Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

8 mars

Journée internationale des droits des femmes

Sélection de sites web et livres à voir au CDI

La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale.

Lorsque les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques, se réunissent pour célébrer leur Journée, elles peuvent voir, si elles jettent un regard en arrière, qu’il s’agit d’une tradition représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement.

Sur Internet

Dossier LUMNI : des vidéos pour comprendre l'histoire des droits des femmes, leur place dans la société française, les inégalités, les violences, et des portraits de femmes engagées

Historique des droits des femmes

Amnesty International : Droits des femmes et discriminations envers les femmes

Site de l'UNESCO

Site de l'ONU

01

documentaires

100 femmes d’exception qui ont su s’imposer et qui ont à jamais changé la face du monde !
Lucy, « hominidée », vieille de 3,2 millions d’années, est aussi appelée Dinknesh ce qui, en langue éthiopienne, signifie : « tu es merveilleuse ». Des femmes merveilleuses qui réussissent à s’imposer ainsi qu’à faire avancer les mentalités, il y en a eu, et il y en aura tant que les injustices et les discriminations envers les femmes existeront. Elles sont nombreuses, de tous les milieux sociaux, de toutes les époques et de tous les pays à avoir changé le cours de l’histoire, qu’il s’agisse de Zénobie, qui depuis Palmyre, défie l’Empire romain, à la Finlandaise Vigdis Finnbogadottir, première présidente élue : chacune, à sa façon, a osé ! De Tomoé Gozen, la première femme samouraï au XIIe siècle, à Olympe de Gouge, qui rédige durant la Révolution française « Le droit de la Femme et de la citoyenne », en passant par la Suédoise Selma Lagerlöf, qui reçut le Prix Nobel de littérature en 1909, Marie Curie qui contribua à révolutionner la science au XXè siècle ou encore Malala Yousafzai, qui a mis sa vie en péril pour que les jeunes filles puissent aller à l’école, ce livre retrace les vies de ces femmes d’exception qui, quels que soient leurs domaines d’activité, ont su s’imposer dans un univers dominé par les hommes. Ce faisant, elles ont à jamais changé la face du monde. Bien qu'elles représentent un peu plus de la moitié de l’Humanité, il est encore des pays où les femmes ne comptent pas. Heureusement, certaines oseront encore et changeront les lois. Comme leurs sœurs des siècles précédents, par leur intelligence, leur courage et leurs convictions, elles bouleverseront l’ordre moral archaïque. À travers ces portraits, Nathalie Kauffmann nous montre comment des femmes ont participé, pour la première fois, à des domaines de la société jusque-là réservés aux hommes et comment elles y jouent dorénavant un rôle actif. C’est l’histoire de ces combats, aussi différents que les femmes qui les ont portés, qui sont valorisés dans cet ouvrage passionnant.

Ce documentaire n'est pas un livre d'histoire ordinaire : il ne retrace pas simplement les événements marquants du 20e siècle. Il raconte la vie d'une centaine de femmes et d'hommes qui, par leurs actions, ont bouleversé le cours de l'histoire. Personnalités politiques, dictateurs, stars du cinéma, peintres, écrivains, explorateurs, sportifs, combattantes de la cause féminine...Lénine, Picasso, Pelé, Chruchill, Michael Jackson, Gandhi, Einstein, Mandela...Tous sont entrés dans la légende et ont changé le monde dans lequel on vit.

Martin Luther King, Joséphine Baker, Nelson Mandela, Nina Simone, Pelé, Yannick Noah, Beyoncé...
Ils ont en commun d'être Noirs et d'avoir marqué le cours de l'Histoire. D'avoir cru en leurs rêves d’enfant. D'avoir fait avancer la lutte pour les droits des Noirs vers plus d’égalité. Retrouve dans ce livre 52 icônes noires d'hier et d'aujourd’hui : des femmes, des hommes, des ARTISTES, des SPORTIFS, des SCIENTIFIQUES, des MILITANTS, des GÉNIES, des LÉGENDES... qui sont autant de modèles, de sources d'inspiration pour les jeunes générations. Pour que chacun puisse croire en ses propres rêves... quels qu’ils soient

02

des destins extraordinaires

Simone Veil. Cette édition pédagogique regroupe les quatre premiers chapitres d’Une vie et couvre la période 1927-1954. Ce que Simone Veil a vécu durant ces années – où elle passa d’une enfance protégée à l’horreur des camps de concentration, puis retourna à la « vie normale » – sans pouvoir partager son expérience avec ceux qui ne l’avaient pas connue, s’inscrit dans le nécessaire devoir de mémoire des jeunes générations. Source de réflexions, son sobre récit est également une leçon de courage et d’espoir.

1er décembre 1955, Montgomery, Alabama. La révolte d'une femme entraîne les États-Unis dans la lutte contre la ségrégation raciale... Rosa Parks est noire. Lorsqu'un chauffeur de bus lui ordonne de céder sa place à un Blanc comme l'exigent les lois locales, elle refuse et reste assise. Sa condamnation indigne la communauté noire, qui, menée par un jeune pasteur répondant au nom de Martin Luther King, décide de boycotter les bus de la ville... La vie de Rosa Parks, mère du mouvement des droits civiques, icône de la lutte pacifique pour les droits des Noirs.

Ma Yan, fille de paysans très pauvres du nord-ouest de la Chine, apprend un jour que sa famille n'a plus les moyens de l'envoyer à l'école. Elle a douze ans, et tous ses rêves s'effondrent. Pour crier sa révolte, Ma Yan s'est privée de nourriture pendant quinze jours pour s'acheter un stylo-bille. Elle écrit plusieurs carnets, où elle raconte son quotidien très rude.

Une vie pour la science, une science pour la vie. En ce vendredi d'octobre 1891, la gare grouille de monde. Mania Sklodowski vient seule en France rejoindre sa soeur Bronia. Elle part loin de la Pologne et de la domination russe vers une vie possible. Une vie d'études, le nez plongé dans les livres. À vingt-quatre ans, elle pourrait être comme n'importe quelle jeune fille avide de connaissances parmi les douze mille étudiants de la Sorbonne. Une jeune fille à nouveau perdue dans la foule. Mais cela serait mal connaître Mania. Elle s'appelle maintenant Marie, elle accumule les premiers prix universitaires, elle se marie avec un certain Pierre Curie et, à force de recherches, elle fait la découverte du radium. Toute son existence s'emballe. Les honneurs pleuvent, les journalistes du monde entier souhaitent l'interviewer, la gloire ne lui laisse plus de répit. Marie Curie veut seulement vivre pour son travail. Toujours aller plus loin. Alors que la Première Guerre mondiale éclate, elle décide de mettre en place un système de radiologie mobile. Il lui faut de l'argent, des moyens. Alors Marie Curie découvre le pouvoir de son nom.

Que faire de sa vie quand on a treize ans et qu’on est une fille pauvre, pas laide, sachant lire, sans autre protection que celle d’un vieux curé, d’une tante prostituée et d’une veuve ronchon ? Nonne ? Jamais. Séraphine est trop insolente. Couturière ? Non plus. Elle a trop envie de parler et de voir du monde. Peut-être qu’un jour les femmes pourront devenir juges, gendarmes ou avocats et faire de la politique…
Peut-être même qu’un jour Dieu Lui-même sera une femme. Mais, pour l’instant, nous sommes en 1885, à Paris, ou plutôt à Montmartre.
Le souvenir de la Commune est encore vif chez les uns. Les autres s’occupent de l’enterrer définitivement en bâtissant, là-haut sur la butte, le Sacré-Cœur.
Et Séraphine ne voit qu’une solution pour mener la vie libre et sans misère dont elle rêve : s’en remettre à sainte Rita, la patronne des causes désespérées…

A travers un grand nombre de photos de famille et de citations issues de son journal, ce livre raconte l'histoire de la vie d'Anne Frank. Des témoignages de survivants et des informations sur cette époque complètent cette biographie. L'histoire d'Anne Frank est toujours d'actualité. La discrimination et le racisme n'ont pas disparu à la fin de la seconde guerre mondiale. La lecture de ce récit nous rappelle la valeur de notions telles que la tolérance et le respect mutuel ainsi que le sens des droits de l'homme.

Parvana a onze ans et n'a jamais connu son pays autrement qu'en guerre. Une guerre de cauchemar, qui interdit aux femmes de sortir non voilées et sans l'escorte d'un homme, père ou mari. Assez grande pour être soumise à ces interdits, Parvana doit pourtant trouver une façon de les contourner. Car depuis que les taliban - groupe religieux extrémiste qui contrôle le pays - ont emprisonné son père, sur elle seule repose la survie de sa famille...

Avoir dix-huit ans en France, ça signifie passer son bac, son permis de conduire, avoir le droit de vote, travailler enfin ou entreprendre des études. Dix-huit ans est synonyme de majorité, de maturité et de liberté.
Mais avoir dix-huit ans en Israël ça signifie donner les deux prochaines années de sa vie au pays, à sa défense, à sa survie. Devenir un matricule. Porter l’uniforme. Se réveiller à quatre heures et demie. Faire la vaisselle pour soixante-dix. Obéir aux consignes. Apprendre le maniement des armes. L’histoire et la géographie des pays voisins et ennemis. Les langages codés des pilotes adverses. Et risquer sa peau. Qu’on soit un garçon ou une fille. Même quand on est si petite et si menue que les autres vous traitent de promotion "tomates cerises..."
Quand on s’appelle Valérie Zenatti et qu’on rêve de devenir écrivain, ça signifie aussi réfléchir. Et douter. Et rire. Et espérer la paix, maintenant ou bientôt. Ça signifie témoigner.

Le 26 septembre 1996, les taliban s'emparent de Kaboul. Dans l'inquiétant silence qui a soudain envahi la capitale, la famille de la petite Nahib décide de quitter la ville. Nahib raconte leur exode, et le malheur qui les poursuit. À son tour, elle doit porter le tchadri ; la petite fenêtre de la maison devient son observatoire référé et son unique horizon.

Les femmes ont beau constituer la moitié de l'humanité, elles sont encore trop souvent persécutées pour le simple fait d'être nées femmes. Nakusha, qui veut dire " indésirable " en indien, est une petite fille qui vit dans l'Etat de l'Uttar Pradesh comme une vraie petite " Cosette ". Elle est privée d'école car elle doit prendre en charge toutes les tâches ménagères de la famille. Latifa vit à Kaboul, en Afghanistan. Infirmière avant la guerre, qui a commencé il y a dix-sept ans, elle est aujourd'hui cloîtrée dans sa maison et ne peut sortir que vêtue d'une burka, une immense toile qui la couvre des pieds à la tête...

03

Les héroines à l'honneur

Anthéa sent si souvent qu'il faudrait fuir. Fuir les manoeuvres des garçons que sa beauté fascine. Fuir les humiliations de l'école, la violence des adultes. Et ce couple de Blancs qui veut l'emmener avec elle en France, si loin du Cameroun... sont-ils vraiment la chance qu'imaginent ses parents ? En vérité, Anthéa ne demandait rien d'autre que vivre chez elle, dans son pays. Travailler la terre, conter aux enfants les histoires de son village, rire avec Diane du monde des adultes. Quand l'étau se resserre, il ne lui reste plus pour l'aider à survivre - et à se battre - qu'une ombre familière dans ses rêves. Et le souvenir d'un garçon qui l'aimait.

Ce soir, Nine, seize ans, n'ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnnue, une cabane isolée, au bord d'un lac. Il est temps de lui raconter l'existence d'un passé qu'elle lui a soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations...Et quand l'aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.

Août 2005, delta du Mississippi : l'ouragan Katrina s'abat sur La Nouvelle-Orléans. Les digues cèdent sur le lac Pontchartrain et les quartiers modestes sont engloutis. La catastrophe touche de plein fouet la communauté noire. Tandis que ses voisins attendent des secours qui mettront des jours à arriver, l'institutrice Zola Jackson s'organise chez elle pour sa survie. L'eau continue de monter, inexorablement. Du ciel, les hélicoptères des télévisions filment la mort en direct. Réfugiée dans le grenier avec sa chienne Lady, Zola n'a peut-être pas dit son dernier mot. Sous la plume de Gilles Leroy, Zola Jackson, femme de trempe et mère émouvante, rejoint le cercle des grandes héroïnes romanesques.

Au cœur de la Préhistoire, 3500 ans avant notre ère... Chaân, une jeune fille éprise de liberté, défie les lois de son peuple en apprenant à chasser en secret. Elle est alors rejetée par toue les habitants du village et par son propre père. Chaân semble prête à tout pour conquérir son indépendance. Mais saura-t-elle surmonter les épreuves qui l'attendent ?

Comme pour la plupart des jeunes filles dans les années 1960, l'avenir de Catherine est tout tracé : se marier, avoir des enfants, puis... s'en occuper le plus clair de son temps. Un jour, elle est contrainte de rentrer du collège en courant. C'est une révélation : quel sentiment de force, de liberté ! Mais courir, surtout pour une femme, est une chose alors impensable. Pourtant Catherine s'interroge, rêve d'une vie différente, s'entête... Jusqu'où sa détermination la mènera-t-elle ?

1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.

Côte d'Ivoire, 1978. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d'Abidjan. Ça sent le début des vacances mais très vite les choses vont commencer à se gâter… "Dans les années 1970, la vie était douce en Côte d’Ivoire. Il y avait du travail, les hôpitaux étaient équipés et l’école était obligatoire. J’ai eu la chance de connaître cette époque insouciante, où les jeunes n’avaient pas à choisir leur camp trop vite, et ne se préoccupaient que de la vie courante : les études, les parents, les amours… Et c’est cela que je veux raconter dans "Aya", cette Afrique qui subsiste malgré tout car, comme on dit chez nous, "la vie continue»…" (Marguerite Abouet).
Ça sent les vacances à Yopougon, quartier populaire d'Abidjan! La nuit venue, les gazelles vont danser au Secouez-vous, au Ça va chauffer, avant d'embrasser leurs conquêtes à l'hôtel aux mille étoiles. Seule la sage Aya reste chez elle pour étudier...
A quoi rêves les jeunes filles de Côte d'Ivoire?

Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde.
Traversant avec elle révolutions, guerre, deuil, exil, mais aussi apprentissage de la vie, puberté, premières amours, nous la suivrons jusqu’à son départ définitif pour la France en 1994.