Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Fusion partielle

Au laboratoire

On place un échantillon (=petit morceau de roche) dans une machine dans laquelle on fait monter la température.
On note quand un liquide se forme (point A)
On note quand l'échantillon est totalement liquide (point 1)


On récupère de la péridodite.

profondeur (en km)

température (en celsius)

pression (en GPa)

Voir le site sur le fonctionnement de l'enclume de diamant

A

1

http://philippe.cosentino.free.fr/productions/enclumes/

pression (en GPa)

Au laboratoire

On récupère de la péridodite.
On place un échantillon (=petit morceau de roche) dans une machine dans laquelle on fait monter la température.
On note quand un liquide se forme (point A)
On note quand l'échantillon est totalement liquide (point 1)

On recommence en augmentant la pression pour simuler un enfouissement de la roche (point B et 2)


A

1

profondeur (en km)

température (en celsius)

B

2

Au laboratoire

On récupère de la péridodite.
On place un échantillon (=petit morceau de roche) dans une machine dans laquelle on fait monter la température.
On note quand un liquide se forme (point A)
On note quand l'échantillon est totalement liquide (point 1)

On recommence en augmentant la pression pour simuler un enfouissement de la roche (point B et 2)

On recommence à des pressions croissantes (point C et 3...)

A

1

pression (en GPa)

B

2

profondeur (en km)

température (en celsius)

C

3

Au laboratoire

On récupère de la péridodite.
On place un échantillon (=petit morceau de roche) dans une machine dans laquelle on fait monter la température.
On note quand un liquide se forme (point A)
On note quand l'échantillon est totalement liquide (point 1)

On recommence en augmentant la pression pour simuler un enfouissement de la roche (point B et 2)

On recommence à des pressions croissantes (point C et 3...)

Reste à relier les points .
On obtient la courbe du solidus (en noir) qui marque la sépration entre une roche eniérement solide et une roche en debut de fusion
et le liquidus courbe qui sépare une roche en partie en fusion d'une roche totalement fondue.

A

1

pression (en GPa)

B

2

C

3

profondeur (en km)

température (en celsius)

Au laboratoire

On récupère de la péridodite.
On place un échantillon (=petit morceau de roche) dans une machine dans laquelle on fait monter la température.
On note quand un liquide se forme (point A)
On note quand l'échantillon est totalement liquide (point 1)

On recommence en augmentant la pression pour simuler un enfouissement de la roche (point B et 2)

On recommence à des pressions croissantes (point C et 3...)

Reste à relier les points .
On obtient la courbe du solidus (en noir) qui marque la sépration entre une roche eniérement solide et une roche en debut de fusion
et le liquidus (tiret) courbe qui sépare une roche en partie en fusion d'une roche totalement fondue.

A

pression (en GPa)

1

B

2

C

3

solidus

liquidus

Passer votre souris sur les marques pour voir si vous comprenez bien tout...

profondeur (en km)

température (en celsius)

Péridotite entièrement liquide.

Sur le terrain

pression (en GPa)

A

1

B

2

C

3

solidus

liquidus

On relève ou on estime par des calculs la témpérature à différentes profondeurs sous une dorsale par exemple.
On marque les points et on les relie.

profondeur (en km)

température (en celsius)

Péridotite entièrement liquide.

Sur le terrain

pression (en GPa)

A

1

B

2

C

3

solidus

liquidus

On relève ou on estime par des calculs la témpérature à différentes profondeurs sous une dorsale par exemple.
On marque les points et on les relie c'est le géotherme d'une dorsale

On constate que le geotherme coupe le solidus
Cliquer sur la zone pour en savoir plus

profondeur (en km)

température (en celsius)

géotherme

Péridotite entièrement liquide.

Sur le terrain

A

1

B

2

C

3

solidus

liquidus

On relève ou on estime par des calculs la témpérature à différentes profondeurs sous une dorsale par exemple.
On marque les points et on les relie c'est le géotherme d'une dorsale

On constate que le geotherme coupe le solidus

Cette zone correspond à un endroit réel où la péridotite est en partie en fusion sous la dorsale étudiée.
Le liquide formé n'a pas la même compositon moyenne que la roche car certaines parties fondent plus facilement que d'autres. Ce magma va également se déplacer .
Peu dense, il a tendance à remonter et peut s'accumuler dans des réservoirs avant de refroidir ou de sortir à la surface.


profondeur (en km)

température (en celsius)

géotherme

pression (en GPa)

Péridotite entièrement liquide.

zone de fusion partielle de la péridotite

Que devient le liquide?

le magma s'échappe avec une composition différente
de la roche mère

reste solide de la roche mère (ici la péridotite) qui s'appauvrit en certains élèment (ici atomes des plagioclases) partie dans la phase liquide.

Résumé de la fusion partielle

le magma peut se refroidir et redonner une nouvelle roche

plagioclases fondus > 1er magma

un 2ème minéral marron ici se forme il prend des éléments de la phase liquide qui change de composition (passage du orange au beige)

un 1er minéral vert ici se forme il prend des éléments de la phase liquide qui change de composition (passage du rouge au orange)

un 3ème minéral blanc ici se forme il prend des éléments de la phase liquide qui change de composition (passage du beige au jaune)