Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Oskar

Schindler

Start

Next

Oskar Schindler est né le 28 avril 1908 à Zwittau, dans la province de Moravie (Tchécoslovaquie). Son père, Hans, est d'origine autrichienne, sa mère, Louisa, est une fervente catholique. De tempérament sportif et extraverti, Oskar se marie très jeune avec la fille d'un fermier, Emilie.


En 1935, l'affaire familiale dont Oskar est salarié fait faillite. Celui-ci devient alors directeur des ventes dans une usine de Brno et adhère, comme la majorité des jeunes de son milieu, au Parti Allemand des Sudètes.

En 1938, l'Allemagne envahit les Sudètes. A l'automne 39, la Pologne tombe sous la botte nazie.

Arrivé à Cracovie dans les fourgons des troupes allemandes, Schindler perçoit tout de suite les avantages n'il peut tirer de l'occupation. La ville lui permettra de devenir chef d'entreprise et de connaître, pour la première fois, la prospérité.

Après quelques années, il commença à gagner beaucoup d'argent en dirigeant une fabrique surnommée "Emalia". Cette usine était située non loin du ghetto de Cracovie. Oskar profita de son approbation au parti Nazi pour employer des Juifs comme main d'œuvre.

Travaillant chaque jour aux côtés de juifs, il est forcé de constater les traitements atroces qu'on leur inflige et le sort terrible qui les attend. Schindler se démène pour sauver des vies juives en employant de plus en plus de Juifs ce qui leur évite la mort.

Il ouvre ensuite une usine de fabrique d'armes et continue son activité. Le très grand nombre d'employés juifs réclamés par rapport à la production suscite des soupçons de la part des Nazis, et Oskar Schindler pour les dissiper prétexte que son usine est en faillite et a donc besoin d'une grosse main-d'œuvre pour se relancer. Par trois fois, Schindler risque l'emprisonnement par les Nazis pour ses activités douteuses.

Lorsque la fin de la Seconde Guerre mondiale sonne, Schindler a réussi a gardé en vie entre 1 100 et 1200 juifs. Cependant, risquant d'être arrêté pour crime de guerre en tant qu'ancien soutien des Nazis, il est forcé de fuir en Argentine où il devient un modeste fermier. Il reviendra finalement en Allemagne beaucoup plus tard, en 1958, et jusqu'à sa mort en 1974 il restera proche des personnes qu'il a sauvées.

Next

Il est honoré du titre de « Juste parmi les nations », par le Mémorial de Yad Vashem, en 1967. Sa vie est le sujet d'un roman de Thomas Keneally (La Liste de Schindler) en 1982 et d'un film (du même nom) de Steven Spielberg en 1993. Il est enterré au cimetière chrétien du mont Sion à Jérusalem.

Danke

Home