Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

D

LA POESIE

Comment puis-je reconnaître un poème ?

Leçon du jour

C

B

A

SOMMAIRE

  • Je sais identifier, nommer un vers
  • Je sais identifier et nommer une strophe
  • Je sais entendre la sonorité d'un vers
  • Je sais reconnaître un poème
  • Je connais les différents types de poèmes

1

JE SAIS IDENTIFIER ET NOMMER UN VERS

Qu'est-ce qu'un vers ?

Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,

Ces lettres qui font mon supplice,
Ce portrait qui fut ton complice ;
Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs.

Marceline DESBORDES-VALMORE, « A l’amour », Elégies.

+info

Un vers est une ligne de poème.

Qu'est-ce qu'un hémistiche ?

Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs



Marceline DESBORDES-VALMORE, « A l’amour », Elégies.

+info

Reprends de ce bouquet / les trompeuses couleurs


/ : césure

hémistiche

Sais-tu compter les syllabes d'un vers ?

Compte les syllabes des vers suivants.

Mignonne, allons voir si la rose

Qui ce matin avait déclose

Pierre de RONSARD, "A Cassandre"

+info

Attention, il faut respecter la règle "du e muet". Parfois, on le compte, parfois on ne le compte pas :


- On compte le "e" compte lorsqu'il est avant une consonne.


- On ne compte pas le "e" lorsqu'il est en fin de vers.

- On ne compte pas le "e" lorsqu'il est devant une voyelle.


Sais-tu compter les syllabes d'un vers ?

Compte les syllabes des vers suivants.

Les violons vibrant derrière les collines

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal

+info

Attention, la diérèse sépare en deux syllabes deux voyelles contiguës d'un mot, les mettant ainsi en valeur.

Les v/i/o/lons vi/brant der/riè/re/ les/ col/lines



De quel type de vers s'agit-il ?

Le nez en sang, les bras en croix, (...) , René Varennes, "Marbres et fontaines"

Mars voie Vénus ; Mercure aventureux (....) Louise Labé, Sonnets

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages, (...) Alphonse de Lamartine, "Le Lac"

Compte le nombre de syllabes pour pouvoir définir le nom de chaque vers.

+info

Le / nez / en / sang, / les / bras / en / croix,

1 2 3 4 5 6 7 8

Il s'agit donc d'un vers de huit syllabes, d'un octosyllabe.



Mars / voie / Vé / nus / ; Mer / cu/ re a/ ven/ tu / reux

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Il s'agit donc d'un vers de dix syllabes, d'un décasyllabe.


Qu'il / soit / dans / ton / re / pos, / qu'il / soit / dans / tes / o / rages,

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Il s'agit donc d'un vers de douze syllabes, d'un alexandrin.

Qu'est-ce qu'un enjambement ?

Observe la phrase suivante. Que remarques-tu ? Dès lors, donne la définition d'un enjambement.

Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,

Ces lettres qui font mon supplice,
Ce portrait qui fut ton complice ;
Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs.

Marceline DESBORDES-VALMORE, « A l’amour », Elégies.

+info

La phrase ne s'achève pas au premier vers. Elle continue durant plusieurs vers. C'est ce que l'on appelle un enjambement.

Qu'est-ce qu'un enjambement avec rejet ?

Observe la phrase suivante. Que remarques-tu ? Dès lors, donne la définition d'un rejet.

Le Loup, par ce discours flatté,

S'approcha.
Jean de la Fontaine, Le Renard, le Loup et le Cheval.

+info

Le débordement est très court (1 a 2 mots), il s'agit d'un rejet.

Qu'est-ce qu'un enjambement avec contre-rejet ?

Observe la phrase suivante. Que remarques-tu ? Dès lors, donne la définition d'un rejet.

Après quelques moments, l'appétint vint : l'Oiseau,

S'approchant du bord, vit l'eau
Jean de la Fontaine, Le Héron.

+info

La phrase commence à la fin du vers et se poursuit sur le vers suivants : il s'agit d'un contre-rejet.

Rejet ou contre-rejet ?

a) Souvenir, souvenir que me veux-tu ? L'automne/ Faisait voler la grive à travers l'air atone, Verlaine, "Nevermore"

b) Et l'Amour comblant tout, hormis/La faim, sorbets et confitures/Nous préservent des courbatures. Verlaine, "Les fêtes galantes"

c) Serait-ce déjà lui ? C'est bien à l'escalier/Dérobé. Victor Hugo, Hernani

d) Et je ne hais rien tant que les contorsions/De tous ces faiseurs de protestations Molière, Le Misanthrope.

+info

a) enjambement avec contre-rejet

b) enjambement avec rejet et contre-rejet

c) enjambement avec rejet

d) enjambement simple

Connais-tu les différents types de rimes ?

Qu'est-ce qu'une rime ?

Connais-tu le schéma des différents types de rimes ?

+info

+info

Une rime est un son répété en fin de vers.




Les rimes peuvent être plates ou suivies (AABB),

Les rimes peuvent être croisées (ABAB),

Les rimes peuvent être embrassées (ABBA).





2

JE SAIS IDENTIFIER ET NOMMER UNE STROPHE

Qu'est-ce qu'une strophe ?

Au pays parfumé que le soleil caresse,

J'ai connu, sous un dais d'arbres tout empourprés
Et de palmiers d'où pleut sur les yeux la paresse,
Une dame créole aux charmes ignorés.

Charles BAUDELAIRE, "A une dame créole."

+info

Une strophe est un ensemble de vers. Elle est séparée d'une autre par un espace blanc.



Connais-tu les différents types de strophes ?

Une strophe de deux vers ?

Une strophe de dix vers ?

+info

+info

+info

+info

Une strophe de six vers ?

+info

+info

Une strophe de cinq vers ?

Une strophe de quatre vers ?

Une strophe de trois vers ?

Un distique



Un tercet



Un quatrain



Un quintil



Un sizain



Un dizain



3

JE SAIS ENTENDRE LA SONORITE D'UN VERS

Sais-tu entendre les sons d'un vers ?

" Oh ! Qui verra deux fois ta grâce et ta tendresse,

Ange doux et plaintif qui parle en soupirant ?
Qui naîtra comme toi portant une caresse [...]"
(A. Vigny, Les Destinées, « La Maison du Berger »)

« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »

(J. Racine, "Andromaque")

+info

+info

Le son répété comprend une voyelle : il s'agit d'une allitération.


« Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? » (J. Racine, Andromaque, 1667)



Le son répété est composé d'une voyelle : il s'agit d'une assonance.


« Oh ! Qui verra deux fois ta grâce et ta tendresse,

Ange doux et plaintif qui parle en soupirant ?

Qui naîtra comme toi portant une caresse [...] »

(A. Vigny Les Destinées « La Maison du Berger », 1864)



5

JE RECONNAIS LES DIFFERENTS TYPES DE POEMES

TEXTE B

TEXTE A

Murs, ville,

Et port,

Asile

De mort,

Mer grise

Où brise

La brise,

Tout dort.

VS

+info

+info

Lequel des deux textes est un poème ?

J’étais alors juge d’instruction à Ajaccio, une petite ville blanche, couchée au bord d’un admirable golfe qu’entourent partout de hautes montagnes. Ce que j’avais surtout à poursuivre là-bas, c’étaient les affaires de vendetta. Il y en a de superbes, de dramatiques au possible, de féroces, d’héroïques.

Ce texte est un poème. Il s'agit du poème de Victor Hugo, qui s'intitule Les Djinns.

Il contient certaines règles de versification :

- il est disposé en vers

- il comporte des rimes.

Ce texte n'est PAS un poème. Il s'agit d'une nouvelle (court récit) de Guy de Maupassant, qui s'intitule La Main.

TEXTE B

TEXTE A

C'était comme le coin enchanté d'une cité des Mille et Une Nuits, aux arbres d'émeraude, aux toits de saphir, aux girouettes de rubis. Il vint un moment où le rayon qui glissait entre deux nuages, fut si resplendissant, que les maisons semblèrent flamber et se fondre comme un lingot d'or dans un creuset.

VS

+info

+info

Sais-tu vraiment reconnaître un poème ?

La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c'est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères, une précipitation sempiternelle sans vigueur, une fraction intense du météore pur.

Ce texte est un poème. Il s'agit du poème de Francis Ponge, qui s'intitule La Pluie.

Il s'agit en fait, d'un poème en prose : ce poème utilise des images poétiques mais ne respecte pas les règles traditionnelles de versification.

Il est très bref, ne raconte pas d'histoire et ne donne aucune information. Il se veut juste poétique.

Ce texte n'est PAS un poème. Il s'agit d'un roman d'Emile Zola qui s'intitule La Curée.

Sais-tu nommer les différents types de poèmes ?

+info

POEME A

Les chars d'argent et de cuivre

Les proues d'acier et d'argent

Battent l'écume,

Soulèvent les souches des ronces

Les courants de la lande,

Et les ornières immenses du reflux (...)


+info

POEME B

+info

Changement d'habits -

le printemps a disparu

dans la grande malle

POEME C

La surface du pain est merveilleuse d'abord à cause de cette impression quasi panoramique qu'elle donne : comme si l'on avait à sa disposition sous la main les Alpes, le Taurus ou la Cordillère des Andes.

Ainsi donc une masse amorphe en train d'éructer fut glissée pour nous dans le four stellaire, où durcissant elle s'est façonnée en vallées, crêtes, ondulations, crevasses...

Le texte B est un poème de vers libres.

Les vers ne comportent pas tous le même nombre de syllabes.

C'est un poème d'Arthur Rimbaud, il se nomme Marine.

Le texte A est un poème en prose.

Il ne respecte pas les règles classiques de versification mais il utilise des images poétiques.

C'est un poème de Francis Ponge, il se nomme le Pain.

Le texte C est un haïku. Il est particulièrement bref et il célèbre généralement la naissance, l'évanescence des choses, d'un élément naturel par exemple.

Ce type de poèmes est né au Japon au XVIIe siècle.

Il s'agit là d'une traduction du haïku de Saïkaku écrit au XVIIe siècle.

Sais-tu nommer les différents types de poèmes ?

POEME D

+info

Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie ;

J’ai chaud extrême en endurant froidure :
La vie m’est et trop molle et trop dure.
J’ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j’endure ;
Mon bien s’en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

Le texte D est un poème aux vers réguliers.

Il respecte les règles classiques de versification et utilise des images poétiques : il comprend deux quatrains, deux tercets (un sizain).

C'est un poème de Louise Labé.

Sais-tu nommer les différents types de poèmes ?

+info

POEME E

Le texte E est un calligramme.

En effet, la disposition des vers crée un dessin. Ce dessin correspond au sujet du poème.

Étymologie : "kallos" (belles lettres) et "gramma" (signes d'écriture, lettre).


Il s'agit d'un calligramme de Guillaume Apollinaire, Il pleut.

"Il pleut des voix de femmes comme si elles étaient mortes même dans le souvenir
C'est vous aussi qu'il pleut merveilleuses rencontres de ma vie ô gouttelettes
Et ces nuages cabrés se prennent à hennir tout un univers de villes auriculaires
Écoute s'il pleut tandis que le regret et le dédain pleurent une ancienne musique
Ecoute tomber les liens qui te retiennent en haut et en bas."