Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Chemin

de Croix

par le Père Paolo MOJOLI, sdb

avec des méditations de François de Sales

2022

graphisme: Elena CRISTINO

STATIONS IX - XII

Introduction

STATIONS V - VIII

STATIONS XIII - XIV

STATIONS I - IV

Index

Prière finale

Title 1

Introduction

« Avec le Christ, je suis crucifié. Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. » (St Paul aux Galates 2,19b-20)

Le Seigneur Jésus nous a vraiment aimés « jusqu’au bout. » (Jn 13,1)
Dans le sillage du témoignage de saint Paul, l’Évêque et Docteur de l’Église, saint François de Sales, n’est pas resté indifférent à cet immense Amour.

Parmi ses nombreux témoignages de foi, d’espérance et de charité, on a choisi, pour les méditations de ce Chemin de Croix, de s’inspirer de ses Lettres.
Pourquoi les Lettres ? Les historiens les plus attentifs et les plus fascinés par la figure de ce saint s’accordent à affirmer que « la correspondance est l’histoire la plus complète de sa vie et la plus fidèle. C’est là, et là seulement, que le saint se dévoile complètement ; à son insu, il nous permet de contempler et d’étudier facilement à tous égards sa personnalité tout à fait fascinante. »

Title 1

En particulier, se trouve complètement renversée une pensée peut-être encore répandue, selon laquelle saint François de Sales aurait eu une personnalité excessivement mielleuse. Parfois, on le lui a injustement reproché.

Au contraire ! Il avait une personnalité de noble combattant en faveur de Celui qui, crucifié et ressuscité, avait conquis chaque fibre de sa personne. Quoi qu’il en soit, bien qu’il sût se défendre avec l’épée, il préférait gagner les cœurs par la charité, le zèle pastoral et la miséricorde du Christ.

Saint François de Sales communique aux destinataires de ses Lettres, mais aussi à nous, une expression de la foi non seulement formelle ou intellectuelle, mais une foi qui transforme complètement la vie.
Le « cœur » dont nous entendrons souvent parler dans les Lettres n’a rien d’intimiste ou de sentimental. Au contraire, il assume la valeur biblique, en tant que centre vital de toute la personne et de toute l’existence.

Title 1

1

2

3

4


Jésus est condamné à mort

Jésus rencontre sa mère

Jésus est chargé de sa croix

Jn 19, 16-17

Jésus tombe pour la première fois

Is 53, 4

Mt 27,24-26

Lc 2,33-35

Title 1

5

6

7

8


Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

Véronique essuie le visage de Jésus

Ps 26, 7 - 9

Jésus tombe pour la deuxième fois

Col 1, 24 - 26

Mc 15,21

Lc 23,38-29

Title 1

9

10

11

12


Jésus tombe pour la troisième fois

Jésus meurt sur la croix

Jésus est dépouillé de ses vêtements

Jn 19, 23 - 24

Jésus est cloué sur la croix

Lc 23, 33 - 34

He 5,7-9

Lc 23, 44-46

Title 1

13

14

Le corps de Jésus est remis à sa Mère

Le corps de Jésus est mis au tombeau

Jn 19, 40 - 41

Stabat Mater dolorósa iuxta crucem lacrimósa, dum pendébat Fílius.


Cuius ánimam geméntem, contristátam
et doléntem pertransívit gládius.

O quam tristis et afflícta fuit illa benedícta Mater Unigéniti!

Quae moerébat et dolébat, Pia Mater
dum videbat nati poenas íncliti.

Quis est homo, qui non fleret, Matrem Christi si vidéret in tanto supplício?

Quis non posset contristári, Christi Matrem contemplári doléntem cum Filio?

Pro peccátis suae gentis vidit Jesum
in torméntis et flagéllis sùbditum.

Vidit suum dulcem natum moriéndo desolátum, dum emísit spíritum.

Jn 19, 31-34

Jésus est condamné à mort

Voyant qu'il ne gagnait rien mais que le tumulte augmentait, Pilate prit de l'eau, se lava les mains en présence de la foule et dit: «Je suis innocent du sang de ce juste. C’est vous que cela regarde.» 25 Et tout le peuple répondit: «Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants!»
Alors Pilate leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait fouetter Jésus, il le livra à la crucifixion.
.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

1

D’après les Lettres de saint François de Sales


Savez-vous ce que font les bergers d'Arabie lorsqu'ils voient des éclairs, qu'ils entendent le tonnerre et se rendent compte que l'air est traversé par des éclairs ? Ils se retirent sous les lauriers avec leurs troupeaux.
Quand nous voyons que des persécutions ou des contradictions nous menacent fort douloureusement, nous devons nous retirer, avec toutes nos affections, sous la Sainte Croix, en croyant fermement que « quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien » (Rm 8,28).

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Mt 27, 24-26

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus est chargé de sa croix

Alors il le leur livra pour qu'il soit crucifié. Ils prirent donc Jésus et l'emmenèrent.
Jésus, portant sa croix, sortit de la ville pour aller vers l’endroit appelé «le Crâne», qui se dit en hébreu Golgotha.
.

2

D’après les Lettres de saint François de Sales


J'aime vos progrès dans la vertu solide ; et ce progrès doit être atteint en surmontant les difficultés, pour que vous puissiez vous y exercer à l'école de la Croix, la seule où nos âmes peuvent se perfectionner ; et pourtant je ne puis m'empêcher d'éprouver une tendresse maternelle qui me fait désirer de la douceur pour mes enfants.
Soyez juste courageuse, ma très chère Fille.
Les rosiers spirituels ne sont pas comme les rosiers matériels chez lesquels les épines restent et les roses passent ; chez les rosiers spirituels, les épines passeront et les roses resteront.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Jn 19, 16-17

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Is 53, 4

Jésus tombe pour la première fois

Pourtant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé.

Et nous, nous l'avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié.

3

D’après les Lettres de saint François de Sales


Humilité et patience. Oui, ma Fille très chère et de plus en plus chère. Vous êtes entourée de croix alors que votre mari est malade.
Eh bien, l'amour sacré vous apprendra à juste titre qu'à l'imitation de Celui qui aime immensément, vous devez vous tenir sur la croix avec humilité, comme indigne d'endurer quelque chose pour l'amour de Celui qui a tant souffert pour nous, et avec patience, pour ne vouloir descendre de la croix qu'après la mort, s'il plaît au Père Éternel.
Ô ma très chère Fille, recommandez-moi à ce divin Amour crucifié et crucifiant pour qu'il crucifie mon cœur et toutes mes passions, afin que je n'aime plus rien d'autre, si ce n'est Celui qui, par amour de notre amour, a voulu être si douloureusement et amoureusement crucifié.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Lc 2, 33 - 35

Jésus rencontre sa mère

Joseph et la mère de Jésus étaient émerveillés de ce qu'on disait de lui. Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère: «Cet enfant est destiné à amener la chute et le relèvement de beaucoup en Israël et à devenir un signe qui provoquera la contradiction. Toi-même, une épée te transpercera l'âme. Ainsi, les pensées de beaucoup de cœurs seront révélées.»

4

D’après les Lettres de saint François de Sales


Depuis longtemps vous avez voulu servir Dieu et vous vous êtes mise à l'école de la Croix ; et donc, non seulement vous l'acceptez avec patience, mais je suis sûr que vous l'embrassez avec sérénité et amour, en pensant à Celui qui a porté la sienne et fut à son tour conduit à la mort ; et en pensant à Celle qui, n'ayant qu'un fils, mais un fils incomparablement digne d'amour, l'a vu mourir sur la Croix, les yeux pleins de larmes et le cœur écrasé de douleur, mais d'une douleur douce et suave, en considération de notre salut et celui du monde entier.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Mc 15, 21

Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Ils forcèrent un passant qui revenait des champs à porter la croix de Jésus. C’était Simon de Cyrène, le père d'Alexandre

et de Rufus.

5

D’après les Lettres de saint François de Sales


Hier, j'ai donné une conférence sur la Passion aux religieuses de Sainte-Claire qui m'en avaient tant supplié, après avoir assisté moi-même à la conférence tenue en ville. Et quand je suis arrivé au point où j'ai contemplé comment la Croix fut chargée sur les épaules de notre Seigneur et comment Il l'embrassa en disant que, par sa Croix et avec elle, Il acceptait et prenait toutes nos petites croix sur Lui et avec Lui pour les sanctifier, mais surtout, quand je suis parvenu aux détails disant qu'Il a embrassé nos aridités, nos contradictions, nos amertumes, je vous assure, chère Fille, que je me suis senti tout à fait consolé et que j'ai lutté pour retenir les larmes [...].
Puissent nos petites croix s'unir toujours à la sienne, si grande !

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Ps 26, 7 - 9

Véronique essuie le visage de Jésus

Eternel, écoute ma voix, car je fais appel à toi,

aie pitié de moi et exauce-moi!
Mon cœur dit de ta part:
«Recherchez-moi!»
Je te recherche, Eternel!
Ne me cache pas ton visage,
ne repousse pas avec colère ton serviteur!
Tu es mon secours: ne me laisse pas, ne m’abandonne pas,
Dieu de mon salut!

6

D’après les Lettres de saint François de Sales


En me souvenant de cette croix extérieure que vous portiez sur votre cœur quand j'ai eu la joie de vous voir, je vous dirai d'aimer beaucoup votre croix, ma chère Dame, car, si vous la regardez avec des yeux pleins d'amour, elle est toute en or.
Et même si, d'un côté, vous voyez l'Amour de votre cœur mort et crucifié entre les clous et les épines, de l'autre, vous trouverez un nombre suffisant de pierres précieuses pour composer la couronne de gloire qui vous attend si, en attendant de la posséder, vous portez amoureusement la couronne d'épines avec votre Roi qui a voulu tant souffrir pour accéder au bonheur.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus tombe pour la deuxième fois

Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous et je supplée dans ma vie à ce qui manque aux peines infligées à Christ pour son corps, c’est-à-dire l'Eglise. C'est d'elle que je suis devenu le serviteur, conformément à la charge que Dieu m'a confiée pour vous: annoncer pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et à toutes les générations, mais révélé maintenant à ses saints.

7

D’après les Lettres de saint François de Sales


L'autre jour, lorsque la bonne dame de cette ville voisine est venue ici, j'ai pu connaître les nombreuses douleurs que vous vivez, très chère Sœur, ma Fille. Et, bien sûr, j'en ai éprouvé de la compassion, mais plus encore, de la consolation, car je suis sûr que Dieu vous tiendra avec sa sainte main et vous conduira, à travers la voie qu'il vous a lui-même ouverte, vers une haute perfection ; car Je veux croire, ma chère Sœur, que vous resterez éternellement liée à la très sainte volonté de cette divine Majesté à laquelle vous avez consacré toute votre vie.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Col 1, 24 - 26

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus rencontre les femmes de Jérusalem

8

Dalle Lettere di san Francesco di Sales


Signora, se Dio vi ha resa più forte e coraggiosa
di fronte alle avversità, ne sia gloria alla sua Bontà, che è sempre pronta a soccorrere le anime che sperano in Lui. Sperate dunque sempre in Lui, Signora, e, per poter sperare in Lui, siate sempre tutta sua. Immolate spesso il vostro cuore
al suo amore sull’altare della Croce, sulla quale
Egli immola il suo per amor vostro.
La Croce è la porta regale che introduce
nel cammino della santità: chi la cerca altrove,
non ne troverà mai un briciolo.
Signora, non vi dirò che non teniate conto
delle afflizioni, perché il vostro spirito,
che è sempre pronto a replicare, mi direbbe
che esse si fanno notare per forza
con l’atrocità del dolore che vi procurano: vi dirò
che le vediate solo attraverso la Croce.
In questo modo, esse vi parranno piccole,
o almeno, vi parranno così gradevoli,
che le amerete più di qualsiasi consolazione
che possiate avere senza di esse.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Lc 23, 38 - 29

Jésus se tourna vers elles et dit: «Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous et sur vos enfants. En effet, voici que viennent des jours où l'on dira: ‘Heureuses celles qui sont stériles, heureuses celles qui n'ont pas eu d'enfant et celles qui n'ont pas allaité!’

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus tombe pour la troisième fois

9

D’après les Lettres de saint François de Sales

Quelle grâce d'être non seulement près de la Croix, mais sur la Croix ou, du moins, un peu crucifiée avec Notre-Seigneur !
Soyez courageuse, ma chère Sœur ; faites de nécessité vertu, et ne manquez pas l'occasion de donner à Dieu une belle preuve de votre amour pour lui au milieu des tribulations, comme il vous a donné une grande preuve de son propre amour au milieu des épines.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

He 5, 7 - 9

Pendant sa vie terrestre, Christ a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. Ainsi, bien qu’étant Fils, il a appris l'obéissance par ce qu’il a souffert. Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus est dépouillé de ses vêtements

Après avoir crucifié Jésus, les soldats prirent ses vêtements et en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d'une seule pièce depuis le haut jusqu'en bas. Ils se dirent entre eux: «Ne la déchirons pas, mais tirons au sort pour savoir à qui elle sera.» C'est ainsi que s'accomplit cette parole de l'Ecriture: Ils se sont partagé mes vêtements et ils ont tiré au sort mon habit. Voilà ce que firent les soldats.

10

D’après les Lettres de saint François de Sales


Vivez en paix, avec beaucoup d'amour pour la volonté divine et la Providence ; vivez avec notre Sauveur crucifié au centre de votre cœur.
Il y a quelque temps, j'ai vu une jeune fille portant un seau d'eau sur la tête, au centre duquel elle avait placé un morceau de bois. J'ai voulu savoir pourquoi, et elle m'a dit qu'elle l'avait mis pour briser le mouvement de l'eau et ainsi l'empêcher de se renverser.
Alors, me dis-je, à partir de maintenant, il faudra mettre la Croix au centre de nos cœurs pour attirer nos affections à ce bois et à travers ce bois, afin qu'elles ne basculent pas sur d'autres choses, comme les angoisses et les troubles de l'esprit.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Jn 19, 23 - 24

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus est cloué sur la croix

11

D’après les Lettres de saint François de Sales


Les meilleures croix sont les plus lourdes, et les plus lourdes sont celles qui répugnent le plus à la partie inférieure de notre cœur. Les croix que l'on trouve sur les routes sont excellentes, mais sont encore meilleures celles qui se trouvent dans la maison.
Et quand elles sont plus pénibles, elles valent mieux que les cilices, les disciplines, les jeûnes et tout ce qui a été inventé par l'austérité. Ces croix révèlent la générosité des enfants de la Croix et des habitants de la sainte montagne du Calvaire.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Lc 23, 33 - 34

Lorsqu'ils furent arrivés à l’endroit appelé «le Crâne», ils le crucifièrent là ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
Jésus dit: «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font.»

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Jésus meurt sur la croix

12

D’après les Lettres de saint François de Sales

Mais parlons un peu du cœur de ma très chère Fille : s'il était confronté à une armée d'ennemis, ne ferait-il pas merveille, ce cœur si profondément troublé devant une petite fille un peu têtue et étourdie ?
Mais ne vous troublez pas du tout, ma très chère Fille ! Il n'y a de tracas plus insupportable que celui constitué de petites, mais pressantes et continuelles perturbations.
Notre-Seigneur nous permet d'être incapables de surmonter ces petits désagréments, afin que nous apprenions l'humilité et comprenions que, si nous avons pu vaincre certaines grandes tentations, nous le devons non pas à nos propres forces, mais à l'assistance particulière de sa divine Bonté.

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Lc 23, 44 - 46

C'était déjà presque midi, et il y eut des ténèbres sur tout le pays jusqu'à trois heures de l'après-midi. Le soleil s'obscurcit et le voile du temple se déchira par le milieu. ésus s'écria d'une voix forte: «Père, je remets mon esprit entre tes mains[b].» Après avoir dit ces paroles, il expira.

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Le corps de Jésus est remis à sa Mère

C'était la préparation de la Pâque[c] et ce sabbat allait être un jour solennel. Craignant que les corps ne restent en croix pendant le sabbat, les Juifs demandèrent à Pilate qu'on brise les jambes aux crucifiés et qu'on enlève les corps. Les soldats vinrent donc briser les jambes du premier, puis du second des condamnés qui avaient été crucifiés avec Jésus. Quand ils s'approchèrent de lui, ils virent qu'il était déjà mort. Ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats lui transperça le côté avec une lance et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

13

D’après les Lettres de saint François de Sales


Les croix que nous nous fabriquons ou nous inventons nous-mêmes sont toujours un peu trop délicates : en elles, il y a du nôtre, et elles sont donc toujours moins crucifiantes.
Humiliez-vous donc et recevez avec joie les croix qui vous sont imposées sans que vous les ayez demandées. La durée de la Croix lui donne de la valeur, car il n'y a pas de châtiment plus dur que celui qui dure longtemps.
« Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. » (Ap 2,10)

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Jn 19, 31 - 34

Ô Sainte Mère,

gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Le corps de Jésus est mis au tombeau

14

D’après les Lettres de saint François de Sales


Personne n'a jamais su avec certitude de quel bois était faite la Croix de Notre Seigneur ; et je pense qu’il en a été ainsi pour que nous aimions pareillement toutes les croix qu'il nous enverrait, de quelque bois qu'elles fussent, et qu'on ne se dise pas : « Cette croix ou celle-là ne mérite pas d'être aimée, parce que faite de ce bois-ci ou de ce bois-là. »

Nous t’adorons, ô Christ,
et nous te bénissons
car tu as racheté le monde
par ta Sainte Croix.

Jn 19, 40 - 41

Ils prirent donc le corps de Jésus et l'enveloppèrent de bandelettes, avec les aromates, comme c'est la coutume d'ensevelir chez les Juifs. Or, il y avait un jardin à l'endroit où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un tombeau neuf où personne encore n'avait été mis.

Ô Sainte Mère,
gravez profondément dans mon cœur
les plaies de Jésus crucifié.
.

Notre Père. Je vous salue, Marie.

Title 1

« Seigneur Jésus,

une fois encore tu es livré
aux mains de l’homme, mais,
cette fois-ci, à t’accueillir ce sont
les mains aimantes de Joseph d’Arimathie
et de quelques pieuses femmes venues de Galilée,
qui savent que ton corps est précieux. « Ces mains
représentent celles de tous ceux qui ne se lassent jamais
de te servir et qui rendent visible cet amour dont l’homme est capable.

C’est justement cet

amour qui nous fait espérer
en la possibilité d’un monde meilleur:
il suffit seulement que l’homme soit disposé
à se laisser rejoindre par la grâce qui vient de toi. […]
« O Dieu, lumière éternelle et jour sans déclin, comble de tes
biens ceux qui se consacrent à ta louange et au service de ceux qui souffrent, dans les innombrables lieux de souffrance de l’humanité.
Par le Christ notre Seigneur. Amen. »

Title 1

Croix sur le lieu où surgit

le Château de Sales.
François de Sales est né ici le 21 août 1567