Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Ewen et Valentin

La Princesses de Clèves:


Nemours et Clèves; deux figures masculines du XIIème siècle

Sommaire :

  1. La figure masculine au XVIIème siècle:
    • Une perfection physique
    • Une perfection morale

2. Nemours, la perfection physique:
    • Un portrait physique
    • Un portait en actes

3. Clèves, la perfection morale:
    • Un portrait moral
    • Un portrait en actes

Introduction :

  • Publié en 1678 par Mme de Lafayette en 4 volumes

  • Issue de la petite noblesse puis accède à la cour de Louis XIV

  • 17ème siècle: apogé culturelle de la France

  • Dépeind en réalité la cour de Louis XIV


  • Considéré comme le premier roman d'analyse moderne

  • Raconte les méandres de la vie amoureuse de Mme de Clèves

  • Relations avec Mr de Clèves mais aussi le Duc de Nemours


Dans quelles mesures les personnages de Nemours et Clèves peuvent-ils représenter la figure masculine du XVIIème siècle ?

La figure masculine au XVIIème siècle:

  • Incarnée par l'honnête homme

  • Perfection physique :




-sportif

- confort et élégance

- tissus luxueux et rares

Perfection morale :

  • Respect des bienséances : ne pas montrer ses émotions

  • Savoir se comporter en société

  • Modéré de toutes choses : fuit l'excès, recherche du juste milieu

  • Esprit cultivé

  • Agréable en société



Idéal du 17ème : un homme complet physiquement et moralement

"Arrias a tout lu, a tout vu, il veut le persuader ainsi ; c’est un homme universel, et il se donne pour tel : il aime mieux mentir que de se taire ou de paraître ignorer quelque chose. On parle à la table d’un grand d’une cour du Nord : il prend la parole, et l’ôte à ceux qui allaient dire ce qu’ils en savent ; il s’oriente dans cette région lointaine comme s’il en était originaire ; il discourt des mœurs de cette cour, des femmes du pays, de ses lois et de ses coutumes ; il récite des historiettes qui y sont arrivées ; il les trouve plaisantes, et il en rit le premier jusqu’à éclater.
Quelqu’un se hasarde de le contredire, et lui prouve nettement qu’il dit des choses qui ne sont pas vraies.
Arrias ne se trouble point, prend feu au contraire contre l’interrupteur : « Je n’avance, lui dit-il, je ne raconte rien que je ne sache d’original : je l’ai appris de Sethon, ambassadeur de France dans cette cour, revenu à Paris depuis quelques jours, que je connais familièrement, que j’ai fort interrogé, et qui ne m’a caché aucune circonstance. »
Il reprenait le fil de sa narration avec plus de confiance qu’il ne l’avait commencée, lorsque l’un des conviés lui dit : « C’est Sethon à qui vous parlez, lui-même, et qui arrive fraîchement de son ambassade. »"

Les Caractères de La Bruyère : Arrias

2. Nemours, la perfection physique:

"Ce prince était fait d'une sorte qu'il était difficile de n'être pas surprit de le voir"

1ère partie

-suscite l'attention de tous le monde

-le plus beau homme du monde

-centre des regards


Le Prince de Nemours est donc une perfection physique de l'homme au 17ème


Un portrait physique :

"Ce prince était un chef d'oeuvre de la nature"

1ère partie

"Ce qu'il avait de moins admirable était d'être l'homme du monde le mieux fait et le plus beau"

1ère partie

"Il se rangea derrière une des fenêtres qui servaient de porte, pour voir ce que faisait Mme de Clèves"

2ème partie

Un portrait en actes :

"Cet amour est assez fort pour lui faire négliger ou abandonner, pour mieux dire, les ésperances d'une couronne "

2ème partie

-attire la reine d'Angleterre

-tellement amoureux qu'il renonce a la couronne d'Angleterre
-prêt à tout pour la Princesse de Clèves

-acte dicté par les sentiments

-l'espionne et se fait prendre: échec de sa mission

- ne respecte pas la bienséance et la morale de l'époque

"il y avait longtemps que M. de Nemours souhaitait d'avoir le portrait de Mme de Clèves"

"il ne put résister à l'envie de le dérober"

2ème partie

Tellement amoureux qu'il peut voler quelque chose appartenant à Mme de Clèves

Nemours représente donc la figure masculine d'un point de vue physique mais est perfectible sur ses actes.

3. Clèves, la perfection morale:

Portrait moral:

"Il eut préféré le bonheur de lui plaire à la certitude de l'épouser sans être aimé" - 1ère partie

opposé aux valeurs
de son temps

"Jamais mari n'avait eu une passion si violente pour sa femme et ne l'avait tant estimée" 3ème partie

"Vous me paraissez plus digne d'estime et d'admiration que tout ce qu'il y ait jamais eu de femme au monde" 3ème partie

Une perfection morale

"Le second, qu'on appelait le prince de Clèves, était digne de soutenir la gloire de son nom; il était brave et magnifique" 1ère partie

"Ce mari mourrant, et mourrant à cause d'elle et avec tant de tendresse pour elle" 3ème partie

Son amour pour sa femme et le repsect pour elle le mène jusqu'à la mort

Figure masculine d'un point de vue moral.

Un portrait en actes :

Respecté de la cour

"il l'avait choisi pour ammener Madame en Espagne; qu'il avait cru que personne ne s'acquitterais mieux que lui de cette comission" 3ème partie

"Lui ordonna de partir sur les pas de monsieurs de Nemours, de l"observer exactement, de voir s'il n'irait point à Coulommiers, et s'il n'entrerait point la nuit dans le jardin" 3ème partie

Demande d'espionner Nemours

Conclusion :

  • La figure masculine au XVIIème siècle est représentée par une perfection morale et physique

  • Nemours représente la dimension physique

  • Clèves représente la dimension morale

  • Le mélange de ces deux personnages peut donner la figure masculine du XVIIème siècle

Ouverture: Les Caractères de la Bruyère

Source :

  • La Princesse de Clèves, de Mme de Lafayette

  • La mode au 17ème : http://17emesiecle.free.fr/Mode.php

  • Texte d'Arrias, de la Bruyère : https://commentairecompose.fr/arrias-la-bruyere/