Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

L'activite physique

Expliquez comMent le systeme nerveuX et le sYsteme vasculaire intervieNnent lors dun effort musculaire

Le systeme nerveux

Se divise en deux categories,

Le systeme nerveux central et le systeme nerveux periPherique

Le sNC

A savoir

Le système nerveux central (SNC) comprend l’encéphale et la moelle épinière.


L’encéphale contrôle la plupart des fonctions du corps, dont la perception, les mouvements, les sensations, les pensées, la parole et la mémoire.

La moelle épinière se rattache à l’encéphale au niveau du tronc cérébral et est protégée par les vertèbres, qui forment la colonne vertébrale.

Les nerfs émergent de la moelle épinière pour innerver les deux côtés du corps. La moelle épinière fait circuler les signaux nerveux, leur permettant d’aller et venir entre l’encéphale et les nerfs du reste du corps.

LE systeme nerveux central

Les messages dans le système nerveux circulent à près de 350 km/h, ce qui explique la vitesse des réflexes, par exemple pour attraper une balle.

Le snp

Le SNP est la partie du système nerveux qui se trouve à l’extérieur du SNC.


Il est formé de nerfs et de ganglions qui envoient des signaux au SNC et qui reçoivent des signaux du SNC.
Le SNP est composé du système nerveux somatique et du système nerveux autonome.

Le système nerveux somatique dirige les mouvements volontaires du corps (ceux que nous contrôlons, comme la marche).

Le système nerveux autonome dirige les fonctions involontaires du corps (celles que le corps contrôle de lui-même, comme la respiration et la digestion).

LE systeme nerveux peripherique

Le systEme cardio-vasculaire

Constitué du cœur et des vaisseaux (les artères et les veines), le système cardiovasculaire a pour fonction de distribuer aux organes, par le sang, l’oxygène et les nutriments indispensables à leur vie, tout en éliminant leurs déchets.

Adaptation des appareils respiratoires et cardiovasculaire

Lors d’un effort musculaire, le fonctionnement de l’organisme est modifié : les rythmes cardiaque et respiratoire s’accélèrent.

Ces modifications et celles affectant les vaisseaux sanguins permettent d’apporter davantage de sang aux muscles.
Ils sont ainsi approvisionnés selon leurs besoins en dioxygène et en nutriments au cours d’un effort.
Ces réponses permettent une adaptation à l’effort.

L'entrainement

et le SURENTRAÎNEMENT

01

L'entrainement régulier et prolongé peut augmenter la capacité de l’organisme à s’adapter à l’effort, ce qui améliore les performances.

Un surentrainement, c’est-à-dire des entrainements fréquents et trop intenses, peut au contraire diminuer les performances et comporte des risques pour la santé.

02



Le corps humain a ses limites face à un effort. Ces limites physiologiques dépendent de l’activité cardio-respiratoire, qui ne peut plus alimenter correctement les muscles à partir d’un certain effort.



Les capacités cardio-respiratoires peuvent être augmentées grâce à un entrainement. Le surentrainement est cependant un risque pour la santé.

La tentation du dopage (prise de substances interdites pour augmenter ses performances) est alors forte pour pouvoir se « surpasser », ce qui peut avoir de graves conséquences sur les performances et la santé.

LES LIMITES PHYSIOLOGIQUES ET LA TENTATION DU DÉPASSEMENT

03

LE SAVIEZ-VOUS ?


L’entrainement permet au coeur de faire circuler le sang plus efficacement. Chez les grands sportifs, le coeur bat deux fois plus lentement au repos que chez une personne non sportive.

Comme tous les organes, les muscles prélèvent en permanence dans le sang des nutriments (glucose) et du dioxygène.
Ils y rejettent des déchets comme le dioxyde de carbone.
La consommation de nutriments et de dioxygène augmente lors d’une activité physique. Le rejet de dioxyde de carbone augmente également.
Ces échanges ont lieu au niveau des capillaires, vaisseaux sanguins présents dans tous les organes.

Lorem ipsum dolor sit

Consommation d’énergie avant et après l’effort

La production de déchets :

Le muscles consomme davantage de dioxygène et de glucose pendant un effort et il rejette plus de dioxyde de carbone.

Le muscle squelettique assure le mouvement par la mobilité des os et des segments du corps. Il est formé de cellules musculaires, spécialisées dans la contraction.


Le muscle squelettique est un faisceau de fibres ou cellules musculaires. Il est relié aux os par les tendons. La contraction du muscle squelettique est un raccourcissement qui engendre un mouvement des os.

Les mouvements du corps sont assurés par des contractions des muscles squelettiques. Ceux-ci sont des faisceaux de fibres musculaires qui ont la capacité de se contracter, c'est-à-dire de se raccourcir en réponse à une stimulation.
La contraction des muscles squelettiques est déclenchée par le système nerveux. Les muscles squelettiques sont attachée de manière solide aux os par des tendons.
La contraction d’un muscle s’accompagne donc du mouvement des os.

Muscle squelettique et contraction musculaire

Les arguments en faveur d'une activité physique régulière

L'education physique et sportive dans les programmes scolaires

Plusieurs activités physiques et sportives sont travaillées chaque année de manière à construire des apprentissages solides.

Selon les moyens humains et techniques disponibles


ON PEUT METTRE EN ŒUVRE

pour la réalisation de performances : activités athlétiques, natation

pour l'adaptation à différents environnements : orientation, escalade, ski ...

Pour découvrir l'esprit d'équipe, la coopération mais aussi certains arts ...

Plusieurs outils sont a la disposition de chacun pour un quotidien plus SAin!




thanks