Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Dossier 1 :

Atelier de "debunkage" anti Fake News !

Dossier 3 :

Dossier 2 :

Dossier 4 :

indices :

indices :

indices :

Mise au point

  • Fake News
  • Fact checking
  • Debunking

Typologie

Reconnaître le type de Fake news pour repérer son objectif

Procédés Fake

S'interroger sur la qualité
de l'information et son environnement.

Démarche du debunkage

Mise en oeuvre de la vérification de l'info

indice :

Outils Fact checking


Cliquez sur le lien :


http://www.lepouvoirmondial.com/gafam/

Cliquez sur le lien :


http://www.lepouvoirmondial.com/bienvenue/

Fake News :


Les fake news (en anglais) sont aussi appelées en français "infox" (mélangeant les mots "informations" et "intox"). Elles ne sont pas "seulement" de fausses informations : ce sont de fausses informations diffusées volontairement pour tromper, pour manipuler.


"Procédé de mésinformation qui se caractérise par une intention malveillante de tromper, de manipuler, dans un but idéologique ou lucratif". (Le CLEMI)


Les auteurs de Fake News établissent une stratégie de diffusion élargie qui s'appuie sur les usages de partage des consommateurs d'information :


  • ils comptent sur la propagation virale de l'information non vérifiée via les réseaux sociaux pour toucher un large public et créer une rumeur durable.
  • ils profitent de l'intervention des algorithmes des réseaux sociaux :

- qui privilégient les contenus massivement partagés et qui suscitent des réactions.

-qui nous adressent des contenus de proximité et de rapprochement d'idées.

Les algorithmes ont alors tendance à renforcer nos biais de confirmation et nous fragilisent paradoxalement face à une fake news.


  • ils s'appuient sur les glissements d'informations entre différents médias (téléphone, TV, radios, etc) pour élargir leurs cibles.


  • ils profitent du décalage entre la diffusion rapide de la campagne Fake et le temps plus lent nécessaire au démenti ( l'alerte des usagers responsables, les vérifications par les "fact chekeurs" ou les "debunkeurs")
  • La persistance des informations en ligne soutient également la circulation des fake news (même s'il y a eu un démenti). Heureusement, les sites de hoaxbusters assurent une veille et un archivage des fake news pour limiter la reprise des rumeurs.


La fake news idéologique est particulièrement dangereuse. Spectaculaire, elle peut gagner en renommée et les manipulateurs en réputation par la superposition des campagnes de : fake-alertes-suspicion-vérification-controverse-démenti... Au point de fournir la base de discours complotistes ou conspirationnistes.

Ex : le complot mondial des Reptiliens.



Définition de Wikipedia


"Un démystificateur (en anglais, debunker) est une personne ou une organisation qui tente de mettre à nu ou de discréditer des revendications censées fausses, exagérées ou prétentieuses1. La pratique de la démystification est souvent associée à des enquêtes sceptiques de sujets controversés : Ovnis, phénomènes prétendument paranormaux, cryptides, théorie du complot, médecines alternatives, religions, ainsi qu'à l'étude de science marginale ou de pseudo-science."


Paradoxe relevé :

"Si les démystificateurs n'y veillent pas, leurs communications peuvent se retourner contre eux, renforçant la croyance à long terme du public dans les mythes. Ainsi, un effet de retour de flamme peut se produire si un message passe trop de temps sur le côté négatif, s'il est trop complexe ou s'il est menaçant2. À l'inverse, présenter des données factuelles remettant en cause une croyance et révéler les subterfuges rhétoriques utilisés pour la soutenir constitue une méthode à l'efficacité avérée de lutte contre la désinformation3,4. "

Définition de Wikipedia


"Un démystificateur (en anglais, debunker) est une personne ou une organisation qui tente de mettre à nu ou de discréditer des revendications censées fausses, exagérées ou prétentieuses1. La pratique de la démystification est souvent associée à des enquêtes sceptiques de sujets controversés : Ovnis, phénomènes prétendument paranormaux, cryptides, théorie du complot, médecines alternatives, religions, ainsi qu'à l'étude de science marginale ou de pseudo-science."


Paradoxe relevé :

"Si les démystificateurs n'y veillent pas, leurs communications peuvent se retourner contre eux, renforçant la croyance à long terme du public dans les mythes. Ainsi, un effet de retour de flamme peut se produire si un message passe trop de temps sur le côté négatif, s'il est trop complexe ou s'il est menaçant2. À l'inverse, présenter des données factuelles remettant en cause une croyance et révéler les subterfuges rhétoriques utilisés pour la soutenir constitue une méthode à l'efficacité avérée de lutte contre la désinformation3,4. "


Fact checking :


En anglais = Vérification des faits.

Le fact checking est une technique de vérification des informations :

1- vérification instantanée des données, des propos, pour établir la véracité des faits, l'exactitude des chiffres.

2 - par déduction, et recoupement, évaluation de l'objectivité d'un média dans le traitement d'une information. Il permet de différencier les informations des fake news.




5 gestes barrières pour se prémunir contre les fausse informations qui circulent :



  • Evaluer la source de l'information :

-la date est-elle actuelle ? cohérente avec le sujet de l'information (pas de péremption, pas d'anachronisme) ?

-le nom de l'auteur apparaît, est-ce que je peux le googliser ?

-Le site est-il adapté pour apporter une information ?


  • Faire confiance à son esprit critique et à son bon sens :

Je peux raisonnablement vérifier la validité du message qui n'apporte rien de spectaculaire ou d'extravagant sur un sujet traité de façon sereine par un media officiel (Ex : journal Le Monde).


  • Croiser cette source avec les médias fiables et de renommée nationale ou internationale

Je peux, prendre l'habitude d'une vérification rapide par recoupement :

- Je peux consulter les journaux comme Le Monde, Le New York Times mais aussi consulter un site spécialisé sur le sujet dont la réputation est reconnue (organisme d'Etat, Associations)

-Je peux recouper avec les sites de factcheking comme Decodex. A partir de mars 2022, le site européen FactCheckingEu, sera également en service pour contrer les Infox au niveau européen et mondiaux.

  • Contextualiser le texte et les images :

Je peux interroger les informations techniques des éléments d'un article (photos, graphiques, vidéos, domaine du site, etc.) avec des outils de vérification inversée comme Tineyes (origine d'une photo hors réseau social), Google Lens (identifier l'origine d'une information), youtube data viewer (identifier l'origine d'une vidéo) ou Whois (tester la source) , whopostedwhat (outil facebook pour tester les réseaux sociaux)


Définition de Wikipedia


"Un démystificateur (en anglais, debunker) est une personne ou une organisation qui tente de mettre à nu ou de discréditer des revendications censées fausses, exagérées ou prétentieuses1. La pratique de la démystification est souvent associée à des enquêtes sceptiques de sujets controversés : Ovnis, phénomènes prétendument paranormaux, cryptides, théorie du complot, médecines alternatives, religions, ainsi qu'à l'étude de science marginale ou de pseudo-science."


Paradoxe relevé :

"Si les démystificateurs n'y veillent pas, leurs communications peuvent se retourner contre eux, renforçant la croyance à long terme du public dans les mythes. Ainsi, un effet de retour de flamme peut se produire si un message passe trop de temps sur le côté négatif, s'il est trop complexe ou s'il est menaçant2. À l'inverse, présenter des données factuelles remettant en cause une croyance et révéler les subterfuges rhétoriques utilisés pour la soutenir constitue une méthode à l'efficacité avérée de lutte contre la désinformation3,4. "


Adoptez le recul critique et aiguisez votre regard :

  • Méfiez-vous des titres et repérez les procédés d’exagération

Points d’exclamation, majuscules, … composent les titres accrocheurs. Si les affirmations du titre semblent invraisemblables : méfiance !

  • Attention aux mises en forme inhabituelles

La page d’accueil n’est pas très réussie visuellement ? Vous voyez de multiples fautes d’orthographe, et trouvez la mise en page maladroite ? Vérifiez la valeur du contenu.

  • Observez l’URL

Vous n’avez jamais entendu parler du site qui publie l’information ? Le lien « ressemble » à un autre mais une lettres a changé ? Elle se compose d’un mot incongru par rapport au sérieux du sujet ? Recoupez l’information !

  • Enquêtez sur la source

La production de Fake News est souvent très organisée et tisse des maillages efficaces. Essayez de rechercher des sites dont vous n’avez jamais entendu parler pour voir si la source de l’information est fiable ou non et recoupez avec d’autres qui sont « officiels » (médias nationaux, sites d’État, etc)

  • Recherchez l'origine des photos

« Le poids des mots, le choc des photos ». Une photo est souvent utilisée en argument magistral, en « preuve ». Assurez-vous qu’elle ne soit ni retouchée, ni recadrée avec des outils de réversibilité comme Tineyes.

  • Surveillez les dates

Attention aux dates citées dans un article. Les dates fournies sont-elles corroborées par ailleurs ? Attention aux anachronismes, aux approximations qui relèvent d’une distorsion de l’information.

  • Vérifiez les preuves

L’information pseudo-scientifique imite les journalistes ou les spécialistes et joue souvent avec des graphiques retouchés, des statistiques mal analysées. Elle peut aussi citer des chercheurs connus ou proposer des liens vers d’autres sources. Méfiance, recoupez l’information ! Utilisez des outils de vérification techniques (Tineyes, Google Lens, etc).

  • Lisez d’autres articles

Le média que vous lisez est le seul à parler de cette information alors qu’elle a l’air cruciale ? Une actualité qui n’est pas relayée par plusieurs sources de confiance est douteuse.

  • L’actualité est-elle une blague ?

Vous hésitez à trancher entre fausse actualité et canular ? Vérifiez si votre source est connue pour ses parodies, si les détails et le ton de l’article sont simplement satiriques. Consultez la rubrique « Qui sommes-nous » / « A propos » pour voir si les rédacteurs indiquent une connivence humoristique.

Débunkage :

Le débunkage est un exercice qui consiste à prendre des déclarations et à montrer en quoi elles sont erronées ou trompeuses.


Le débunkeur utilise la méthode du fact cheking pour débusquer les fake news. Il établit la démonstration des informations fausses, interroge les intentions de son/ses inventeurs, donne ses intentions probables, et publie un article qu'il partage pour rendre visible son raisonnement et ses conclusions dans le but de protéger le lecteur.


Le débunkage comporte ses propres limites :

Paradoxalement, il peut rencontrer de la réticence chez des lecteurs qu'il voudrait informer en affichant trop de conviction ou en allant trop profondément à l'encontre de leurs biais de confirmation. Un auteur de fake news pourrait aussi s'inspirer de cette technique pour passer son propre discours en abusant plus encore le lecteur.