Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Activité 3

L'action des molécules exogènes sur le cerveau

chapitre8:

Comportement, mouvement et système nerveux

Luna tourné

enora gaboriau

Nous avons vu que les neurotransmetteurs, molécules synthétisées par l’organisme permettent la transmission des messages nerveux et assurent ainsi de nombreuses fonctions.
Certaines molécules, dîtes exogènes car non produites par l’organisme agissent sur le fonctionnement du système nerveux.
On cherche à comprendre comment agissent ces molécules exogènes et quels effets peuvent-elles avoir sur le cerveau.

Ainsi on expliquerai le mode d'action de la nicotine et les mécanismes entraînant la perturbation du fonctionnement du cerveau lors de sa consommation.

Introduction

L'acétylcholine joue un rôle très important dans les systèmes nerveux central et périphérique. Dans le système nerveux central, elle assure le transfert des signaux entre neurones.

Le site de liaison de l'acétylcholine est une protéine constituée de plusieurs boucles d'acides aminés.

Grâce à ce graphique montrant la relation entre distance entre deux acides aminés du récepteur à acétylcholine et le pouvoir agoniste ou antagoniste des molécules.
IOn remarque donc que si la distance est faible, la molécule est alors agoniste. Ce qui veut donc dire qu'elle peut elle aussi se fixer au recepteurs prévu pour l'acétylcholine.
On en conclu que la nicotine est une molécule agoniste de l'acétylcholine pouvant se poser sur le récepteur de l'acétylcholine et ainsi modifier l'action normal.

Le fonctionnement d'une synapse à dopamine avec et sans nicotine

On observe que la nicotine entraine une entrée des ions Na+ et Ca2+ dans la synapse et l'augmentation de l'exocytose et donc une libération plus importante de dopamine.

On voit que la prise de n'importe quelle substance exogène entraine une augmentation momentané de la libération de dopamine. Cette augmentation est plus ou moins importante selon la substance prise. Concernant la nicotine, on observe un pic de quantité de dopamine libérée de 210 au bout de 30 minutes après la prise de nicotine.

Libération de dopamine avec et sans nicotine

La dopamine est l'hormone du plaisir immédiat, ainsi lors de la consommation d'une cigarette, une sensation de satisfaction est créé.
Qu'importe la substance consommée, tant qu'elle provoque de la satisfaction et déclenche une dépendance, le circuit de la récompense est activé.
Ce circuit est en contact avec l'aire tegmentale ventrale par des synapses dont le neurotransmetteur est la dopamine.

Ainsi, la consommation de nicotine et autres substances exogènes, active le circuit de la récompense qui affecte différentes aires du cerveau telles que :
  • L'hipothalamus
  • Le cortex préfrontal
  • Le noyau accubens
  • L'amygdale
  • L'hippocampe
  • L'aire tegmentale ventrale

Effet de la nicotine (doc3)

  • d
  • s
  • d

Effet de la dépendance

  • La dépendance est un état psychologique et/ou physique
  • Besoin de consommer une substance psychoactive ou de combler un manque comportementale (addiction au jeu, à Internet, etc.).
  • Conséquences : au niveau familial, social, scolaire ou professionnel.

Effet de l'arrêt de la cigarette sur l'humeur

  • Episodes d’humeur dépressive, d’agitation et d’anxiété à cause du « cycle de l’état de manque ». Il pourrait nuire à leur santé mentale.
  • Voies nerveuses cérébrales modifiées à cause de la consommation de nicotine, revenues à un état comparable à celui des non-fumeurs en trois semaines.

Conclusion

Les molécules exogènes comme la nicotine viennent se poser sur le recepteur à acétylcholine situé sur les synapses acétilcholine pertubant sont fonctionnement en fesant entrer dans cette synapse des ions Na+. Ces ions vont réagir avec les ions Ca+ déjà présent, cela va avoir pour conséquence l'augmentation de la production de dopamine. Par exemple en 1 heure pour 1 absorption de 0,6 mg/kg de nicotine, le taux de dopamine augmente de 225%%.
Nous savons que la dopamine est le neurotransmetteur des synapses acétylcholine situé dans l'aire tegmentale ventrale du cerveau. De plus nous savons que cette aire correspond au chemin de la récompence lorsque des neurones rentrent en contactent avec cette aire. Donc l'activation de cette zone par l'augmentation de dopamine causé par la nicotine entraîne alors une réaction de plaisir rendant par la suite dépendant le consommateur de nicotine.