Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Un piéton dans le Paris du XIXe

Introduction

ARRIVEE

01 Les Halles

-Au cours de ma promenade, je me rends aux Halles, un lieu assez réputé pour ses produits. De grands bâtiments carrés séparés par des rues couvertes. De dehors, je sens de nouvelles odeurs et en particulier celle des fleurs du fleuriste.

Une fois à l'intérieur, je parcours les allées qui séparent les étals. Chaque stale possède sa spécialité, la poissonerie, la boucherie, la crèmerie... Non loin de là, je vois un étals rempli de tissus comme de la laine, du coton, de la mousseline, de la soie et bien d'autres... Je m'approche de cet étal où il y a beaucoup de personnes. Ces tissus de qualité partent rapidement, c'est un bon marché, ils ont bonne réputation. Je n'est seulement le temps de prendre un morceau de tissu beige. Ma femme aurait tellement venir ici, elle qui adore la couture. Je lui prend ce grand morceau de tissu poue la couture de sa robe.

Puis de ce pas, je continue mon périple, ravi de découvrir le monde Parisien.

https://www.metmuseum.org/art/collection/search/307359

En sortant des Halles sur mon chemin a travers Paris, j'aperçois le fameux Opéra de Paris.Il est incroyablement haut et beau avec de très jolies couleurs comme du marbre vert, du bronze, du rouge etc.. .Beaucoup de personnes très bien vêtus, postées sur les cotés, dans les bars et des restaurants où ils lisent des journaux. Je reste une bonne dizaines de minutes à contempler se chef-d’œuvre de l'architecture. Possédant des frontons, celui de gauche est sculpté d'un bas-relief et celui de droit symbolise la Peinture et la Sculpture. Sur l'attique sont placés quatre groupes de figures ailées en pierre. Fin de mon court passage a l'Opéra, direction le prochain point de rendez-vous.

L'opéra de Paris

02

J'arrive au Printemps, ce grand magasin très connu à Paris. Un très grand bâtiment assez impressionnant je l'avoue, portant sa grande enseigne : "AU PRINTEMPS". Ses vitres immenses, aux contours ornés et chargés de dorures, nous laissent entrevoir la vie intérieure.

Il y a tellement de personnes, que ce soit devant les étals extérieurs que l'on apperçoit à pein ou encore à l'intérieur.

Je rentre. Une fois cette grande porte de glace passée, une miltitude de choses apparaissent mais la plus belle reste cette verrière au plafond qui laisse entré les rayons de soleil.
Les comptoirs sont rangés par allées et forment chacun un îlot. Ils sont bien rangés et organisés. Au printemps il y a tout, des vêtements, des bijoux, des accessoires, des manteaux, des gants, des chaussures, des fleurs, des tissus....
La structure de fer et tous ses escaliers, sont assez imposants.

Impossible pour moi de repartir les mains vides, je vais acheter un collier pour ma tendre épouse. Je me dirige vers le bijoutier, et là, de magnifiques bijoux. Son étal, si bien rangé et couvert de tissu, du satin de couleurs très claires, du vieux vert et bleu clair pour faire ressortir l'or et du rose poudré, beige et blanc pour l'argent.
Les bijoux sont rangés par catégories et matériaux. Les bijoux avec des diamants, émeraude, quartz, jade... sont rangés séparément des autres bijoux.

Je vois ce collier, un collier en or véritable et son pendantif en diamant, je le pense parfait. Je m'avance et demande le prix. Le bijoutier le l'annonce, mille francs. Je réfléchi et cela rentre dans mes moyens.
Je l'achète puis repars pour ma prochaine destination.

03 Le Printemps


04 La Cathédrale St Augustin

Je me trouve en face de l'église saint augustin je la reconnaît car je me suis renseigner sur sa culture religieuse . L'originalité principale du monument se tient a sa structure métallique doré. L édifice culturel est en acccord avec l'urbanisme environnant qui se développe sous le signe de l'élégance et de la fortune . La contruiction de l'église saint augustin ,réalisé par victor Baltard ,il realisera aussi les halles

05 L'arc de Triomphe

Comment au cours de ma balade ,louper l'Arc de Triomphe ? Ce magnifique monument, sur lequel nous pouvons monter et surplomber Paris.

Construit en l'honneur des victoires militaires de Napoléon I, il est constitué de ses quatre piédroits et leurs voûtes. Ses piédroits, ornés de piédestals sur lesquels nous trouvons de magnifiques hauts reliefs, donnant sur la corniche. L'attique, sur la corniche, s'orne d'un bouclier décoré. Et puis au dessus, la terrasse, énorme, depuis laquelle nous pouvons surplomber Paris.

Pour y accéder, il faut gravir les escaliers se trouvant dans les piédroits, et après quelques minutes à monter les escaliers, j'arrive. En voyant cette vue, je reste bouche bée, je n'ai rien vu d'aussi beau depuis très longtemps. Je vois les artères principales de la place qui s'étandent et forment une étoile. C'est grâce à elles que cette place se nomme "Place de l'Etoile". Je descends pour m'en aller. Cette immense construction crème offre une très belle expérience.

Et c'est tout ému que je le laisse derrière moi pour me diriger vers mon prochain lieu de découverte

06 Victor Hugo

Victor Hugo est un écrivain, poéte et dramaturge français. C'est un personnage célèbre de la littérature français très connu de part ses livres. Il est né le 26 février 1802 ; il habite à Paris et c'est un habitué du Grand café des Capucines. Mais le plus souvent, Victor Hugo reste enfermé dans sa maison pour lire et il s'inspire de ses lectures pour écrire ses livres. Victor Hugo aime beaucoup ses enfant et essaye de leur le bonheur éternel. Il aime aussi se promener dans les rues de Paris pour prendre l'air avec ses enfants et sa femme. C'est un homme avec du charisme, très intélligent, avec un grand cœur et une imagination débordante. Son influence littéraire et politique est très importante à cette époque. Je veux faire bonne figure, j'ai réservé dans son café préféré. Je suis assis à une table et j'observe ce qui m'entoure en attendant Victor Hugo. Le café est immense, la banquette où je suis assis est d'un velours rouge vif. Les baies vitrées en face moi laissent rentrer la lumière du matin et le reflet du soleil. Les tables sont parfaitement alignées et on peut se mirer dedans. Le bar au bout de la galerie est prêt pour l'heure d'affluence et les lustres en cristal créent une atmosphère chaleureuse et scintillante. Rien n'est laissé au hasard pour satisfaire la clientèle. Il ne devrait pas tarder... J'attends beaucoup de ce rendez-vous, je voudrais devenir écrivain. En moi, tout ce mélange : je me sens à la fois impatient et impressionné de le rencontrer. Je suis tellement honoré qu'il ait accepté mon invitation et qu'il ait lu mes essais mais terriblement angoissé de ne pas être à la hauteur.

write a subtitle



Je ne sais pas où je suis, je me retrouve dans un vieux quartiers, très humide et sale. Les cabanes si je puis dire sont en matériaux de récupération, ils sont moche, empilées les une sur les autres. Je vois la misère et la tristesse de Paris , sa face cachée. Sur mon chemin je vois un pauvre petit garçon avec des habits troués et sales. Je m'approche de lui et je lui tend un billet de 5 francs pour qu'il aille s’acheter un jouet ou des bonbons. Après cette rencontre, je me dirige vers une destination que je ne connais pas. Je trouve un ruisseau qui passe dans ce malheureux quartiers. Sur le bord des femmes qui discutes à côtés sans doute leurs enfants qui jouent avec un ballon. Comparé au centre de cette ville où l'on trouve de la vie ici dans ce vieux quartiers on trouve du désespoir et de la tristesse. Plus lions je tombe sur un cimetière le « du père la chaise ». je me promène dans se fameux cimetières puis la pluie rejoint ma balade et me donne une autre image de ce cimetière, quelques tombes sont à l'abandon et d'autres plus belles que les autres. Arrivé au bout du cimetière, je sors de ce triste endroit. Vais-je retrouver mon chemin ?

Porte d'Ivry

07