Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le Brexit

Le Brexit c'est quoi:

*23 juin 2016 vote référendum, 52% vote pour quitter l'UE

*14 mars 2018 un accord de sortie est trouvé par l’union européenne et le gouvernement de Theresa May

*17 novembre 2019 un projet d’accord est trouvé

*24 décembre 2020, les deux parties ont trouvé un accord régissant leur nouvelle relation commerciale

*31 janvier 2020 retrait du Royaume-Uni

Les personnages-Clès:

Boris Johnson

*Boris Johnson, né le 19 juin 1964 à New York, est un homme d'État britannique. Il est chef du Parti conservateur et Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019.

Mr Johnson est le leader du mouvement "Vote Leave" de 2016 pour maintenir le Royaume-Uni dans les enjeux de l'Union européenne. Plus précisément faire sortir le Royaume-Uni de l'Union Européenne.

Margaret Thatcher

Margaret Thatcher, née le 13 octobre 1925 à Grantham et morte le 8 avril 2013 à Londres, est une femme d'État britannique, Première ministre du Royaume-Uni du 4 mai 1979 au 28 novembre 1990.

Elle a combattu pour l'adhésion de la Grande-Bretagne à la Communauté économique européenne lors du premier référendum en 1975.
Cependant, son hostilité croissante envers l'UE a finalement contribué à son effondrement puisque les eurosceptiques ont voté contre le traité de Maastricht 62 fois par crainte de transférer un pouvoir excessif à Bruxelles.

David Cameron

né le 9 octobre 1966 à Marylebone, est un homme d'État britannique, membre du Parti conservateur et Premier ministre du Royaume-Uni du 11 mai 2010 au 13 juillet 2016.

il restera dans l'histoire celui par qui le Brexit est arrivé, alors qu'il y était opposé. Mais il exprimé ses regrets, et refuse d'endosser la responsabilité de "tout ce qui a suivi" du Brexit.

Pourquoi le Brexit:

1- Contrôler l'immigration

Depuis plusieurs années se répand un sentiment de «trop plein» en Grande-Bretagne. Plus de la moitié de l'immigration nette en Grande-Bretagne provient de l'Union européenne, en particulier des pays de l'Est (Pologne, Roumanie, pays baltes…). La liberté de circulation au sein de l'UE empêche Londres d'agir sur ces flux. Pour contrebalancer, le gouvernement a durci les critères d'entrée pour les pays du reste du monde. Les eurosceptiques estiment qu'en dehors de l'UE, le Royaume-Uni pourrait enfin reprendre le contrôle de ses frontières et de sa politique migratoire.


2- Restaurer la souveraineté nationale

La souveraineté de la représentation nationale britannique est sacrée dans l'esprit des Anglais, Ils dénoncent le déficit démocratique des décisions d'une Commission non élue, les plus durs des eurosceptiques réclament même un droit de vote sur les décisions de Bruxelles. À défaut, ils plaident pour une sortie de l'Union qui à elle seule rendrait au Parlement de Westminster sa toute-puissance.

3- Quitter un navire qui prend l'eau

La crise de la zone euro qui n'en finit pas, le renflouement de la Grèce à coups de milliards d'euros auquel le Royaume-Uni n'a pas participé, le naufrage des migrants nourrissent la vision britannique d'échec du projet européen et d'un continent à la dérive. Par contraste, le dynamisme retrouvé depuis deux ans de l'économie britannique les conforte dans l'idée qu'il est grand temps de «se détacher de ce cadavre» pour survivre et prospérer

4- S'affranchir des régulations de Bruxelles

Les patrons de petites et moyennes entreprises se plaignent des entraves des normes et régulations imposées par Bruxelles sur leur liberté d'entreprendre. Les agriculteurs critiquent les contraintes de la politique agricole commune. Les pêcheurs souffrent des restrictions imposées par l'UE.
La City peste contre les normes financières européennes et les limitations imposées sur les bonus des banquiers. Le Brexit permettrait également au Royaume-Uni d'économiser les 11 milliards de livres de sa contribution nette au budget européen.

5- Commercer librement avec le monde

Les eurosceptiques estiment que Londres pourrait faire mieux hors du cadre de l'UE. Ils voudraient voir Londres reprendre son siège à l'Organisation mondiale du commerce pour signer ses propres partenariats avec des pays extérieurs, comme la Chine, l'Inde, les émergents d'Asie ou d'Amérique latine, et retrouver sa place sur la scène internationale. Ils mettent en avant les relations privilégiées avec les membres du Commonwealth