Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

GRETA THUNBERG

Horizontal infographics

STEVE JOBS

Horizontal infographics

FIRE FIGHTER

Horizontal infographics

ONE MINUTE ON THE INTERNET

Horizontal infographics

SITTING BULL

Horizontal infographics

Transcript

Les outils du géologue

Les ondes sismiques

le métamorphisme

LES DEFORMAtions des roches

les differents types de roches

Les différents types de roches

Les roches métamorphiques (comme le gneiss) sont issues de la transformation, à l’état solide, d’une roche préexistante. Cette transformation est provoquée par des variations de pression et de température que subissent les roches, dans les zones tectoniquement actives.

On nomme ces roches en utilisant deux critères principaux :

1. La texture de la roche (disposition et taille des cristaux dans la roche) Par exemple :
Grenue : Les cristaux sont tous visibles à l’œil nu. (ex : gabbro)
Microlithique : les cristaux ne sont pas jointifs car la roche n’est pas entièrement cristallisée. Ces cristaux ne sont pas nécessairement visibles à l’œil nu. (ex : basalte)
2. La composition minéralogique.

Les roches sédimentaires sont issues de l’accumulation et de la compaction de sédiments d’origines variées
ex : calcaires

Une roche magmatique est issue du refroidissement et de la solidification d’un magma, pouvant avoir lieu en profondeur et donnant des roches plutoniques, ou bien en surface, donnant des roches volcaniques.

Les ondes sismiques

Un séisme résulte de la libération brutale d’énergie lors de rupture de roches soumises à des contraintes. L’énergie libérée au foyer du séisme se dissipe sous la forme d’ondes sismiques, se propagent à l’intérieur du globe. Ces ondes se propagent dans toutes les directions et peuvent être enregistrées par des sismographes répartis à la surface du globe

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Les graphiques obtenus par les simographes sont appelés sismogrammes.

On enregistre ainsi différents types d’ondes :
• Les ondes P ou ondes « premières » sont les plus rapides. Elles se propagent dans tous les milieux (solides, liquides). Ce sont des ondes de compression.
• Les ondes S ou ondes secondes. Elles sont enregistrées après les ondes P et ne se propagent pas dans les liquides. Ce sont des ondes de cisaillement.
• Les ondes de surfaces sont les dernières à arriver. Elles sont responsables de la plupart des dégâts.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna

Lorsqu’un front d’ondes P ou S rencontre une surface de part et d’autres de laquelle les propriétés changent brusquement (discontinuité) une partie de l’onde est réfléchie, l’autre est réfractée.


Cette propriété des ondes est à l'origine de la sismique réfraction. Cette technique consiste à déterminer la vitesse des ondes sismiques.

Des ondes sismiques sont créées artificiellement grâce à des explosifs, des décharges électriques, la chute d'un poids, ou des canons à air ou eau.

Il existe trois types d'ondes enregistrées : directes, réfléchies et réfractées. Ces deux dernières naissent au niveau d’une discontinuité. Des récepteurs enregistrent le temps d'arrivée des ondes. Connaissant la distance entre la source des ondes et le récepteur on peut en déduire la vitesse des ondes sismiques.