Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Street-Art

Mouvement artistique qui utilise l'espace public comme support pour ses œuvres.

Faith XLVII

C'est artiste feminine. Elle recherche à la fois des sujets féministes et des problématiques politiques, économiques et sociales. Témoin d’extrêmes inégalités sociales tant raciales que de genre, ses œuvres sont une libération intérieure. Son travail est tourné vers l’humanisme, la spiritualité et l’espoir.

Banksy

Banksy est un artiste mondialement connu de street art dont l'identité n'a pas été encore révélée . Il intervient sur des murs dans la rue et dans des espaces public, la plupart du temps, sans autorisation. Ces œuvres contestent l'ordre établi et il défend des valeurs tél que la liberté, la justice, la paix et dénonce les fléaux causés par l'Homme.

Jef Aérosol

Jef Aérosol est un artiste pochoiriste français issu de la première vague de « street art » dans les années 80. Aujourd'hui, ses œuvres peuvent être vues dans le monde entier. Il peint souvent des personnalités célèbres comme Frida Kahlo . Jef Aérosol met également un soin particulier à représenter ceux qu'il qualifie comme les « oubliés», c'est-à-dire les enfants et les sans-abris. Il signe toujours ses œuvres accompagnés d'une petite flèche rouge.

Cliquez sur les éléments qui bougent.

Street Art

Sarah ROTUREAU et Adna FERCHAUD 203

Oeuvre Street Art de Faith XLVII, « Oh diamond seashore drive me from the yard », Cape Town, 2014


La ville de Cape Town a mis en place de nombreuses restrictions visant à empêcher le développement du Street Art. Dans son oeuvre, l’artiste Faith XLVII, tente d’exprimer ce manque de liberté d’expression en représentant des cygnes qui essaient de s’envoler mais semblent prisonniers de fils les empêchant de voler. Elle fait ainsi référence à la liberté que peut avoir un oiseau lorsqu’il vole, mais puisqu’il est enchaîné, il ne peut s’envoler à cause des conditions imposées par les autres (faisant reference au street art, mais aussi à toutes autres formes de libertés).


Oeuvre Street Art de Banksy, « Kissing Coopers », 2004, à Brighton, puis déplacée à New-York en 2011.


Cette œuvre représente deux policiers s’embrassant avec passion. Elle a été peinte au graffitis en noir et blanc et en taille réelle. Elle fait référence à la liberté d’aimer qui on veut, qu’importe son sexe. Banksy défend ainsi les droits de la liberté humaine.


Street Art de Banksy, oeuvre faisant partie du projet« Westbank barrier », 2015 à Cisjordanie


Banksy veut offrir un rêve de liberté à travers un mur laissant percevoir un paysage paradisiaque parmi les débris, mais en admettant aussi que le spectateur peut apercevoir le grillage et le trottoir, créant un malaise entre l´illusion et la réalité. Il représente ainsi dans son œuvre un trompe-l’oeil représentent un trou dans le mur avec, par derrière, une île avec un ciel bleu et des arbres tropicaux.

Cette œuvre fait référence à l’espoir de liberté du peuple palestinien qui en est privé à cause de la guerre. Il essaie de transmettre un message de paix entre les Palestinien et les Israéliens.

Oeuvre de Street Art de Jef Aérosol, « Sitting Kid », en 1982, à Tours.


Cette œuvre est une bonne représentation des souffrances endurées à cause des conflits humains. Notamment, celui durant la guerre froide qui a impliqué de nombreuses personnes, y compris des enfants. L’artiste avait décidé de peindre une de ses œuvres sur les restes du mur de Berlin. On y voit un jeune garçon replié sur lui-même qui semble enfermé dans le bloc de pierre. Cela fait référence aux privations de libertés causées par la guerre froide et plus particulièrement le mur de Berlin qui a séparé des familles entières, et dont une partie subissait les horreurs du régime autoritaire. L’enfant est donc représentatif de ces familles, et le mur reste la frontière qu’il était.