Want to make creations as awesome as this one?

Fait par Ines, Marie et Lilou T°C

Transcript

La démocratie, les démocraties

Fondements et expériences de la démocratie

START

PRESENTATION

INDEX

I- Les origines de la démocratie contemporaine.

Les origines antique et médiévales de la démocratie.

Enrichissement du aux pensées des philosophes

La démocratie actuelle, une démocratie laïque et sociale


II- Les expériences plurielles de la démocratie.

Les régimes démocratiques : le modèle scandinave

Les transitions démocratiques : le Mali

Les démocraties devenant des régimes autoritaires : la Turquie


III- Les pratiques d’un régime démocratique.

Le vote et les campagnes électorales.

Le pluralisme des partis politiques.

La liberté d’expression et la liberté de la presse.

La constitution et la séparation des pouvoirs.

Des menaces qui pèsent sur cette démocratie et les moyens de s’en préserver


Les origines de la démocratie contemporaine

  • La démocratie telle que nous la connaissons tire son origine dans l’Antiquité grecque et romaine. De nombreuses cités grecques, notamment Athènes, ont pratiqué ce modèle politique, avec des variantes notables.

LEs origines de la démocratie contemporaine

  • Le fondement de la démocratie athénienne est l'idée que tous les citoyens sont égaux devant la loi et qu'ils doivent participer à la vie politique. Toutes les institutions athéniennes sont conçues en fonction de ce principe.
  • L'application concrète de ce principe est l'assemblée de l'Ecclesia, qui rassemble en théorie tous les citoyens. Chacun a le droit de s'exprimer, et dispose pour cela du même temps que les autres, mesuré par la clepsydre. L'assemblée à plusieurs fonctions : elle vote les lois, elle décide de la paix ou de la guerre, elle reçoit les ambassadeurs des autres cités...
  • La Boulé est un conseil, composé de 500 citoyens tirés au sort. Elle peut proposé des projets de lois à l'Ecclésia et surveille le travail des magistrats.

Les origines Grecque de la démocratie

  • La république romaine (de 509 à 27 avant Jésus-Christ) n’est pas une démocratie, mais elle est conçue pour éviter tout retour d’un pouvoir autoritaire à Rome. Dans la république romaine, on vote pour élire les magistrats qui dirigent le régime. Chaques citoyens peut devenir magistrat. Le citoyen a également le droit de faire appel au peuple s'il est condamné à mort.
  • Tous les citoyens romains ont en théorie les mêmes droits politiques, mais en pratique, seuls les riches prennent part au pouvoir.

Les origines Romaine de la démocratie

  • Des aspirations démocratiques sont présentes dans l’Occident médiéval, notamment dans les villes ou dans les communautés religieuses. À partir du XIIIe siècle se diffuse le principe selon lequel « ce qui concerne tout le monde doit être discuté et approuvé par tout le monde ».
  • Bien commun : notion héritée d’Aristote. Le bien commun est le bien de l’ensemble de la communauté, ce qui profite à tous. C’est aussi un critère du bon gouvernement.
  • Diète : assemblée de nobles, d’évêques et dʼautres seigneurs, ayant pour rôle d’élire ou de délibérer sur des questions importantes (impôts, successions, etc.).
  • La procédure de l’élection de l’abbé apparaît dans les règles monastiques au Moyen Âge.

Les origines médiévales de la démocratie

  • Aristote est un philosophe grec de l’antiquité (384-322 av J.C). Il est l’un des penseurs politiques les plus influents du monde occidental. Son traité «Les Politiques» analyse le concept de cité. Il pensait qu’il était possible que l’assemblage de plusieurs individus soit d’un point de vue politique mieux qu’un seule individu. En effet, il évoque ici la complémentarité. Chacun à sa part d’excellence selon lui, qui une fois assemblée donne une sorte d’homme aux multiples pieds, mains.
  • Jean-Jacques Rousseau, est un compte parmi les penseurs le plus importants des lumières. Pour lui, l’homme est naturellement bon mais qu’il est corrompu par la société. C’est pour cette raison que pour retrouver sa bonté naturelle, il doit recourir à la collectivité et obéir à des lois exprimant la volonté générale du peuple.
  • Alexis de Tocqueville est un philosophe et un homme politique française. Il visite les États Unis en 1830 dans le but de comprendre son régime. Il rédige un livre « De la démocratie en Amérique » sur les États-Unis des années 1830, dans lequel il décrit puis analyse le système politique américain, c’est la démocratie, son histoire, ses vertus et ses risques. Il évoque notamment l’égalité, valeur appliquée au États Unis.

Enrichissement dû aux pensées des philosophes

  1. « La République française est indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Telle est l'affirmation solennelle du premier article de la Constitution française, en une formule qui résume les quatre piliers de l'esprit républicain.
  • Le caractère laïc de la République est à la croisée de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire, quelles que soient ses opinions et sa foi, et de pratiquer son culte, à partir du moment où cela ne trouble pas l'ordre public. La laïcité est l’assurance du respect des droits de chacun et non la soustraction du fait religieux. Elle garantit non seulement la liberté d’exercer une religion, mais aussi la liberté vis-à-vis de la religion. Personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou de prescriptions religieuses.Elle implique la neutralité de l'État vis-à-vis de toutes les religions, mais en aucun cas leur effacement dans l'espace public. Elle repose sur la séparation des instances religieuses et de l’État, autonomie qui implique un dialogue. La laïcité est donc l’une de nos valeurs les plus précieuses, la clé de voûte d’une société harmonieuse, le ciment de la France unie.
  • Exemple : pas porter de signe religieux ostentatoire dans les écoles sous contrat de l’état en France


La démocratie actuelle, une démocratie laïque et sociale

  • Une République démocratique
  • Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel, (ouvert à tous les citoyens majeurs), égalitaire (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote en son âme et conscience, à l’abri de toute pression extérieure). Indépendamment de leur histoire personnelle, de leur niveau d’études, de leur richesse ou de leur sexe, les citoyens ont tous la même valeur aux yeux de l’État.
  • Exemple :Le Vote
  • Une République sociale
  • Le caractère social de la République résulte de son attachement à l’égalité. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », affirme la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Pour que cette égalité de droits soit pleine et entière, vivante et concrète, l’État œuvre aussi à l’égalité des chances en soutenant plus particulièrement les citoyens démunis ou fragiles, et en encourageant la cohésion sociale dans les domaines de l’éducation, du logement, de l’emploi et de la santé.
  • Exemple: Égalité des chances par l'école de la République.

La démocratie actuelle, une démocratie laïque et sociale

2. Une République démocratique

  • Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel, (ouvert à tous les citoyens majeurs), égalitaire (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote en son âme et conscience, à l’abri de toute pression extérieure). Indépendamment de leur histoire personnelle, de leur niveau d’études, de leur richesse ou de leur sexe, les citoyens ont tous la même valeur aux yeux de l’État.
  • Exemple :Le Vote

3. Une République sociale
  • Le caractère social de la République résulte de son attachement à l’égalité. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », affirme la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Pour que cette égalité de droits soit pleine et entière, vivante et concrète, l’État œuvre aussi à l’égalité des chances en soutenant plus particulièrement les citoyens démunis ou fragiles, et en encourageant la cohésion sociale dans les domaines de l’éducation, du logement, de l’emploi et de la santé.
  • Exemple: Égalité des chances par l'école de la République.

La démocratie actuelle, une démocratie laïque et sociale

SCION 1

Les expériences plurielles de la démocratie

  • Ces démocraties se sont distinguées par leur tradition de transparence, de respect des droits et d’innovation, ainsi que par leur faible exposition à la corruption
  • La Suède, la Norvège, la Finlande sont souvent citées comme des exemples en matière d’éducation ou de réussite sociale. Ces trois États scandinaves ont en effet adopté un modèle politique et social particulier depuis le début du XXe siècle.

  • Selon certains suédois, le seul problème de ce type de démocratie est que les pays ont accueilli 300 000 migrants depuis 2015 sur leur sol. C’est donc pour cela que le modèle scandinave doit faire face à la montée de partis d’extrême droite.
  • État-providence : État qui aide les citoyens par la mise en place d’une protection sociale (assurance maladie, chômage, assurance vieillesse, etc.)

Les régimes démocratiques : le modèle scandinave

https://elements.envato.com/fr/flags-of-scandinavia-nordic-countries-H859QHL


Légende dehttps://www.lelivrescolaire.fr/page/14886120 l'image


  • Transition démocratique : passage progressif d’un régime non-démocratique à une démocratie.
  • La période de transition démocratique est une phase d’épanouissement des médias. La presse est aux premières loges pour participer aux grands d’ébats sur l’éducation, l’économie ou encore l’emploi. Les médias ont un statut privilégié car grâce à la Constitution de 1992, ils ont une liberté de presse presque totale.
  • Cette transition mène à la montée de l’islam politique et la démocratisation n’a pas permis la construction de débat politique sincère.

Les transitions démocratiques : le Mali

Amadou Toumani Touré

’Ibrahim Boubacar Keita

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibrahim_Boubacar_Ke%C3%AFta

https://fr.wikipedia.org/wiki/Amadou_Toumani_Tour%C3%A9

Légende de l'image

  • Après la chute de l'Empire ottoman en 1922, la Turquie devient une république laïque. Recep Tayyip Erdogan est élu président de la République au suffrage universel en 2014. Il fait progressivement basculer le pays vers un régime autoritaire. Suite au coup d'Etat raté du 15 et 16 juillet 2016 en Turquie, le président turc Recep Tayyip Erdogan, s'est lancé dans une purge sans fin.
  • Cette tentative de putsch a offert à Erdogan l'occasion de s'assurer une mainmise encore plus implacable sur l'État et d'écraser toute opposition au nom de la lutte contre le terrorisme. Suite à cela les atteintes à la démocratie et à la liberté de presse se multiplient mais la popularité d'Erdogan se renforce.
  • Recep Tayyip Erdogan a le pouvoir absolu qui lui permet de cumuler à partir de 2019 les fonctions de chef de l'État, chef des armées, chef du gouvernement ainsi que chef du parti AKP, qui est un parti conservateur et nationaliste turc fondé en 2001.
  • De plus la situation aux frontières turques, la guerre syrienne toute proche et les attentats djihadistes ou des séparatistes kurdes, ont poussé la majorité des Turcs à confier leur défense à leur président sans aucune limite ou contre-pouvoirs puisqu'ils ont peur de cette situation.

Les démocraties devenant des régimes autoritaires : la Turquie

https://www.monsieur-des-drapeaux.com/turquie.html

Recep Tayyip Erdogan

https://www.tccb.gov.tr/fr/receptayyiperdogan/

Putsch : Soulèvement, coup de main d'un groupe politique armé, en vue de prendre le pouvoir.

SETION 1

Les pratiques d'un régime politique

  • En France, le droit de vote est accordé à tous les citoyens français, donc à tous les majeurs qui ont la nationalité française et qui jouissent de tous leurs droits. Ce droit est garanti par la Constitution de 1958 de la Vème République.
  • Le vote est un des principaux droits politiques du citoyen français. Ce droit lui permet de pouvoir s’exprimer et donc de pouvoir agir pour la communauté. Si le peuple ne vote pas, il n’exerce pas vraiment son pouvoir, donc il n’y a pas de démocratie.

Le vote

https://uneplumevousparle.fr/le-vote-une-condition-de-la-democratie/?msclkid=c41dad12b4f711ec8792946811b0e55a

  • Dans un régime démocratique, la campagne électorale est la période précédant une élection, durant laquelle les candidats et leurs partis font leur promotion dans le but de récolter le plus grand nombre de voix possible.
  • Ils font connaître leurs opinions et, durant cette période, les électeurs sont informés des positions d'un parti ou d'un candidat.
  • C'est une condition essentielle à la démocratie car elle permet à tous les candidats de présenter leurs programmes...

Les campagnes électorales

https://www.pimido.com/philosophie-et-litterature/culture-generale-et-philosophie/dissertation/campagnes-electorales-utilite-effet-579162.html?msclkid=82775a1eb50111ecacecbc958cd0f266

https://www.superprof.fr/ressources/scolaire/droit/education-civique/methodologie-ecjs/promotion-parti-politique.html?msclkid=f3a0299bb51011ecb03e1d1bf264ff77

  • La démocratie implique enfin que la vie politique soit organisée de façon à permettre l'expression de toutes les opinions : c'est le pluralisme politique.
  • Le pluralisme politique, pilier de la démocratie, est considéré comme essentiel pour l’émancipation du peuple.
  • Pour le développement d’un pays, ce système est un excellent atout. En effet, il provoque le rassemblement de plusieurs parties qui se défit dans le seul but de mieux servir la patrie. Chaque partie sera amenée à apporter de meilleures solutions dans l’intérêt des citoyens.

Le pluralisme des partis politiques

https://www.assistancescolaire.com/eleve/3e/enseignement_mc/reviser-une-notion/3_edc_03?msclkid=2982df1bb5be11ecb3be6b475e5b091f

https://mund-tandem.com/quest-ce-que-le-pluralisme-politique/?msclkid=6ec02d63b5be11ec8ab90ff479f5db82

  • La liberté d’expression est un droit fondamental en démocratie et elle est aussi la condition d’exercice de plusieurs autres droits, mais pas de tous.
  • La liberté d’expression est d’abord le droit d’exprimer des opinions, des idées et des croyances intimes.
  • D’un côté, elle est liée à la liberté de conscience et d’un autre côté, elle est liée à la liberté de communiquer des opinions, d’échanger des arguments, de débattre publiquement.
  • Le lien avec la démocratie devient évident : elle est la condition essentielle de la participation politique et de la capacité pour les citoyens de défendre leurs droits et de protester contre ce qu’ils considèrent, à tort ou à raison, comme injuste. Dans une démocratie, un débat libre sur et entre les partis politiques révèle leurs forces et leurs faiblesses.

la liberté d’expression

https://www.maisondesjournalistes.org/la-liberte-dexpression/?msclkid=117be238b4f511ec89b1692c75f2a680

https://dilhac.info/2017/09/03/entrevue-pour-le-devoir/?msclkid=069e7784b50811ecb19bd629ff588866

  • La liberté de la presse est l'un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui repose sur la liberté d'opinion et la liberté d'expression.
  • La liberté de presse représente l’une des principales libertés de l’homme. La liberté se fonde de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. L’article affirme que « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre [...] les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. ».D’un côté, elle est liée à la liberté de conscience et d’un autre côté, elle est liée à la liberté de communiquer des opinions, d’échanger des arguments, de débattre publiquement.
  • La liberté de la presse est importante parce qu’elle contribue à la transparence du gouvernement, ce qui est vital pour la démocratie.

la liberté de la presse

https://www.maisondesjournalistes.org/la-libertedexpression/msclkid=117be238b4f511ec89b1692c75f2a680

https://rightforeducation.org/fr/2018/05/25/limportance-de-la-liberte-de-la-presse-et-sa-signifiance-pour-la-democratie/?msclkid=088b8601b4fc11ec807aa072e2b148c6

https://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_de_la_presse?msclkid=a579ddbab4fd11ec93857fd07199e1fe

  • Les pays dotés de systèmes de gouvernance démocratique reposent sur un principe constitutionnel.
  • Autrement dit, ils ont une Constitution nationale dans laquelle les bases du système politique, économique, social et culturel de la nation sont établies.
  • De même, la Constitution établit les garanties de la démocratie, les devoirs et droits fondamentaux qui doivent être appliqués.
  • Le cas échéant, tous les groupes sociaux sont pris en compte et les principes d'égalité et de liberté sont établis.

La constitution

https://www.definitions360.com/7-caracteristiques-de-toutes-les-democraties/?msclkid=2bdba306b4fa11ec84372e9be4e69360

  • La démocratie implique aussi la liberté. Assurer les libertés fondamentales de l'individu est donc l'une des conditions de l'existence de la démocratie.
  • C'est le but de la séparation des trois pouvoirs : le pouvoir de faire les lois (législatif), le pouvoir de les appliquer (exécutif) et le pouvoir de les faire respecter (judiciaire).
  • Si deux de ces pouvoirs se confondent, comme c'était le cas sous la monarchie, la liberté des citoyens, et la démocratie, peuvent se trouver menacées.
  • C'est pourquoi la démocratie dispose d'organismes de contrôle tels que le Conseil constitutionnel en France.

la séparation des pouvoirs

https://www.assistancescolaire.com/eleve/3e/enseignement_mc/reviser-une-notion/3_edc_03?msclkid=28603660b4f811ecafa48b14d4f016e3

  • Cyberattaques traditionnelles (des acteurs étrangers lançaient des campagnes coordonnées pour interférer avec le processus démocratique américain)

moyens de s'en préserver : trouver et de supprimer les faux comptes. Maintenant, les millions de faux comptes sont bloqués chaque jour, dès qu’ils sont créés, pour les
empêcher de diffuser des fake news.

  • Le non-respect du pluralisme politique (protéger ce principe essentiel à la démocratie est le rôle de la CSA)
moyens de s'en préserver : vérifier que la parole de chaque courant (et donc des personnalités politiques) s’exprime dans les programmes de radio, de télévision lors des émissions d’information politique et générale ainsi que les journaux, les magazines... (pendant et en dehors des périodes électorales). À travers une méthode de décompte quantitative du temps de parole des représentants politiques, la législation française garantit juridiquement le respect de l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion.

  • Police et démocratie : Le but n’est pas de s’armer plus pour la confrontation, mais de la prévenir. La police ne souhaite si tuer ni provoquer des blessures irréversibles. Dans la plupart des démocraties, les standards policiers sont plus élevés.



Des menaces qui pèsent sur cette démocratie et les moyens de s’en préserver

https://www.lelivrescolaire.fr/page/14785334

Merci!