Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

MASTER MEEF Univesité Lumières Lyon 2
mondule: initiation à la construction de séquence

Travailler en ilôts bonifiés

maitee.martinez@ac-lyon.fr

selon la méthode pédagogique de Marie Rivoire

Gestion de l'espace

1

Les ilôts

1. Organiser l'espace

  • regrouper les tables en biais
  • pour que chacun puisse voir le tableau
  • réaliser des ilôts de 4 élèves
  • assis les uns face aux autres

Laisser des tables vides pour isoler les perturbateurs ou faire rattraper un devoir

2. Comment créer les groupes?

On laisse les élèves s'installer selon leur choix .

Mais l'enseignant pourra les déplacer si nécessaire dans l'intérêt de la classe et des élèves ( bavardage, manque de travail etc)

Choisir leur groupe doit renforcer leur investissement, l'esprit d'équipe.

Les objectifs

2

  • COOPERER: nécessité d'entraide au sein du groupe
  • PRENDRE CONFIANCE EN SOI : Trouver leur place au sein d´un groupe, sortir de leur timidité voire de leur mutisme, prendre de l’assurance, s´affirmer en tant que membre du groupe à part entière.
  • S´IMPLIQUER, SE POSITIONNER, DONNER LEUR AVIS, PRENDRE DES DÉCISIONS : les autres membres exigent et autorisent ce temps d’écoute.
  • DÉBATTRE ET PRENDRE POSITION : Apprendre à défendre leurs idées, leurs arguments. Convaincre.
  • GÉRER LE TEMPS IMPARTI: Le groupe a des délais à respecter et doit apprendre à les tenir. -
  • AVOIR UN MEILLEUR RYTHME DE TRAVAIL puisque que l´on compte essentiellement sur soi-même et ses pairs pour avancer dans les activités proposées, et plus sur la classe entière.
  • S´ORGANISER, ÊTRE MÉTHODIQUE ET SOIGNEUX pour ne pas pénaliser le travail d´équipe.
  • FAIRE PREUVE D´INITIATIVE
  • DEVENIR PLUS AUTONOME
  • FAIRE PREUVE D´AMBITION : Montrer ce qu´on est capable de faire, avoir envie de progresser et de réussir.
  • RELEVER DES DÉFIS, en étant plus organisé et efficace que d´autres groupes provoquant du coup une certaine émulation collective.
  • SE MONTRER PLUS PERSÉVÉRANT DANS L´EFFORT car on se sent plus concerné, on agit davantage en tant qu´individu et non plus comme un élève au sein d’une classe

Les points: bonifications et malus

3

1.Gagner le maximum de points

Chaque groupe va travailler ensemble dans le but de parvenir rapidement à gagner un maximum de points.

Plus la table participe et fournit un trail de qualité, plus elle avance vite dans le décompte de ses points.

2. Fonctionnement

Toutes les tables partent de zero et emmagasinent des points BONUS selon la qualité du travail et l'attitude en classe durant l'heure.

Les points bonus sont enregistrés sous forme de marque de couleur sur une fiche attribuée à chaque table.

3. Exemple de fiches

L'important c'est que le barême soit clairement identifié, non falsifiable et juste. Créez votre propre fiche!

Le travail

3

1. La feuille de route et le scénario pédagogique

La feuille de route sert à cadrer la séance:
elle fixe les modalités, les objectifs, les compétences visées et le cadre temporel.
Elle est explicitée en début de séance afin que les différentes étapes puissent être comprises par la majorité des membres d’un îlot.
Si besoin, la reformulation des attendus pourra s’effectuer entre pairs.

Des scénarios pédagogiques nombreux:
  • résoudre un problème
  • s’approprier un corpus de textes,
  • analyser une oeuvre,
  • réaliser un défi,
  • explorer un récit,
sont autant d’activités qui prennent une autre dimension à plusieurs.

L’enseignant impulse les enquêtes, aux élèves de proposer, de se justifier, de se tromper, de confronter… Le temps d’atelier prend une impulsion nouvelle, motivée par une problématique mobilisitratice.

2. Phase 1: travail individuel

Etape 1: chaque élève de la table effectue individuellement le travail demandé:

  • repérer des éléments dans un texte
  • relever du lexique, des idées
  • résumer un doc. audio ou video
  • répondre à un questionnaire
  • etc....

Le document peut être le même pour tous ou bien un document différent mais alors les doc devront être complémentaires et permettre une réflexion commune par la suite.

durée raisonnable

Différentiation possible

3. Phase 2: le travail en équipe

Etape 2: une fois la phase de travail individuel réalisée, les élèves pourront mettre en commun les connaissances acquises afin de réaliser la ou les activités demandées sur la feuille de route:

  • réaliser une carte mentale ou une sketchnote
  • rédiger un résumé ou une synthèse
  • rédiger une expression écrite
  • préparer une intervention orale
  • comparer les éléments trouvés individuellement : compléter, opposer, enrichir ce qui a été trouvé
  • réfléchir, opiner, s'interroger les uns les autres.

4. La restitution

A la fin du travail en groupe, l'enseignant décide de la façon dont va être restitué le travail:

  • présentation orale de chaque membre de l'ilôt ou d'un orateur puis réalisation d'un compte-rendu commun par la classe
  • remise d'une production écrite par ilôt
  • ou d'un enregistrement audio
  • etc.

Les points de bonification

4

1.La répartition des points :

  • Si la table ne fournit pas un travail de qualité raisonnable, ou si elle empêche les autres tables de travailler dans de bonnes conditions, elle peut être sanctionnée d'une marque rouge.
  • Chaque marque rouge entraine la perte d'un point bonus.

  • Les marques pénalisantes peuvent également être individuelles en cas de troubles répétés par un élève.

Faites en sorte d'être bienveillant mais JUSTE pour le groupe.

les points bonus

Les points malus

  • Pour obtenir un point bonus, chaque élève de la table doit participer au moins une fois ( puis plusieurs)
  • Dans les activités d’écoute, le premier îlot ayant terminélève la carte « stop » et les membres de l’îlot se répartissent dans les autres pour les aider à terminer.
  • Cet îlot gagne un point bonus
  • Entraide
  • Elève moteur
  • Autre points bonus:....


  • refus de participer à l'oral
  • refus de copier la synthèse sur le cahier
  • absence de travail
  • bavardages dans le groupe
  • gêner les autres groupes
  • oubli du matériel

  • La première table qui arrive à 20 points bonus et ce, quel que soit le nombre de marques pénalisantes, stoppe les comptes de toutes les tables.
  • Le décompte est fait alors pour chaque table: les points bonus, moins les marques pénalisantes.
  • La note est inscrite sur le carnet de notes du professeur ( coefficient 0,5 par exemple).



Un exemple de comptage de points:

On obtient une note de groupe et une note individuelle

Exemple de séquence en Term spécialité LLCE

Exemple de travail en ilôt en term SPE

Terminale spécialité LLCE : groupe de 15, séance de 2 heures

séance 1: contexte historique
séance 2: contexte littéraire
séance 3: des exemples de picaros: 4 ilôts = 4 dossiers

Ici le groupe a un niveau " faible": texte court et "facile". Chaque membre étudie le même document puis mise en commun et présentation

+ compléter son côté de la carte mentale

si nécessaire, accès au script pour faciliter la compréhension mais attention, l'activité doit rester une CO

Ici, en term spé, l'objectif du travail en ilôt est de permettre d'optimiser le temps : en variant les dossiers, on étudie plus d'éléments. A la fin de l'activité, les élèves vont projeter leur carte mentale, présenter oralement leur analyse et le reste de la classe récupèrera la carte mentale ( via cloud) et prendra des notes = c'est la présentation orale qui est évaluée.

La mise en commun: