Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

XVIII ème Les lumières en Europe
( De 1715 mort de Louis XIV à la Révolution 1799 )




Introduction

Au XVIIIe siècle, les philosophes et les savants mettent en cause les fondements religieux, politiques, économiques et sociaux de la société d’ordres. La France est avec l'Angleterre au cœur de ce mouvement intellectuel sans équivalent à aucune autre époque.

I ) Définition

« Lumières » - ce qui éclaire l’esprit =vaste mouvement intellectuel et philosophique qui domine le monde des idées en Europe au XVIIIe siècle caractérisés par :
-Rationalisme
- Rejet des préjugés religieux, croyance dans le progrès et dans la perfectibilité de l’homme
-Combat pour la tolérance et le respect des libertés individuelles.

II ) Notion de Liberté
- la liberté économique :montée de la bourgeoisie et enrichissement des négociants
-la liberté de pensée malgré la censure, les autodafés et les mesures d’exil.

III ) lutte pour l'égalité
Les philosophes critiquent la monarchie absolue et les privilèges
Luttent contre les persécutions religieuses et dénoncent l’esclavage
L’égalité reste toutefois une affaire d’hommes
Olympe de Gouges milite pour la prise en compte des droits des femmes sans succès. Malgré leur participation active à la Révolution française, les femmes sont exclues de la citoyenneté.


"Les Lumières, c’est la sortie de l’homme hors de l’état de tutelle dont il est lui‑même responsable. L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de son entendement sans la conduite d’un autre. [...] Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières."

Emmanuel Kant, Qu’est‑ce que les Lumières ?, 1784.


III ) Oeuvres et auteurs
1 ) L' Encyclopédie : vulgarisation du savoir
L’Encyclopédie est un immense projet coordonné par le philosophe Diderot et le mathématicien d’Alembert : 60 000 articles et environ 3 000 planches ( l’anatomie, la biologie, artisanat)
C’est une œuvre collaborative, réalisée en 25 ans avec les meilleurs spécialistes de l’époque. L’Encyclopédie est interdite en 1752 par le Conseil d’État et en 1759 par le Pape.


2 ) Auteurs importants
(1721 )Montesquieu , Lettres Persanes.
(1744 - 1746 ) Emilie du Chatelet , Discours sur le bonheur .
(1751 -1772 ) L'Encyclopédie, Denis Diderot , Dalembert
(1759) Voltaire , Candide
(1791 ) Olympe de Gouges Déclaration des droits de la Femme et de la citoyenne



"[L]e Roi s’étant fait rendre compte de l’ouvrage intitulé Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, par une société de gens de Lettres, Sa Majesté a reconnu que dans les deux premiers volumes de cet ouvrage, qui sont imprimés, on a affecté d’inférer plusieurs maximes tendant à détruire l’autorité Royale, à établir l’esprit d’indépendance et de révolte, et, sous des termes obscurs et équivoques, à élever les fondements de l’erreur, de la corruption des mœurs, de l’irréligion et de l’incrédulité."
La Gazette, 19 février 1752

Doc. 2
Louis‑Jacques Goussier, « Imprimerie en lettres »

1 ) L' Encyclopédie :.


IV ) Contexte Historique des Lumières


https://youtu.be/A6MJ6ssXBHw


Voltaire
Candide ou l'optimisme
( 1759 )


V ) Voltaire
Voltaire est l’un des philosophes des lumières les plus célèbres. Il s’engage dans la défense de la justice et de la tolérance religieuse. De Versailles à la Bastille, de la Prusse à l’Angleterre, il est en contact avec les plus grands penseurs et savants du XVIIIe siècle. Ses idées lui valent d’être emprisonné à plusieurs reprises.


V ) Voltaire ( Biographie )

https://www.youtube.com/watch?v=YmKh37e5brc

I ) LA LITTERATURE D'IDEE ET SES CARACTERISTIQUES
1 ) L'argumentation indirecte
L’auteur donne son point de vue par le biais de personnages, dans le cadre d’un récit fictif.
Ne s’inscrit pas dans une situation réelle précise.
Permet de contourner la censure ou d’éviter des représailles.

Nécessite d’être décodée, explicitée : implique davantage le lecteur, mais il existe un risque que le point de vue de l’auteur soit mal compris.




L’apologue : bref récit fictif, dont le lecteur peut tirer un enseignement La fable est un court apologue.
Le conte :(merveilleux ou philosophique) récit plaisant, imaginaire.
→ Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1943.
L’utopie :imagine une société idéale, et critique en creux la société réelle.
→ Thomas More, L’Utopie, 1516.


La contre-utopie (ou dystopie): imagine un monde terrifiant qui souligne les dangers de notre société.
→ George Orwell, 1984, 1949.

Le théâtre et le roman peuvent avoir une dimension argumentative.
→ Le Dernier Jour d’un condamné (1829) Victor Hugo


2) l’argumentation directe :
L’auteur donne son point de vue de manière claire sur un sujet souvent d'actualité .
Le pamphlet: texte court et virulent, souvent satirique.
→ Barbey d’Aurevilly, dans un article de 1873, fait une violente satire d'un roman de Zola.
La lettre ouverte : publiée dans un journal.
Dans « J’accuse…! » (1898), Émile Zola prend la défense d’Alfred Dreyfus.






Le discours : on distingue le plaidoyer (discours de défense) et le réquisitoire (discours d’accusation).
→ Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, 1950.

L’essai, le traité : l’auteur partage son point de vue, ses réflexions, sur un ou plusieurs sujets.
→ Albert Camus, Réflexions sur la guillotine, 1957.







II ) STRUCTURE DES TEXTES ARGUMENTATIFS

-Le thème : sujet général qui se formule en un ou deux mots-clés

-La thèse est l'opinion de l'auteur à propos du thème ( thèse soutenue ) avec laquelle l'auteur est d'accord ) / thèse réfutée ( avec laquelle l'auteur est en désaccord )



II ) STRUCTURE DES TEXTES ARGUMENTATIFS

-Les arguments : idées abstraites , raisonnement
-Argument logique fondé sur le raisonnement
-Argument d'autorité qui prend ses références dans des théories scientifiques validées

-Les exemples : faits précis , concrets


IV ) CONVAINCRE ET PERSUADER

Qualité d'argumentation et pouvoir de persuasion sont recherchés

1) Convaincre en recourant à la logique en faisant appel à l'intelligence

2)Persuader en faisant appel aux sentiments aux émotions
-recours à des procédés littéraires : hyperboles , ironie, ponctuation expressive, tonalité pathétique ...