTIC

BILAN

PARCOURS

DES ELEVES





Trois parcours jalonnent la scolarité des élèves de la maternelle à la 3ème.

  • Le parcours éducatif de santé Circulaire N°2016-092 du 20-06-2016 (lien interactif ou pas)
  • Le parcours artistique et culturel
  • Le parcours citoyen.

Ces parcours prennent toute leur place dans le projet d’école et s’inscrivent dans les grandes orientations de la politique éducative. Leur élaboration garantit la continuité et la progressivité des apprentissages.

Ils sont construits à partir des actions des enseignants voire de l'école et celles de la collectivité territoriale et des autres partenaires Ces actions conduites dans les classes ou au sein de l’école sur le temps scolaire ou en dehors du temps scolaire.


Ces parcours sont concertés et rédigés en équipe d’école dans le cadre de conseils de cycle et s’appuient sur des programmations complétées chaque année.

Ces parcours doivent être explicités aux élèves pour lesquels ils doivent faire sens. Une lisibilité des trois parcours sera apportée à chaque élève en fin de CM2.





7

8

OBJECTIF 10


CIRCONSCRIPTION
DE PUTEAUX

PROJET
D'ECOLe



2022-2025

1

Elémentaire Marius Jacotot

Info

Info

Info

Info

Info

Info

Info

Info

La construction du projet d'école repose sur une démarche d'auto-évaluation en vue d'identifier les points d'appui, les besoins et de définir ainsi les axes et les orientations de travail..


En ce sens, les résultats d'évaluations constituent des indicateurs qui contribuent à la réalisation du diagnostic. L'analyse a été conduite sur les résultats des deux dernières années.


Ces évaluations sont les suivantes :

  • Evaluations Nationales CP (début d'année et mi-parcours) et CE1,
  • Evaluation académique "Entrée sécurisée au CP" passée en GS
  • Protocoles d'évaluations construits par les équipes d'écoles sur les autres niveaux de classe et passés chaque année
  • Evaluations 6ème.


Le projet d'école est défini pour trois ans. Il détermine les orientations et les objectifs prioritaires de l'école en cohérence avec le Projet académique.


Il comporte les actions et les dispositifs qui seront mis en œuvre pour répondre aux besoins spécifiques des élèves, en tenant compte des caractéristiques de l'école et des spécificités du territoire. Il détermine également les modalités d'évaluation des actions conduites et des résultats obtenus.


Le projet d'école est en premier lieu une démarche pédagogique. Il est réfléchi et conçu de manière collective. Il engage et s'impose à tous les enseignants.

Il détermine le travail en équipe pour tous et pour chacun.


Le projet d'école fait l'objet d'une présentation aux familles ainsi qu'à la collectivité territoriale. Il est adopté par le conseil d'école. Il est évalué chaque année.






Ce projet d'école 2022 - 2025 sur la circonscription de PUTEAUX est 100% Numérique.


Ce nouveau projet d'école s'inscrit dans une volonté de développer et de diversifier l'usage du numérique dans les écoles et dans les classes. .


Cette maquette numérique a été conçue par l'équipe de circonscription et mise à disposition auprès de chaque école du territoire.


Cette maquette laisse une large place aux initiatives et aux innovations que prendront les équipes enseignantes pour illustrer, valoriser et rendre compte des actions conduites dans le cadre du projet.


Cette maquette est personnalisable ; la lisibilité des actions pourra prendre différentes formes : photographies, textes, capsules vidéo etc.. et renforcera l'identité de l'école et pourra être partagée sur les réseaux sociaux. .






Le bilan est une démarche d’auto-évaluation qui sera conduit chaque année et fera l’objet d’un conseil des maîtres et d’une formalisation par écrit.

Pour chaque année, une fiche synoptique comportant une évaluation des actions menées et les perspectives sera rédigée. Ce bilan sera partagé et des échanges auront lieu avec l’IEN.

Les axes du projet d'école ont été définis à partir des éléments de l'auto-évaluation, des résultats d'évaluations et des indicateurs du tableau de bord (APAE) en vue d'améliorer les acquis des élèves et le climat de l'école.

Les axes de ce projet s'articulent aux axes du projet académique de l'Académie de Versailles.

Le projet d'école 2022 - 2025 comprend 4 axes :


  • Deux axes au niveau des fondamentaux (Français et mathématiques)
    • AXE 1 : FRANÇAIS
    • AXE 2 : MATHEMATIQUES
  • Un axe plus général qui s'appuie sur la synthèse de l'autoévaluation
    • AXE 3 : Exemples : EVALUATION DES ELEVES, CLIMAT SCOLAIRE....
  • Le dernier axe est l'Objectif 10
    • AXE 4 : OBJECTIF 10 (axe personnalisé différent en fonction de chaque école)

Les axes définis concernent toutes les classes et pas seulement une classe (au minimum toutes les classes d'un même cycle).

Les projets de classe doivent s'inscrire dans les actions du cycle ou de l'école définies dans le projet.


Pour engager et effectuer ce diagnostic, d'autres données hormis les résultats des évaluations ont été analysées comme par exemple celles fournies par le Tableau de bord de l'école (APAE). Cette analyse a fait l'objet d'un travail collectif.


L'auto-évaluation a été construite à partir de 8 entrées :

  • l'environnement institutionnel de l'école
  • fonctionnement de l'école
  • élèves : acquis des élèves et suivis
  • organisation pédagogique et pratiques de l'enseignement
  • l'environnement partenarial
  • climat scolaire/bien être
  • acteurs
  • parents
















Trois parcours jalonnent la scolarité obligatoire des élèves (de la maternelle à la 3ème).

  • Le parcours éducatif de santé
  • Le parcours d'éducation artistique et culturelle
  • Le parcours citoyen.

Ces parcours prennent toute leur place dans le projet d’école et s’inscrivent dans les grandes orientations de la politique éducative.

Leur élaboration garantit la continuité et la progressivité des apprentissages.

Ils sont construits en articulation avec les actions de la ville qui viennent en complémentarité de celles conduites dans les classes ou au sein de l’école.


Ils sont concertés et rédigés en équipe d’école dans le cadre de conseils de cycle et s’appuient sur des programmations qui sont réactualisés chaque année.

Ces parcours doivent être explicités aux élèves pour lesquels ils doivent faire sens. Une lisibilité des trois parcours sera apportée à chaque élève en fin de CM2.




CET OBJECTIF EST LE NÔTRE.


Cet objectif 10 est conçu comme une page blanche ; il est à écrire par chacune des écoles qui souhaite s'en emparer. Il permet de laisser libre cours aux intuitions et de promouvoir les initiatives personnelles à l'échelle de l'école afin de faire éclore des dynamiques originales et ambitieuses et des approches éducatives novatrices.


Cet objectif 10 doit être appréhendé comme un moteur d'impulsion. Il peut être un levier pour valoriser les expertises et les compétences, mieux faire connaître l'école et la rendre plus attractive à l'échelle locale voire au delà.



Fonctionnement de l’école
- Orientation stratégique et projet d’école :
Le précédent projet d’école avait donné lieu à une forte mobilisation de l’équipe enseignante les premières années de sa mise en œuvre.
Les projets en commun ainsi que les décloisonnements ont été stoppés à cause de la situation sanitaire.
Les réunions institutionnelles, conseils de cycle et conseils des maîtres, permettaient un échange régulier et enrichissant entre les membres de l’équipe.
Chaque année, les projets et actions pédagogiques sont présentés lors du conseil d’école.
Le thème du précédent projet d’école ne se prêtait pas à des discussions lors des conseils école-collège qui se réunissaient plusieurs fois par an.

L’école dépend au premier chef de son ministère de tutelle, le ministère de l’Education Nationale.

Pour accéder au site du ministère, cliquez ici

Rappelons que Le ministère de l’Éducation nationale, dénommé ministère de l’Instruction publique avant 1932, est l’administration française chargée depuis 1828 de préparer et mettre en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines de l’instruction publique et de l’éducation nationale.
Il est dirigé par le ministre, membre du gouvernement français. Ce ministère ne fait pas partie des ministères dits régaliens (Armées, Affaires étrangères, Justice, Finances, Intérieur), mais son importance sociale est grande, le droit à l'éducation étant consacré par la déclaration universelle des droits de l'homme. Les besoins en matière éducative font en outre de ce ministère le premier employeur de l’État. De ce fait, l’Éducation nationale représente à ce jour le plus gros poste budgétaire de la Nation.

La Mairie
Comme toutes les écoles élémentaires publiques de France, l’école Marius Jacotot travaille en partenariat avec la Mairie de la commune où elle se trouve à savoir la Mairie de Puteaux.
La Mairie est propriétaire des locaux et en assure la construction, la reconstruction, l'extension et les grosses réparations. Elle gère les crédits d'équipement, de fonctionnement et d'entretien des écoles. Elle peut organiser des activités éducatives, sportives et culturelles complémentaires au sein de l'école. Le Maire est donc responsable :
• De l’inscription des élèves et de leur répartition dans les écoles.
• Du matériel : locaux (construction, entretien, mobilier) et équipements (manuels, photocopies ...)
• Des personnels non enseignants (ATSEM, …)
• De certains intervenants (EPS, arts,…)
• De la restauration scolaire
• De la garderie, des études surveillées et du périscolaire
• Des transports scolaires (sauf dans les grandes villes)

Site de la Mairie de Puteaux ici :

Les Fédérations de parents d'élèves
Dans notre école, elles sont au nombre de trois : la PEEP et deux fédérations indépendantes.
Une association de parents d'élèves a pour but essentiel la défense des intérêts des parents d'élèves. Elle a pour rôle de renseigner les familles sur la vie scolaire et les activités d'un établissement, d'organiser des réunions d'information et proposer certains services à l'attention des parents ou des élèves. Elle peut également proposer une assurance scolaire. Les parents élus siègent au Conseil d'école qui se tient trois fois par an.

Les syndicats enseignants
Le rôle des organisations syndicales est la défense des intérêts professionnels des personnels. Chaque organisation syndicale de fonctionnaires légalement constituée au sein du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse dispose, pour communiquer avec les personnels, de la possibilité d'adresser par l'intermédiaire de listes de diffusion des messages dans les boîtes de messagerie professionnelle de l'ensemble des personnels affectés dans les services du ministère.

Organigramme de l'éducation Nationale

Choix organisationnels propres à l’école :

• Conseil d’école : un conseil d’école se réunit par trimestre. Il implique la totalité de l’équipe enseignante, les représentants élus des différentes fédérations de parents d’élèves, un représentant du service éducation de la mairie et parfois un délégué départemental de l’Éducation Nationale. Durant la période de crise sanitaire, les conseils d’école ont été maintenus et réalisés à distance par visio-conférences. Chaque année, en début d’année, le conseil amende ou valide le règlement intérieur de l’école.
• Conseil des maîtres : un conseil des maîtres a systématiquement lieu lors de la pré-rentrée, réunissant la totalité de l’équipe enseignante. Il se réunit, chez nous, ensuite au minimum une fois par trimestre et, dans les faits, autant de fois que nécessaire lorsqu’une situation dans l’école impose une concertation de l’équipe.
• Conseil de cycles : un conseil de cycle se réunit au moins une fois par trimestre. Les enseignants de chaque cycle (cycle 2 et cycle 3) se réunissent séparément autour d’une thématique qui leur est propre. Lors de ces conseils sont élaborés les projets pédagogiques de cycle. Les enseignants, durant ces conseils, répartissent entre les niveaux les éléments du programme. Ils définissent également les outils de suivi des élèves à l’intérieur du cycle (périodicité du LSU, répartition des élèves lors de la constitution des classes pour l’année scolaire suivante…). Le conseil de cycle se penche également sur les situations d’élèves particulières qui nécessitent parfois des aménagements à l’intérieur du cycle.
• Le travail avec le RASED, durant ces différents conseils, pourrait être plus approfondi si la maître E avait davantage de disponibilités, notamment pour intervenir sur le cycle 3, et si un maître G était nommé.

- Organisation pédagogique générale
Dans notre école, la répartition des services de surveillance est centralisée par le directeur. Ce dernier fixe également le planning d’occupation des salles, en partenariat avec l’équipe périscolaire.
Les décloisonnements sont décidés en conseil de cycle.
Les rôles de chaque enseignant lors des PPMS sont attribués lors de conseils des maîtres dédiés.
Des conseils extraordinaires sont programmés pour gérer les situations de crise. Une lecture approfondie des textes officiels permet une gestion précise et institutionnelle de ces situations.
Suite aux réunions de directeurs avec l’IEN, l’équipe enseignante est systématiquement réunie afin de prendre connaissance des directives de la hiérarchie.


UN PROJET D'ECOLE EN COHERENCE AVEC LE PROJET ACADEMIQUE

Les axes du projet d'école s'inscrivent en cohérence avec ceux du projet académique.

Le projet académique (Académie de versailles) est construit autour de :

Trois piliers :
  • Apprendre,
  • S'épanouir
  • Se transformer
Ces trois piliers sont la colonne vertébrale sur laquelle s'appuient les trois axes.
Trois axes :
  • "Des dynamiques renouvelées au coeur des apprentissages "
  • "Des collectifs apprenants et engagés"
  • "Apprendre, s'épanouir, se transformer dans des lieux d'inspiration et de réalisation"

Ces trois axes déclinent à chaque fois trois objectifs qui donnent le sens de ce projet.

2. IDENTITE : école élémentaire Marius Jacotot

Circonscription de Puteaux

Directeur : Vincent DARNIS

Nombre d'enseignants : 20

Nombre de classes : 18

Nombre d'élèves : 455

Dispositif spécifique : UPE2A

6 rue Charles Lorilleux

92800 PUTEAUX

Données géographiques et historiques :

Le groupe scolaire Marius Jacotot a été inauguré en 1938 par le député-Maire de Puteaux Georges Barthélémy, c’était à l’époque une réalisation ultra-moderne qui appliquait les grands principes d’hygiène, de confort et de bien-être que l’on redécouvrait alors. Comme le disait M. Barthélémy : « Nous avons voulu faire beau, grand, utile, durable et sain ».

Pureté des lignes, exposition des bâtiments, choix des matériaux, importance donnée à l’espace, tout avait été mis en œuvre pour faire du Groupe Marius Jacotot un modèle de marche vers le progrès. Ce groupe comprenait une école maternelle, une école élémentaire de filles et une école élémentaire de garçons.
Entre autres raretés, les deux écoles élémentaires comptaient deux salles de cinéma, deux salles de dessin, des terrasses pouvant être aménagées en solarium, une piscine « à eau chaude, ingénieusement logées dans les sous-sols et dont l’eau est soigneusement filtrée », une volière, etc.

La guerre et ses souffrances n’ont pas épargné la commune de Puteaux : Georges Barthélémy a été abattu sur les marches de sa Mairie, l’école Marius Jacotot a connu, en 1942, l’arrestation et la déportation de trois de ses élèves …

Le temps a passé, les écoles de filles et de garçons ont fusionné en une seule vaste école élémentaire, le nombre d’élèves a considérablement baissé. Les normes de 1938 permettaient l’accueil de plus de 1000 enfants (40 par classe !) alors que les effectifs actuels sont d’environ la moitié. Le quartier du haut de Puteaux (proche de la gare) dans lequel est située l’école, n’est plus le quartier chic qu’il était autrefois et a évolué vers une plus grande mixité sociale. Les élèves sont maintenant issus de familles de milieux socio-professionnels très variés, 10% d’entre eux sont étrangers. L’école comprend une classe d’initiation pour enfants primo-arrivants non francophones (UPE2A).

Marius Jacotot, maire de Puteaux de 1925 à 1930

Données géographiques de Puteaux :
Latitude : 48° 53' 06 nord
Longitude : 2° 14' 20
Altitude : 78 m
Superficie : 3,19 km2
Population : 45 157 habitants


4. CARACTERISTIQUES DE L'ECOLE

APAE

A renseigner

A renseigner

A renseigner

A renseigner

APAE (Aide au Pilotage et à l'Auto-évaluation )

vous devez déposer vos données APAE sous forme PDF (lien monnuage)

Chaque établissement (1er et 2nd degrés) dispose d'un tableau de bord APAE (Aide au Pilotage et à l'Auto-évaluation). Ce tableau de bord est un outil de pilotage. Plusieurs indicateurs sont disponibles relatifs à la population scolaire, les personnels, la performances des élèves.

Les données portent sur 5 années scolaires et permettent de situer l'établissement par rapport à la circonscription, au département, à l'académie et au niveau national.







APAE

3. EVALUATIONS

Synthese

ANALYSE

Profil de l’école Marius Jacotot

L'indice de position sociale des élèves (IPS) est un outil de mesure quantitatif de la situation sociale des élèves face aux apprentissages dans les établissements scolaires français. Plus l'indice est élevé, plus l'élève évolue dans un contexte familial favorable aux apprentissages. Cet indice est construit à partir des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) des représentants légaux des élèves, il est compris entre 38 et 179. La valeur de cet indice pour un établissement permet de savoir si les élèves sont en moyenne issus d'un milieu social plus ou moins favorable aux apprentissages. Concernant notre école, le graphique et les chiffres sont éloquents : l’IPS national est de 103, le nôtre de presque 120 (119,6). Nous pouvons nous situer dans les 15% des écoles les plus favorisées, au sein d’un département favorisé (120,4) et d’une circonscription encore plus favorisée (122,4) ; nos élèves évoluent donc dans un contexte extrêmement favorable. Examinons plus en détails les PCS des familles de nos élèves et comparons-les à ceux de la circonscription, du département et de la France. Là encore, même si les données de notre école sont très similaires à celles de la circonscription de Puteaux et du département des Hauts-de-Seine, on remarque de très fortes disparités avec les établissements de l’Académie de Versailles et davantage encore avec ceux de la France. Si on additionne le pourcentage de cadres supérieurs et de cadres moyens, on obtient 55% pour notre école et seulement 31% pour la France entière. Ces chiffres confirment à l’évidence notre place privilégiée au sein des écoles de notre pays.

Difficile dans une école accueillant plus de 450 élèves d’éviter un effet de masse très dépersonnalisant (rappelons que, à sa fondation en 1938, les effectifs de Marius Jacotot dépasssaient le millier d’enfants mais … autre temps autres mœurs …). Les locaux, très labyrinthiques, s’ajoutent à ce syndrome « usine » qui ne peut que nuire au bien-être des enfants. Ces grosses structures, impersonnelles, très datées et caractéristiques de la région parisienne peuvent néanmoins devenir un facteur identitaire de cohésion très puissant.

Voici quelques pistes que l’équipe enseignante a explorées :
Une partition physique de l’école en deux parties distinctes : nous avons utilisé l’ancienne division filles/garçons et l’avons transformée en Grands/petits. Les enfants de CP et de CE1 ont donc une partie du bâtiment et une cour de récréation qui leur sont réservées.

  • Parallèlement au règlement intérieur voté chaque année en Conseil d'école et signé par les parents d'élèves, nous avons élaboré un règlement simplifié plus accessible aux enfant et décliné en deux versions, une pour les Cycles 2 et une pour les Cycles 3.
  • La baisse des effectifs a eu un effet important sur les conflits entre élèves.
  • Pas de remontées de faits de violence depuis plusieurs années

Acquis scolaires, résultats des élèves, suivi


Les Evaluations nationales CP et CE1

Ces évaluations, passées par près de 1,6 million d’élèves permettent d’identifier les besoins individuels de chacun le plus rapidement possible et d’apporter l’aide la mieux adaptée.
Il s'agit d'évaluations en français et en mathématiques passées, au cours du mois de septembre, par tous les élèves de CP et de CE1 au niveau national.
Les enfants travaillent sur des livrets de Français et de Math. A noter que, pour les CP, un nouveau « point d'étape » est fait, habituellement en février.
Dès que les données pour une classe ont été complètes, l'enseignant les saisit, sans procéder à une correction préalable, par l'intermédiaire d’une application nationale dédiée. Il reçoit en retour le profil de chaque élève et le profil de sa classe. Les données personnelles transmises sont anonymées. Des résultats par école sont disponibles pour l'inspecteur de la circonscription, puis, pour le ministère à un niveau national.
Cette évaluation permet aux enseignants de CP et CE1 d’estimer les acquis scolaires de chaque élève (cela a été essentiel après des mois de confinement).

Synthese

Cette évaluation diagnostique fait l’objet d’une remontée aux familles, elle doit fournir aux enseignants des outils pour adapter leurs pratiques à chaque élève.
La comparaison, sur deux années consécutives, entre les résultats nationaux et les résultats de notre école permet de faire émerger les points forts et les point faibles de nos élèves et de faire évoluer les pratiques pédagogiques.

Les enseignants de l’école Marius Jacotot


Examinons quelques données concernant les enseignants de notre école. On peut tout d’abord remarquer un pourcentage de femmes inférieur à la moyenne nationale.

L’âge moyen est sensiblement le même que la moyenne nationale (Jacotot : 41,6, département : 41,3, Académie : 40,9, moyenne nationale : 42,4). Une très grande majorité exerce à temps plein (Jacotot : 95%, moyenne nationale : 88,3%).

La stabilité de l’équipe est un des traits remarquables de notre école, 92% des enseignants travaillent à Jacotot depuis plus de 5 ans, 53% depuis plus de 10 ans.


Ecole Marius Jacotot

France

SYNTHESE

Français CP national

SYNTHESE

Mathématiques CP national

En math, les résultats de nos élèves de CP sont plus contrastés. Trois domaines semblent très fragiles :
• La géométrie (reproduire un assemblage)
• La comparaison de nombres
• Et surtout « placer un nombre sur une ligne numérique »

SYNTHESE

Mathématiques CE1 national

SYNTHESE

Français CE1 national

SYNTHESE

En CE1, nos élèves dépassent partout les scores nationaux, une remédiation efficace a permis d’obtenir de bons résultats en géométrie. Les performances en résolution de problème sont presque exceptionnelles. On note toutefois des difficultés récurrentes pour l’item « placer un nombre sur une ligne numérique ».

Ces résultats, globalement très encourageants, demeurent des indicateurs précieux pour les enseignants de l’école.
Outre ces évaluations nationales, les enseignants évaluent, bien sûr, les acquis et les travaux de leurs élèves. Ces modalités d’évaluation qui relèvent de la liberté pédagogique, varient d’une classe à l’autre. Elles s’exercent dans le respect des programmes et des instructions officielles de l’éducation nationale, dans le cadre du projet d’école et en lien avec le conseil des maîtres.

SYNTHESE

Concernant le Français, on peut dégager, en résumé, les tendances suivantes :


Points forts de nos élèves :

• Comprendre des phrases à l’oral
• Manipuler des syllabes
• Connaître le nom des lettres
• Comprendre des mots à l’oral

Points à améliorer :

• Manipuler des phonèmes
• Reconnaître les différents écritures d’une lettre (même si nous sommes au-dessus de la moyenne nationale).

Même si on peut être globalement satisfait des résultats de notre école, la plupart des compétences atteignant un degré de réussite proche de 90%, certains items ont été inégalement réussis dans nos classes. « Lire à voix haute un texte » qui, avec 73% de réussite, semble en bonne voie d’acquisition, masque de très grosses différences puisqu’un tiers des élèves avaient obtenu des scores supérieurs à 100.

5. AXES DU PROJET

Axe
1

Axe
2

Axe 3

Objectif 10

FRANCAIS

MATHEMATIQUES


TITRE

TITRE

Axe

SYNTHESE



LES 4 AXES DONT L’OBJECTIF 10

AXE 1 : FRANÇAIS


INTITULE : Maîtrise de la langue orale

Axe articulé avec le projet académique

Rappel de l’axe :


Nombre de fiches-actions

Intitulé des fiches-actions :



AXE 1 : MATHEMATIQUES


INTITULE : La résolution de problèmes

Axe articulé avec le projet académique

Rappel de l’axe :


Nombre de fiches-actions

Intitulé des fiches-actions :




AXE 3 :


INTITULE : Liaison maternelle/élémentaire

Axe articulé avec le projet académique

Rappel de l’axe :


Nombre de fiches-actions

Intitulé des fiches-actions :




OBJECTIF 10


INTITULE : Une école ouverte sur le monde


Nombre de fiches-actions

Intitulé des fiches-actions :



La résolution de problèmes

La résolution de problèmes est, de façon presque unanime à Jacotot, la branche des mathématiques qui pose le plus de difficultés, particulièrement aux élèves de cycle 3. C’est donc en amont qu’une réflexion collective doit être menée.

L’apprentissage à la résolution de problèmes concerne des objectifs qui, pour la plupart, se développent sur une longue période. Ces objectifs sont relatifs à des attitudes, des comportements, des aptitudes au raisonnement, ou à la maîtrise de la communication écrite. La disparition ou la faible place laissée aux problèmes au CP semble avoir des conséquences à long terme. Souvent, ces activités ne sont abordées de façon systématique qu’au cycle 3. Selon les enseignants de ce niveau, la résolution de problèmes constitue alors une tâche difficile, et mal perçue par les élèves. D’où viennent les difficultés des élèves ? Des études portant sur les comportements d’élèves confrontés à des problèmes montrent qu’ils se sont construits une représentation de ce qu’est un problème en mathématiques, représentation caractérisée par quelques principes : « Dans un problème, on utilise tous les nombres », « Un problème a toujours une solution et une seule », « Il y a une bonne manière de répondre, celle qui sera donnée lors de la correction ». Des comportements liés à ces représentations du problème se repèrent déjà au cycle 2 lorsque les élèves disposent de plusieurs opérations, la résolution de problèmes se réduisant, pour certains d’entre eux, au choix d’une opération à effectuer avec les deux premiers nombres rencontrés.
C’est sur ces représentations que les enseignants de Jacotot se proposent de réfléchir et d’évoluer.

Maîtrise de la langue orale

La progression dans la maitrise du langage oral se poursuit en continuité et en interaction avec le développement de la lecture et de l'écriture. Les élèves apprennent à utiliser le langage oral pour présenter de façon claire et ordonnée des explications, des informations ou un point de vue, interagir de façon efficace et maitrisée dans un débat avec leurs pairs, affiner leur pensée en recherchant des idées ou des formulations pour préparer un écrit ou une intervention orale.

L’oral et l’écrit présentent plusieurs similitudes. À titre d’exemple, ils visent tous deux la production d’un message dans une culture donnée. Cette production langagière nécessite un effort cognitif important, puisque le langage oral et le langage écrit agissent à titre « d’instruments de la pensée et de la communication ».
Toutefois, selon Plane, il importe également de tenir compte des spécificités de l’oral et de ne pas lui attribuer l’ensemble des caractéristiques de l’écrit. Par exemple, la syntaxe utilisée à l’oral diffère de celle à l’écrit. De ce fait, selon l’auteure, il serait illogique d’encourager un oral qui reprend de façon exhaustive les caractéristiques de l’écrit en délaissant celles qui lui sont propres.


Une école ouverte sur le monde

Chargée d’une histoire très riche mais aussi douloureuse, l'élémentaire Marius Jacotot est une école qui a su trouver un point d’équilibre entre tradition et modernité. Sa principale caractéristique est, depuis une dizaine d’années, une ouverture particulière au monde. C’est l’UPE2A qui constitue le cœur de cette ouverture.

Qu’est-ce que l’UPE2A ?
L'UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) encore trop souvent appelée CLIN (Classe d'initiation pour non-francophones) est un regroupement d’élèves réservé aux enfants non-francophones primo arrivants. Ces élèves y sont orientés par le Casnav (Centre Académique pour la Scolarisation des enfants allophones Nouvellement Arrivés et des enfants du Voyage) de leur académie. Ce regroupement est pris en charge, depuis plusieurs années par une enseignante spécialisée. Les textes précisent que l’enseignement du Français intensif et quotidien est organisé avec des temps de fréquentation en classe ordinaire. L'objectif étant que l'écolier nouvellement arrivé puisse intégrer, le plus rapidement possible, l'ensemble des cours en classe ordinaire. Il ne s’agit donc pas d’une classe à proprement parler. Les élèves de ce regroupement sont donc inscrits officiellement dans des classes correspondant à leur année de naissance. Leur emploi du temps – personnalisé – demande donc une organisation très rigoureuse de la part de l’enseignante.



La liaison avec la maternelle et plus particulièrement avec la Grande Section

Notre partenaire "naturel", l'école qui alimente en grande majorité nos classes de CP, est la Maternelle Marius Jacotot, notre voisine. Avec elle nous partageons une même histoire, les mêmes locaux, la même architecture et le même public.

L'équipe enseignante de la Maternelle, comme notre équipe, est très stable et beaucoup d'enseignants y sont en poste depuis plus de 10 ans. Au fil du temps, des liens se sont créés entre les deux établissement, naturels, profonds, presque affectifs. La frontière, très perméable, n'est matérialisée que par une simple grille.


Titre de l'Axe : Liaison intercycle GS/CP

La présence, depuis de nombreuses années, de cette structure et la nomination, il y a 9 ans, d'une enseignante spécialisée titulaire du poste (elle a succédé à plusieurs enseignantes "faisant fonction"), tout cela a eu une profonde influence sur notre école car n'oublions pas que chaque enfant accueilli dans ce regroupement l'est aussi dans une classe ordinaire correspondant à son âge et qu'il est amené à poursuivre sa scolarité au sein de notre école. L'équipe a dû tenir compte de ces données incontournables et adapter son enseignement à ces élèves non francophones. conséquences manifestes :

- Une grande souplesse dans la différenciation : Chaque collègue de Jacotot doit être capable d'accueillir un ou plusieurs enfants allophones à n'importe quel moment de l'année scolaire.
--Une ouverture au monde de la part de l'équipe enseignante et des élèves : Il fallu faire émerger et mutualiser les compétences linguistiques. Un enseignant parle chinois, un autre arabe, un autre russe, une autre hongrois ... beaucoup son capables de faire une partie de leur cours en anglais si c'est nécessaire. Même processus du côté des enfants : un élève d'origine roumaine communique avec un nouvel arrivant moldave car les deux langues sont proches, voilà l'occasion d'enrichir la leçon de Géographie. Les enfants d'origine portugaise sont sollicités pour aider les nouveaux arrivants brésiliens ... etc

Une image forte : une petite réfugiée ukrainienne tombe dans les bras d'une élèves russe, ravie d'avoir trouvé quelqu'un avec qui elle pourra communiquer.
Jacotot est le lieu de beaucoup de belles histoires de rencontre et d'ouverture.

Fiche ressource ici :

AXE 1 DU PROJET D'ECOLE : FRANCAIS

TITRE AXE : Maîtrise de la langue orale

Lien avec le projet académique :


Objectifs visés :







Fiches actions

AXE 2 DU PROJET D'ECOLE : MATHEMATIQUES

TITRE AXE : La résolution de problèmes

Lien avec le projet académique :


Objectifs visés :







Fiches actions

AXE 3 DU PROJET D'ECOLE : TITRE

TITRE AXE :

Lien avec le projet académique :


Objectifs visés :







Fiches actions

OBJECTIF 10 : TITRE

TITRE AXE :




Objectifs visés :







Fiches actions

Info

Info

Info

01


PARCOURS EDUCATIF DE SANTE

02


PARCOURS D'EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

03

PARCOURS CITOYEN

Info

PARCOURS DES ELEVES

Le parcours d'éducation artistique et culturelle est l'ensemble des connaissances acquises par l'élève, des pratiques expérimentées et des rencontres faites dans le domaine des arts et du patrimoine, que ce soit dans le cadre des enseignements, de projets spécifiques, d'actions éducatives.

Le parcours d'éducation artistique et culturelle de l'élève repose sur les trois champs indissociables de l'éducation artistique et culturelle qui en constituent les trois piliers :


  • Des rencontres : directes et indirectes avec des œuvres artistiques et des objets patrimoniaux, des artistes, des professionnels des arts et de la culture
  • Des pratiques : individuelles et collectives dans des domaines artistiques divers
  • Des connaissances : appropriation de repères, d'un lexique spécifique permettant d'exprimer ses émotions esthétiques, de porter un jugement, décrire et analyser une œuvre



Parcours d'éducation artistique et culturelle

Le parcours citoyen de l'élève vise à la construction par l'élève d'un jugement moral et civique, à l'acquisition d'un esprit critique et d'une culture d'engagement.


Il s'adresse à des citoyens en devenir qui prennent progressivement conscience de leurs droits, de leurs devoirs et de leurs responsabilités.


Le parcours citoyen de l'élève repose sur :


  • Des connaissances dispensées dans le cadre des enseignements
  • Des rencontres avec des acteurs ou des institutions à dimension citoyenne
  • Des engagements dans des projets ou des actions éducatives à dimension citoyenne


Parcours citoyen



Ce parcours prépare les élèves à prendre soin d'eux-mêmes et des autres, à devenir des citoyens responsables en matière de santé individuelle et collective. Il a pour objectif d'articuler l'ensemble des éducations et des actions en matière de promotion de la santé.


Il est structuré autour de trois grands axes non dissociés :

  • l'éducation à la santé : développer des compétences psychosociales, des activités intégrant l'éducation à l'alimentation, l'hygiène, les rythmes de la vie, la sensibilisation aux premiers secours, la promotion des activités physiques...
  • la prévention de la santé : les actions centrées sur des problématiques de santé prioritaires notamment l'alimentation, activité physique, vaccination...
  • la protection de la santé : les actions visant à créer un climat favorable à la santé et au bien-être de tous les membres de la communauté éducative

Parcours éducatif de santé

PARCOURS EDUCATIF DE SANTE

Lien avec le projet académique






Programmations

PARCOURS D'EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

Lien avec le projet académique


Programmations

PARCOURS CITOYEN

Lien avec le projet académique :


Programmations

BILAN DU PROJET D'ECOLE

Bilan