Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

PROGRAMME

intervenants

Accueil

REPLAY

Retrouvez tout le programme de ces 3 jours

Voyage au centre de la pédagogie

Retours sur les projets d'innovation pédagogique 2021-2022

3

Ateliers

13

Présentations

sip@u-picardie.fr

1

Conférence

Je m'inscris

ANR-18-NCUN-0030

Les 15, 16 et 17 juin 2022 à la Citadelle - Amiens

Credits

"Funkorama" Kevin MacLeod (incompetech.com)

Licensed under Creative Commons: By Attribution 4.0 License

http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

"Funkorama" Kevin MacLeod (incompetech.com)

Licensed under Creative Commons: By Attribution 4.0 License

http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

PROGRAMME

intervenants

ANR-18-NCUN-0030

Conférence Yvan Pigeonnat

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

PopMyScience Diane Zarzoso-Lacoste

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Conspire Lucie Jacquet-Malo

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

MEXICO Laure Brisoux-Devendeville

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Serious Escape Game Delphine Lebon

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Delice Benoît Ducange Pasacale Juniet

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Simucos Harmony Duclos

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Osymec Luc Aymard

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Decole Alexis Potelle

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Bogato Sylvie Baltora

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

ValRep Lucie Mougenot

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

1,2,3 Julie Tournier

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

PSS Virginie Descoutures Marion Boudier

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

DNI Christophe Reffait

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

REPLAY

Accueil

Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/pELbirXJK2KW3rR/download/2022_Caen_Demarche_Competences.pdf


Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/5ErWRzHZgZ6NR4x/download/Restitution_PopMyScience22_DZL.pdf


Montage en cours ...

Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/ACQdCzxLyMS3YyD/download/Pr%C3%A9sentation1%20Laure%20Brisoux.pdf


Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/JfsSQF7GYJJML2b/download/Escape%20game%20150622.pdf



Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/RxHSd5c5ryJMZq5/download/Pr%C3%A9sentation%20du%2016%20juin.pdf


Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/EomPfpMEGE9jgFn/download/SIPjuin2022_duclos.pdf


Montage en cours ...

Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/7aXkzpM6jnms6ir/download/Bilan_SAE_departement_EEA%20Alex%20Potelle.pdf


Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/2S23oSz3EroCk7K/download/S%C3%A9minaire%2015%20juin%20VF%20Baltora.pdf


Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/YfeiNDkxNcb5H2z/download/pr%C3%A9sentation%20Val%20Rep%20Lucie%20Mougenot.pdf


Montage en cours ...

Montage en cours ...

Montage en cours ...

https://extra.u-picardie.fr/nextcloud/index.php/s/qCDYZrTyTjksSmM/download/Pr%C3%A9sentation%2016%20juin%202022.pdf


PROGRAMME

Accueil

Replay

Programme général des 15, 16 et 17 juin

Ouverture du séminaire

Conférence Yvan Pigeonnat

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.

Mercredi


15

9:30

10:15

Pause

L. Brisoux-Devendeville MEXICO

L’appropriation des environnements web par les étudiants est désormais acquise dès les premières

années d'école. Le projet consiste à inviter l'étudiant à déconstruire un outil connu (page web) pour

le reconstruire par la pratique et par un scénario itératif en relevant chacune des compétences en

jeu.

Le taux d’abandon est encore important en première année. Un encadrement plus individualisé est

nécessaire pour la formation, mais aussi pour l’évaluation. Compte tenu des effectifs (entre 250 et

300 étudiants), cette individualisation constitue un challenge pédagogique et organisationnel que

nous relevons.

L’idée est de proposer une méthode qui à partir d'un enseignement (et son évaluation) « classique »

de le transformer en un enseignement tel que décliné dans le module « Expériences Informatiques ».


Cette méthode pourra être instanciée sur des enseignements de même format (3 ECTS), consiste à

découper le module en objectifs intermédiaires concrets qui sont évalués au fur et à mesure, suivant

le scénario progressif sous-jacent, afin que l’étudiant sache se positionner sur ses compétences et

le cas échéant de travailler leur remédiation.

Les objectifs intermédiaires de chaque séance seront précisés et permettront une fois assemblés

d’arriver à la réalisation du mini site web. L’évaluation se fera de manière progressive et

accompagnée durant la/les séances afin d'optimiser les échanges avec les apprenants.

14:00

15:30

16:00

14:30

15:00

Learning myelodysplastic syndromes with serious escape game Delphine Lebon

16:30

S. Changeur MasterSkills

L’approche par compétences est un objectif à atteindre à terme par tous les diplômes, a fortiori les masters. Le master marketing nouvelle version (quinquennal actuel) a été pensé en termes de compétences métiers mais il reste présenté dans un format classique décliné en UEs. L’objectif du projet est de le structurer en approche par compétences de façon à rendre ces dernières plus lisibles, y compris dans la progression M1/M2 et dans le lien connaissances / compétences. Un référentiel de compétences sera élaboré avec l’aide de l’équipe pédagogique et de l’appui des intervenants professionnels et des entreprises partenaires (entreprises des missions de fin d’études et des lieux d’alternance).

Pour le diplôme, l’intérêt est d’en faciliter la communication notamment avec les entreprises (alternance, insertion), d’augmenter la lisibilité de la formation et de favoriser le développement de la formation continue diplômante et non diplômante en marketing-vente. Pour la composante, il s’agit de faire de ce projet un terrain d’expérimentations favorisant ensuite l’essaimage a d’autres masters avec, dans une 1ère phase d’essaimage, la conception du parcours économie sociale et solidaire du master entrepreneuriat. Pour la composante et l’université, un objectif est, au travers de ce projet, de permettre le partage d’expériences, voire de créer un canevas et une communication pragmatique sur un sujet qui peut engendrer des freins car l’approche par compétences est souvent perçue comme complexe ou difficile à mettre en œuvre.

D. Zarzoso-Lacoste Popmyscience

Le projet POPMYSCIENCE vise à faire produire à des groupes d’étudiants du Master 1 AETPF une vidéo de

semi-vulgarisation scientifique de 15min. Dans cette vidéo, qu’ils auront eux-mêmes scénarisée et montée, ils

devront traiter une problématique de leur choix en lien avec les changements globaux (causes, impacts -sur la

biodiversité, la santé, les sociétés- et gestion durable). Pour cela, ils devront s’appuyer sur un travail de synthèse

bibliographique critique et argumentée, illustré de cas d’études complémentaires ou contradictoires.

Cet apprentissage actif par projet permettra aux groupes d’étudiants de co-construire leurs savoirs tout en

acquérant des compétences transverses bénéfiques pour la poursuite de leurs études et leur intégration

professionnelle (savoir-être et savoir-faire liés à la gestion de projet et au travail collaboratif, compétences

numériques, communication et médiation scientifique).

La séance de restitution aura pour but de favoriser les échanges entre les étudiants autour du visionnage

collectif des vidéos (questions/réponses et débats) et de procéder à l’évaluation sommative des apprentissages

des étudiants en les plaçant successivement en position d’évalués et d’évaluateurs.

Les vidéos produites seront valorisables au sein et hors du cadre académique en tant que medium de diffusion

de connaissances et de popularisation des Sciences, et pourront être intégrées au portefeuille d’expériences

et de compétences des étudiants.

Différents types d’évaluations des apprentissages et compétences des étudiants auront lieu tout au long du

déroulement de POPMYSCIENCE et permettront d’apprécier la réussite globale du projet.

En s’inscrivant dans la continuité du travail actuel de mise en place de la « Licence Compétences en Réseau »

(LCeR), et en permettant de créer des liens entre 7 UEs du Master AETPF grâce à l’implication de différents

membres de l’équipe pédagogique (A. Guiller, H. Horen, V. Morelle-Jurado, C. Rusterucci), ce projet transverse

contribuera à assurer une forte cohérence verticale et horizontale au sein de la formation.

L. Jacquet Malo CONSPIRE

Ce projet d'innovation pédagogique a pour but de créer un nouveau module d'auto-formation CONSPIRE pour les futurs enseignants du Second degré cette fois. Il s'agira plus globalement d'essaimer et de diversifier le désormais bien connu dispositif d'auto-formation à distance, ayant pour but la valorisation et la capitalisation des compétences à l'UPJV. Rappelonsque CONSPIRE Langues, créé par DelphineHermès et Émilie Magnat, existe déjà depuis 2015, etn'a cessé de démontrer son efficacité quant à l'acquisition de compétences linguistiques chez les étudiants de l'UPJV. La page CONSPIRE Langues anglais compte d'ailleurs 18000connexions certains mois en 2021. Depuis 2020, CONSPIREINSPE a commencé à se développer, toujours en collaborationavec Delphine Hermès et Émilie Magnat. Le dispositif à destination des étudiants de premier degré sera implémenté en septembre 2021 dans la mesure où les 378 activités lecomposant seront terminées en juin 2021 (7plateaux de travail, déterminés selon les compétences professionnelles des métiers del'Education et du Professorat, et conçus à partir de 4 niveauxde progression pour chacun.De plus, deuxplateaux supplémentaires ont été élaborés afin deproposer une remise à niveau en français et mathématiques, disciplinesclés pour la réussite au concours des, futurs professeursdes Écoles).Nous souhaitons proposer un dispositif similaire pour lesétudiants MEEF de second degré en septembre 2022. Il s'agira de créer toutesles activités de ce dispositif, en réutilisant certaines activités transférables, car transversales, de CONSPIREINSPE premier degré. Rappelons que CONSPIRE s'appuie sur les 7 groupements de compétences de la maquette de Master MEEF, et propose, pour chacune de ces sept compétences, un total de 42 activités. En parallèle, un travail autour de la compétence de la maîtrise de la langue française et des mathématiques est également prévu en termes de renforcement.Ce second module CONSPIRE pourra ainsi compter,d'emblée, sur le développement informatique existant(les spirales pour chaque plateau) déjà créé pour le module 1er degré, sur une partie des pictogrammes, sur desactivités clés en main et sur le référencement par compétences Moodle déjà établi.

intervenants

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ?

Bilan des projets d'innovation pédagogique depuis 2018

9:45

Cocktail déjeunatoire (sur inscription)

12h15

Citadelle - Espace conférence - Bâtiment E

Accueil Café

9:00

PROGRAMME

Accueil

replay

Programme général des 15, 16 et 17 juin

JEUDI


16

9:30

Pause

C. Reffait DNI

Le projet DNI, « Description / Narration / Image », a permis de développer une application informatique d’analyse des descriptions littéraires. Cette application avait été précédemment conçue, avec l’aide de la MESHS de Lille (projets émergents), dans une version plus contrainte : elle avait été testée sur un seul texte et n’était accessible qu’à un informaticien. Grâce au SIP, l’application peut désormais être mise dans la main d’étudiants de deuxième année de Lettres (option sur la description au S4). L’année 2022 aura été la première année de test de cette application, après deux reports aux printemps 2020 et 2021 en raison de la pandémie.

En vérité, l’application DNI constitue moins une avancée en matière de théorie littéraire et d’humanités numériques, qu’elle n’interroge l’acte de lecture et de compréhension, et donc mobilise la question pédagogique. Cette application a été conçue pour interroger la possibilité de traduire graphiquement les textes descriptifs très développés qui caractérisent le roman du XIXe siècle français. Or, en obligeant l’utilisateur à décomposer sa lecture et sa représentation des éléments décrits, elle interroge surtout la question de la convention, de la licence du lecteur, voire du faux-sens.

14:00

15:15

16:00

14:30

15:00

Conclusion

16:30

L. Mougenot ValRep

Le projet « ValRep » vise à réorganiser et transformer les « Journées Valeurs de la République », organisées à l'INSPEde l'académie d'Amiens, par une démarche par compétences. Celles-ci s'appuient sur la nomenclature existante proposée par le référentiel des métiers éducatifs de 2013, du dispositif « Conspire » et des nouveaux masters MEEFde l'INSPE(rentrée 2022). Le projet secompose en trois moments successifs et interdépendants, créant un parcours cohérent et d'une grande souplesse. Le premier est un auto-positionnement (en ligne) organisé autour des compétencesrecherchées par chaque étudiant(e) en M2 ou chaque parcours adapté. La deuxième est constituée par la journée « Valeurs de la République » (en présentiel) qu'il/elle aura constitué à partir d'un portefeuille redéfini par compétences. Enfin, un troisième moment serait une auto-évaluation qui déboucherait sur l'acquisition d'un«badge» (en ligne), définie par l'acquisitionde compétences via la formation. Un tel projet, s'appuyantsur des«JournéesValeurs de la République » qui sont une spécificité de l'INSPE de l'académie d'Amiens, permet de préparer le renforcement programmé des dimensions civiques tant dans la formation initiale que continuée des personnels éducatifs à la rentrée 2022. Il s'appuieaussi sur les résultats des recherches développées au sein de l'UPJV en particulier de l'unité de recherche CAREF (UR 4697). Ceux-ci font référence à l'évaluation constructive et au SEP (sentiment d'efficacité personnelle) étudiés par Lucie Mougenot (Mougenot, 2016; 2020), et la « pédagogisation de la laïcité » analysée par IsmailFerhat (Ferhat, 2019). Pour ce faire, une évaluation scientifique du déroulement du projet est prévue par les membresdu projet.

J. Tournier 1, 2, 3

En France, aucune formation diplômante n’existait à distance pour les personnes voulant devenir CPE et ce, malgré une forte demande sociale. Cette situation mettait à mal l’égalité des chances en privant les salariés et les personnes éloignées géographiquement d’accéder à la formation et au développement professionnel. Le projet 1, 2, 3 visait à penser la formation en prenant appui sur les besoins spécifiques de ces publics. Nous avons donc fondé le master CPE digitalisé sur une pédagogie collaborative, interactive s’appuyant sur le principe du AWATAD “anytime, anywhere, any device”afin que les étudiants puissent apprendre quel que soit l’endroit où ils se trouvent, les créneaux où ils sont disponibles et les supports qu’ils utilisent. Le format pédagogique numérique de ce master met en exergue l’apprentissage social et fait le pari de la proximité à distance.

V. Descoutures, M. Boudier PSS

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux mthode

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux méthodes de

l’analyse socio-historique et 0 des méthodes innovantes de médiation et de restitution de la

recherche grâce au théâtre. La mise en place d’un séminaire-atelier en classe partagée vise à

apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs compétences pour l’analyse de fonds

d’archives et leurs usages possibles en utilisant le théâtre comme outil de médiation.

Co-dirigé par deux enseignantes-chercheuses, respectivement MCF en Études théâtrales et MCF

en Sociologie, et mené en partenariat avec les Archives de la Somme et un.e artiste associé·e,

le séminaire-atelier se déroule in situ, aux Archives et sur un plateau de théâtre à l’UFR Arts. La

recherche documentaire donnera ainsi lieu à deux types de restitution afin de transmettre de

manière sensible et vivante les mémoires collectes : 1. la réalisation de capsules vidéo pour

construire une websérie documentaire avec notamment des portraits théâtralisés et des archives

commentées ; 2. la création de conférences-spectacles ou conférences performées présentées à

un public à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la websérie).apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs compétences pour l’analyse de fonds lic à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la websérie).

11:00

11:30

10:00

10:30

12:00

Pause

A. Potelle Decole

Le projet a pour objectif la mise en place d’une SAE à destination des étudiants de L1 des portails « SPI/Informatique » et « SPI/Physique ». Il permettra aux néo-bacheliers d’être acteur d’un projet ludique de construction électronique tout en acquérant la compétence « mener une démarche expérimentale » telle que définie dans le référentiel des compétences LCeR.


La SAE a pour objectif la conception d’un jeu de basket électronique en logique câblée. Elle englobe l’étude théorique, le dimensionnement, la simulation, le soudage des composants sur le circuit imprimé, les mesures et les tests en conditions réelles. Elle s’appuiera sur des méthodes pédagogiques innovantes telles que les séminaires, la classe inversée et l’auto-apprentissage. Chaque binôme d’étudiants sera plongé dans une posture de technicien et il lui sera demandé de faire des choix concernant les 4 fonctions secondaires (le captage d’information, la production d’un signal d’horloge, le comptage, l’affichage) indispensables à la conception d’un jeu de basket électronique. Ils devront s’approprier ces fonctions et proposer des structures opérationnelles conduisant à un montage électronique. Pour l’étudiant, la complexité des solutions envisageables sera liée à la possibilité de choisir/tester pour chaque fonction secondaire un nombre fini d’options

+/- robustes, +/- précises, +/- coûteuses, +/- volumineuses, +/- difficiles à mettre en œuvre. Il n’y aura donc pas une solution mais des solutions qui mèneront toutes à des performances différentes en fonction des compromis choisis. Les binômes seront guidés par des séminaires et pourront développer la compétence « mener une démarche expérimentale » pendant les TD/TP organisés en situation d’autonomie cadrée. Au cours des différentes séances, ils apprendront à mobiliser et combiner des ressources, à accumuler des preuves pour justifier des actions de qualité.

S. Baltora Bogato

Le projet vise à concevoir un outil pédagogique interactif et évolutif qui permettra, dans un premier temps, aux étudiants de l’Institut en Ingénierie de la Santé de licence 3 de découvrir un environnement professionnel que la plupart d'entre eux ne connaissent pas. Cet outil permettra à terme aux étudiants et plus généralement aux utilisateurs de découvrir et d'appréhender les risques présents dans l'entreprise pour proposer des mesures visant à organiser la maîtrise opérationnelle sur le terrain et prévenir les risques relatifs à la santé, la sécurité et l'environnement.

B. Ducange, P. Juniet Delice

Le projet vise à apporter aux publics empêchés un format pédagogique adapté pourla mise en place de la transformation pédagogique au cœur de la réforme en s'appuyant sur l'approche par compétences.Ce dispositif de formation à distance asynchrone rend la formation universitaire accessible à des personnes qui en sont éloignées pour des raisons géographiques (ruralité, éloignement des infrastructures de transport en commun, sociales ou familiales (nécessité d'emploi, charge familiale, handicap, maladie...). Ils'agit, ici, d'accompagner des personnes qui n'en feraient pas la démarcheen l'absence de cette modalité vers une qualification professionnelle en lien avec les besoins du territoire.Un dispositif de formation en EAD du master MEEF mention 1 existe depuis 2010 mais il ne couvre pas la totalité de la maquette et ne s'appuie passur une approche par compétences.Ce nouveau projet a pour ambition de:-Etendre le dispositif à l'ensemble de la maquette du master 1 mention 1 (Année 1 et 2).-Mettre en place une individualisation des parcours en s'appuyant sur une approche par compétences en cohérence avec la nouvelle maquette.-Enrichir l'ingénierie par l'ajout de nouveaux dispositifs numériques afin de gagner en efficacité dans le respect des moyens alloués à la mise en œuvre de cet enseignement.La formation repose sur des ressources qui doivent être des supports de formation très explicites et demandent un travail de médiatisation important. Elle repose également sur des activités asynchrones réalisables en l'absence du formateur. Il peut s'agir d'activités s'appuyant sur des outils interactifs, deproductions individuelles soumises,lorsque l'étudiant est prêt,à l'expertise du formateur, de participation àdes débats ou de production d'écrits longs. Ces activités sont structurées dans un parcours responsabilisant dans lequel l'étudiant sera amené à faire des choix en s'appuyant sur les outils de positionnement et les conseils de ses formateurs.

H. Duclos Simucos

Ce projet vise à former les étudiants sur des aspects liés à la cognition sociale dans les situations

de handicap en utilisant des mises en situation. La cognition sociale regroupe l’ensemble des

processus cognitifs permettant d’avoir un comportement adapté dans le monde social (Duclos et

al., 2018). Elle englobe de nombreuses dimensions comme l’empathie, les connaissances sociales

ou la théorie de l’esprit. Ce projet s’adresse à 30 étudiants du parcours Inclure Socialement et

Scolairement des Publics à Besoins Spécifiques (I2SPBS) du Master Métiers de l'Enseignement, de

l'Éducation et de la Formation à l’INSPE de l’académie d’Amiens. Ce projet comporte deux aspects

permettant d’assurer un continuum entre les études et le milieu professionnel : 1) apporter des

bases théoriques sur les processus de la cognition sociale avec un focus sur le handicap, à partir

de capsules vidéo accessibles en ligne ; 2) mettre en situation et en action (simulation et

improvisation) grâce à la mise en place de scénarii illustrant les problématiques abordées. Les

étudiants devront aussi trouver des applications pratiques pour les connaissances théoriques et les

adapter à la spécificité de la situation. À l’issue de la formation, les étudiants devraient être en

mesure de : 1) utiliser des cadres théoriques solides afin de favoriser les interactions sociales en

fonction du public rencontré ; 2) développer des compétences pour mieux gérer les comportements

complexes et imprévus ainsi que le travail en équipe, d'esprit critique, et d’aisance à l'oral ; 3)

combler leurs lacunes dans un cadre bienveillant et proche du milieu professionnel. Des

questionnaires d’autoévaluation des différents mécanismes de la cognition sociale seront proposés

avant et à l’issue de la formation. En cas de succès, ce dispositif pourra être étendu à l’ensemble

des spécialités de Master MEEF à l’UPJV et s’essaimer vers d’autres formations, à l’UPJV et dans

d’autres universités.

L. Aymard Osymec

Le projet proposé intervient en soutien à des enseignements existants déjà en présentiels à l’UPJV et vise à développer des outils pédagogiques numériques intuitifs, librement accessibles sur la plateforme moodle Elaborés à partir du logiciel power point, ces outils

seront utilisés sur power point (objets utilisés uniquement en rotation) ou transférés sur H5P (objets pouvant être glissés et déplacés). Ces outils prennent en charge des objets dans le plan et en perspective. Le déplacement de ces objets soit en glissée-déplacé soit en

rotation à partir d’un tutoriel prédéfini va permettre à l’étudiant de redémontrer des résultats importants du cours. Ces outils pourront être utilisés soit librement pour la compréhension et la mémorisation de connaissances ou intégrés avec des tests d’auto évaluation ou encore faire l’objet de validation des acquis de l’expérience. Ils seront complétés par des cours préenregistrés en vidéo afin d’apporter encore plus de flexibilité au projet pédagogique. Ces outils visuels et ludiques s’appuient sur la symétrie moléculaire (opérations de rotation, de réflexion, et d’inversion) et sont destinés aux étudiants de licence de Chimie et de Physique-Chimie (cours sur la structure et les propriétés des

complexes des éléments de transition) et de de Master II MESC (cours sur la spectroscopie électronique et de vibration TU15). Ils pourront aussi être mis à disposition des étudiants de L3 Chimie, Physique, Master MEEF et MASTER Chimie et agrégation interne de Chimie.

Des QCM et des QRM seront proposés en amont afin de valider les prérequis en atomistique, liaison chimique et symétrie moléculaire pour les L3 et les M2.

intervenants

9:00

12:30

Cocktail déjeunatoire (sur inscription)

Le projet « ValRep » vise à réorganiser et transformer les « Journées Valeurs de la République », organisées à l'INSPEde l'académie d'Amiens, par une démarche par compétences. Celles-ci s'appuient sur la nomenclature existante proposée par le référentiel des métiers éducatifs de 2013, du dispositif « Conspire » et des nouveaux masters MEEFde l'INSPE(rentrée 2022). Le projet secompose en trois moments successifs et interdépendants, créant un parcours cohérent et d'une grande souplesse. Le premier est un auto-positionnement (en ligne) organisé autour des compétencesrecherchées par chaque étudiant(e) en M2 ou chaque parcours adapté. La deuxième est constituée par la journée « Valeurs de la République » (en présentiel) qu'il/elle aura constitué à partir d'un portefeuille redéfini par compétences. Enfin, un troisième moment serait une auto-évaluation qui déboucherait sur l'acquisition d'un«badge» (en ligne), définie par l'acquisitionde compétences via la formation. Un tel projet, s'appuyantsur des«JournéesValeurs de la République » qui sont une spécificité de l'INSPE de l'académie d'Amiens, permet de préparer le renforcement programmé des dimensions civiques tant dans la formation initiale que continuée des personnels éducatifs à la rentrée 2022. Il s'appuieaussi sur les résultats des recherches développées au sein de l'UPJV en particulier de l'unité de recherche CAREF (UR 4697). Ceux-ci font référence à l'évaluation constructive et au SEP (sentiment d'efficacité personnelle) étudiés par Lucie Mougenot (Mougenot, 2016; 2020), et la « pédagogisation de la laïcité » analysée par IsmailFerhat (Ferhat, 2019). Pour ce faire, une évaluation scientifique du déroulement du projet est prévue par les membresdu projet.

Accueil Café

Citadelle - Espace conférence - Bâtiment E

PROGRAMME

Accueil

replay

Programme général des 15, 16 et 17 juin

vendredi

17

9:00

9:30

12:00

Accueil Café - Salle F004

Popmyscience - Salle F003 F005

Le projet POPMYSCIENCE vise à faire produire à des groupes d’étudiants du Master 1 AETPF une vidéo de

semi-vulgarisation scientifique de 15min. Dans cette vidéo, qu’ils auront eux-mêmes scénarisée et montée, ils

devront traiter une problématique de leur choix en lien avec les changements globaux (causes, impacts -sur la

biodiversité, la santé, les sociétés- et gestion durable). Pour cela, ils devront s’appuyer sur un travail de synthèse

bibliographique critique et argumentée, illustré de cas d’études complémentaires ou contradictoires.

Cet apprentissage actif par projet permettra aux groupes d’étudiants de co-construire leurs savoirs tout en

acquérant des compétences transverses bénéfiques pour la poursuite de leurs études et leur intégration

professionnelle (savoir-être et savoir-faire liés à la gestion de projet et au travail collaboratif, compétences

numériques, communication et médiation scientifique).

La séance de restitution aura pour but de favoriser les échanges entre les étudiants autour du visionnage

collectif des vidéos (questions/réponses et débats) et de procéder à l’évaluation sommative des apprentissages

des étudiants en les plaçant successivement en position d’évalués et d’évaluateurs.

Les vidéos produites seront valorisables au sein et hors du cadre académique en tant que medium de diffusion

de connaissances et de popularisation des Sciences, et pourront être intégrées au portefeuille d’expériences

et de compétences des étudiants.

Différents types d’évaluations des apprentissages et compétences des étudiants auront lieu tout au long du

déroulement de POPMYSCIENCE et permettront d’apprécier la réussite globale du projet.

En s’inscrivant dans la continuité du travail actuel de mise en place de la « Licence Compétences en Réseau »

(LCeR), et en permettant de créer des liens entre 7 UEs du Master AETPF grâce à l’implication de différents

membres de l’équipe pédagogique (A. Guiller, H. Horen, V. Morelle-Jurado, C. Rusterucci), ce projet transverse

contribuera à assurer une forte cohérence verticale et horizontale au sein de la formation.

PSS - Salle F006

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux mthode

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux méthodes de

l’analyse socio-historique et 0 des méthodes innovantes de médiation et de restitution de la

recherche grâce au théâtre. La mise en place d’un séminaire-atelier en classe partagée vise à

apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs compétences pour l’analyse de fonds

d’archives et leurs usages possibles en utilisant le théâtre comme outil de médiation.

Co-dirigé par deux enseignantes-chercheuses, respectivement MCF en Études théâtrales et MCF

en Sociologie, et mené en partenariat avec les Archives de la Somme et un.e artiste associé·e,

le séminaire-atelier se déroule in situ, aux Archives et sur un plateau de théâtre à l’UFR Arts. La

recherche documentaire donnera ainsi lieu à deux types de restitution afin de transmettre de

manière sensible et vivante les mémoires collectes : 1. la réalisation de capsules vidéo pour

construire une websérie documentaire avec notamment des portraits théâtralisés et des archives

commentées ; 2. la création de conférences-spectacles ou conférences performées présentées à

un public à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la websérie).apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs compétences pour l’analyse de fonds lic à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la websérie).

Ouverture du Showroom (accès libre)

intervenants

Citadelle - Salles d'innovation

Atelier d'informations et d'accompagnement APIP* - Les ingénieurs du SIP vous accompagnent et répondent à toutes vos questions concernant votre projet d'innovation pédagogique

Le projet PlayToLearn de l’IAE consiste (1) à déployer de manière structurée et systématique un dispositif pédagogique innovant déjà existant et utilisant à la fois le learning by doing et la gamification via des outils numériques (serious games informatiques, simulations utilisant des personnages virtuels, études de cas), (2) à le renforcer par la créations d’outils de communication (podcasts, teasers) et le développement d’un cas 3D unique en France, (3) à décliner le dispositif au niveau Licence 3 (création d’un serious game avec VTS) et en formation continue (FC entreprises en gestion, FC enseignants sur les serious games et l’outil VTS) , (4) à créer des outils de communication (vidéos) permettant d’essaimer au sein de l’UPJV (motivation à utiliser les serious games et VTS), (5) à mettre en valeur les dispositifs pédagogiques immersifs de l’IAE et de l’UPJV (participation à des concours ou appels à projets, badges, commercialisation du cas 3D créé).

*Appel à projet d'innovation pédagogique

Le projet PlayToLearn de l’IAE consiste (1) à déployer de manière structurée et systématique un dispositif pédagogique innovant déjà existant et utilisant à la fois le learning by doing et la gamification via des outils numériques (serious games informatiques, simulations utilisant des personnages virtuels, études de cas), (2) à le renforcer par la créations d’outils de communication (podcasts, teasers) et le développement d’un cas 3D unique en France, (3) à décliner le dispositif au niveau Licence 3 (création d’un serious game avec VTS) et en formation continue (FC entreprises en gestion, FC enseignants sur les serious games et l’outil VTS) , (4) à créer des outils de communication (vidéos) permettant d’essaimer au sein de l’UPJV (motivation à utiliser les serious games et VTS), (5) à mettre en valeur les dispositifs pédagogiques immersifs de l’IAE et de l’UPJV (participation à des concours ou appels à projets, badges, commercialisation du cas 3D créé).

NEW !

Le projet PlayToLearn de l’IAE consiste (1) à déployer de manière structurée et systématique un dispositif pédagogique innovant déjà existant et utilisant à la fois le learning by doing et la gamification via des outils numériques (serious games informatiques, simulations utilisant des personnages virtuels, études de cas), (2) à le renforcer par la créations d’outils de communication (podcasts, teasers) et le développement d’un cas 3D unique en France, (3) à décliner le dispositif au niveau Licence 3 (création d’un serious game avec VTS) et en formation continue (FC entreprises en gestion, FC enseignants sur les serious games et l’outil VTS) , (4) à créer des outils de communication (vidéos) permettant d’essaimer au sein de l’UPJV (motivation à utiliser les serious games et VTS), (5) à mettre en valeur les dispositifs pédagogiques immersifs de l’IAE et de l’UPJV (participation à des concours ou appels à projets, badges, commercialisation du cas 3D créé).

PROGRAMME

replay

Accueil

Diane

Zarzoso-Lacoste

Sophie

Changeur

Lucie

Jacquet-Malo

Laure

Brisoux-Devendeville

Benoît

Ducange

Harmony

Duclos

Luc

Aymard

Alexis

Potelle

Sylvie

Baltora

Lucie

Mougenot

1

2

intervenants

Le projet POPMYSCIENCE vise à faire produire à des groupes d’étudiants du Master 1 AETPF une vidéo de

semi-vulgarisation scientifique de 15min. Dans cette vidéo, qu’ils auront eux-mêmes scénarisée et montée, ils

devront traiter une problématique de leur choix en lien avec les changements globaux (causes, impacts -sur la

biodiversité, la santé, les sociétés- et gestion durable). Pour cela, ils devront s’appuyer sur un travail de synthèse

bibliographique critique et argumentée, illustré de cas d’études complémentaires ou contradictoires.

Cet apprentissage actif par projet permettra aux groupes d’étudiants de co-construire leurs savoirs tout en

acquérant des compétences transverses bénéfiques pour la poursuite de leurs études et leur intégration

professionnelle (savoir-être et savoir-faire liés à la gestion de projet et au travail collaboratif, compétences

numériques, communication et médiation scientifique).

La séance de restitution aura pour but de favoriser les échanges entre les étudiants autour du visionnage

collectif des vidéos (questions/réponses et débats) et de procéder à l’évaluation sommative des apprentissages

des étudiants en les plaçant successivement en position d’évalués et d’évaluateurs.

Les vidéos produites seront valorisables au sein et hors du cadre académique en tant que medium de diffusion

de connaissances et de popularisation des Sciences, et pourront être intégrées au portefeuille d’expériences

et de compétences des étudiants.

Différents types d’évaluations des apprentissages et compétences des étudiants auront lieu tout au long du

déroulement de POPMYSCIENCE et permettront d’apprécier la réussite globale du projet.

En s’inscrivant dans la continuité du travail actuel de mise en place de la « Licence Compétences en Réseau »

(LCeR), et en permettant de créer des liens entre 7 UEs du Master AETPF grâce à l’implication de différents

membres de l’équipe pédagogique (A. Guiller, H. Horen, V. Morelle-Jurado, C. Rusterucci), ce projet transverse

contribuera à assurer une forte cohérence verticale et horizontale au sein de la formation.

Ce projet vise à former les étudiants sur des aspects liés à la cognition sociale dans

les situations de handicap en utilisant des mises en situation. La cognition sociale

regroupe l’ensemble des processus cognitifs permettant d’avoir un comportement

adapté dans le monde social (Duclos et al., 2018). Elle englobe de nombreuses

dimensions comme l’empathie, les connaissances sociales ou la théorie de l’esprit.

Ce projet s’adresse à 30 étudiants du parcours Inclure Socialement et Scolairement

des Publics à Besoins Spécifiques (I2SPBS) du Master Métiers de l'Enseignement, de

l'Éducation et de la Formation à l’INSPE de l’académie d’Amiens. Ce projet comporte

deux aspects permettant d’assurer un continuum entre les études et le milieu

professionnel : 1) apporter des bases théoriques sur les processus de la cognition

sociale avec un focus sur le handicap, à partir de capsules vidéo accessibles en ligne

; 2) mettre en situation et en action (simulation et improvisation) grâce à la mise en

place de scénarii illustrant les problématiques abordées. Les étudiants devront aussi

trouver des applications pratiques pour les connaissances théoriques et les adapter à

la spécificité de la situation. À l’issue de la formation, les étudiants devraient être en

mesure de : 1) utiliser des cadres théoriques solides afin de favoriser les interactions

sociales en fonction du public rencontré ; 2) développer des compétences pour mieux

gérer les comportements complexes et imprévus ainsi que le travail en équipe, d'esprit

critique, et d’aisance à l'oral ; 3) combler leurs lacunes dans un cadre bienveillant et

proche du milieu professionnel. Des questionnaires d’autoévaluation des différents

mécanismes de la cognition sociale seront proposés avant et à l’issue de la formation.

En cas de succès, ce dispositif pourra être étendu à l’ensemble des spécialités de

Master MEEF à l’UPJV et s’essaimer vers d’autres formations, à l’UPJV et dans

d’autres universités.

Le projet proposé intervient en soutien à des enseignements existants déjà en

présentiels à l’UPJV et vise à développer des outils pédagogiques numériques

intuitifs, librement accessibles sur la plateforme Moodle. Elaborés à partir du logiciel

power point, ces outils seront utilisés sur power point (objets utilisés uniquement en

rotation) ou transférés sur H5P (objets pouvant être glissés et déplacés). Ces outils

prennent en charge des objets dans le plan et en perspective. Le déplacement de ces

objets soit en glissé-déplacé soit en rotation à partir d’un tutoriel prédéfini va permettre

à l’étudiant de redémontrer des résultats importants du cours. Ces outils pourront être

utilisés soit librement pour la compréhension et la mémorisation de connaissances ou

intégrés avec des tests d’auto-évaluation ou encore faire l’objet de validation des

acquis de l’expérience. Ils seront complétés par des cours préenregistrés en vidéo afin

d’apporter encore plus de flexibilité au projet pédagogique. Ces outils visuels et

ludiques s’appuient sur la symétrie moléculaire (opérations de rotation, de réflexion,

et d’inversion) et sont destinés aux étudiants de licence de Chimie et de Physique-

Chimie (cours sur la structure et les propriétés des complexes des éléments de

transition) et de de Master II MESC (cours sur la spectroscopie électronique et de

vibration TU15). Ils pourront aussi être mis à disposition des étudiants de L3 Chimie,

Physique, Master MEEF et MASTER Chimie et agrégation interne de Chimie. Des

QCM et des QRM seront proposés en amont afin de valider les prérequis en

atomistique, liaison chimique et symétrie moléculaire pour les L3 et les M2.

DECOLE


Ce séminaire présente notre retour d'expérience sur la mise en place d'une SAÉ pour une grosse cohorte d'étudiants de niveau L1. Il décrit plus précisément les aménagements réalisés ainsi que les outils utilisés pour entraîner et évaluer la compétence « mener une démarche expérimentale » à travers la conception d’un jeu de basket électronique. Finalement, il présente les changements envisagés pour pérenniser la SAÉ à destination d'un public constitué d'étudiants des mentions Informatique, Physique et SPI

BOGATO

Le projet vise à concevoir un outil pédagogique interactif et évolutif qui permettra, dans un premier temps, aux étudiants de licence de découvrir un environnement professionnel que la plupart d'entre eux ne connaissent pas. L'environnement est une entreprise agro-alimentaire "BOGATO" choisie pour représenter un secteur très présent en région Hauts de France dans laquelle on trouve 2 pôles de compétitivité IAR (Industrie Agro-Ressources) et NSL (Nutrition Santé Longévité) mobilisant de nombreuses entreprises liées à l'agro-alimentaire.

Cet outil permettra à terme aux étudiants et plus généralement aux utilisateurs de découvrir et d'appréhender les risques présents dans l'entreprise pour proposer des mesures visant à organiser la maîtrise opérationnelle sur le terrain et prévenir les risques relatifs à la santé, la sécurité et l'environnement

L'environnement créé (acteurs, indicateurs, activités, organisation, production...) pourra être enrichi à façon et être proposé à d'autres formations de l'UPJV (licences pro AATAS, Management de la production alimentaire...).

Le projet « ValRep » vise à réorganiser et transformer les « Journées Valeurs de la

République », organisées à l'INSPE de l'académie d'Amiens, par une démarche par

compétences. Celles-ci s'appuient sur la nomenclature existante proposée par le

référentiel des métiers éducatifs de 2013, du dispositif « Conspire » et des nouveaux

masters MEEF de l'INSPE (rentrée 2022). Le projet se compose en trois moments

successifs et interdépendants, créant un parcours cohérent et d'une grande

souplesse. Le premier est un auto-positionnement (en ligne) organisé autour des

compétences recherchées par chaque étudiant(e) en M2 ou chaque parcours adapté.

La deuxième est constituée par la journée « Valeurs de la République » (en présentiel)

qu'il/elle aura constitué à partir d'un portefeuille redéfini par compétences. Enfin, un

troisième moment serait une auto-évaluation qui déboucherait sur l'acquisition d'un

«badge» (en ligne), définie par l'acquisition de compétences via la formation. Un tel

projet, s'appuyant sur des « Journées Valeurs de la République » qui sont une

spécificité de l'INSPE de l'académie d'Amiens, permet de préparer le renforcement

programmé des dimensions civiques tant dans la formation initiale que continuée des

personnels éducatifs à la rentrée 2022. Il s'appuie aussi sur les résultats des

recherches développées au sein de l'UPJV en particulier de l'unité de recherche

CAREF (UR 4697). Ceux-ci font référence à l'évaluation constructive et au SEP

(sentiment d'efficacité personnelle) étudiés par Lucie Mougenot (Mougenot, 2016;

2020), et la « pédagogisation de la laïcité » analysée par Ismail Ferhat (Ferhat, 2019).

Pour ce faire, une évaluation scientifique du déroulement du projet est prévue par les

membres du projet.

Conspire


Ce projet d’innovation pédagogique a pour but de créer un nouveau module CONSPIRE pour les futurs enseignants du Second degré cette fois. Il s’agira plus globalement d’essaimer et de diversifier le dispositif d’auto-formation à distance, ayant pour but la valorisation et la capitalisation des compétences à l’UPJV. Rappelons que CONSPIRE Langues, créé par Delphine Hermès et Émilie Magnat, existe déjà depuis 2015, et n’a cessé de démontrer son efficacité quant à l’acquisition de compétences linguistiques chez les étudiants de l’UPJV. La page CONSPIRE Langues anglais compte d’ailleurs 18 000 connexions certains mois en 2021. Depuis 2020, CONSPIRE INSPE a commencé à se développer, toujours en collaboration avec Delphine Hermès et Émilie Magnat. Le dispositif à destination des étudiants de premier degré sera implémenté en septembre 2021 dans la mesure où les 378 activités le composant seront terminées en avril 2021 (7 plateaux de travail, déterminés selon les compétences professionnelles des métiers de l’Éducation et du Professorat, et conçus à partir 4 niveaux pour chacun ; de plus, deux plateaux supplémentaires ont été élaborés afin de proposer une remise à niveau en français et mathématiques, disciplines clés pour la réussite au concours, aux futurs professeurs des Écoles).

L’appropriation des environnements web par les étudiants est désormais acquise dès

les premières années d'école. Le projet consiste à inviter l'étudiant à déconstruire un

outil connu (page web) pour le reconstruire par la pratique et par un scénario itératif

en relevant chacune des compétences en jeu.

Le taux d’abandon est encore important en première année. Un encadrement plus

individualisé est nécessaire pour la formation, mais aussi pour l’évaluation. Compte

tenu des effectifs (entre 250 et 300 étudiants), cette individualisation constitue un

challenge pédagogique et organisationnel que nous relevons.

L’idée est de proposer une méthode qui à partir d'un enseignement (et son évaluation)

« classique » de le transformer en un enseignement tel que décliné dans le module «

Expériences Informatiques1 ».

Cette méthode pourra être instanciée sur des enseignements de même format (3

ECTS), consiste à découper le module en objectifs intermédiaires concrets qui sont

évalués au fur et à mesure, suivant le scénario progressif sous-jacent, afin que

l’étudiant sache se positionner sur ses compétences et le cas échéant de travailler

leur remédiation.

Les objectifs intermédiaires de chaque séance seront précisés et permettront une fois

assemblés d’arriver à la réalisation du mini site web. L’évaluation se fera de manière

progressive et accompagnée durant la/les séances afin d'optimiser les échanges avec

les apprenants.

Le projet vise à apporter aux publics empêchés un format pédagogique adapté pour

la mise en place de la transformation pédagogique au cœur de la réforme en

s'appuyant sur l'approche par compétences.

Ce dispositif de formation à distance asynchrone rend la formation universitaire

accessible à des personnes qui en sont éloignées pour des raisons géographiques

(ruralité, éloignement des infrastructures de transport en commun, sociales ou

familiales (nécessité d'emploi, charge familiale, handicap, maladie...). Il s'agit, ici,

d'accompagner des personnes qui n'en feraient pas la démarche en l'absence de cette

modalité vers une qualification professionnelle en lien avec les besoins du territoire.

Un dispositif de formation en EAD du master MEEF mention 1 existe depuis 2010 mais

il ne couvre pas la totalité de la maquette et ne s'appuie pas sur une approche par

compétences.

Ce nouveau projet a pour ambition de:

- Etendre le dispositif à l'ensemble de la maquette du master 1 mention 1

(Année 1 et 2).

- Mettre en place une individualisation des parcours en s'appuyant sur une

approche par compétences en cohérence avec la nouvelle maquette.

- Enrichir l'ingénierie par l'ajout de nouveaux dispositifs numériques afin de

gagner en efficacité dans le respect des moyens alloués à la mise en œuvre

de cet enseignement.

La formation repose sur des ressources qui doivent être des supports de formation

très explicites et demandent un travail de médiatisation important. Elle repose

également sur des activités asynchrones réalisables en l'absence du formateur. Il peut

s'agir d'activités s'appuyant sur des outils interactifs, de productions individuelles

soumises, lorsque l'étudiant est prêt, à l'expertise du formateur, de participation à des

débats ou de production d'écrits longs. Ces activités sont structurées dans un parcours

responsabilisant dans lequel l'étudiant sera amené à faire des choix en s'appuyant sur

les outils de positionnement et les conseils de ses formateurs.

PROGRAMME

replay

Accueil

Julie

Tournier

Virginie

Descoutures

Marion

Boudier

Christophe

Reffait

Pascale

Juniet

2

2

intervenants

Yvan Pigeonnat

Delphine

Lebon

(c) Elisabeth Kiehl

(c) Elisabeth Kiehl

En France, aucune formation diplômante n’existait à distance pour les personnes voulant devenir CPE et ce, malgré une forte demande sociale. Cette situation mettait à mal l’égalité des chances en privant les salariés et les personnes éloignées géographiquement d’accéder à la formation et au développement professionnel. Le projet 1, 2, 3 visait à penser la formation en prenant appui sur les besoins spécifiques de ces publics. Nous avons donc fondé le master CPE digitalisé sur une pédagogie collaborative, interactive s’appuyant sur le principe du AWATAD “anytime, anywhere, any device”afin que les étudiants puissent apprendre quel que soit l’endroit où ils se trouvent, les créneaux où ils sont disponibles et les supports qu’ils utilisent. Le format pédagogique numérique de ce master met en exergue l’apprentissage social et fait le pari de la proximité à distance.

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux

méthodes de l’analyse socio-historique et à des méthodes innovantes de médiation et

de restitution de la recherche grâce au théâtre. La mise en place d’un séminaire-atelier

en classe partagée vise à apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs

compétences pour l’analyse de fonds d’archives et leurs usages possibles en utilisant

le théâtre comme outil de médiation.

Co-dirigé par deux enseignantes-chercheuses, respectivement MCF en Études

théâtrales et MCF en Sociologie, et mené en partenariat avec les Archives de la

Somme et un·e artiste associé ·e, le séminaire-atelier se déroule in situ, aux Archives

et sur un plateau de théâtre à l’UFR Arts. La recherche documentaire donnera ainsi

lieu à deux types de restitution afin de transmettre de manière sensible et vivante les

mémoires collectées : 1. la réalisation de capsules vidéo pour construire une websérie

documentaire avec notamment des portraits théâtralisés et des archives commentées

; 2. la création de conférences-spectacles ou conférences performées présentées à

un public à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la

websérie).

L’objectif de PSS est de former les étudiant·es à la recherche documentaire, aux

méthodes de l’analyse socio-historique et à des méthodes innovantes de médiation et

de restitution de la recherche grâce au théâtre. La mise en place d’un séminaire-atelier

en classe partagée vise à apprendre aux étudiant·es à collaborer et à mutualiser leurs

compétences pour l’analyse de fonds d’archives et leurs usages possibles en utilisant

le théâtre comme outil de médiation.

Co-dirigé par deux enseignantes-chercheuses, respectivement MCF en Études

théâtrales et MCF en Sociologie, et mené en partenariat avec les Archives de la

Somme et un·e artiste associé ·e, le séminaire-atelier se déroule in situ, aux Archives

et sur un plateau de théâtre à l’UFR Arts. La recherche documentaire donnera ainsi

lieu à deux types de restitution afin de transmettre de manière sensible et vivante les

mémoires collectées : 1. la réalisation de capsules vidéo pour construire une websérie

documentaire avec notamment des portraits théâtralisés et des archives commentées

; 2. la création de conférences-spectacles ou conférences performées présentées à

un public à l’issue du séminaire (éventuellement filmées également pour rejoindre la

websérie).

Le projet DNI, « Description / Narration / Image », a permis de développer une application informatique d’analyse des descriptions littéraires. Cette application avait été précédemment conçue, avec l’aide de la MESHS de Lille (projets émergents), dans une version plus contrainte : elle avait été testée sur un seul texte et n’était accessible qu’à un informaticien. Grâce au SIP, l’application peut désormais être mise dans la main d’étudiants de deuxième année de Lettres (option sur la description au S4). L’année 2022 aura été la première année de test de cette application, après deux reports aux printemps 2020 et 2021 en raison de la pandémie.

En vérité, l’application DNI constitue moins une avancée en matière de théorie littéraire et d’humanités numériques, qu’elle n’interroge l’acte de lecture et de compréhension, et donc mobilise la question pédagogique. Cette application a été conçue pour interroger la possibilité de traduire graphiquement les textes descriptifs très développés qui caractérisent le roman du XIXe siècle français. Or, en obligeant l’utilisateur à décomposer sa lecture et sa représentation des éléments décrits, elle interroge surtout la question de la convention, de la licence du lecteur, voire du faux-sens.

Le projet vise à apporter aux publics empêchés un format pédagogique adapté pour

la mise en place de la transformation pédagogique au cœur de la réforme en

s'appuyant sur l'approche par compétences.

Ce dispositif de formation à distance asynchrone rend la formation universitaire

accessible à des personnes qui en sont éloignées pour des raisons géographiques

(ruralité, éloignement des infrastructures de transport en commun, sociales ou

familiales (nécessité d'emploi, charge familiale, handicap, maladie...). Il s'agit, ici,

d'accompagner des personnes qui n'en feraient pas la démarche en l'absence de cette

modalité vers une qualification professionnelle en lien avec les besoins du territoire.

Un dispositif de formation en EAD du master MEEF mention 1 existe depuis 2010 mais

il ne couvre pas la totalité de la maquette et ne s'appuie pas sur une approche par

compétences.

Ce nouveau projet a pour ambition de:

- Etendre le dispositif à l'ensemble de la maquette du master 1 mention 1

(Année 1 et 2).

- Mettre en place une individualisation des parcours en s'appuyant sur une

approche par compétences en cohérence avec la nouvelle maquette.

- Enrichir l'ingénierie par l'ajout de nouveaux dispositifs numériques afin de

gagner en efficacité dans le respect des moyens alloués à la mise en œuvre

de cet enseignement.

La formation repose sur des ressources qui doivent être des supports de formation

très explicites et demandent un travail de médiatisation important. Elle repose

également sur des activités asynchrones réalisables en l'absence du formateur. Il peut

s'agir d'activités s'appuyant sur des outils interactifs, de productions individuelles

soumises, lorsque l'étudiant est prêt, à l'expertise du formateur, de participation à des

débats ou de production d'écrits longs. Ces activités sont structurées dans un parcours

responsabilisant dans lequel l'étudiant sera amené à faire des choix en s'appuyant sur

les outils de positionnement et les conseils de ses formateurs.

Yvan Pigeonnat est conseiller pédagogique et enseignant de mathématiques à l'institut Polytechnique de Grenoble. Il est à l'origine de la création de nombreuses structures d'appui pédagogique françaises dans l'enseignement supérieur, et il accompagne la mise en place de démarches compétences dans diverses institutions.

Les tutelles (MESR, HCRES, CTI, France Compétences...) se font de plus en plus insistantes pour que les cursus mettent en œuvre des démarches compétences. Ont-elles raison ? En quoi cette approche est-elle intéressante ? Nous ferons le point sur ces questions, ainsi que sur les principales difficultés liées à cette démarche.