Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

MOUJANE Inès 210

Prix Folio des lycéens 2022

Sommaire

1. Fugue

2. A la ligne

3. Tenir jusqu'à l'aube

4. La légende des filles rouges

5. La dernière fois que j'ai vu Adèle

Fugues,Arthur H

1

mise en scène plastique

2. A la ligne, Joseph Pointus

portrait chinois de l'auteur

Si j'étais un métier, je serais ouvrier interimaire.

Si j'étais un objet, je serais un recueil poétique.

Si j'étais un animal, je serais un chien (Pok Pok).

Si j'étais une qualité, je serais rêveur.

Si j'étais un chanteur, je srais Charles Trenet.

Si j'étais un poète je serais Guillaume Appolinaire.

Si j'étais un défaut, je serais captif.

A la ligne, Joseph Ponthus

2

carte d'identité

Tenir jusqu'à l'aube, Carole Fives

3

la lettre préférée à l'auteure

Bonjour, j’ai beaucoup apprécié votre roman, premièrement puisqu’il est facile à lire, par sa légèreté autrement dit on ne compte pas les pages se tourner et on se laisse emporter pas sa lecture .
Ce livre m’a énormément touché personnellement,c’est ma mère qui m’a élevée seule du mieux qu’elle pouvait pendant de nombreuses années ce roman m’as permis de prendre du recul sur ma propre histoire ce livre nous permet de sde mettre à la place de la mère : on comprend directement et ce dès les premières pages, la difficulté de son quotidien,cela à également amener à certaines réflexions morales notamment sur ses sorties nocturnes de la jeune mère et de son potentiel imppact sur son fils. Elle doit se débrouiller seule donc se voit vite aquerir son indépendance, j’éprouve une réelle admiration malgré quelques choix qui me paraissent assez différents de ce qui peut semblait idéal, plus généralement elle se bat pour élever son fils. Le fait que son fils soit surnommé l’enfant pendant tout le long du roman m’a beaucoup surprise.Elle fait beaucoup de sacrifices pour lui.Jai beaucoup aimé le fait que ce soit écrit à la première personne cela nous a permis de nous mettre à la place de la jeune femme.Malgré sa maladresse cette dernière essaye de se sortir des situations qui se présentent à elle.Certes ses balades nocturnes à répétition sont drôlement irresponsable, on pourrait même qualifier cela selement d’égoismme puis on se met à la place, encore une fois de la mère et éprouvons un sentiment de compassion à son égard . De plus le parralèle avec M. Seguin est bien trouvé et installe donc une certaine morale que j’apperécie dans ce roman. Ce roman change totalement des livres habituelles que lis, sciences fiction, fantastique… en abordant des sujets plus pied à terre qui nous fait réaliser pas mal de choses comme la difficulté liées à l’argent,le harcèlement de rue,la pression professionnelle et la difficulté tout gérer à la fois qui semble inimaginable avant de lire le roman qui le banalise étant le quotidien de la protagoniste.Elle demande de l’aide sur des forums qui nous prouvent l’existence d’une communauté bâtie sur de l’entraide dont elle a bien besoin.Ce livre m’a beaucoup touché car il aborde des sujets qu’on a pas forcément l’habitude de retrouver dans nos lectures personnelles, pour finir j’ajouterai que le roman m’a permis de porter un nouveau regard et entraîne donc de nouvelles réflexions sur la société dans laquelle nous vivons et analyser la manière dont elle fait face aux prrobèmes qui lui font face.

4. La légende des filles rouges

L'oeuvre est un livre culturel traduit en français par Jean Louis De la Couronne . Le roman permet de porter une nouvelle vision sur le monde, elle retrace l'histoire de la société japonaise pendant la moitié du​ XXe siècle. L'histoire est sur 3 générations commençant par Man'yo en 1956 recueilli par un jeune couple d'ouvriers. Elle deviendra par la suite la Grande dame du clan Akakuchiba.C'est à travers des yeux de sa petite fille Toko qu'on découvre l'histoire de sa mère,qui était cheffe d'un gang de motards est finalement devenue dessinatrice et de sa grand mère Man'yo qui était dotée de dons de voyance.

résumé du livre

Avant de présenter son oeuvre interessons nous d'abord à son auteur,Kazuki Sakuraba c'est une une romancière japonaise, auteur de nombreux romans et light novels,et gagne même un prix Naoki.

5. La dernière fois que j'ai vu Adèle

biographie de l'autrice

L'autrice se nomme Astrid Eliard, elle voit le jour en 1981.

Elle est française. Elle a été d'abord été journaliste avant de devenir écrivaine, institutrice.

Astrid Eliard écrit de nombreux romans et nouvelles à l'instar de "Nuits de Noces" en 2010, "Déjà l'automne !" publié en 2011, et plus récemment comme "Danser" en 2016.


.

Merci de votre attention.
FIN