Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Pastille
Culturelle

HAKA

Histoire du HAKA

Le haka est une danse rituelle du peuple Maori interprétée lors de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de partir à la guerre. Il a mondialement été rendu célèbre par l'équipe de rugby à XV de nouvelle -Zélande, qui l'effectue avant ses matches depuis 1905. Mais les joueurs de rugby à XV ne sont pas les seuls à l'utiliser car il occupe une part très importante dans la vie culturelle des Néo-Zélandais et constitue un élément fondamental de leur identité nationale.
Le Haka « Ka mate » aurait été composé vers 1820 par Te RAUPARAHA, un grand chef local. Alors qu'ils fuyaient une tribu ennemie (NGATI TUWHARETOA), il demanda protection au chef de la région du ROTOAIRA (TE WHAREANGI) homme connu pour être particulièrement hirsute. Ce dernier l'autorisa à se cacher dans une sorte de puits ou fosse où les Maoris stockaient leur pomme de terre. Sa femme se posta devant cette cachette, en raison de « son pouvoir » neutralisant vis-à-vis des hommes qui poursuivaient TE RAUPARAHA et du « pouvoir » protecteur accordé aux organes génitaux féminins par les Maoris.
Alors qu'ils approchaient de la cachette, ayant peur d'être trouvé et tué Te aurait murmuré « Ka maté! » Ka maté! » .



TE RANGIKOAEA affirma aux poursuivants que TE RAUPARAHA était parti. Les guerriers se laissèrent convaincre et partirent.
Quand il se rendit compte que ses ennemis ne l'avaient pas trouvé il se mit alors à crier « KA ORA, KA ORA ».
D'où les dernières strophes, qui remercient l'homme chevelu. TE WHARERANGI et sa femme décrivent sa sortie du puits et le fait qu'il voit à nouveau la lumière. Il se serait mis à danser son Haka devant le chef.
En définitive c'est un chant dont les paroles sont tout sauf violentes, comparées à d'autres hakas du Pacifique Sud (Tonga et Fidji) qui sont plus un peu plus sanglants.

Lorem ipsum

Haka est un nom générique pour toutes les danses Maori.
Cette danse complexe est une expression de la passion, de la vigueur et de l'identité de ce peuple.
C'était une coutume d'importance particulière au moment de souhaiter la bienvenue lors de rencontres sociales.
La réputation des tribus reposait en partie sur leur habileté à faire le Haka

DÉFINITION

Les paroles du HAKA

RINGA PAKIA
UMA TIRAHA
TURI WHATIA
HOPE WHAI AKE
WAEUWAE TAKAHIA KIA KINO



KA MATE ! KA MATE !
KA ORA ! KA ORA
!


TENEI TE TANGATA PUHURUHURU
NANA NEI I TIKI MAI, WHAKAWHITI TE RA
A HUPANE ! A KAUPANE !
A HUPANE ! A KAUPANE !
WHITI TE RA !
HI !"

Frapper des mains sur les cuisses
Que vos poitrines soufflent
Pliez vos genoux!
Laisser vos hanches suivre le rythme
Frapper des pieds aussi forts que vous pouvez


C'est la mort c'est la mort
C'est la vie c'est la vie
C'est la mort c'est la mort
C'est la vie c'est la vie

Voici l'homme poilu
Qui est allé chercher le soleil
Et l'a fait briller de nouveau
Faites face
Faites face en rang
Un pas! Un autre pas!
Un pas! Un autre pas!
Soyez rapide et solide devant le soleil qui brille

Pièce pour 15 danseurs
Création 2007
Durée 7 minutes

Chorégraphie
ANGELIN PRELJOCAJ
Assistante répétitrice
CLAUDIA DE SMET
Costumes
ANGELIN PRELJOCAJ
Réalisation costumes
MARTINE HAYER, CLAUDINE DURANTI
Lumières
ANGELIN PRELJOCAJ, CECILE GIOVANSILI
Danseuses
AYO JACKSON, CELINE GALLI, CELINE MARIE, CLAUDIA DE SMET, EMMA GUSTAFSSON, GAËLLE CHAPPAZ, ISABELLE ARNAUD, LORENA O’NEILL, NAGISA SHIRAI, NATACHA GRIMAUD, SOLENE HERAULT, VIRGINIE CAUSSIN, ZARATIANA RANDRIANANTENAINA


Mise en page Stéphanie Bolfa

En hommage à la venue des All Blacks à Aix-en-Provence en 2007, le chorégraphe ANGELIN PRELJOCAJ a souhaité créer un "HAKA" avec ses danseuses.