Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

de la contraception

6 choses à propos

1. Buts du traitement

2. Les différents modes de contraception

3. Méthodes hormonales

4. Méthodes non hormonales

5. La contraception d'urgence

But du traitement

La contraception correspond à l’ensemble des méthodes (naturelles ou non) visant à empêcher une grossesse non désirée et de façon réversible.

Avant une prescription, toutes les méthodes devront être envisagées afin de choisir celle qui conviendra le mieux, celle qui entraînera le moins de contraintes pour la personne, qui sera le plus efficace possible, en respectant les contre-indications éventuelles.

Les différents modes de contraception

Méthodes non hormonales

DIU AU CUIVRE

  • Action mécanique : inflammation de l’endomètre qui empêche la nidation, et action cytotoxique du cuivre sur les spermatozoïdes
  • Utilisation possible chez la nullipare (femme n’ayant jamais eu d’enfant).
  • Mis en place pour une durée de 5 ans (possibilité de le faire retirer si désir de grossesse)
PRÉSERVATIFS :
Féminin ou masculin
  • Unique méthode pour protéger des infections sexuellement transmissibles (IST)
  • Préservatifs masculin remboursés sur prescription médicale : EDEN
  • La prescription peut être faite à un homme comme à une femme +++
AUTRES MÉTHODES : Diaphragme, Spermicides

Méthodes hormonales

  • La contraception hormonale est la méthode la plus utilisée.
  • Elle consiste soit à associer des œstrogènes et des progestatifs, soit à utiliser des progestatifs microdosés seuls.
  • La HAS recommande en 1ère intention un contraceptif oral estroprogestatif minidosé (EE de 15 à 40 μg) + progestatif de 2ème génération (lévonorgestrel, norgestrel).
  • Formes pharmaceutiques existantes : comprimé ("pilule"), stérilet hormonal, anneau, patch, implant, injection IM

Ne nécessitent pas d’ordonnance (sauf DIU)

Gratuit pour les mineures.

Lévonorgestrel : à prendre jusqu’à 3 jours après le rapport sexuel.

Ulipristal et DIU au cuivre : jusqu’à 5 jours après le rapport sexuel.

Si le rapport date de plus de 5 jours, orienter vers une sage-femme ou un médecin.

Patientes de plus de 80 kg : lévonorgestrel moins efficace

Si vomissement dans les deux heures après la prise : reprendre un comprimé.

Surveiller l’apparition des prochaines règles : elles peuvent survenir plus tôt ou plus tard que prévu. En cas de doute, réaliser un test de grossesse.

Prévenir des effets indésirables : tensions mammaires, céphalées, diarrhées.

Rappeler que l’efficacité n’est pas totale.

Rappeler que ce n’est pas un moyen de contraception, mais que c’est une contraception d’URGENCE

et que son utilisation doit rester EXCEPTIONNELLE.


La contraception d'urgence