Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

SYNDROME DE VICHY

Comment les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale ont évoluées en France après 1944?


I- 1944- 1970: mythe résistant / une mémoire patriotique de la guerre (= roman national)

A) France entre épuration et unité nationale privilégiée
B) la mise en avant d’une France résistante
C) l’oubli des vaincus et des victimes

II- à partir de 1970 : un nouveau regard porté sur le régime de Vichy

A) une vision différente du régime de Vichy
B) la mémoire de la Shoah prend une place centrale
C) le temps de l’apaisement

I- 1944- 1970: mythe résistant / une mémoire patriotique de la guerre
(= roman national)

A) France entre épuration et unité nationale privilégiée

tonde de femmes en Dordogne

Henry Rousso

- 9000 exécutions de citoyens et soldats
- tondes de femmes
- "Syndrome de Vichy" par Henry Rousso en 1987
- adoption de lois d’amnistie en 1947, 1951 et 1953


I-

B) la mise en avant d’une France résistante

- "mythe résistancialiste" privilégié
- "France entière et unie" selon De Gaulle
- grands lieux de mémoires
- cérémonies
- Robert Aron et l'idée du "glaive et du bouclier"

Robert Aron

Mont Valérien, Suresnes

I-

C- l’oubli des vaincus et des victimes

- Annette Wieviorka parle du «Grand Silence»
- rescapés juifs sont très peu nombreux: environ 2 500 sur 76 000 déportés = difficile de se faire entendre
- aucune reconnaissance pour les soldats vaincus pendant la guerre
- défaite jugée honteuse par le gouvernement

Annette Wieviorka

II- à partir de 1970 : un nouveau regard porté sur le régime de Vichy

A) une vision différente du régime de Vichy

- «le Retour du Refoulé» par Henry Rousso
- déclin du gaullisme et du parti communiste français
- la France de Vichy par Robert Paxton présente la résistance comme un phénomène minoritaire + prouve la collaboration de l'Etat français
- procès des Grands Collaborateurs (dont Maurice Papon)


manifestation de mai 68

Maurice Papon

Robert Paxton

II-

B) la mémoire de la Shoah prend une place centrale

- procès d’Adolf Eichmann est un vrai tournant
- publication d'un ouvrage en 1973 par Robert Paxton mettant en avant la collaboration du régime de Vichy et son rôle dans la déportation.
- développement du négationnisme qui entraînera l’affirmation d’une mémoire juive militante
- loi Gayssot de 1990 contre le négationnisme
- mise en œuvre du "devoir de mémoire" dans les années 1990

négationnisme : courant de pensée selon lequel les nazis n’auraient pas exterminé les juifs d’Europe

Adolf Eichmann à son procès

II-

C) le temps de l’apaisement

- sollicitation de l'Etat et pression d’une partie de l’opinion
- extradition (1983) puis procès (1987) de Klaus Barbie
- idée d’une réparation officielle des crimes commis
- apparition de lieux de mémoire et discours de Jacques Chirac en juillet 1995
- caractère ambigu des français des années de collaboration ("années noires")
- Jean Pierre Azéma : «ni héros, ni salauds»
- français incarnent la figure du vichysto-résistant

Klaus Barbie à son procès

Jacques Chirac lors de son discours
en juillet 1995

SOURCES

https://educadhoc.fr/reader/textbook/9782401073319/fxl/Page_232
https://books.openedition.org/psn/395?lang=fr
https://www.maxicours.com/se/cours/le-regime-de-vichy--terminale--histoire/
https://www.persee.fr/doc/polit_0032-342x_1988_num_53_3_3805_t1_0784_0000_2
https://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/
https://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/8-les-memoires-du-regime-de-vichy/
https://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france-memoires-et-debats/2-la-memoire-de-vichy-de-la-liberation-a-la-fin-des-annees-1960/
https://www.decitre.fr/livres/le-syndrome-de-vichy-9782757862964.html




CONCLUSION