Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Emmanuelle Huet

Le jean, produit modialisé

Le boutons en laiton vien d'Allemagne


La fermeture éclair en laiton vien du Japon

La bande polyster de la fermeture éclair vien de France

Le fil à coudre en coton vien L'irlande,Hongrie,Turquie

Le fil à coudre en polyester du Japon

Le coton du Bénin,Pakistan,Corée du Sud

La pierre ponde de Turquie

La teinture indigo de L'Allemagne

Les lieux de vente du jean sont les magasins,les grandes surface,les marchés....

La fabrication d’un jean commence en Inde, pays du coton, une matière dont la fabrication nécessite 4000 litres d’eau.

Puis, ce coton est envoyé au Pakistan, afin d’être filé et tissé.Des milliers de kilomètres plus loin, la Chine produit une quantité de toile correspondant à 800 000 jeans par jour. Pour prendre de la couleur, cette toile nécessite une centaine de kilos de pétrole, des solvants et 1000 litres d’eau.
La toile est ensuite envoyée en Tunisie, afin d’être complétée par quelques détails (fermeture éclair, boutons, rivets,…) arrivés d’Australie, du Japon ainsi que de la République Démocratique du Congo.
Enfin, le jean est sablé au Bangladesh.À la fin de ce long trajet, le jean atterrit sur l’étagère d’une boutique française.

L’impact écologique des jeans. Consommation d’énergie, d’eau, émission de gaz à effet de serre, destruction de la couche d’ozone, pollution aquatique par les nitrates, l’arsenic, les antimites, création de déchets, ce sont quelques uns des impacts de votre jean. La moitié des impacts est générée aux étapes de production du pantalon

L'industrie du jean a été, dans le monde de la confection, la plus accusée d'être polluante. À raison puisque la fabrication d'une seule paire de jeans nécessite 10 000 litres d'eau… et pas mal de produits hautement chimiques. 10 % des pesticides utilisés dans le monde le sont dans l'industrie du coton.