Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Margaux D'ALMEIDA - Inès COULIOU

Jean-Philippe Toussaint - La lettre "aime"

Ceci n'est pas une rupture comme les autres

Faire l'amour, Toussaint

"Mais rompre, je commençais à m'en rendre compte, était plus un état qu'une action, un deuil qu'une agonie."

Car ils n'arrivent pas à penser cette rupture

inspirations marquantes du leg littéraire

1.1 La poétique de l'oeuvre chez Toussaint

Fuir, Toussaint

"[...] et je sentais mon coeur battre très fort dans ma poitrine, avec ce sentiment de peur pure et d'effroi, de panique d'autant plus effrayante et irrationnelle que je n'avais aucune idée de ce que nous étions en train de fuir ainsi éperdument."

Fuir, Toussaint

"Je serrais les hanches de Li Qi devant moi, je me plaquais contre son corps, ma poitrine contre son dos, je respirais l'odeur de sa peau qui allait se mêler à celle de la nuit chaude, et, plus je me serrais contre elle, plus je la sentais participer elle aussi à cette étreinte muette, clandestine et cosmique, d'abord comme ignorante de la promiscuité manifeste de nos corps sur la moto, trop absorbée par la furie du vent et l'urgence de la fuite."

1.2 Saisons temporelles et psychiques chez Toussaint

Marie ou l'inconstance chronique

Faire l'amour, Toussaint

"Je ressortis de la cabine, bouleversé, le coeur serré, infiniment heureux et malheureux. Avec elle, en cinq minutes, je ne savais plus qui j'étais, elle me faisait tourner la tête, elle me prenait la main et me faisait tournoyer sur moi-même à toute vitesse jusqu'à que ma vision du monde se dérègle, mes instruments s'affolent et deviennent inopérants, tous mes repères étaient brouillés, je marchais dans l'air glacé de la nuit et je ne savais pas où j'allais, je regardais l'eau noire briller à la surface du canal et me sentais happé par des pulsions contradictoires, exacerbées, irrationnelles. Je m'étais assis sur un banc dans l'allée qui longeait les berges, et j'avais sorti l'acide chlorydrique de la poche de mon manteau, je regardais pensivement le flacon entre mes mains. Je tentais de résister à la violence des sentiments qui me portaient vers Marie, mais il était trop tard évidemment, son charme avait de nouveau opéré, et je sentais que j'allais encore une fois me laisser entrainer dans la spirale, si ce n'est des déchirements et des drames, de la passion."

La boucle est bouclée

(mais rien n'est réglé)

Fuir, Toussaint

"Le soleil brilla soudain en face de moi au détour d'un virage et sa violente clarté orange vint m'aveugler à travers le pare-brise. Je plissais les yeux, et demandai à Marie de me prêter ses lunettes de soleil. Elle les ôta de ses yeux et les posa elle-même sur mon nez, dans un geste qui aurait pu être tendre, qui commença même comme un geste tendre, mais qui, comme tous les gestes tendres que nous avions esquissés aujourd'hui, se termina dans la débacle et la confusion (car, comme mon visage ne lui avait pas offert immédiatement la plate-forme escomptée, agacée de ma passivité et exaspérée de ne pas y arriver, elle avait fini par m'enfoncer ses lunettes de travers sur le nez en me fichant presque une branche dans l'oeil), - comme si nous ne pouvions désormais plus nous approcher, et nous aimer, que dans le hérissement et la brusquerie."

Faire l'amour

(sans amour)

Faire l'amour, Toussaint

"Et, à chaque fois, ces deux soirs, à Paris et à Tokyo, nous avions fait l'amour, la première fois, pour la première fois -- et, la dernière, pour la dernière. [...]

Marie tombant de sommeil dans la chambre et pleurant au ralenti ses larmes insatiables, et je songeais que nous allions quand même finir par faire l'amour cette nuit, et que ce serait déchirant."

" [...] c'était la chaleur de mon corps qu'elle était venue chercher, pas la souplesse de ma dialectique."

Faire l'amour, Toussaint

Sitographie / Bibliographie

C'est vous l'écrivain, Toussaint

Le Magazine littéraire, Grand entretien, Construire des rêves de pierre, n°490
Lire, n°459, Les secrets d'écriture de Jean-Philippe Toussaint

Faire l'amour, J.P. Toussaint

Fuir, J.P. Toussaint
La Vérité sur Marie, J.P. Toussaint