Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Introduction

L'histoire du char de combat commence avec le premier moyen d'avancer sous le feu ennemi tout en restant protégé, un problème ancien ayant conduit à la réalisation de nombreux véhicules pouvant être vus comme précurseurs des chars de combat modernes.
Les chars qu'on vous montrera on tous marqué l'histoire des chars

L'évolution du char d'assaut

Sommaire

  • Le Prototype



  • Le Mark I


  • Le Renault FT


  • Le Schneider CA 1





  • Le Tsar


  • Le Panzer I


  • Les innovations











première génération

deuxième génération

  • Le T34


  • Le Tigre I et Tigre Royal


  • Le char Elephant


  • Le JS-2


  • Le M-10



  • Chenillette UE


  • Le M-18 Hellcat


  • Le Panzer IV


  • Le M4 Sherman



Les innovations



L'évolution du char D'assaut

Sommaire - Seconde Partie

Troisième génération

En développement

Sur le terrain

  • Le Léopard 2


  • Le Challenger 2


  • Le char Leclerc


  • Le Type 99


  • LE C1 Ariete


  • Le Type 10






  • Le T-14 Armata


  • Le MGCS





Le prototype

Vers 1485, De Vinci, en voyant une tortue a imaginé le parfait équilibre entre la défense et l'attaque : le char d'assaut. L'idée n'a abouti qu'en 1916 pendant la première guerre mondiale.

Le char d'assaut de De Vinci

Le Mark I

4 siècles plus tard, le premier char d'assaut est né à Londre dans le but d'écraser l'infanterie allemande.

Il sera construit en 49 exemplaires durant la bataille de la Somme le 15 septembre 1916.
Son utilisation sera très brève dû à son coût élevé et sa faible resistance.

Rare imagine du Mark 1

Le premier char d'assaut

Caractéristiques

Il est propulsé par un moteur à essence de 105 ch. Le réservoir contient 350 litres de carburant. Il faut 100 litres d'eau pour le refroidissement du moteur, 15 kg de graisse, 10 litres d'huile pour boîte de vitesses et 50 litres d'huile pour lubrifier le moteur

Quatre des huit membres d'équipage sont chargés du pilotage et du maniement des trois boîtes de vitesse (une pour le moteur et une pour chaque chenille). La vitesse ne dépasse pas celle d'un homme au pas. Le char tourne en faisant varier la vitesse des chenilles

Le Renault FT

La fierté française

Le FT-17 était le véhicule de combat le plus efficace de la première guerre mondiale. Ce char blindé et léger a été produit en 3700 exemplaires et copié par les Russes et les Allemands. Son incroyable mobilité lui permet d'accompagner l'infanterie. Sa tourelle pivotante à 360 ° fut crainte par les soldats.

En France, Louis Renault conçoit le premier char léger, le FT-17, utilisé à partir de 1918 dans l’appui de l'infanterie; il sera surnommé « le char de la victoire »

Caractéristiques

Le Schneider CA 1

La forteresse mobile

Ce char d'assaut est très particulier car il va à l'opposé de ceux de l'époque : il est lent et presque indestructible. Son but est de détruire les nids de mitrailleuses et de protéger les soldats.

Le char français Schneider CA1 est un véhicule blindé et chenillé utilisé au cours de la Première Guerre mondiale.

Son Histoire

Dès la fin de 1914, l'armée française recherche un moyen nouveau de contrer les mitrailleuses et les réseaux de barbelés de la guerre de tranchées. Il ne peut s'agir que d'un véhicule blindé et armé capable de déplacements sur un terrain défoncé par les pilonnages d'artillerie. En janvier 1915, la société Schneider et Cie s'engage dans la conception d'un nouvel engin militaire répondant à ce besoin, inspiré des tracteurs agricoles chenillés

Le Tsar

L'idée Russe

Le Tsar (aussi connu sous le nom de Netopyr, signifiant « chauve-souris », ou Char Lebedenko, d'après le patronyme de son inventeur) est un prototype de blindé de l’Empire russe développé au début de la Première Guerre mondiale. Le projet fut abandonné après les premiers essais, qui déterminèrent que le char n'était pas assez puissant et qu'il était vulnérable à l'artillerie.

Innovations techniques pendant la première guerre mondiale

La tourelle pivotante à 360 °

Le blindage armé
Le Canon antichar

Le Panzer I

Le Panzer I est le premier char d'assaut produit par l'Allemagne dans les années 1930 dans le cadre de son réarmement.

Ce Char léger était au départ conçu pour les entrainements des soldats Allemands, il n'aurait jamais dû assister à une guerre.
Pourtant il fut utilisé dans de nombreuses guerres nottament la guerre d'Espagne ou La Seconde Guerre Mondiale
Ce char sera retiré du front en 1941 et redeviendra un char d'entrainement

T-34

Le char légendaire

Le T-34 a permit à l'URSS de gagner contre les Allemands à l'est de par son incroyable polyvalence : il est résistant, puissant et rapide. Après avoir vu la réussite de ce char d'assaut, Staline décida de le prendre comme exemple pour ses futurs inventions : les T34 MOD

Tigre I

Le mythique

Le Tigre I est un des chars d'assaut lourd les plus légendaires. Il rasait absolument tous sur son passage grâce à sa puissance de destruction indétronable dans sa catégorie. Le tigre I est un symbole de la propagande NAZI
Il sera produit en seulement 1350 exemplaires car il était très couteux.
Il sera finalement remplacé par le Tigre Royal

Suite Tigre Royal

Tigre Royal

Le meilleur

Ce char d'assaut est un véritable chef d'oeuvre et il est considéré comme le char d'assaut le plus efficace de la seconde guerre mondiale. Hitler voulait que ce char d'assaut soit créé pour contrer le terrible JS-2 russe. Le Tigre royal représente l'élite allemand avec le char Elephant

Le char Elephant

Le monstre

Ce colosse a été produit en 100 exemplaires mais reste un des chars d'assaut les plus craints car son but est de détruire les autres chars. Il représente une grande menace de par sa précision et puissance incroyable. Il ne sera que peu utilisé mais redouté par les Russes et les Anglais

Le JS-2

La menace soviétique

Ce char est le parfait exemple de la propagande russe : JS signifie Joseph Staline. Il a été le cauchemar de l'Allemagne nazi de par son faible coût, sa puissance et son blindage épais. Le JS-2 et le T34 sont les symboles de la puissance russe pendant la seconde guerre mondiale.

Le M-10

Le chasseur de char

Pour perfectionner à la capacité antichar insuffisante des Sherman (autre char Américain), les Américains dotèrent leurs unités d’un véhicule spécialisé dans la lutte antichar.
Le M-10 était mécaniquement très proche du Sherman et son train de roulement était commun. Sa superstructure et sa tourelle étaient par contre originales.
Le canon de 76.2 mm valait largement celui du panzer IV, mais se révéla trop faible contre le blindages des chars allemands plus lourds.
Livré aux Britanniques et adapté par eux, le M-10 prit le nom d’Achilles.

Chenillette Renault UE

La Chenillette Renault UE était un tracteur chenillé blindé léger, produit par la France entre 1932 et 1940.
En 1930, l'Armée française décide de développer un véhicule blindé léger capable de tracter et de ravitailler de petits canons et des mortiers.
La chenillette UE faisait partie en 1939 de l'équipement standard de toutes les divisions d'infanterie françaises. La plupart des véhicules en service n'étaient pas armés. Celles qui furent capturées en 1940 par les Allemands connurent des utilisations diverses, avec l'ajout de mitrailleuses, de canons antichars ou de lance-roquettes.

Un Char transporteur

Le M-18 Hellcat

Le char le plus rapide de la seconde guerre mondiale

Le M18 Hellcat ou 76 mm Gun Motor Carriage M18 était un chasseur de chars développé par les États-Unis et utilisé au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fut l’engin chenillé le plus rapide de ce conflit (40 Km/h).
Contrairement au M10 Wolverine, qui utilisait des composants du M4 Sherman, le Hellcat a été conçu dès le départ pour être un chasseur de char. Ainsi il était plus petit, plus léger et plus rapide que les M10 équipés du canon M7 de 76,2 mm.
Le M18 incorporait plusieurs nouveautés que les équipes de maintenance trouvaient très pratiques. Le moteur pouvait être démonté du véhicule en très peu de temps et placé sur la partie arrière du char afin d’y effectuer facilement sa maintenance

Le M4 Sherman

L'Américain

Le M4 Sherman est un char moyen et le char américain produit en plus grande quantité pendant la Seconde Guerre mondiale. Près de cinquante mille exemplaires (toutes versions confondues) furent produits.Le char standard M4 Sherman des forces alliées participe à la Guerre du Désert en Afrique du Nord d'octobre 1942 à mai 1943, au Front de l'est à partir de mai 1943, à la campagne de liberation de l'Italie de juillet 1943 à mai 1945, à la Guerre du Pacifique à partir de novembre 1943, au débarquement de Normandie de juin 1944, au débarquement de Provence du mois d'août 1944 et sur le front de l'ouest jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale.
On peut donc voir une belle utilité de cet engin.

Le Panzer IV

Le Panzer IV est un char moyen allemand utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale.
Conçu comme char d'appui-feu armé d'un canon de 7,5-cm court déstiné aux tirs anti-infenterie.
Il est réarmé avec un canon long antichar 7,5 cm à partir de mars 1942.
Le Panzer IV fut le char le plus utilisé par la Panzerwaffe avec 9 000 exemplaires produits.
Le Panzer IV était fiable, de faible coût, de puissance de feu extraordinaire
et était souple dans ses déplacements. Mais son blindage vertical était un réel problème.
Il fut malgré son blindage très utile durant la seconde guerre mondiale.

Innovations techniques pendant la seconde guerre mondiale

Blindage épais
Deux tourelles
Chars amphibies
Chars tous terrain
Motorisation blindée
Chars anti-chars
Char lance-flammes

Char Leclerc

Le génie Français

Ce char d'assaut est très particulier vu qu'il possède un système lui permettant de tirer en mouvement. Le char au nom du maréchal est spécialisé dans la conquête et dans le controle de zone grâce à sa mobilité incroyable et son unique capacité : il peut tirer à 4000 m en mouvement. Mais il n'est pas juste puissant, il est aussi capable d'être au courant de tous sur le champ de bataille, il peut savoir quand on le vise et il peut savoir la position des ennemies. Il est aussi doté d'un blindage réactif résistant au plus gros obus.

Le Léopard 2

Le Leopard 2 est un char de combat allemand développé initialement pour remplacer les M48 Patton utilisés par la Bundeswehr et évoluer aux côtés du Leopard 1 déjà en service.

Le Leopard 2 surpassait ce dernier dans le domaine de la mobilité, de la protection et de la puissance de feu. Sa bonne réputation est reconnue au niveau mondial
Le Leopard 2 a été utilisé sur trois lourd combats sous les couleurs de quatre pays.
La KFOR au Kosovo
La Heer (armée)
L'Afghanistan FIAS
Forces armées canadiennes

Le Challenger 2

Le FV4034 Challenger 2 est un char de combat britannique construit par Vickers Defence Systems et qui est en service depuis 1998 dans les armées du Royaume-Uni et d'Oman.
Le Challenger 2 est une refonte quasi totale du Challenger 1, il n'inclut pas moins de 150 modifications comprenant une nouvelle tourelle, un blindage amélioré, un nouveau canon ou encore une climatisation.
Après avoir servi dans des missions de maintien de la paix au Kosovo, les blindés britanniques ont connu leur véritable bapteme de feu durant la guerre d'Irak où environ 120 Challenger 2 ont été engagés dans l'opération liberté irakienne ; Ils ont surclassé aisément les équipements de l'armée irakienne qui leur ont été opposés et seuls deux furent mis hors de combat

Le Type 99

Le Type 99 aussi connu sous l'appellation ZTZ-99 (appellation d'usine WZ-123) est le char de combat chinois le plus moderne actuellement en service dans l'armée populaire de libération. Il s'agit d'une évolution profonde du char Type 98.
Les dimensions du Type 99 sont supérieures à celles de son prédécesseur, le Type 98, en particulier le châssis qui est plus long et légèrement plus large.
Pendant des décennies, la doctrine militaire dominante en Chine était que la quantité devait compenser la qualité défaillante du matériel utilisé, et ce dans tous les domaines de l'armement : armes individuelles, aviation, artillerie… Un changement significatif fut donné dans les années 1990 quand l'armée chinoise entreprit le développement d'un nouveau char, dénommé Type-99

Le C1 Ariete

Le C1 Ariete (bélier en français) est un char de combat italien développé et produit par le consortium italien Iveco-Fiat et OTO Melara SpA.
Il est produit de 1995 à août 2002 pour l'armée de terre italienne qui en a commandé 200 exemplaires.
Ce char a notamment été utilisé durant la guerre d'Irak de 2004 à 2006.
Son nom fait référence à la Division Ariete, la plus célèbre division blindée italienne, totalement détruite lors de la seconde bataille d'El Alamein en permettant à l'Afrika Korps de Rommel de se replier.
L'avant de la tourelle et le glacis renferment un blindage composite reposant sur la technologie des plaques accélérées par choc (PAC).

Le Type 10

Le Type 10 est un char de combat japonais, fabriqué depuis 2010 par Mitsubishi Heavy Industries pour les forces japonaises d'autodéfense, où il est entré en service en janvier 2012. Représentant la 4e génération de char de combat japonais, il a été conçu pour épauler le char Type 90 et remplacer le Type 74 devenu obsolète.
Au tout début des années 2000, la Force terrestre d'autodéfense japonaise a souhaité moderniser ses chars de combat Type 74 et Type 90 afin de s'adapter aux futurs conflits du XXIe siècle.
Il fut donc décidé de concevoir un nouveau char de combat, plus léger que le Type 90 tout en étant plus performant de plus le Type 10 est armé d'un canon lisse Type 10 d'un calibre de 120 mm.

Le T-14 Armata

Le T-14 Armata est un char de combat russe. Son développement a commencé après l'abandon du programme T-95 (Objet 195). Il a été présenté le 9 mai 2015 lors du défilé militaire célébrant le 70e anniversaire de la victoire dans la Grande Guerre patriotique contre le nazisme.
En octobre 2010, le commandant en chef des forces terrestres de la Fédération de Russie, Alexandre Postnikov annonce lors d'une interview qu'une nouvelle famille de blindés lourds dénommée Armata est en cours de développement.*
En 2019, la livraison prend du retard. Pour Michael Peck de The National Interest, cela est dû aux difficultés liées à la mise en place des innovations dont bénéficie le char, et aux surcoûts engendrés. L'armée russe limite alors ses commandes d'Armata.
Les innovations bénéfiques de ce char est un meilleur train de roulement, une meilleure motorisation, un meilleur blindage et une nouvelle version de chassis

Le MGCS

Le Système Principal de Combat Terrestre, abrégé en anglais MGCS pour Main Ground Combat System, est un projet d'armement franco-allemand lancé en 2012 pour développer un char de combat principal qui remplacera le Leopard 2 dans l'armée allemande et le Leclerc dans l'armée française vers 2035.les bénéfices de ce char du "futur" sont :
Des automatismes poussés limitant l’équipage, et donc la masse nécessaire de la cellule de survie
Une protection limitant la nécessité de blindage passif lourd
Une différence des armements selon les plateformes, plutôt qu’un seul armement très lourd polyvalent, comme est actuellement le canon de 120 mm sur le Leclerc
Des capacités de reconnaissance/identification longue portée et automatiques à 360° (avec des interfaces de réalité virtuelle).

Innovations techniques de la 3ème génération

Le blindage réactif
Les munitions perforantes
Le tir en mouvement
Le détecteur de laser
La Réparation avec logiciels

Conclusion

Depuis 1916 le char d'assaut est devenu plus puissant, plus précis, plus résistant et équipé d'incroyable technologie. Ce véhicule blindé est devenu si puissant qu'il en devient indispensable pour l'armée.