Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

1 de ces 3 photos est un montage réalisé par le reporter de guerre pour attirer l'attention sur le conflit. A votre avis, laquelle ?

BASRA, IRAk, 30 mars 2003. Photo de BRIAN WALSKI pour Le LOS ANGELES TIMES

Ce journaliste s'est permis de modifier la vérité des faits :

- Qu'a-t-il voulu montrer ?
-Pourquoi ne s'est-il pas contenté d'un des deux vrais clichés ?
- Lui donnez-vous raison ?

Un journaliste
a-t-il le droit de
modifier un fait par conviction ou pour orienter la perception de son lecteur ?

Ce trucage révélé, quelles ont été les conséquences pour le photographe de presse ?

Scandale !

Cette image trafiquée moderne (en haut) est obtenue en assemblant partiellement les deux autres photos du bas. Ce truquage vise à améliorer la composition et l'émotion de la prise de vue.


Ici, un soldat britannique est photographié à Bassorah exhortant les civils irakiens à rester à terre et à se mettre à l'abri. Le photographe reporter, Brian Walski, a modifié l'image pour améliorer le résultat final.

Cliquez ici pour découvrir les suites données par son employeur :


http://www.alteredimagesbdc.org/walski

Cliquez sur ce lien pour découvrir le Code de déontologie du journalisme :


http://projectibles.net/IMG/pdf/deontologie_des_journalistes.pdf