Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

7 novembre 1913

Ses rencontres

4 janvier 1960

Son engagement politique

Un homme de lettres

Le «cycle de l'absurde»

Sa carrière

Albert Camus

Sa vie

Son mariage

Le «cycle de la révolte»

Albert Camus est né en Algérie en 1913, près d’Annaba d’une famille pauvre. Son père, travaillant dans un domaine viticole, meurt un an après sa naissance du à l’impact d’un éclat d’obus dès le début de la première guerre mondiale. Sa mère, sourde et illettrée, fait des ménages.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

Son instituteur, Louis Germain, lui fait découvrir la littérature et l’aide à obtenir une bourse pour ses études. Son professeur de philosophie au lycée d’Alger, Jean Grenier lui fait découvrir Nietzsche, philosophe allemand. Avec des amis, il crée un théâtre engagé et populaire dans lequel il fait jouer les œuvres de André Malraux. En 1944, il se lie d’amitié avec Sartre, une amitié qui s’achèvera en 1952 dû à une divergence d’opinions sur la liberté et le peuple.

Il meurt à l’âge de 47 ans d’un accident de la route dans l’Yonne.

Il éprouve un grand respect pour le monde ouvrier et adhère à 22 ans au Parti Communiste Algérien (anticolonialiste). À 24 ans, il est exclu de ce parti suite à un changement idéologique qu’il refuse. En effet, le parti défend désormais la souveraineté française en Algérie. De plus, lors de la guerre pour l’indépendance de l’Algérie, il défendra l’association de la France et de l’Algérie.

Il rédige en 1935 son premier ouvrage L’Envers et l’Endroit. En 1940, il travaille pour le journal Paris-Soir, et fonde la revue Rivage. Il reçoit en 1957 le prix Nobel de littérature et devient ainsi le plus jeune lauréat de ce prix à 44 ans, après Kipling (42 ans).

En 1942, il publie les deux premiers ouvrages du «cycle de l’absurde» qui sont L’Etranger et Le Mythe de Sisyphe et qu´il achèvera avec Caligula et Le Malentendu. Ce cycle a pour but d’analyser la condition humaine afin d'aller vers une révolte positive (présence humanisme). Ce cycle dénonce la société individualiste et la peur de l'autre. Par exemple, dans L’Etranger, le personnage principal, Meursault est condamné, car il ne dit que la vérité, ce qui ne respecte pas les codes de la société dans laquelle il vit.

Il se marie en 1940 et quitte l’Algérie pour Paris.

Il est à l’origine de l’existence d’un autre cycle celui de la « révolte» avec La Peste (1947), Les Justes (1949) et L’Homme révolté (1951). Ce cycle a pour but d’affirmer le désir de liberté et de justice, la nécessité du dialogue et le refus des utopies absolues.