Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

OBJECTIFS DE SEANCE: Comprendre les enjeux d'un événement historique majeur: la Commune de Paris.


CONSIGNES: A partir de la vidéo de présentation et de l'extrait de BD, répondez aux questions et réalisez la synthèse.

Chapitre 1: La mise en oeuvre du projet républicain

Thème 5: La IIIe République avant 1914: un régime politique, un empire colonial

Activité 1:

La commune de Paris

QUESTIONS:


1. Repérez dans les différents documents les causes et les acteurs majeurs de la Commune.
2. Quelles sont les principales revendications des Communards?
3. Quelle image est donnée du gouvernement par les Communards? Et inversement?
4. Quelle est l'issue de la Commune?
5. Quelle est l'image donnée de Louise Michel dans la bande-dessinée?

SYNTHESE:

Produire une carte mentale de synthèse sur les causes, le déroulement et les conséquences de la Commune.

Document 1: Vidéo de présentation et planches de BD, Tardi, Le cri du peuple


Face à la menace de la Prusse de Bismarck, la guerre éclate en 1870. Napoléon III est fait prisonnier lors de la défaite de Sedan, précipitant la chute du 2nd Empire et la perte de l’Alsace-Lorraine. Napoléon est chassé du pouvoir, la IIIème République est proclamée le 4 septembre 1870.
En février 1871, les élections hissent au pouvoir des conservateurs, avec Adolphe Thiers, président du Conseil. Se met alors en place un véritable contre-pouvoir populaire à Paris dès le 18 mars 1871, ce mouvement est appelé la « Commune ».

Pour faire face à tant d’entreprises réunies, les frères Pereire avaient dû faire du Crédit mobilier une société de spéculation. Tout parut d’abord réussir à ces spéculateurs, par leur audace heureuse et leur activité fiévreuse et dévorante. […] [Mais] plusieurs de ces entreprises s’effondr[èrent] : les opérations imprudentes de la Compagnie immobilière portèrent le dernier coup au Crédit mobilier, dont les actions, qui s’étaient élevées en mars 1856 à 1 982 fr. 50, tombèrent en octobre 1807 à 140 francs. C’était la déconfiture et la débâcle. Un tollé général s’éleva alors contre les frères Pereire, parmi ces actionnaires si enthousiastes autrefois. Ne pouvant pas sauver la situation, MM. Pereire se démirent de leurs fonctions de directeurs et de membres du conseil d’administration du Crédit mobilier et de la Compagnie immobilière (octobre 1867), et M. de Germiny fut chargé de procéder à la liquidation des deux sociétés.


Maurice Aycard, Histoire du Crédit mobilier, Paris, 1867.

Document 4: Portrait d'Emile Pereire par un contemporain.


Document 3: L'empereur Napoléon III à la maison Pereire (Arcachon, 1863). Isaac et Émile Pereire créent une ville d’hiver à Arcachon. Le 4 octobre 1863, Terpereau photographie Napoléon III (reconnaissable à son haut‑de‑forme) et l’impératrice Eugénie au balcon de la villa Pereire.


"Il est impossible de faire abstraction du rôle rempli à cet égard par M. Pereire. Concessionnaire et directeur, en 1835, du chemin de Saint-Germain, président du conseil d’administration du chemin de fer du Midi et du canal latéral à la Garonne, – administrateur des chemins du Nord, de l’Ouest, de l’Est, […] du Crédit foncier, du Crédit mobilier, de la Compagnie générale maritime, du Crédit mobilier espagnol, et président du conseil de la Société des immeubles de la rue de Rivoli, les lignes de voies ferrées ou fluviales, à l’administration desquelles il prend part […].

Possesseur d’une immense fortune, placé au premier rang des notabilités financières de l’Europe, M. Pereire a conservé une grande simplicité de mœurs et d’habitudes, et l’assiduité au travail d’un homme qui aurait sa fortune à faire. Il a le goût et la passion des affaires, c’est un artiste, et, s’il est permis de s’exprimer ainsi, un virtuose en affaires. […] C’est, à tout prendre, une des carrières les plus complètes, les plus remarquables, et, si l’on peut s’exprimer ainsi, les mieux réussies de l’époque où nous vivons."

Louis Clot, Émile Pereire, 1856

Document 5: La faillite du Crédit mobilier (1867)