Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

3 Figures féminines marnaises

1

2

3

Première femme députée de la Marne

Issue d'un milieu ouvrier, Hélène NAUTRE est femme de ménage au terme de ses études primaires, puis employée au vestiaire municipal de Reims.

Elle adhère au parti communiste en 1929, et y assure le secrétariat de la section locale du comité mondial des femmes.

Pendant la seconde guerre mondiale elle s’engage dans la résistance communiste, en tant qu’agent de liaison et s'investit notamment dans la collecte de fonds et la diffusion de matériel.
Arrêtée par la Gestapo le 12 mai 1943, elle est déportée au camp de Ravensbrück en mai 1943 puis à Bergen-Belsen et Hanovre. Elle est décorée de la Médaille militaire, de la Croix de guerre et de la Légion d'honneur en récompense de sa conduite pendant cette période.

Libérée en mai 1945, elle entre au conseil municipal de Reims et reprend son activité militante.

Hélène NAUTRE
(1904-1976)

SUITE

Première femme députée de la Marne

Elle figure en troisième position sur la liste communiste dans la Marne pour l'élection de la deuxième constituante, puis aux élections législatives de 1946, ce qui ne lui permet pas dans un premier temps d’être élue.

Hélène NAUTRE entre à l'Assemblée nationale en juin 1948 après les démissions successives d'Alcide BENOIT (député communiste du département élu au Conseil de la République), puis de son successeur, devenant ainsi la première femme députée de la Marne.

Membre des commissions de la reconstruction et du ravitaillement, elle dépose notamment des rapports ou propositions de résolution relatifs au ravitaillement des personnes nécessiteuses et à l'indemnisation des calamités agricoles survenues dans le département.

Une rue et un parc de Reims portent son nom (quartier Jaurès-Cernay-Épinettes-Jamin).

Hélène NAUTRE
(1904-1976)

Un indice :

Il s'agit d'une personnalité pétillante !


Portrait à retrouver
jeudi 10 mars 2022

Suite

Portrait à retrouver vendredi 11 mars 2022