Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Grammaire

La phrase simple et la phrase complexe

Partie 2

Objectif : Maîtriser les différents niveaux d'analyse de la phrase. Compétence : Analyser le fonctionnement de la phrase simple et de la phrase complexe.

Start

Tu as tout compris ??

Récapitulons !

Identifier les subordonnées

La proposition subordonnée relative

Une proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où et les formes composées : lequel, auquel, duquel, etc.). Le plus souvent, elle complète un nom ou un pronom (= son antécédent), sur lequel elle apporte des précisions.

Sa fonction est alors complément de l'antécédent.   

> Jean adore les histoires qui font peur.

Sans antécédent, elle peut remplacer un GN et occuper différentes fonctions :

sujet        > Qui vole un oeuf vole un boeuf.
COD       > Appelle qui tu veux.
COI     > Je m’adresse à qui veut bien m’écouter.
complément essentiel de lieu  > J’irai où tu iras.

Définition

fONCTION DU PRONOM RELATIF DANS LA PROPOSITION SUBORDONNEE RELATIVE

Le pronom relatif a aussi une fonction grammaticale à l’intérieur de la proposition subordonnée relative.

> Je m’adresse aux élèves [qui ont fini]. : qui = sujet du verbe finir.

  > Les élèves [que j’appelle peuvent venir]. : que = COD du verbe appeler.

Entraînez-vous !

Reportez-vous sur la feuille d'exercices distribuée en début de cours et faites les exercices 3, 4 et 5.

La proposition subordonnée complétive

Une proposition subordonnée complétive a en général pour fonction d’être COD du verbe de la proposition principale.

Elle fait donc partie du groupe verbal et ne peut pas être supprimée.

On peut distinguer :

a. les propositions subordonnées conjonctives en que,
b. les subordonnées interrogatives indirectes et
c. les subordonnées infinitives.

Définition

Proposition subordonnée conjonctive en que

Elle est introduite par la conjonction de subordination que.

Elle est généralement COD d’un verbe de pensée (penser, estimer, etc.), de sentiment (aimer, apprécier, etc.), de perception (voir, entendre, etc.), de parole (dire, répondre, etc.) ou encore d’un verbe impersonnel (il arrive…, il faut…).

Plus rarement, elle peut aussi être :

  • sujet     > Qu’il soit désolé ne change rien.
  • COI       > Je doute qu’il s’excuse.
  • attribut du sujet> Mon souhait est que tu viennes.

Le verbe est généralement à l’indicatif. Cependant, le mode subjonctif est utilisé :

  • lorsque la principale exprime une incertitude (doute, souhait, crainte, regret)    
> Je doute qu’il vienne.

  • lorsque la principale est à la forme négative ou qu’elle pose une question    
> Je ne crois pas qu’il vienne.        > Crois-tu qu’il vienne ?

  • lorsque la complétive est sujet      
> Qu’il fasse froid ne me dérange pas.

Proposition subordonnée interrogative indirecte

Elle complète un verbe exprimant l'interrogation (se demander), ou l'ignorance (ignorer, ne pas savoir).

L’interrogation totale (réponse : oui/non) est introduite par la conjonction de subordination si.

> Viendra‑t‑elle ? ➝ Je me demande [si elle viendra].


L’interrogation partielle (réponse différente de oui/non) est introduite par un mot interrogatif comme où, quand, combien, comment, pourquoi (adverbes interrogatifs), qui, lequel (pronoms interrogatifs), quel (déterminant interrogatif).

> Qui sera là ? ➝ Je me demande [qui sera là].
> J’ignore [combien nous serons].


REMARQUE : la phrase interrogative indirecte ne se termine pas par un point d’interrogation.

Proposition subordonnée infinitive


Elle dépend d’une proposition principale. Elle est COD d’un verbe de perception (entendre, voir) ou d’un verbe comme emmener, envoyer, conduire. Toutefois elle n’est pas introduite par un mot subordonnant.

Elle s’organise autour d’un verbe à l’infinitif qui a son propre sujet (différent = de celui de la principale).

> Il aime s’entraîner.
➝ Il s’agit d’une phrase simple, s’entraîner n’a pas son propre sujet.

> Il regarde [les joueurs s’entraîner].
➝ Le verbe infinitif a son propre sujet. Il s’agit d’une phrase complexe : proposition principale + proposition subordonnée infinitive.

Rendez-vous sur Kahoot pour un quiz !

Entraînez-vous !

Reportez-vous sur la feuille d'exercices distribuée en début de cours et faites les exercices 6, 7 et 8.

Rendez-vous pour la troisième et dernière partie :

les propositions subordonnées circonstancielles