Want to make creations as awesome as this one?

Questions-réponses

Transcript

EMPEZAR

1ère spé SVT
Test 27 de connaissances
Immunité et Santé
Immunité et médecine


Une question affichée, pas de QCM.
Faites afficher la réponse pour comparer avec la vôtre.
Pas de compteur, l'objectif étant simplement de faire l'état de vos connaissances.

19 questions

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut lorem ipsum.

START

By ProfSVT71

Santé 1ère spécialité SVT

QUESTION 1

Qu'est-ce qu'une action préventive ?

Réponse

next

Une action préventive consiste à limiter la probabilité d’apparition d’une maladie.

QUESTION 2

Réponse

Quelle découverte de Jenner fut à l'origine du principe de la vaccination ?

next

Il avait découvert que l’on pouvait protéger les humains contre la variole en leur inoculant la vaccine, une maladie habituellement rencontrée chez les bovins et identique à la variole et pourtant bénigne chez l’Homme. La découverte de Jenner reposait sur une circonstance exceptionnelle, à savoir l’existence chez l’animal d’une maladie proche de la maladie humaine et dont l’agent provoquait une protection chez l’Homme.

480px-Edward_Jenner_by_James_Northcote, domaine public, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Edward_Jenner_by_James_Northcote.jpg

QUESTION 3

En quelle année le vaccin est-il approuvé par l'Académie des sciences ?

Réponse

NEXT

1884

QUESTION 4

Par qui sont effectuées les recherches préliminaires au développement du vaccin ?

Réponse

next


Louis Pasteur, né le 27 décembre 1822 à Dole (Jura) et mort le 28 septembre 1895 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine, à cette époque en Seine-et-Oise), est un scientifique français, chimiste et physicien de formation. Pionnier de la microbiologie, il connut, de son vivant même, une grande notoriété pour avoir mis au point un vaccin contre la rage.

Louis_Pasteur_by_Pierre_Lamy_Petit, domaine public, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Louis_Pasteur_by_Pierre_Lamy_Petit.jpg

Réponse

Que contient obligatoirement un vaccin pour être fonctionnel ?

QUESTION 5

next

Un vaccin doit contenir tout ou partie d’un agent pathogène afin de déclencher chez l’individu qui le reçoit la mise en place de populations de lymphocytes mémoires aptes à réagir lors d’un futur contact. Un vaccin contient donc soit agent pathogène vivant atténué soit un agent pathogène inactivé.

Réponse

Quelle substance doit contenir le vaccin s'il contient un agent pathogène inactivé ?

QUESTION 6

next

Un vaccin contenant un agent pathogène inactivé soit entier mais tué soit présenté en sous unités, contiendra une solution constituée de substances préparant la réaction immunitaire adaptative et appelée « adjuvant ».

Réponse

Que se passe-t-il dans le corps après la primo-injection ?

QUESTION 7

source : 1916 Leukocyte Key.jpg par OpenStax College via Wikimedia commons, CC-BY-3.0, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:1916_Leukocyte_Key.jpg

next

La primo-injection a pour but de déclencher la réaction immunitaire adaptative à savoir : la sélection clonale, l’activation l’amplification et la différenciation des populations de lymphocytes. Il y a donc production d’anticorps et mise en place de lymphocytes T cytotoxiques. En parallèle des populations mémoires s’installeront dans les ganglions.

QUESTION 8

À quoi servent les injections qui suivent la primo-injection ?

Réponse

next

Les deuxième et troisième injections permettent d'atteindre un taux d’anticorps minimum appelé "seuil de couverture". En effet on estime qu’en dessous de ce taux minimum, l’individu n’est pas entièrement protégé.

QUESTION 9

Pourquoi doit-on effectuer des rappels de vaccin ?

Réponse

next

Les lymphocytes mémoires n’ont pas une durée de vie éternelle. Les rappels effectués à distance ont donc pour but de réactiver le système et donc de maintenir le seuil de couverture.

QUESTION 10

Qu'est-ce que la "couverture vaccinale" ?

Réponse

next

On appelle couverture vaccinale la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné. Elle correspond au rapport entre le nombre de personnes correctement vaccinées c’est-à-dire ayant reçu à un âge donné le nombre de doses recommandées, et le nombre total de personnes qui auraient dû l’être dans la même population.


Plus couverture vaccinale est élevée, moins il y a de risque d'épidémie.

Herd immunity.svg, Tkarcher,CC-BY-SA-4.0Self-published work https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Herd_immunity.svg

QUESTION 11

De quoi dépend le niveau de couverture vaccinale nécessaire pour éliminer une maladie ?

Réponse

next

Essentiellement de la transmissibilité de la maladie. Plus la maladie est facilement transmissible plus le niveau de couverture vaccinale doit être élevé pour éradiquer l’épidémie.

QUESTION 12

Quel niveau de couverture vaccinale est nécessaire pour éradiquer la rougeole ?

Réponse

next

La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse et qui présente un taux de mortalité assez élevé, notamment chez les adultes. Le taux de couverture vaccinale nécessaire pour éradiquer la rougeole doit être obligatoirement de 95 % dans la population des jeunes enfants. La vaccination fortement reommandée dans les années a permis de presque éradiquer la rougeole en Europe. Malheureusement, dans l'esprit des gens, cette maladie a disparu et beaucoup pensent qu'il n'est plus nécéssaire de continuer à se vacciner. Ainsi depuis une dizaine d'années on observe un recrudescence des cas de rougeole en France. C'est pourquoi la vaccination est devenue obligatoire en 2018 pour les enfants.

Mortalite-rougeole-france-1906-2011.png par Jstof via Wikimedia commons, CC-BY-SA-4.0, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mortalite-rougeole-france-1906-2011.png

QUESTION 13

Qu'est-ce que la vaccinothérapie ?

Réponse

next

next

La vaccinothérapie, comme son nom l’indique, est une thérapie qui fait intervenir la vaccination. Contrairement à ce que l'on pourrait croire en voyant le mot "thérapie", la vaccination ne soigne pas, elle protège l'individu vacciné en activant son système immunitaire en amont d'une contamination.

QUESTION 14

Quelle maladie peut développer un individu n'ayant jamais contracté la varicelle ?

Réponse

next

Cette maladie virale liée au virus varicelle – zona est extrêmement contagieuse. Si elle est plutôt bénigne chez les enfants (fièvre, écoulement nasal, boutons et démangeaisons), elle peut provoquer chez les adultes des complications graves : pneumonie, encéphalite.

QUESTION 15

Comment la vaccination en urgence agit-elle sur le zona ?

Réponse

next

Le délais d'incubation de la varicelle est long : le virus met 20 à 21 jours pour se multiplier dans les cellules infectées. Ainsi, en cas de contact à risque, avec la vaccination, le système immunitaire sera activé en 4 à 6 jours par le contenu du vaccin ce qui empêchera l’infection par le virus.

QUESTION 16

Comment la vaccinothérapie fonctionne-t-elle contre les cancers ?

Réponse

next

On peut procéder chez le patient à un stade peu avancé, à des injections de copies d’antigènes tumoraux. Ces antigènes vont activer le système immunitaire favorisant ainsi le développement des populations de lymphocytes T cytotoxiques dirigés contre les cellules cancéreuses.
Enfin il est possible d’injecter un virus modifié exprimant les antigènes tumoraux déclenchant ainsi une réaction immunitaire adaptative dirigée contre les cellules tumorales.

QUESTION 17

Quelles sont les deux catégorie d'immunothérapies ?

Réponse

next

- La sérothérapie

- L'immunothérapie dite allergénique

QUESTION 18

En quoi consiste la sérothérapie ?

Réponse

next

La sérothérapie comme son nom l’indique, consiste à injecter des éléments contenus normalement dans le sérum du sang. Les patients peuvent recevoir des interleukines afin d’activer les réactions immunitaires suite à un contact avec un agent pathogène. Ils peuvent également recevoir des injections d’anticorps dirigés contre l’agent pathogène qui les a infectés afin de limiter la prolifération de celui-ci.

QUESTION 19

Comment fonctionne l'immunothérapie allergénique ?

Réponse

L'immunothérapie allergénique consiste à injecter au patient des doses croissantes d’antigènes provenant d’allergènes (molécules provoquant une réaction allergique). Ceci aura pour conséquence la mise en place d’une production d’anticorps dirigés contre l’allergène en question. Ainsi l’individu sera de moins en moins sensible à celui-ci. On parle de désensibilisation.

The end !!