Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

PRESENTATION


LES ZONES BLANCHES MÉDICALES EN FRANCE : PROBLÉMATIQUES ET SOLUTIONS ENVISAGÉES

LE TORIELLEC SOIZIC, POCHET ARTHUR, LEBEL MORGANE

INTRODUCTION

"Il y a une mise en danger, un abandon de la population. L’Etat ne remplit pas ses fonctions, ses obligations d’accès aux soins. Je réclame un droit opposable à la santé et à l’accès aux soins", Caroline Brémaud (Chef de service des urgences au CH de Laval)

INTRODUCTION

Le groupe de travail de la DRASS définit les zones blanches comme les zones éloignées de plus de 30 minutes d'un lieu de prise en charge des urgences et celles éloignées d'un établissement siège d'un SMUR.

DISTINCTION ENTRE :

"zones blanches muettes"

"ZONES BLANCHES FONCTIONNELLES"

zones où il n'existe ni SMUR ni UPATOU à moins de 30 min

zones où il n'existe pas de SMUR à moins de 30 min et où l'UPATOU n'est pas adaptée à la prise en charge de certains malades urgents

De quelle manière ces problématiques impactent-elles directement la santé et l’accès aux soins de la population française ? Quels sont les moyens utilisés pour ralentir l’apparition de nouvelles zones blanches et les solutions envisagées pour celles pré-existantes ?

PARTIE 2 : Une désertification médicale persistante en milieu rural

A/ L’accroissement des besoins en soins : conséquence résultant d’événements divers.
B/ Des mesures favorisant la résorption d’une situation française alarmante

PARTIE 1 : Des difficultés d’accès aux soins aggravées par des pénuries liées aux structures

A/ Un nombre insuffisant de structures et services à proximité
B/La déficience matérielle et humaine, facteur d'une fermeture des services


A/ Un nombre insuffisant de structures et services à proximité


Plus de 6 millions d’habitants vivent à plus de 30 minutes d’un service d’urgence et 75 % d’entre eux vivent en milieu rural.


relation de cause à effet marquée entre le temps d’accès et le type de commune

→ 96 % des urbains ont accès aux urgences en moins de 30 minutes, contre seulement 79 % des ruraux.

→ 37 % des habitants des zones rurales très peu denses vivent à plus de 30 minutes d’un service d’urgence



La garantie d’un accès aux urgences en moins de 30 minutes était une des promesses de campagne de François Hollande en 2012, qu'il s'était engagé à tenir avant la fin de son quinquennat en 2017.

EN 2012 :

EN 2021 :

vs

2 millions

de personnes se trouvaient à plus d'une demi-heure d'un service d'urgences.

6 millions

La cause : fermetures contraintes ces 10 dernières années d'une dizaine de services d'urgences et réanimations

B/La déficience matérielle et humaine, facteur entraînant une fermeture des services


La France fait face depuis une vingtaine d’années à une pénurie de matériel et de personnel dans certaines régions et structures.


La saison estivale est pour certains services d’urgence, synonyme de manque de personnel. La situation s’est encore aggravée avec la crise sanitaire

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, expliquait en octobre 2021 que les fermetures de service étaient faute de soignants, mais surtout faute de pouvoir recruter.


Lors de ce discours, il insiste sur 2 phénomènes :
  1. l’augmentation de l’absentéisme
  2. l'augmentation des démissions.

partie 2 : Une désertification médicale persistante en milieu rural


L’accessibilité à un médecin généraliste est inférieure à 2,5 consultations par an et par habitant. Cette inégalité d'accès aux soins s'explique tout d'abord par une hausse des besoins de soins, liée à deux phénomènes. (A) Face à un tel constat des solutions ont dû être mises en place(B)



A/ L’accroissement des besoins en soins : conséquence résultant d’événements divers.





Selon une étude de 2020 de Drees, 3,8 millions de français vivaient dans une zone sous-dotée en généralistes en 2018, soit 6% de la population française.

Le nombre de personnes vivant dans un territoire sous-doté de médecins généralistes a augmenté de 1,3 million entre 2015 et 2018.

quelque 8 millions de Français ne peuvent pas consulter plus de deux fois par an un médecin, faute d'en avoir un à proximité.


Cette inégalité d'accès aux soins s'explique tout d'abord par une hausse des besoins de soins, liée à deux phénomènes. Le 1er, un vieillissement de la population :



Illustration du vieillissement de la population depuis 1991 :

GRAPHIQUE RÉALISÉ À PARTIR DES CHIFFRES DE L’INSEE.

Pour comparer sur les 20 dernières années :
En 2000 en France, 20,4% de la population avait +60 ans contre 26,1% en 2021, donc accroissement.

Même constat pour les +75 ans qui représentaient 7,1 % de la population en 2000 et 9,5% en 2021.

Deux phénomènes inquietant la hausse des besoins en soins :

VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION

développement des affections de longue durée

27 %

LE POURCENTAGE ACTUEL DES PERSONNES AGÉES DE PLUS DE 60 ANS DANS LA POPULATION

35 %

LE POURCENTAGE DE LA POPULATION CONCERNÉE PAR LES PATHOLOGIES ET TRAITEMENTS CHRONIQUES.

Les habitants les plus touchés par la désertification renoncent de plus en plus aux soins et l'écart d'espérance de vie entre territoires ruraux et urbains se creuse.


Mais cette désertification à aussi pour conséquence :


  • l’accroissement des "files d’attentes"
  • le déport de consultations vers les urgences médicales
  • des difficultés majeures pour s’inscrire auprès d’un nouveau médecin traitant

Des travaux plus récents montrent que les inégalités territoriales de santé se croisent aussi avec des inégalités socio-économiques.

pour les hommes

pour les femmes

les 5 % des Français les plus aisés ont une espérance de vie de 13 ans supérieure au 5 % les plus pauvres

les 5 % des Français les plus aisés ont une espérance de vie de 8 ans supérieure au 5 % les plus pauvres.

Selon une étude de l'INSEE de 2018 :

B/ DES MESURES FAVORISANT LA RÉSORPTION D'UNE SITUATION FRANÇAISE ALARMANTE :

  • Encourager des généralistes à s'installer dans ces territoires mal couverts par les soins de premier recours

  • Favoriser la prise en charge de pathologies complexes par des équipes pluriprofessionnelles

  • Augmenter le nombre de généralistes : loi santé du 24 juillet 2019 a supprimé le numerus clausus depuis la rentrée 2020 en médecine

  • Faire appel à des médecins étrangers

  • Sensibiliser les citadins à propos de la désertification alarmante

  • Développer l’exercice médical coordonné

  • La télémédecine

Le développement de l’exercice médical coordonné connaît un essor, à travers le développement des maisons de santé pluriprofessionnelles et des centres de santé

https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/se-former-s-installer-exercer/l-exercice-coordonne-entre-professionnels-de-sante/article/l-exercice-coordonne

Conclusion :

Les travaux d'Emmanuel Vigneron confirment cette intuition, en établissant un lien entre les difficultés d'accès aux soins et la dégradation locale de l'état de santé, bien qu'il soit difficile de tenir un raisonnement « toutes choses égales par ailleurs ». La carte des déserts médicaux se superpose aujourd'hui à celle de la mortalité précoce et une fracture sanitaire et médicale s'ajoute aux fractures territoriales qui traversent notre pays.

Merci!

Bibliographie

BIBLIOGRAPHIE


  1. DICTIONNAIRES ET BASES DE DONNÉES

  • Bibliothèque numérique de droit de la Santé et d'Éthique Médicale (BNDS), Dictionnaire, Base de données en ligne, LEH Édition (Bordeaux), 2015 (mis à jour en 2021).

  1. THÈSE

  • RAYNAUD (J.), L'accès aux soins: des perceptions du territoire aux initiatives des acteurs, Thèse de doctorat en Géographie et aménagement du territoire, Université Paul Valéry Montpellier 3, 2013, 426p.


  1. CODES

  • Code de la Santé Publique.


  1. RAPPORT, ÉTUDE ET PROJET

  • BACHMANN (N.), BURLA (L.), KOHLER (D.), « La santé en Suisse - Le point sur les maladies chroniques », Rapport national sur la santé 2015, Berne : Observatoire suisse de la santé (Obsan), 20 août 2015, 268p.

  • LEGENDRE (B.), « En 2018, les territoires sous-dotés en médecins généralistes concernent près de 6% de la population », Études et Résultats, Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), n°1144, 14 février 2020 mis à jour le 21 décembre 2020, pp.1-6.

  • VERDIER (A.), « Le Projet régional de santé Hauts-de-France 2018-2028 », Lille : ARS Haut-de-France, 31 juillet 2019, pp.1-10.


  1. ATLAS DÉMOGRAPHIE MÉDICALE

  • BOUET (P.), « Atlas de la démographie médicale en France », Paris : Conseil National de l’Ordre des Médecins, 2021, 141p.


  1. ARTICLES DE REVUE

  • LOMBRAIL (P.), PASCAL (J.), « Inégalités sociales de santé et accès aux soins », Les tribunes de la santé, n°8, 2005, pp.31-39.

  • PADILLA (C.), LALLOUÉ (B.), ZMIROU-NAVIER (D.), DEGUEN (S.), « Mortalité infantile, défaveur et proximité aux industries polluantes : une analyse spatiale conduite à fine échelle (agglomération de Lille, France) », Environnement, Risques & Santé, vol.10, n°3, 2011, 216p.

  • VIGNERON (E.), « Inégalités de santé, inégalités de soins dans les territoires français », Les tribunes de la santé, n°38, 2013, pp.41-53.


  1. TEXTES OFFICIELS

  • LOIS :

  • Loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, NOR : SASX0822640L, JO du 22 juillet 2009.

  • Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, NOR : AFSX1418355L, JO du 27 janvier 2016.

  • Loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé, NOR : SSAX1900401L, JO du 26 juillet 2019.


  1. ARTICLES DE PRESSE

  • Haut-de-France ARS

  • « L’ARS Hauts-de-France étend fortement les aides financières à l’installation et au maintien des médecins généralistes », in Zonages médecins généralistes libéraux, 14 janvier 2020.

  • « Aides à l’installation des médecins généralistes », in Établissements et professionnels, 21 février 2021.

  • CUORDIFEDE (C.), « Déserts médicaux : près de 10 % des Français vivent à plus d'une demi-heure d'un service d'urgence », in Santé, marianne.net, 15 mars 2021.

  • FHP MCO, « Les inégalités territoriales d’accès à la santé », in Actus santé, 22 février 2018, 4p.

  • KAHINA, « Des inégalités d’accès aux soins encore trop importantes et qui risquent de s’accroître à l’avenir, selon la Mutualité française », previssima.fr, 12 octobre 2020, 3p.

  • LIBERT (M.), « Pas-de-Calais : Médecins, pour combien iriez-vous exercer dans un désert médical ? », 20minutes.fr, 18 février 2021.

  • RECORBET (S.), « Où sont les déserts médicaux dans nos départements ? », in Santé, leprogres.fr, 12 décembre 2020 mis à jour le 21 décembre 2020, 6p.

  • Santé Publique France, « Les inégalités sociales et territoriales de santé », 17 mai 2021, 5p.

  • SOUFFI (E.), « Voici la carte de France des déserts médicaux », in Société, lejdd.fr, 5 mai 2019, 3p.

  • TONSON (B.), « En carte : les inégalités de soin en France », theconversation.com, 15 septembre 2021.


  1. SITES INTERNET

Mutualité française : https://www.mutualite.fr/, consulté le 8 novembre 2021.