Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Son Engagement social

La résistance

D'autres résistants

La panthéonisation

Pierre Brossolette

Home

Journaliste au sein de plusieurs journaux (L’Europe nouvelle, Le Quotidien, Le Progrès civique, Les Primaires, Notre Temps, Excelsior, Marianne et Terre Libre) ainsi que celui de la SFIO, Le Populaire (où il est rédacteur de politique étrangère), il travaille également pour Radio-PTT dont il est licencié en janvier 1939 lorsqu’il s’oppose dans une émission aux accords de Munich.

Membre de la Ligue des droits de l’homme (LDH), de la Ligue internationale contre l’antisémitisme (LICA), initié à la maçonnerie à la Grande Loge de France, il adhère à la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) en 1929.

Home

Pierre Brossolette s'envole clandestinement en Angleterre dans la nuit du 27-28 avril 1942, en tant que représentant de la Résistance pour rencontrer Charles de Gaulle. Il y fera une courte vidéo où il parle anglais avec Charles Vallin (Homme de droite), pour dire que quelque soit les bords politiques et les idées des Français, il sont tous prêts à s'unir pour défendre la France

Après avoir échappé plusieurs fois à des arrestations, Brossolette doit rentrer à Londres. Brossolette décide de rentrer par bateau. Il quitte alors Paris en train, direction Quimper. Malheureusement il s’échoue ainsi qu'une trentaine d'hommes, marins et aviateurs alliés sur la côte. Ils sont alors repris puis reconnus coupable quelques semaines plus tard. Pierre Brossolette est torturé. Le 22 mars, il ouvre la fenêtre dans la chambre dans laquelle il était enfermé et tombe devant l'entrée de l'immeuble. Gravement blessé, il succombe à ses blessures vers 22 heures à l'hôpital de la Salpêtrière, sans avoir parlé. Il ne donne qu'un nom, le sien.

Pierre Brossolette participe activement à la résistance française. Lui et son épouse rachètent une librairie russe à Paris, au 89, rue de la Pompe, qui sert de lieu de rencontre et de « boîte aux lettres » pour les Résistants. Dans la bibliothèque tournante dans le sous-sol, plusieurs documents sont échangés pendant cette période dont les plans de l'usine Renault.

Home

Honoré d’Estienne d’Orves est un officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, martyr de la Résistance, mort pour la France, Compagnon de la Libération à titre posthume par décret du 30 octobre 1944. Il organisera avec Jan Doornik, Maurice Barlier et d'autres, Le réseau de renseignement de la France libre qui s'appelait Nemrod

Jean Moulin est aussi un grand homme de la résistance française. Considéré comme le bras droit de Charles de Gaulle. Il se fera arrêter par la gestapo lors d’une mission a Lyon. Il mourra dans le train qui le transportera en Allemagne le 8 juillet 1943. Un cénotaphe lui est dédié au Panthéon ; son corps n'ayant jamais été identifié avec certitude, l'urne qui s'y trouve ne contient que les « cendres présumées » de Jean Moulin.

Charles de Gaulle, pierre angulaire de la résistance. C'est sous sa cape que se créé la France libre, réseau de résistant français. Il deviendra plus tard président de la république, à plusieurs reprises. Les deux hommes se rencontrent en mai 1942, Pierre Brossolette comme représentant de la résistance intérieur, et Charles de Gaulle comme chef de celle-ci

Home

Honoré d’Estienne d’Orves est un officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, martyr de la Résistance, mort pour la France, Compagnon de la Libération à titre posthume par décret du 30 octobre 1944. Il organisera avec Jan Doornik, Maurice Barlier et d'autres, le réseau de renseignement de la France libre qui s'appelait Nemrod

Jean Moulin est aussi un grand homme de la résistance française. Considéré comme le bras droit de Charles de Gaulle. Il se fera arrêter par la gestapo lors d’une mission a Lyon. Il mourra dans le train qui le transportera en Allemagne le 8 juillet 1943. Un cénotaphe lui est dédié au Panthéon ; son corps n'ayant jamais été identifié avec certitude, l'urne qui s'y trouve ne contient que les « cendres présumées » de Jean Moulin.

Charles de Gaulle, pierre angulaire de la résistance. C'est sous sa cape que se crée la France libre, réseau de résistant français. Il deviendra plus tard président de la république, à plusieurs reprises. Les deux hommes se rencontrent en mai 1942, Pierre Brossolette comme représentant de la résistance intérieur, et Charles de Gaulle comme chef de celle-ci.

Home

Germaine Tillion est une résistante et ethnologue française. Elle est en 1999 la deuxième Française à devenir Grand-croix de la Légion d'Honneur

Pierre Brossolette est rentré au panthéon le 27 mai 2015 au coté de 3 autres résistants. Avant d'y être il était cimetière Père Lachaise.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz est une résistante française puis militante des droits de l'homme et de la lutte contre la pauvreté. Sous l'Occupation, alors qu'elle est étudiante à l'université de Rennes, elle mène des actions de résistance au sein du Groupe du musée de l'Homme. Elle sera la première française à devenir Grand-croix de la Légion d'Honneur

Jean Zay, mort assassiné par la Milice le 20 juin 1944 à Molles (Allier), est un avocat et homme politique français.