Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Arts du cirque

1. Exploration

2. Composition

3. Présentation

Ateliers variés, techniques, acrobatiques ou artistiques, à maîtriser au meilleur niveau possible

Travail de transformation et de construction où il faut coopérer pour exploiter au mieux ses idées et capacités

Démonstration de son numéro à un public pour lui transmettre des émotions

Logique de l'activité et compétences à développer


Le carnet d'entraînement comme outil pour construire ensemble son enchaînement



Evaluation

Exploration

3 pôles d'activités variées pour permettre à chacun d'explorer les arts du cirque et de commencer à créer

Artistique

Technique

Acrobatique

Récap' sur 4 ateliers techniques

Pôle technique

A. Maîtriser le plus haut niveau de difficulté du jonglage individuel

Jonglage individuel


Consignes:

  • prendre 1 à 3 balle(s) selon le niveau atteint, se concentrer et atteindre le plus haut niveau de difficulté possible
  • délimiter un espace libre autour de soi
  • pour valider un niveau et passer au suivant, le réussir 5 fois consécutivement


Niveaux de difficulté:

1. Avec 1 balle, la lancer et la rattraper sur un axe vertical de sa main "forte"

2. Idem avec sa main "faible"

3. Avec 1 balle, la lancer de sa main "forte" pour la rattraper de sa main "faible". La main qui rattrape ne doit presque pas bouger donc le lancer doit être précis.

4. Idem de la main "faible" vers le main "forte"

5. Jongler à 2 balles avec les 2 mains: les lancers-rattrapers doivent être continus.

6. Avec 2 balles, les lancer et rattraper alternativement uniquement de la main "forte"

7. Idem de la main "faible"

8. Jongler à 3 balles


Pour aller encore plus loin et apprendre à jongler à 4 balles, reprendre chaque étape mais réaliser en simultané les exercices avec les 2 mains (étapes 1 à 7).

B. Combiner pour créer une machine à jongler

But: construire un numéro d'1min minimum combinant différentes façons de jongler, individuellement et collectivement


Consignes:

  • Reprendre individuellement le plus haut niveau de jonglage maîtrisé = "solo coup de projecteur"
  • Définir un signal (musique autorisée) pour déclencher la machine à jongler
  • Il doit y avoir au minimum une séquence où chaque membre du groupe lance une balle à un partenaire et en rattrape une autre provenant d'un autre partenaire = "machine à jongler" avec une succession de lancer-rattraper en continue


Critère de réussite: la machine à jongler ne s'interrompt pas pendant 3 tours consécutifs.

C. Complexifier en choisissant une contrainte dans la machine à jongler

  • Entre 2 personnes, la balle doit rebondir au sol.


  • Intégrer un autre objet (massue ou cerceau) à la place d'une balle


  • Une personne réalise un déplacement en continu durant la machine à jongler. Les lancers-rattrapers doivent être adaptés.



D. Varier les types de jonglage pour impressionner les spectateurs

Massues

1. Maîtriser les bases

Diabolo

Niveaux et conseils

Niveaux à valider progressivement:

  1. Lancer droit en hauteur et rattraper par le manche (main "forte")
  2. Idem main faible
  3. Lancer de la main "forte" vers la main "faible" --> la trajectoire doit être parabolique, avec le sommet environ au niveau du visage
  4. Inversement
  5. Enchaîner les lancers - rattrapers en se passant alternativement la massue d'une main à l'autre
  6. Avec 2 massues, lancer la 1ère, puis la 2è quand la 1ère est au sommet de sa trajectoire (main forte)
  7. Idem main faible
  8. Avec 2 massues, enchaîner les lancers - rattrapers en respectant le même principe
  9. Idem avec 3 massues


Critère de réussite pour passer au niveau suivant: 5 lancers - rattrapers validés consécutivement, sans arrêt et sans faire tomber la massue

= maîtrise technique et fluidité


Conseils pour réussir:

  • ne pas ajouter de vitesse de rotation avec le poignet en lançant... c'est l'avant-bras qui transmet le mouvement et donne la direction.
  • lancer précisément et doser son geste pour que la massue tombe directement dans la main, sans se déplacer ou bouger sa main
  • fixer la/les massue(s) des yeux pour fermer la main au bon moment
  • massue dans la continuité de l'avant-bras et du poignet (qui reste droit)

Niveaux et conseils

Niveaux à valider progressivement:

1. Faire rouler le diabolo de droite à gauche pour lui donner une vitesse de rotation (sens inverse pour les gauchers)

2. Faire rouler le diabolo en hauteur: agir avec la baguette droite, ou gauche pour les gauchers, par des mouvements verticaux (de bas en haut) de l'avant-bras (= "moteur"). L'autre baguette se laisse guider et accompagne le mouvement.


Pour les niveaux suivants, s'assurer d'avoir au moins 3m d'espace libre autour de soi et ne pas lancer le diabolo trop haut.

3. Lancer et rattraper: tendre la corde puis le réceptionner en visant le centre du diabolo avec la corde.

4. Choisir parmi les défis suivants pour complexifier:

- augmenter la hauteur du lancer-rattraper en augmentant la vitesse d'écartement des baguettes

- échanger avec un camarade un diabolo (+/- passes de diabolo)

- faire un tour sur soi-même avant de rattraper


Critère de réussite pour passer au niveau suivant: l'exercice est réussi 5 fois ou 10s consécutivement sans que le diabolo ne tombe au sol.


Conseils pour réussir:

  • équilibrer le diabolo avec la baguette gauche (ou droite pour les gauchers) à l'aide de mouvements horizontaux (latéralement).
  • rester équilibré grâce à ses appuis
  • ne pas faire de gestes brusques
  • tester de faire rouler le diabolo en fermant les yeux pour mieux ressentir le mouvement à réaliser avec l'avant-bras

Pôle artistique

"Les nymphéas", C. Monet

"La persistance de la mémoire", Dali

"La nuit étoilée", Van Gogh

"La cène", L. de Vinci

"Bal du moulin de la galette", Renoir

"Le jardin des délices", V. Bosch

"Terasse du café le soir", Van Gogh

"Le cri", E. Munch

Choisir un des 8 tableaux ci-dessous et en extraire des mots pour le mettre en mouvement.

Aide pour mettre en mouvement ce qui ressort du tableau choisi

Jouez sur l'imitation, les regards, la nature des déplacements et exploitez les paramètres du mouvement (espace, temps, énergie et corps) pour symboliser les termes correspondants à l'émotion visée.


Pôle acrobatique

A. Pré-requis pour construire des acrobatiques maîtrisées

But: maîtriser progressivement des niveaux de figures acrobatiques pour donner un côté "spectaculaire" à son numéro


Organisation matérielle: tapis collés, avec un espace assez grand pour le groupe et des espaces libres entre chaque groupe


Fonctionnement au sein du groupe: assurer alternativement des rôles d'aide ou parade, en étant attentif et en plaçant ses mains proches du centre de gravité de son partenaire afin d'éviter les chutes non maîtrisées


Critère de réussite pour une figure:

  • statique: maintien 3s avec de la stabilité
  • dynamique: fluidité dans le mouvement, préparation et sortie de figure maîtrisées


Compétences sécuritaires à développer et conseils pour réussir:

  • prévoir pour chaque membre de la figure une zone de réception
  • le(s) porteur(s) regardent constamment le(s) voltigeur(s) et dirigent la montée / descente grâce à un signal sonore
  • zones d'appui sur les porteurs stables: genoux, aine, bassin... mais jamais au milieu d'un segment!
  • les corps sont gainés, toniques, du début à la fin de la figure
  • prises assurées, avec l'index dans le prolongement de l'avant-bras du partenaire

B. Tester et valider par niveaux des figures variées

C. Enchaîner les figures pour donner un effet spectaculaire à son numéro

Pour que l'enchaînement soit optimal, il faut que les temps de montage / démontage soient maîtrisés et enchaînés dans un ordre logique.


Il faut donc faire coïncider une zone de réception d'une figure avec la zone de montage de la suivante et ajouter des éléments de liaison chorégraphiques pour fluidifier l'enchaînement.


Exs d'éléments de liaison: élément gymnique simple (roulade, roue), déplacement en jouant sur l'espace (hauteur, forme, trajet...), le temps (vitesse, procédé de composition) ou l'énergie...

Procédures de montage et démontage

Montage


  1. Rester dans son espace de pratique, assez éloignés des bords de tapis
  2. Prévoir une zone de montage et de réception pour la figure
  3. Le porteur s'installe et verrouille ses ceintures pelvienne et scapulaire (zones du bassin et des épaules)
  4. Vérifier que les zones d'appui sont bien solides et gainés (par les aides)
  5. Lorsque le porteur est prêt, il signale ("Hop!") au voltigeur qu'il peut monter. Le porteur regarde constamment le voltigeur et dirige le montage.
  6. Se tenir avec des prises solides, les bras tendus et verrouillés


Précautions: parades au niveau de la zone des épaules, notamment pour le voltigeur, et pour éviter de mauvaises chutes


Démontage


  1. Vérifier que l'espace de réception est bien libre
  2. Les aides soutiennent le voltigeur pour qu'ils descendent progressivement.
  3. Le démontage doit être assez rapide, mais sans précipitations afin de ne pas faire mal au porteur.

Pôle acrobatique: figures de niveaux variés (B.)

Empilement (à 2)

Renversement (à 3)

Choisir un type de figure, tester le niveau et faire valider progressivement chaque niveau.

Contre-poids (à 2)

Dynamique (à 2)

(à 2)

Garder les bras tendus, verrouiller au niveau des coudes et communiquer pour monter / descendre

Empilement à 2 (+)

Voltigeur: contracter au niveau des épaules, repousser fort le sol et regarder entre ses mains

Renversement à 2

Composition

B. Exploiter les paramètres du mouvement pour transformer ses idées

C. Exploiter les procédés de composition pour transformer son numéro

D. "Colorer" son numéro, au regard de son univers choisi, à l'aide des PM et PC pour transmettre une émotion visée

Vidéos pour approfondir

A. Assembler les éléments travaillés pour construire un numéro

3 "pôles d'activités" ont été travaillés: artistique, technique et acrobatique


Objectif: assembler les différents éléments qui vous semblent pertinents, au meilleur niveau atteint (exs: niveaux des pyramides ou du jonglage) pour créer un numéro


L'enchaînement des éléments doit être fluide, avec des éléments de liaison, et construit de façon cohérente.

Ex de construction de numéro détaillée:

  1. Entrée en scène avec des déplacements dans l'espace scénique en cercle et en accélérant progressivement pour parvenir à la disposition en carré de la machine à jongler
  2. Jonglage individuel: balles positionnées aux endroits prévus + "solo coup de projecteur" avec le meilleur niveau de jonglage individuel (10s chacun)
  3. Machine à jongler avec 5 balles en enchaînant les lancers-rattrapers: au moins 2 tours consécutifs sans qu'une balle ne tombe
  4. Transition avec des déplacements à l'unisson en ralentissant progressivement jusqu'aux tapis
  5. Enchaînement acrobatique de 3 figures (contre-poids N3, dynamique N2 2 fois) avec des éléments de liaison
  6. Enchaînement final à l'unisson avec les appuis variés (2-5-3-1-4-2)
  7. Saluer le public et sortie de scène


=> exploitez les contenus artistiques travaillés et qui vous plaisent lors des échauffements pour faire les entrées en scène, les éléments de liaison et les sorties de scène.

Présentation

Fiche d'observation

pour donner un point positif et un avis constructif plus cohérents

A la fin de chaque séance, cette phase permet de concrétiser le travail réalisé et d'avoir un retour d'information permettant d'améliorer en continu son numéro.

Exploiter les paramètres du mouvement

Espace

Temps

Energie

Corps

En fonction des avis constructifs émis par les spectateurs et de votre auto-évaluation de fin de séance, utilisez les paramètres du mouvement (PM) pour transformer vos mouvements et votre chorégraphie.

Les couleurs pour les PM indiquent simplement un niveau de difficulté mais n'ont pas une valeur évaluative.

Exploiter l'espace scénique

Les procédés de composition

Pour accentuer le propos à partir des mouvements déjà créés

Pour créer un contraste à partir des paramètres du mouvement

En jouant sur le temps

En ajustant l'organisation sur l'espace scénique, par duos principalement

En ajustant les mouvements déjà créés

Vidéos pour approfondir

Exemples de chorégraphies, de musiques pouvant être utilisées et d'organisations spatiales pour mettre en oeuvre les procédés de composition