Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le Journal du Lycée

Que se passe-t-il en Ukraine actuellement ?

Point sur le conflit russo-ukrainien :

Quelles sont les origines du conflit ?

Quelles en sont les conséquences ?

Numéro Spécial

Mercredi 30 mars 2022

Source : https://finance.jevtonline.org/russia-ukraine-updates-china-asked-to-delay-invasion-until-after-olympics-report-says.html

1

2

3

À vous de jouer !

  • Vous êtes journalistes pour un grand média français.

  • Votre rédacteur en chef vous demande de réaliser un article de presse afin de rendre compte de la situation en Ukraine.

  • Chaque partie (1, 2 et 3) correspondera à un paragraphe de l'article.

  • Votre article sera accompagné d'une frise chronologique, de photos sourcées et d'une carte !

1. Que se passe-t-il en Ukraine actuellement ? (Groupes 1 et 2)

Clique sur le globe pour accéder à Google Earth Pro !

Source : Google Earth Pro

- Tracez sur Google Earth Pro le trajet des migrants ukrainiens qui témoignent dans les documents suivants en adoptant des figurés linéraires de couleurs distinctes selon le type de mobilité (interne et internationale).

- Analysez la carte interactive suivante et placez un figuré de surfaces pour représenter les trois premiers pays d'arrivées. Quelle déduction faites-vous sur la mobilité des réfugiés ukrainiens ? Est-ce que cette mobilité vous semble logique ?

Groupe 1 :

Article 1 - Article tiré de La Dépêche publié le 28 mars 2022 :


Lot-et-Garonne : « J’ai fui l’Ukraine pour ma fille, pour la protéger », raconte cette réfugiée arrivée à Casseneuil.


Les bénévoles de la mairie de Casseneuil ont apporté des vêtements aux réfugiés. Ils réceptionnent aussi leurs demandes. "Les vêtements, on a ce qui faut. On manque de nourriture par contre", confie une bénévole.


Ils viennent de Kharkiv, Kiev, Marioupol, Zaporijjia, Izioum, Kramatorsk, ou encore Tchouhouïv, et, avant que la guerre éclate en Ukraine, ils ne se connaissaient pas. Pourtant, ces 28 Ukrainiens, aux origines et aux parcours de vie si divers, se sont tous retrouvés réfugiés en France, dans une petite commune du Lot-et-Garonne. Dans le village de vacances des 3 Rivières, où ils sont hébergés temporairement par la mairie depuis le 21 mars, ces déplacés de guerre ont appris à se connaître. Les enfants jouent ensemble, comme si de rien n’était. Et les femmes commencent à s’organiser pour planifier un semblant de futur pour leurs familles.


« Pendant 22 jours à Marioupol, je suis restée cachée dans une cave sans sortir »


Petit à petit, ces Ukrainiens découvrent également un territoire dans lequel ils risquent de passer de longs mois, tant que le conflit avec la Russie de Vladimir Poutine continuera. « Ce qui m’a frappé, c’est la pureté de l’air à Casseneuil. Dans ma ville, à Zaporijjia, il y a beaucoup d’usines et c’est très pollué. Ici, on respire », fait remarquer Nataliia.


Mère d’une petite fille de 10 ans, cette avocate de 37 ans a tout laissé derrière elle quand les Russes ont bombardé la périphérie de sa ville. « Je l’ai fait pour ma fille, pour la protéger. Si je ne l’avais pas, je serais restée en Ukraine. J’ai encore ma mère et mon frère à Zaporijjia. Il est gravement malade au cœur, mais comme il a 24 ans, il n’a pas eu le droit de quitter le pays car tous les hommes de plus de 18 ans doivent rester. Et ma mère n’a pas voulu le laisser tout seul. J’arrive encore à communiquer avec eux et je sais que, pour le moment, ils vont bien. »


Étant l’une des seules à parler l’anglais, la trentenaire fait la traduction auprès des bénévoles de la mairie de Casseneuil, qui sont aux petits soins pour les demandeurs d’asile depuis qu’ils sont arrivés. Sinon, la communication se fait grâce aux applications de traduction sur les smartphones. Nataliia écoute Viktoria, une dame de 74 ans de Marioupol, raconter son périple. Arrivée toute seule en France, cette dernière a vécu l’horreur dans cette ville assiégée par les Russes.


« Pendant 22 jours, je suis restée cachée dans une cave sans sortir, raconte la septuagénaire. Et dehors, les bombes n’arrêtaient pas de tomber. Un jour, des soldats sont venus nous chercher et nous ont dit qu’il fallait quitter la ville, qu’il y avait un convoi pour s’échapper. J’étais toute seule et j’ai réussi à trouver quelqu’un pour m’emmener en voiture à Berdiansk. Je suis ensuite allé à Zaporijjia, où j’ai dormi deux nuits dans une école, puis à Lviv. C’est là que j’ai été prise en charge et emmenée en France. »


Kateryna, une jeune femme de 24 ans, est également arrivée seule dans le Villeneuvois. Originaire d’Izioum, une commune à 5 km de la frontière russe, elle travaillait à Karkiv à la poste quand la guerre a éclaté. Elle a dû laisser toute sa famille dans son village encerclé très tôt par les Russes.


«Le réseau est coupé et je n’ai presque pas de nouvelles de mes proches à Izioum. Ils sont bloqués dans mon village et ne peuvent pas fuir. Je suis très inquiète. Moi, j’ai pu partir car j’habite à Kharkov. »


Apprendre le français et trouver un travail


Dans le train qui l’emmène vers l’ouest de l’Ukraine, elle va retrouver une ancienne collègue de travail, Karina, qui fuit avec sa mère Shanna. Les deux femmes, de Kharkiv, vont l’emmener à Lviv, puis dans le Sud-Ouest. Shanna, ancienne administratrice d’une société de nettoyage, est morte d’inquiétude. Elle n’arrête pas de faire défiler frénétiquement son fil Télégram, un réseau social très utilisé par les Ukrainiens, pour avoir des nouvelles de ses proches restés là-bas. Les larmes aux yeux, elle montre les vidéos de Kharkiv sous les bombes. « Les bombardements ont été intensifs la nuit dernière, confie la mère de famille. Mes proches me disent qu’ils n’ont ni eau, ni électricité, ni réseau mobile. C’est terrible. »


Ces Ukrainiens voient leur avenir en pointillé. Ces derniers savent juste qu’ils seront hébergés à Casseneuil pour une durée indéterminée. Malgré tout, ils ont déjà des objectifs. Pour Kateryna, c’est « apprendre le français et trouver un travail pour pouvoir aider ma famille restée en Ukraine ». Pour d’autres, c’est retourner au pays dès que la situation le permettra.


Article 2 - Article " La Fuite des Ukrainiens de Marioupol" tiré d’euronews et mis à jour le 24/03/22


Des personnes fuyant Marioupol et d'autres zones de combats en Ukraine, se rendent au centre humanitaire de Zaporijia pour recevoir nourriture et soins d'urgence.

Selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations Unies, près de 3,7 millions d'Ukrainiens, dont 1,8 millions d'enfants ont fuit à l'étranger. Ils sont encore plus nombreux à avoir été déplacés à l'intérieur de l'Ukraine, après des journées harassantes.

À Marioupol, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu'environ 100 000 personnes étaient piégées dans la ville portuaire.

Sans nourriture, sans eau et sans électricité, ils endurent les bombardements des forces russes.


Article 3- Article "Témoignage - Le calvaire des Ukrainiens qui ont dû tout quitter pour se réfugier en Pologne" publié le 05/03/22 par Monica Pinna :


Groupe 2 :

- Enfin, à partir d'une recherche de documents fiables :
  • Ajouter les villes attaquées par la Russie par un figuré ponctuel.
  • Placer les régions de la Crimée et du Donbass par un figuré de surface.
  • Représenter par un figuré linéraire les passages d'attaques de l'armée russe.

1. Que se passe-t-il en Ukraine actuellement ? (Groupes 1 et 2)

Notions du 1)

Notions


- Réfugié : Qui a dû fuir son pays afin d'échapper à un danger (guerre, persécutions, catastrophe naturelle, etc.).


- Mobilité : Le terme mobilité fait allusion à des déplacements de personnes qu'il s'agisse de migrations, de tourisme ou de mouvements pendulaires.


- Émigration : Action de quitter son pays, sa région pour des raisons économiques, politiques, religieuses


- Immigration : Fait de s'installer de façon durable, voire définitive, dans un autre pays.


- Flux : Les flux peuvent être matériels ou immatériels, mais ils concernent toujours des phénomènes de circulation (de personnes, de marchandises, de capitaux, d'informations...).

2. Quelles sont les origines du conflit ? (Groupe 3)

- À partir de la vidéo publiée par Le Monde


  • Complétez le tableau "Les raisons du conflit russo-ukrainien"

  • Remplissez la frise chronologique

- Puis, recherchez 2 photographies que vous sourcerez afin de compléter de manière illustrée votre article de presse !

Notions du 2)

Les raisons du conflit russo-ukrainien



Raisons


1



2



3



4



5



Notions


- OTAN : L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, dont le siège se situe à Bruxelles, a été créée en 1949. Elle a pour rôle de garantir la liberté et la sécurité de ses pays membres par des moyens politiques et militaires.


- Union européenne : L'Union européenne est une association volontaire d'États européens (27 aujourd'hui). Elle existe juridiquement depuis le traité de Maastricht et constitue à ce jour une organisation unique.


- Puissance : est « un État qui dans le monde se distingue non seulement par son poids territorial, démographique et économique mais aussi par les moyens dont il dispose pour s'assurer d'une influence durable sur toute la planète en termes économiques, culturels et diplomatiques ».


- Guerre froide : période de fortes tensions géopolitiques durant la seconde moitié du XXᵉ siècle, entre d'une part les États-Unis et leurs alliés constitutifs du bloc de l'Ouest et d'autre part l'Union des républiques socialistes soviétiques et ses États satellites formant le bloc de l'Est.


- Indépendance : L'indépendance est une condition pour une nation, un État dans lequel les résidents et la population exercent l'autogouvernance, et habituellement une souveraineté totale sur le territoire. L'opposition de l'indépendance est le fait d'être totalement régenté par une autorité suzeraine ou coloniale.


- URSS : L'Union des républiques socialistes soviétiques, par abréviation URSS ou en abrégé Union soviétique, était un État fédéral transcontinental à régime communiste. Cette fédération a existé de sa proclamation le 30 décembre 1922 à sa dissolution le 25 décembre 1991.

Titre :

1991

1999

2014

2022

3. Quelles sont les conséquences du conflit ? (Groupe 4)

À l'aide des documents, rédigez un paragraphe comportant :


- Un résumé des sanctions envers la Russie.
- Un point sur le bilan humain (morts et blessés) et matériel de l'Ukraine.
- Pourquoi est-il difficile d'effectuer un point sur les conséquences du conflit ? (2 exemples).

Notions du 3)

https://www.ln24.be/2022-03-09/en-ukraine-un-bilan-humain-et-materiel-qui-donne-le-vertige





Notions


- Dissuasion nucléaire : se fonde sur la peur, dans les deux camps, du recours par l'autre à l'arme nucléaire. La dissuasion consiste à prévenir un acte en persuadant l’acteur concerné que les coûts d’une telle action excèdent ses bénéfices.


- Équilibre diplomatique

Réalisation du genial.ly par les M2 CAPLP Lettres - Histoire - Géographie de l'INSPE de Strasbourg :

- DESVEAUX Audrey
- LEHMANN Marie
- MEYER Annick
- MULLER Ilona
- MULLER Roméo

Avec l'aide de Sophie PHILIPPI.