Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est né le 9 Avril 1821 et est mort le 31 août 1857.
Après de nombreuses censures et jugements, c'est en 1949 qu'il est reconnu comme un génie de la littérature Française soit presque 100 ans après sa mort !
Auguste Poulet Malassis; Victor Hugo; Barbey d'aurevilly et tant d'autres ont été des personnes cruciales dans sa vie grâce à leurs soutiens et leurs respect pour son travail.
Travail qui reflétait la personnalité de l'auteur : audacieux, optimiste, intelligent.

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Mon florilège de citations

- l'Amour : "Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne" poème XXIV

- La Beauté : "Sans connaître la loi de leur beauté" poème XXV

- La mélancolie : "Et t'aime d'autant plus, belle, que tu me fuis" poème XXIV

- Le Voyage : "Au milieu de l'azur, des vaguues, des splendeurs" poème XII

- La Débauche : "Que cet ardent sanglot qui roule d'âge en âge" poème VI

- Paris : "Traversant de Paris le fourmillant tableau" poème XCI/ I

- L'Art : "L'Art est long et le Temps est court" poème XI

- Le Temps : "Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage" poème X

- Le Diable : "C'est le diable qui tient les fils qui nous remuent" poème "Au lecteur"

- La Mort : "Des fantômes puissants qui dans les crépuscules" poème VI

- Le Poète maudit : "Le poète est semblable au prince des nuées" poème II

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

2) Mes impressions
Quelles impressions cette première étape de lecture vous donne-t-elle sur la personnalité de Baudelaire, son style d'écriture ?

A la lecture de cette première partie des "Fleurs du Mal" de charles Baudelaire, je peux affirmer qu'il est un homme audacieux, qui affirme ses désirs et envie charnel publiquement ce que je trouve moi personnellement déplacé. Après tout, son style d'écriture se rend au final apréciable puisqu'il s'agit de sujet évoquant l'amour pour une femme aimée. Malgré les termes qu'utilisent l'auteur pour exprimer ce désir qui sont très loin d'une vulgarité je comprends tout de même la raison de sa censure, en effet ce genre de texte ne devait surement pas être accepté à l'époque. De nos jours un recueil de ce genre à tout a fait sa place dans notre société, il peut apporter une part de bonheur, de plaisir et de divertissement à ses lecteurs. Son style d'écriture reflète parfaitement la personnalité d'un homme amoureux d'une relation homme femme et de ses potentielles créations.

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

3) Le jeu des correspondances :
Dans une page de présentation de votre carnet de bord, insérez un poème qui vous a plu et associez-lui une oeuvre d'art (tableau, sculpture, dessin, photographie ...), accompagnée d'un cartel (indiquant les références de l'oeuvre) et un commentaire argumenté pour expliquer votre choix.

L’homme et la mer
Charles Baudelaire
Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

J'ai décidé de choisir ce poème ci parce qu'il était celui qui m'attirait, d'autant plus car il est un texte que j'eus étudié auparavant, mais aussi car je le trouve interressant. J'apprécie le côté calme du poème avec cette image que l'on se fait de cet homme face à la mer qui observe son "mirroir" par lequel il "contemple son âme".

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Mes impressions :
Vous est il arrivé, au cours de votre lecture, de vous identifier au poète et à sa vision du monde, ou vous sentez-vous plutôt à distance de ces derniers ?

Au fil de ma lecture, sur certains poèmes effectivement je retrouve une vision du monde qui me parle, en effet l'auteur écrit dans l'un de ses poèmes "L'invitation au voyage" sa vision du monde en traitant "D'aller là-bas vivre ensemble ! Aimer à loisir Aimer et mourir". Beaudelaire évoque le sujet de s'intaller dans un endroit qui nous plait afin d'y trouver bonheur et plaisir jusqu'à y rester à la mort. Ce qui est un avis que je compatis totalement. Cependant je ne m'identifie pas du tout à l'auteur, premièrement car il est un adulte et évoque des souvenirs ou ambitions d'adultes et aussi car il est selon moi trop dans le sujet du désir charnel et érotique. Effectivement il est difficile de trouver un poème qui ne contient aucunes références à ce propos.

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Correspondances :
Choisissez un poème et surlignez dans une couleur un ou des vers qui vous ont frappé(e). Dans une note, décrivez une sensation (son ou musique, couleur, odeur, saveur) que vous lui associez.

L’homme et la mer
Charles Baudelaire
Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

"La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme" Cette première citation m'inspire l'image du reflet que l'on voit très clairement sur une mer calme sans vague ni bruit

"Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage" Cette deuxième citation quant à elle me donne réellement l'image des vagues déchainées frappant contre ces rochers près de la digue.

"Que vous vous combattez sans pitié ni remord" Ici, c'est plutôt le côté aventure maritime qui est mis en avant, l'image du bateau transperçant les vagues au milieu de l'océan.

"Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes" Dans cette citation-ci, il y a tout le côté sombre et silencieux des profondeurs de l'océan qui est évoqué.

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Mes impressions :
Quel poème de cette section a le plus retenu votre attention ? pour quelles raisons ?

"Le vin des amants"
Charles Beaudelaire
Aujourd'hui l'espace est splendide !
Sans mors, sans éperons, sans bride,
Partons à cheval sur le vin
Pour un ciel féerique et divin !

Comme deux anges que torture
Une implacable calenture,
Dans le bleu cristal du matin
Suivons le mirage lointain !

Mollement balancés sur l'aile
Du tourbillon intelligent,
Dans un délire parallèle,

Ma soeur, côte à côte nageant,
Nous fuirons sans repos ni trêves
Vers le paradis de mes rêves !

Ce texte a attiré mon attention puisqu'il se démarque de tous les autres. Il se démarque par son sujet qui est contraire à la mélancolie, la mort dont nous parles très souvent beaudelaire. En effet, il s'agit plutôt d'un poème heureux avec un champ lexcical de l'imaginaire, "féerique" ; "divin"; "anges" ; "paradis". Accompagné de multiples adjectifs le mettant en valeur "splendide" "bleu cristal" "implaccable". Le fait qu'il apporte un peu de clarté à son recueil apporte aussi une satisfaction du lecteur. Il n'est pas que dans du noir et sombre.

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

"La fontaine de sang"
Charles Baudelaire

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

A travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine ;
Le vin rend l'oeil plus clair et l'oreille plus fine !

J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !

"Les Fleurs du Mal"

Charles Baudelaire

Ecrit d'invention :
Sous la forme d'un petit poème en vers ou en prose, écrivez une réponse imaginaire au poème d'ouverture du recueil, "Au lecteur", que vous intitulerez "Au poète"

"Au poète"

A la lecture de ton recueil
J'ai compris quelles étaient tes idées
Celles qui lorsqu'on les accueilles
Dévoilent ton identité

Mélancolie et tristesse sont décrites
Les moeurs du diable
De ta main sont écrites
Ô grand poète implaccable

Ô frère, pourquoi ne gardes-tu pas
Cette image immonde
De la femme aimée que tu abordas

Comme une infime partie de tes recueils
Qui apporte de la clarté à l'obscurité
ne jouant qu'en réalité l'effet d'un trompe-l'oeil.